Jump to content

astrophoto avec objectif de kit


Recommended Posts

Bonjour chers photographes,

J'ai acquis mon Z50 il y'a quelques semaines, avec ses 2 objectifs de kit dont le Z DX 16-50mm f/3.5-6.3

J'aimerais prochainement m'essayer à la photographie des étoiles la nuit pour obtenir ces fameux clichés de la voie lactée, entre autres.

Pour y parvenir est ce qu'il faut nécessairement un objectif de haute qualité, qui ouvre grand, etc ? Est-ce qu'on peut avoir des résultats décent avec un objectif de kit, moyennant les réglages appropriés et un trépied?

Merci pour vos retours d'expérience 🙂

 

Link to comment
Share on other sites

 

Disons que ce ne sera pas l'idéal. Le fait d'utiliser un capteur APS-C et un objectif pas extrêmement lumineux va t'obliger à monter en ISO.

Ton temps d'exposition va être limité en raison du mouvement apparent des étoiles. Il y a une règle assez simple qu'on appelle la règles de 500 (pour les capteurs full-frame) qu'il faut plutôt comprendre comme la règle des 300 dans ton cas (capteur APS-C).
Cette règle dit que si tu exposes plus longtemps qu'un nombre de secondes égal à 300 divisé par ta focale (donc par exemple si tu te mets à 16mm, 300/16=18 secondes) alors on commence à percevoir les étoiles comme des petits traits quand on regarde la photo dans son ensemble.

Donc, tu va être limité à un temps d'expo de 15 à 18 secondes, avec un objectif raisonnablement lumineux sur un capteur APS-C. Il faudra sans doute que tu monte à 6400 ISO pour avoir une voie lactée correctement visible, et donc sans doute pas mal de bruit numérique sur l'image.

Il vaut alors mieux que tu mettes le maximum d'atouts de ton côté. Par exemple en choisissant un emplacement très loin de toute pollution lumineuse, et avec un ciel limpide. Le genre de ciel que l'on a en haute-montagne quand il n'y a aucun nuage ni voile d'humidité.
Tu pourras peut-être alors te limiter à 3200 ISOs.

Une autre possibilité est de faire de l'empilement de photos pour réduire le bruit. Tu prends plusieurs expositions de 15 secondes consécutives, puis tu les cumules avec le logiciel SEQUATOR qui avait fait l'objet d'un tuto ici : 

 

 

Enfin, la dernière solution est d'utiliser une monture équatoriale motorisée ce qui permettrait de rallonger l'exposition autant qu'on le souhaite et donc de rester à des ISO très raisonnables en oubliant la règle des 300.
Le problème c'est que ces montures coutent cher et nécessitent un alignement... 

 

il y a 41 minutes, emOre a dit :

est ce qu'il faut nécessairement un objectif de haute qualité, qui ouvre grand

Un des problèmes souvent oublié c'est qu'il faudra bien réussir à faire la mise au point sur les étoiles... et pour cela il faudra que ces étoiles soient visibles sur l'écran au milieu du bruit numérique. Sur un capteur APS-C avec un objectif pas super lumineux ça risque d'être un petit challenge pour juste réussir la MaP.
Si tu aperçois au loin quelques éclairages urbain, tu peux t'aider de ceux-ci pour la MaP. Faire la MaP sur un réverbère à 1000m ou bien sur une étoile à l'infini c'est pareil... il n'y a pas de différence... si le réverbère est net les étoiles le seront aussi.
Du coup, tu peux viser un réverbère au loin, qui sera beaucoup plus lumineux qu'une étoile, et faire la MaP dessus, en manuel évidemment !! Pas d'AF ! Il ne fonctionne pas quand il n'y a pas assez de lumière !

Quand à la qualité de l'objectif... tu verras bien si tes étoiles sont floues avec ton 16-50mm utilisé à plaine ouverture. 

 

Je ne doute pas que tu aies une voie lactée sur ta photo. La question est de savoir si l'image sera d'assez bonne qualité pour que la photo soit "exploitable". Et ça, tu le sauras après les premiers essais.

 

Link to comment
Share on other sites

 
il y a 35 minutes, PaciBPhoto a dit :

...

 

Merci pour ton retour et les précieuses infos 🙂

Pour la mise au point, tu parles de l'écran mais est-ce possible de la réaliser via le viseur électronique via la bague de MEP ?

Aussi, je comprends que le résultat risque grandement de ressembler à l'image de gauche ci-dessous :

 

316211669_voielactee.thumb.jpg.d42d5ec01a19d46ce2c4697e962f4aeb.jpg

source = https://vaonis.com/fr/photographier-la-voie-lactee-guide-complet#:~:text=Un objectif standard %3A pour les,mouvement lors de la photo.

Mais qu'il suffit de toucher sa bille à photoshop pour ensuite avoir le résultat de droite.

En tout cas je vais essayer tout ça dès que possible :)

Link to comment
Share on other sites

 
il y a 9 minutes, emOre a dit :

Pour la mise au point, tu parles de l'écran mais est-ce possible de la réaliser via le viseur électronique

Ce que tu vois dans le viseur électronique n'est rien d'autre que ce que tu vois sur l'écran... Dans les 2 cas c'est le signal venant du capteur, donc il n'y a pas de raison pour que le bruit soit inférieur dans le viseur électronique.

 

il y a 10 minutes, emOre a dit :

Aussi, je comprends que le résultat risque grandement de ressembler à l'image de gauche

L'auteur de l'article utilise un hybride SONY plein format, pas un APS-C. Par nature, cela donne un avantage d'environ un step au niveau du rapport signal/bruit. De plus, les capteurs Sony sont "rétroéclairés", ce qui leur donne un petit avantage d'un demi-step en rapport signal/bruit par rapport aux autres plein-format.

En gros, avec son boitier, il a au bas mots le même niveau de bruit à 3200 ISO que ton 250 à 1200 ISO.

Ensuite, l'image de droite est déjà très bruitée au format du d'affichage du site dont tu donne le lien. Sur un petit écran, ou en format réduit sur un site Web, tout passe, mais s'il faut afficher sur un grand écran ou imprimer en A2, la photo de droite, je la jette.
Tout dépend de ce qu'on veut faire d'une image.

 

il y a 20 minutes, emOre a dit :

Mais qu'il suffit de toucher sa bille à photoshop pour ensuite avoir le résultat de droite

Photoshop ne fait pas de miracle côté bruit.

En revanche, s'il s'agit de faire une photo uniquement du ciel pour sur le site, c'est à dire sans premier plan, sans paysage, alors la solution de l'empilement est idéale pour lisser le bruit sans lisser les détails.

Lors de ta sortie, je te conseille d'enchainer plusieurs prise de vues de 15 secondes (4 ou 8). Même si tu n'envisage pas d'utiliser un logiciel d'empilement immédiatement, tu pourrais regretter de ne pas avoir pris plusieurs vues le jour où tu voudras tester la technique de l'empilement.

 

Pour info, ce vendredi soir, la lune se couche à 1h46 et le coeur de la VL sera visible au sud-est à partir de cette heure là. Le centre de la VL sera au plus haut à 4h40 plein sud mais la nuit noire se termine 10 minutes plus tard.
Je vois que tu habites Paris. Je ne sais pas où tu as prévu d'aller pour tenter un VL mais clairement il va falloir s'éloigner au moins de 100km, et surtout pas vers le nord car même à 100km de distance l'agglomération parisienne et tout l'île de france va créer un halo lumineux énorme sur l'horizon.

Link to comment
Share on other sites

 
il y a une heure, PaciBPhoto a dit :

...

Merci PacibPhoto pour tes réponses détaillées et instructives

 

il y a une heure, PaciBPhoto a dit :

Lors de ta sortie, je te conseille d'enchainer plusieurs prise de vues de 15 secondes (4 ou 8). Même si tu n'envisage pas d'utiliser un logiciel d'empilement immédiatement, tu pourrais regretter de ne pas avoir pris plusieurs vues le jour où tu voudras tester la technique de l'empilement.

Je ferai cela, merci du conseil. Par contre, si j'en fais 8 (ou même juste 4), j'imagine que je serai confronté au pb du mouvement de la terre et donc qu'en empilant les 8 résultats, j'aurai les traits à la place des points. Non? A moins que je n'ai pas compris la méthode de l'empilement. 

 

Link to comment
Share on other sites

 
il y a 20 minutes, emOre a dit :

j'imagine que je serai confronté au pb du mouvement de la terre et donc qu'en empilant les 8 résultats, j'aurai les traits à la place des points. Non? A moins que je n'ai pas compris la méthode de l'empilement

C'est tout l'intérêt du logiciel SEQUATOR. Il ne se contente pas d'empiler bêtement des photos, il réaligne les étoiles avant d'empiler. Il compense le déplacement entre chaque image si tu préfères avec des les empiler.

Alors bien sûr il faut pas laisser 10 minutes entres chaque photo. Tu enchaines ! Dès qu'une photo est terminée tu en prends une autre, etc... Même temps d'expo, mêmes paramètres, toutes les photos doivent être exposées pareil.

Et quitte à prendre une série, après tes 4 ou 8 photos, sans attendre (il faut pas laisser le capteur refroidir) tu remets le bouchon sur l'objectif et tu reprends 4 image de plus (qu'on appelle des darks) sans rien toucher aux paramètres (même durée, même iso).
L'empilement des images permet de lisser le bruit aléatoire, et l'empilement des darks permet de réduire encore le bruit en supprimant le bruit structurel du capteur. SEQUATOR s'occupe de tout. Tu lui indique quelles sont les images, quels sont les darks, et il aligne et empile.
Si tu accroches à la photo astro tu viendras obligatoirement sur ce type de logiciel et sur cette technique, donc autant l'essayer dès le début.

Link to comment
Share on other sites

 
 
Il y a 9 heures, emOre a dit :

Mais qu'il suffit de toucher sa bille à photoshop pour ensuite avoir le résultat de droite.

😄 oui mais non ... sinon on en verrait beaucoup plus des photos de VL .

Ormis le probleme du bruit, que bruno a expliqué, il faut surtout que le capteur capte du photon. Si il n'y a pas de signal sur ta photo d'origine, photoshop ne peut pas t'en créer, donc ca ne sera jamais qualitatif a la fin.

En prenant des séries de 15 secondes ca va le faire sans soucis. Il y a même des résultats corrects qui ont été fait avec des poses de 2 secondes pour prendre la nébuleuse d'orion avec la méthode du stacking, et c'est plutot sympa de s'initier a ce genre de photo sans avoir besoin d'investir dans du matos couteux et très dédié a cette pratique (monture équatoriale)

 

Link to comment
Share on other sites

 

 

Il y a 6 heures, laurent74 a dit :

😄 oui mais non ... sinon on en verrait beaucoup plus des photos de VL .

Ormis le probleme du bruit, que bruno a expliqué, il faut surtout que le capteur capte du photon. Si il n'y a pas de signal sur ta photo d'origine, photoshop ne peut pas t'en créer, donc ca ne sera jamais qualitatif a la fin.

on est bien en phase ;)

Je partais du principe que la photo était prise correctement avec le bon temps d'expo, etc.

Comme dans l'exemple que j'ai illustré avec la photo de gauche qui est clairement pas "ouf" au 1er abord mais qui après traitement du RAW sous PS est quand même très très sympa

Link to comment
Share on other sites

 
Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
  • Create New...