Aller au contenu

Interview de PierreK Janvier 2018


F2P

Il est l'un des administrateurs du forum photo mais il est également un photographe talentueux qui nous permet de découvrir la faune et la flore autrement à travers son regard artistique.

Ce mois-ci,je vous propose d'en apprendre un peu plus sur PierreK. 

...........

 

Bonjour PierreK, je suis ravie que tu aies accepté de répondre à mes questions. Tu es l'un de nos administrateurs du forum mais peux-tu te présenter à nous en quelques mots ?

Je vais avoir 62 ans et je termine une carrière dans l'Éducation Nationale française. J'habite dans un petit coin du nord de l'Alsace, le Pays de Hanau, auquel je suis vraiment très attaché, pour sa nature et sa culture très particulière.

 

La photographie, tu y es venu quand et comment ?

Je n'avais pas tout à fait dix ans quand un oncle m'a offert un Kodak Brownie Starlett. Photos de famille, premiers essais de paysages. Pour ma communion, cadeau groupé, mon premier vrai appareil : un Minolta SRT 101. Et j'ai eu la chance de trouver un club photo dans mon village : découverte du labo, développement et tirage N&B. 

Après ça, service militaire dans un service photo de l'armée de l'air : reportages officiels et toujours plus de labo N&B. J'y ai appris le goût du travail techniquement nickel et des prises de vue en moyen format.

 

 Est-ce ta seule passion ou en as-tu d'autres ?

La photo s'insère pour moi dans un ensemble plus vaste, centré sur le multimédia. J'ai souvent tendance à tenir l'appareil photo pour un capteur informatique parmi d'autres. Peut-être aurez-vous remarqué que je parle souvent d'image au lieu de photo. J'ai pris goût à tout ce qui tourne autour des métiers de l'édition.

A part ça, lecteur boulimique, amateur de slow food et sectateur de Linux et des Creative Commons. Amoureux fou de l'Alsace, et en particulier du Parc Régional des Vosges du Nord.

 

Tu fais pas mal de macro, peut-on dire que c'est ton domaine de prédilection ?

On peut le dire : la proxi/macro doit bien représenter les 2/3 de mes photos. Sinon plus. Je me sens d'ailleurs une parenté plus grande avec la macro anglo-saxonne ou allemande qu'avec la démarche majoritaire en France, proxi toute en ambiance et recherche esthétique. Et assez peu documentaire.

Ajoutons à ça quelques incursions dans le paysage. Avec un goût prononcé pour les mises en œuvres vraiment numériques de la photo : focus stacking, panoramiques, hdr, gigapixels...

 

Comment travailles-tu en macro ? Tu pars en vadrouille avec une idée précise en tête ou tu y vas à l'instinct ?

Comme j'ai de plus en plus tendance à utiliser un matériel assez lourd (pied, focale longue, réflecteurs) et que je connais bien mon " terrain de chasse ", je vais plutôt chercher, suivant la saison, un sujet précis dans un endroit repéré depuis fort longtemps. Ce sera l'émergence des libellules, la floraison de l'orchis bouc, la reproduction des hannetons... J'emporte de moins en moins souvent un appareil photo en balade. Principalement pour ne pas excéder madame, qui en avait plus que marre d'attendre sur le chemin que j'aie shooté ma grenouille ou mon amanite... Au bout de 40 ans, ça fait pas mal d'attente.

 

Dorothea Lange a dit que l'appareil photo était un outil qui enseignait aux gens à voir sans appareil photo. Qu'en penses-tu ?

Les photos de Dorothea Lange sont issues d'un contexte de témoignage social, d'engagement politique qui sont très éloignés de ma pratique. Montrer au bien-pensant (et bien-mangeant !) la misère des agriculteurs pendant la grande dépression ou la détresse des internés pendant la seconde guerre mondiale. Réduire le réel, par le cadrage, et, probablement l'usage du noir et blanc, à la scène devant laquelle on aimerait détourner le regard.

Dénoncer l'injustice sociale en prenant des photos est quelque chose que je ne sais absolument pas faire. Je coince.

Ces images, quelle que soit leur qualité, quelle que soit leur nécessité, me mettent mal à l'aise.

 

Crois-tu que les photographes étaient plus exigeants dans leur travail à l'époque de l'argentique qu'ils ne le sont de nos jours avec le numérique ?

Le rapport au temps a beaucoup changé : la photo est devenue systématiquement instantanée. Autrefois, seuls les vrais pros faisaient un Polaroid en studio pour vérifier leur boulot avant la prise de vue. L'amateur attendait quelques jours avant de voir ses tirages ou ses diapos revenir du labo. Et de savoir si les images étaient bonnes. Aujourd'hui, sitôt pris, sitôt diffusé.

Le coût de la photo a considérablement baissé. Tout le monde a un appareil photo plus ou moins décent dans son smartphone. Et mitraille à tout va.

Alors qu'on économisait ses prises de vue : une pellicule de 36 poses, ça ne durait pas bien longtemps et ça n'était pas donné. 

La rafale : réservée aux vrais pros, munis d'un appareil motorisable. Le coût des consommables, pour un photographe argentique, c'est un poste important.

La netteté est devenue une vraie obsession : tout le monde se met à regarder les images à 100% pour traquer le détail flou.

La retouche, qui était un métier à part entière, est devenue d'une simplicité enfantine. Plus question de laisser traîner une pétouille, un œil rouge, un fil téléphonique mal venu.

Je suis frappé de voir aujourd'hui le nombre impressionnant de revues consacrées à la photo en kiosque. Avec un nombre non moins impressionnant d'articles techniques. Les amateurs de photo veulent apprendre et progresser, c'est évident. Même si le Net, où chacun peut diffuser ses œuvres, affiche des monceaux de bouses qui seraient autrefois restées dans le cercle familial. Dis, un selfie, c'est de la photo ?

Dans la photo de nature, par exemple, les progrès sont impressionnants. Si tu as l'occasion de comparer les images primées dans les concours de photo animalière il y a vingt ans et aujourd'hui, tu verras tout de suite le chemin parcouru. Passage d'un portrait d'animal statique à des captures de comportements, mouvement, critères de composition aussi exigeants que pour une photo de mode... Dans des domaines différents, comme le paysage, ce n'est pas aussi évident.

Par contre, comme tout le monde ou presque fait des photos, le métier de photographe est lui sur une bien mauvaise pente...

 

As-tu déjà songé à devenir professionnel ?

J'ai effectivement joué avec cette idée au retour de l'armée. J'ai donc pris à ce moment-là une carte de photographe-filmeur en préfecture. Et financé en partie mes études et mon matériel en multipliant les petits boulots photo. Une pub par ci, un reportage de mariage par là... J'avais aussi une petite rémunération comme animateur de la section " photo " d'un centre culturel. Contribué à pas mal de stage de formation pour des diplômes professionnels de l'éducation populaire.

Au final, je me suis rendu compte que je n'étais pas assez bon pour percer vraiment. Et que mon activité " pro " consistait nettement plus à essayer de vendre mes photos qu'à faire des photos. Etudes terminées, j'ai donc pris un emploi de professeur.

Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir une activité photographique importante au cours de mes différents métiers dans l'Education Nationale.

Il y a eu des " romans photo péplum " sous forme de montages diapos fondu-enchaîné en classe de montagne. Avec des inversibles N&B développés sur place dans une chambre noire de fortune.

Des initiations à la photo numérique données dans le cadre de la formation continue des enseignants. Beaucoup de photos de reportage " corporate ". Du travail sur l'illustration de livres...

 

Qu'est ce qu'une " bonne photo " pour toi ?

Les Allemands ont un mot quasi intraduisible en français : " zweck­ge­mäß ". Littéralement, conforme à son but. 

Une bonne photo de mode n'est pas une bonne photo documentaire. Je me suis fais autrefois refuser des images de salon de coiffure avec la remarque " trop artistique ". De même, @Janius sait bien qu'une photo entomologique doit bien montrer les différents détails spécifiques à une espèce. 

Une bonne photo sera donc une photo qui " colle " sa destination.

Une macro que j'apprécie aura un sujet bien reconnaissable, avec un grossissement plutôt important, une composition léchée, une exposition impeccable, des couleurs fidèles. Elle me montrera des détails que je ne vois pas à l'œil nu et si possible des comportements intéressants.

 

Tu es administrateur sur F2P. Qu'est ce qui t'a donné envie d'accepter cette fonction et pourquoi ?

Il y a d'abord le fait que Stéphane et Isabelle sont venus me solliciter. 

J'avais déjà été modérateur de l'un ou l'autre forum de photo dans le passé, avec un bon souvenir de ces expériences. L'absence d'un photo club vraiment près de chez moi me motive également. Et comme je serais à la retraite fin janvier, le fait que j'aurais un peu de temps devant moi pour ça.

 

Merci beaucoup PierreK pour ton investissement et d'avoir bien voulu répondre à ces questions. Y a t-il quelques chose que tu voudrais ajouter ou dire aux membres ?

Pas besoin d'un matériel coûteux pour des images de qualité : il te permettra seulement d'élargir le nombre de situations dans lesquelles tu pourras réussir tes images. Et rendra ta pratique plus confortable.

Plutôt que de lire des critiques de matériel, prends donc le temps de te construire une culture photographique. Tiens, si tu commençais par aller voir quelques images d'Ansel Adams. Ou de Dorothea Lange.

pierre1.jpg

Typique de mon activité photo « corporate » : présentation par Luc Chatel de la réforme des lycées à Strasbourg

pierre2.jpg

La première macro de libellule dont j’ai été vraiment content. Etang de Haselfurth, près de Bitche



Retour utilisateur

Commentaires recommandés

Merci Pierre d'avoir répondu à ces quelques questions ainsi que pour ton investissement sur f2p. :) 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

un Minolta SRT 101.Une vieille histoire aussi pour moi .

Je me doutais un peu de ta démarche, même si en macro je suis un jour ok avec toi pour des gros plans et un jour plus dans le créatif  .Mais tes posts ...nous montre bien la passion qui t'anime pour la photo  .

Merci Pierre pour ton dévouement pour le forum .

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette itw qui permet de te connaitre un peu plus sur toi et ta pratique :)

 

". J'emporte de moins en moins souvent un appareil photo en balade. Principalement pour ne pas excéder madame, qui en avait plus que marre d'attendre sur le chemin que j'aie shooté ma grenouille ou mon amanite... Au bout de 40 ans, ça fait pas mal d'attente."

J'ai bien ri :D

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici une présentation qui renforce l'image du grand passionné que tu laisses transparaître dans tes photos et tes posts. Plus que trois semaines et tu vas profiter encore plus du bonheur de ton petit potager alsacien... et nous avec ^^

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Nanne a dit :

Plus que trois semaines et tu vas profiter encore plus du bonheur de ton petit potager alsacien... et nous avec

Encore 18 jours de boulot effectif...

Merci de votre passage et de vos commentaires.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Belle interview qui laisse transparaître la passion qui l'anime...

Point commun : mon premier appareil a été aussi un Kodak Brownie Starlet ;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

MERCI CHEF POUR TON MAGNIFIQUE INTERVIEW, RAVI DE VOUS CONNAITRE ET CONNAITRE L'ALSACE, MOI AUSSI JE VEUX AVANCER DANS LES MACROS, DONC N’HÉSITES PAS A ME CORRIGER. 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un grand merci à celles et ceux qui sont passé ici en laissant un commentaire. :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette interview qui était très intéressante à lire et qui m'a permis de connaitre ton parcours :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci @PierreK pour cette interview qui nous offre la découverte de ton univers et ta culture photographique….fort agréable a lire….ta passion transpire dans tes réponses.
Bravo et merci a toi

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Pierre.

Merci pour cet entrevue.

On lit bien la passion qui se dégage. J’aurais bien aimé découvrir la photographie aussi jeune que toi, je verrais sûrement cet art d’un autre œil.

Dans mon cas, c’est l’inverse, c’est à cause de la madame que je fais de la photo.:)

 

Alain

 

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte
Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×