Jump to content
ben30

Qestion sur les APN bridges .

Recommended Posts

Bonjour ,

Avec le recul je m'apperçoi que pas mal de monde ont des reflex ,je voulais savoir comme je n'y connaît pas grand chose si avec les bridges ont peut avoir de bon resultat ?

J'ai un fujifilm finepix sl240 vous devez connaître c'est un bridge mon tout premier aussi ,je vous l'avez deja dit !

Mais question technique je pense que c'est moins bien que les reflex, mais pour moi debutant c'est du bon materiel pour mes debut?

Peut étre je me prendrai un reflex pour les fétes je sais pas ! Mais bon voila vous avez compris ma question , savoir si les bridges son bien !

 

merci et bonne soirée

Share this post

Link to post
Share on other sites

N'ayant jamais eu de bridge entre les mains, je ne peux te répondre.  Mais je pense que certains membres pourront t'éclairer. :) 

Share this post

Link to post
Share on other sites

Je serais tenté de te répondre qu'il n'y a pas de mauvais appareils, ils ont tous leurs points forts et leurs faiblesses et des limitations du fait de leur conception.

Je n'ai pas la prétention de faire de la belle photo, mais la plupart des photos que je poste sur le forum (hors macro) sont prises avec un bridge le panasonic FZ1000 qui à l'avantage de photographier en raw et d'avoir un capteur assez grand (1 pouce) même si il y a mieux dans les bridges ; par conséquent je te réponderai que oui on peu déjà se faire plaisir et faire de bonnes photo avec un bridge.

Maintenant si tu veux apprendre et progresser, fuit le mode automatique et explore les modes PASM, normalement les bridges en sont équipés.

Share this post

Link to post
Share on other sites

Le bridge est polyvalent. Animalier, portrait, paysage, macro, normalement il peut tout faire, vite et bien.

Le reflex est spécialisé. Pour chaque domaine il lui faut un objectif dédié. Cela coûte des sous, mais dès lors dans ces domaines il fera toujours mieux que n’importe quel bridge.

Pour quelqu'un qui aime tous les genres de photo et qui a un petit budget, un bridge est parfaitement satisfaisant pour avoir quantité d’expériences très différentes. Pour celui qui n’aime que certains types de photo et qui a des économies, un reflex et quelques objectifs spécialisés lui permettent de dépasser les limites du bridge dans des proportions parfois très importantes.

Une dimension peu photographique mais pourtant essentielle est aussi le plaisir d’acheter ou de changer de matériel. Certains gardent le leur très longtemps, d’autres possèdent quantité de boîtiers et d’objectifs, et chacun est finalement content de son choix.

Share this post

Link to post
Share on other sites

Ok merci pour vos réponse , de toute façon je ne l'est payé que 70 euro d'ocasion car je n'aller pas mettre beaucoup pour debuter quand on ne sait pas si on va continuer et oui sa me plait ! je poste moins de photo en ce moment mais je continu ,j'appred a me servir de GIMP qui est pas mal aussi .

Je vais donc le garder encore et pour ce que dit Porte-Poisse  le mode pour le mode  automatique c'est vrai que je m'en sert beaucoup ,il faut que j'explore les autres mode !!

 

merci encore pour vos réponse je reposterai des photo plus tard car ces dernier temps je ne suis pas totalement satisfait de mes resultat ,surtout quand je vois la qualité de vos photo !!

 

Share this post

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ben30 a dit :

pour le mode  automatique c'est vrai que je m'en sert beaucoup

Perso j’utilise les modes automatiques autant que je le peux. Ils font incomparablement mieux que tout ce que je ferais à la main. C’est uniquement quand ils sont pris en défaut que je change d’option, et encore, avec prudence.

Faut bien comprendre la logique du truc.

À la base le photographe devait tout faire lui-même. Il devait estimer la distance de mise au point, il devait estimer la quantité de lumière sur la scène, il devait estimer le temps d’exposition, il devait appliquer les réglages de son estimation, c’était très compliqué, et surtout très aléatoire.

Les constructeurs ont donc développé un tas de mécanismes permettant de se passer de ces estimations. Ils ont par exemple inventé un miroir et un dépoli pour faire une mise au point précise, ils ont par exemple inventé une cellule qui mesurait directement la lumière reçue par l’appareil, ils ont par exemple inventé un couplage diaphragme / obturation, etc.

Enfin des photos réussies sans se casser la tête.

Sauf que si on veut faire une photo particulière, par exemple plus sombre ou plus claire que celle que propose l’appareil, il va falloir d’abord regarder les réglages adoptés par le boîtier, ensuite décider ce qu’il faut changer et de combien, enfin appliquer les corrections sur les paramètres concernés en fonction de ce qui est possible, bref refaire du manuel, galère.

Heureusement, les constructeurs ont par exemple intégré un automatisme qui s’occupe de savoir ce qu’il est possible de faire et qui applique ces réglages en une seule opération, la compensation d’exposition. Comme pouvoir obtenir une neige claire ou une cave sombre en tournant une seule molette me convient tout à fait, on comprendra que je suis un fervent utilisateur d'automatisme.

Share this post

Link to post
Share on other sites
Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Vous avez écrit mots
Vous devez écrire au minimum mots. word.

×
×
  • Create New...