Jump to content

La profondeur de champ


wolfy
Recommended Posts

Je ne sais pas si certain s'en soucie, mais c'est un élément important dans une photo je trouve. Certains parle de bokeh (écriture aléatoire).

Je viens de m'apercevoir d'un truc un peu spécial. J'ai fait des photos avec un objectif à MAP auto et tout électronique (35 mm Samyang), et en parallèle, avec un nikkor ai-s tout manuel. Mais quelle différence !!!! Pas étonnant que certains clichés puissent être aussi piqués, quand on les regarde. Mon 35 me plaisait bien, mais je vois qu'il me fait des photos quasi comme un téléphone portable ! Fermé à 5 (pour un 35), sur un sujet à 200m, il me fait également la netteté à 10 m de moi. Pas logique du tout. Par contre, en gros plan avec un fond éloigné, on a bien le flou d'arrière plan.

Bref, l'électronique n'a pas que du bon je pense. On est en train de perdre l'essentiel de la prise de vue à trop vouloir de technologie. Je bataille avec mes objos manuels, mais je me régale quand le cliché est bon. Savoir choisir le bon diaph au bon moment, ou le couple diaph/vitesse en laissant les isos auto gérés par le boitier. Avec un objo électronique, on cadre, on clique et c'est tout bon du premier coup. Bon, c'est pas le même prix et le même poids dans le sac 😂

Link to comment
Share on other sites

 
Club photo

Perso, je préfère aussi le mode manuel même si je me vautre parfois.

Link to comment
Share on other sites

 
Club photo

Le fait d'avoir un objectif à MAP automatique ne t’empêche aucunement de débrailler celle-ci et de faire ta mise au point en manuel.

Par exemple en macro/proxy, je fais une première MAP en automatique pour me rapprocher au plus prêt du sujet et ensuite j'affine en manuel.

Link to comment
Share on other sites

 

Je ne vois pas très bien le lien entre objectif auto-focus et qualité optique.... ni avec la profondeur de champ....

Le fait que ton 35mm te donne une image nette de 11m jusqu'à l'infini à F/5 en faisant la MaP à 200m est NORMAL !!! Tu peux prendre TOUS les 35mm du monde, manuel, autofocus, passés et à venir, à F/5 en faisant la MaP à 200m le premier-plan net sera à 11m.

Si tu as vu une différence de profondeur de champs avec un autre objectif, c'est que tu n'étais pas à la même ouverture, ou pas à la même focale, ou alors que tu n'as pas fait la MaP au même endroit.

 

Le débat n'est pas sur la présence ou non de l'AF et d'électronique dans l'objectif, le débat il est sur le prix que tu souhaite mettre dans cet objectif. Pour un même prix tu peux en effet avoir un objectif manuel qui ouvre un peu plus. Mais tu peux aussi avoir un objectif farci d'électronique, qui ouvre très grand, et qui est excellent ! Mais c'est plus cher :P 

 

Link to comment
Share on other sites

 

Je me suis mal exprimé mais je me comprend 🤣

Les objectifs numériques, map manuelle ou pas, par rapport aux anciens objectifs argentiques, n'ont pas du tout la même réactivité concernant la profondeur de champ.

Quand j'aurais le temps, je ferais plusieurs tests pour appuyer mes dires et vous comprendrez plus facilement. 👍

Link to comment
Share on other sites

 
Le 17/07/2020 à 22:20, Porte-Poisse a dit :

Le fait d'avoir un objectif à MAP automatique ne t’empêche aucunement de débrailler celle-ci et de faire ta mise au point en manuel.

Par exemple en macro/proxy, je fais une première MAP en automatique pour me rapprocher au plus prêt du sujet et ensuite j'affine en manuel.

 j'ai expérimenté cette méthode et la finalisation en manuel modifie la netteté -  la mise au point automatique a 1 seul collimateur c'est la méthode la plus précise en ce qui concerne mon matériel - 

Link to comment
Share on other sites

 
Club photo
Il y a 6 heures, ALAINPHOTOCANON a dit :

 j'ai expérimenté cette méthode et la finalisation en manuel modifie la netteté ...

C'est justement le but pour essayer d'avoir une meilleure netteté là où l'on veut si l'automatisme ne s'est pas exactement positionné comme on veut, maintenant si ton automatisme se positionne impeccablement, cela ne sert effectivement à rien et peut avoir l'effet inverse de celui escompté. 

Link to comment
Share on other sites

 
 
Le 24/07/2020 à 20:35, fred24 a dit :

La profondeur de champs dépend de la focale et de l'ouverture,et aussi de la distance de map, et pis c'est tout.

non la taille du capteur a son importance, ou en argentique le format24x35 vs moyen, grand format

Link to comment
Share on other sites

 
 

Sauf que la focale reste la même. Un 50mm sur un canon FF, un 1D4 (1.3) ou apsc (1.6), les propriétés physiques de l’objectif ne change pas. 

Par contre a même ouverture là profondeur vas changer

Link to comment
Share on other sites

 
  • 1 month later...

En argentique, les choses sont beaucoup plus simples qu'en numérique. Au départ on a le CdC (cercle de confusion) et la formule de Zeiss. Ce CdC se calcule à partir de la diagonale de la surface sensible (film, ou capteur pour beaucoup de gens).

Ce CdC (de l'ordre de 30 microns pour un 24x36) permet de calculer l'hyperfocle H en fonction de deux choses : la focale de l'objectif et son ouverture. Et c'est à partir de H qu'on peut calculer, pour une distance de mise au point donnée, les marges avant et arrière nettes, la somme des deux donnant la profondeur de champ. C'est la raison pour laquelle la taille du film (ou du capteur) joue un rôle essentiel dans la profondeur de champs. On peut le vérifier très facilement en faisant la même photo avec un même objectif, la même ouverture et la même mise au point, monté sur un boitier FF puis APS-C. La profondeur de champs sera plus courte avec le FF.

Le problème, c'est que si on applique en numérique la formule de Zeiss qui ne tient compte que du format du film, cela revient à dire qu'un capteur FF de 12 Mpix (ex Nikon D3) donne, dans les mêmes conditions de prise de vue, la même profondeur de champs qu'un capteur FF de 24 MPix (ex Dikon D3x), ce qui est faux.

Certains, comme Christophe Métairie, proposent d'utiliser la taille des photosites dans le calcul du cercle de confusion. Les résultats obtenus sont déjà beaucoup plus justes. A ce propos, je soupçonne Fujifilm de n'avoir pas pris clairement position sur le sujet en proposant à l'utilisateur les options "Base de format de film" ou "Base de pixel".

Link to comment
Share on other sites

 
il y a 53 minutes, Pyrocat a dit :

la formule de Zeiss qui ne tient compte que du format du film, cela revient à dire qu'un capteur FF de 12 Mpix (ex Nikon D3) donne, dans les mêmes conditions de prise de vue, la même profondeur de champs qu'un capteur FF de 24 MPix (ex Dikon D3x), ce qui est faux

Et bien non, la formule reste vraie, parce que le calcul du cercle de confusion ne fait pas intervenir la taille des photosite.

 

il y a 54 minutes, Pyrocat a dit :

Certains, comme Christophe Métairie, proposent d'utiliser la taille des photosites dans le calcul du cercle de confusion.

Est-ce qu'en argentique on faisait référence à la taille des cristaux d'argent sur la pellicule !?? Non ??? Et bien c'est pareil en numérique... la taille du photosite n'a rien à voir avec le cercle de confusion.

 

Et c'est tant mieux sinon avec les capteurs courants qui affichent 40 millions de pixels on n'aurait pas fini de fermer le diaphragme.

 

Le cercle de confusion ne dépend que de la distance de lecture d'une photo dans des conditions considérées par convention comme "standards" ou "idéales", où grosso-modo celui qui regarde l'image se place à une distance à peu près équivalente à la diagonale de l'image qu'il regarde.
A partir de cette valeur de distance du "lecteur", on obtient le diamètre du plus petit détail que son oeil peut percevoir. Et avec une règle de trois on obtient la taille du cercle de confusion sur le capteur ou la pellicule... Qu'il y ait 10, 50 ou même 1000 photosites à l'intérieur de ce cercle de confusion ne change rien.

 

Ou alors, il faut changer la convention en disant qu'une photo se regarde le nez collé au papier quelle que soit son format d'impression... et là d'accord, la taille du photosite aura son influence.

 

il y a une heure, Pyrocat a dit :

En argentique, les choses sont beaucoup plus simples qu'en numérique.

Ben du coup non... c'est aussi simple en numérique :) 

Link to comment
Share on other sites

 
 
Le 17/07/2020 à 00:36, wolfy a dit :

Je ne sais pas si certain s'en soucie, mais c'est un élément important dans une photo je trouve. Certains parle de bokeh (écriture aléatoire)

Je pense qu'on part mal dès le départ sur le sujet. Le bokeh n'est pas la profondeur de champ !

Le bokeh est le flou que l'on va retrouver en arriere plan de la profondeur de champ (qu'il faudrait nommer profondeur de champs net, pour ne pas embrouiller les esprits).

C'est un effet "artistique" qui découle de plusieurs parametres, mais aucunement du fait que l'objectif soit manuel ou autofocus/stabilisé/etc ...

L'electronique qui se trouve dans les objectifs "moderne" (terme qui ne veut rien dire, partant du fait que l'on fabrique toujours des objectifs tout manuel de nos jours) n'est la que pour remplacer nos mains sur des actions specifiques:

-1 tourner la bague de Mise au Point a notre place (autofocus) plus vite que notre cerveau ne sait le faire, plus précisément que notre oeil ne pourrait le faire via le viseur,suivre le sujet en mouvement comme personne.

-2 mettre le merdier dans le tube en mouvement pour compenser nos tremblement de débutant Parkinson (stabilisation) quand on se prend pour des snipper en pensant que declencher a des vitesse trop basse va donner une super photo ...

 

Le 17/07/2020 à 00:36, wolfy a dit :

J'ai fait des photos avec un objectif à MAP auto et tout électronique (35 mm Samyang), et en parallèle, avec un nikkor ai-s tout manuel. Mais quelle différence !!!! Pas étonnant que certains clichés puissent être aussi piqués, quand on les regarde. Mon 35 me plaisait bien, mais je vois qu'il me fait des photos quasi comme un téléphone portable !

La encore, il me semble qu'on fait fausse route sur les termes employés.

Le piqué est non mesurable, c'est une impression, une sensation de netteté et de visibilité des détails que l'on ressentir en voyant une photo.

Ce qui est  vrai par contre, c'est que la qualité du matériel (l'objectif) est un facteur très important dans ce resultat. Mais un meme objectif n'aura pas le meme "piqué" sur un boitier A et un boitier B. (A et B etant des modèles différents)

Mais la encore une fois en photographie on pourra remarquer que l'utilisation du materiel et le jeu de tout les parametres modifiables pour faire une photo, vont ammener a un piqué différent pourtant utilisé avec le meme objectif et le meme boitier.

Le piqué d'un objectif sera différent sur la plage d'ouverture complete et sur des zones précises de l'image. Cela est vérifié en laboratoire avec des tests précis.

Le 17/07/2020 à 00:36, wolfy a dit :

Fermé à 5 (pour un 35), sur un sujet à 200m, il me fait également la netteté à 10 m de moi

Comme dit plus haut, c'est normal, et c'est même plutot pratique, sinon comment ferait-on des photos de paysage avec des grands angles, ou des photos de voie lactée nette en faisant la MAP sur la ferme qui se trouve a 50m du trépied ? 

Le 17/07/2020 à 00:36, wolfy a dit :

Bref, l'électronique n'a pas que du bon je pense. On est en train de perdre l'essentiel de la prise de vue à trop vouloir de technologie. Je bataille avec mes objos manuels, mais je me régale quand le cliché est bon. Savoir choisir le bon diaph au bon moment, ou le couple diaph/vitesse en laissant les isos auto gérés par le boitier. Avec un objo électronique, on cadre, on clique et c'est tout bon du premier coup. Bon, c'est pas le même prix et le même poids dans le sac 😂

L'electronique n'a pas que du bon, mais tu joue avec ton objectif en mode automatique pour qu'il te gère les iso ... 😎 y a un peu de contradiction la non ?

Si en mode manuel, avec un objectif "electronique" tu ne geres pas toi meme le trio  ouverture/vitesse/iso tu auras aucune photo reussie, pour la simple et bonne raison que l'objectif electronique n'intervient que sur l'autofocus et la stab. Il ne faut pas confondre les modes automatiques du boitier (tout auto/ priorite ouverture/ priorité vitesse) et le fait que l'objectif soit manuel ou electronique.

Le prix des objectifs n'est malheureusement pas un gage de qualité vérifiable a objectif "équivalent" .

Le 50mm f1.8 canon a moins de 100€ en est un super exemple, prix defiant tout concurence, le piqué est tout aussi impressionant que ses concurrents a vocation identique sur beaucoup de boitier canon. Et a l'inverse le très cher canon 85mm F1.2 a 2000€ a du soucis a se faire face a la concurrence avec le sigma Art et meme le Samyang tout manuel sur certains boitiers la encore.

Manuel ou automatique, c'est un besoin a l'utilisation qui va orienter le choix (photo a sujet immobile/mobile, longue focale sans trepied/avec trepied ....). Pour la qualité de l'image, ca sera la qualité de l'objectif bien sur, mais a condition que son utilisateur soit en mesure de l'utiliser dans ses conditions optimales pour en tirer le maximum.

Le prix sera au final, le dernier facteur, car entre top qualité au juste prix, prix du neuf, prix de l'occasion, ancien, récent, manuel, auto ... la plage est très large donc vraisemblement possible a tout le monde, meme si parfois cela demande de la patience pour tomber sur le cailloux de son choix.

😉

Link to comment
Share on other sites

 
Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
  • Create New...