Jump to content
Ernst

Réflexions sur la dégradation des images

Recommended Posts

Les bandes apparaissent dans une photo quand on réduit le nombre de couleurs disponibles.

Un seul exemple, passer d'un raw de 12 bits par couche à un jpeg de 8 bits par couche, c'est tout de suite disposer de seize fois moins de couleurs. Dans ce cas, les dégradés risquent de se transformer en bandes uniformes parce qu'il manque des couleurs intermédiaires.

Exemple avec un joli dégradé de 256 nuances de gris, l'équivalent du raw dont je parle :

frp118.jpg.6450b70bc6f52779dbd8a2faf1355c9b.jpg

 

Si maintenant on réduit d'un facteur seize, l'image se retrouve avec seulement 16 valeurs, ce qui bien sûr massacre les dégradés :

frp119.jpg.df02bd690f03883ef83b512a6e33a3ad.jpg

 

J'ai écrit « ce qui bien sûr massacre les dégradés » ? En fait non, pas si sûr.

Depuis longtemps, certains ont eu l'idée d'utiliser les seules valeurs disponibles pour entrelacer les pixels et simuler, cette fois par mélange (tramage, diffusion d'erreur, bruit) les nuances qui manquent. La base. On n'a toujours que 16 valeurs distinctes (voir histogramme) mais cette fois on conserve le dégradé grâce à la répartition calculée d'une trame :

frp120.jpg.bb8ad26cf41c9e9a040aa1a9b72351fd.jpg

 

Cela, les programmes actuels doivent savoir le faire, de façon transparente ou de façon optionnelle c'est égal.

Programme pas faire ? Changer programme.

Share this post

Link to post
Share on other sites
Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Vous avez écrit mots
Vous devez écrire au minimum mots. word.

×
×
  • Create New...