Jump to content

Les interviews de photographe

Les différents articles forumdephotos

  • F2P
    C'est la rentrée ! Et pour ce mois de septembre 2020, je vous propose de découvrir l'interview de Jamba-31. 
    Très actif sur le forum que ce soit en nous montrant ses photographies et en commentant celles des autres membres, Jamba-31 est toujours convivial, de bonne humeur et constructif dans ses critiques. C'est un altruiste, un vrai. 
    Un grand merci à lui donc d'avoir accepté de répondre à mes questions. 
    ....................
    Bonjour Jamba-31. Tout d'abord, je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer l'origine de ton pseudo ? 
     
    Bonjour Nikita et tous ceusses qui prendront le temps de lire
    c'est un plaisir et un honneur que de subir le feu de tes question 
     
    IRL , je m'appelle Stéphane , mes parents était italiens et voulait un prénom facile a dire dans les deux langues … J' ai 57 ans , j'ai la chance de ne plus travailler et  d'être encore en bonne santé pour profiter ….
    Jamba … ce qui m'a fait choisir ce pseudo …bhaaa, je crois sur une de mes nombreuses inscription sur un site du net … l'époque a correspondu avec une certaine empathie pour ce bon vieil Eddy Mitchell , dont je suis fan depuis assez longtemps … Il  venait de sortir l'album JAMBALAYA : même si sur le coup , je n'ai pas trop apprécié et le morceau et l'album en entier , le nom sonnait bien , surtout avec mon habitude d'y coller une certaine prononciation.  Je jouais encore au Basket a l époque, étant le plus vieux de l'équipe, on me surnommait " papy " bien sur, et les autres moi je les appelait les " Djeunss " comme ils le prononçaient eux-mêmes, et depuis j'ai d'ailleurs encore tendance a exagérer  et faire sonner le J en DJI… et donc Djamba, ça me plaisait … J'ai eu fait un peu de musique aussi dans ma jeunesse , Basse et percu , je me démerdais sans plus, mais j'adorais jouer du Djembé …. Et puis il y avait aussi un joueur du Stade Toulousain que j'admirais … Jean-Baptiste Ellisalde …. Que sur le terrain on appelait Jamba ….
    Voila les multiples raisons du Jamba, auquel je colle de temps zen temps un 31, pour mon département de résidence.
     
    Merci pour l'explication. Depuis quand fais-tu de la photo ? 
    Houlaaaa  …précisément je ne sais pas …
    Peut être ai-je été marqué par les noirs et blancs familiaux que mon père faisait quand j’était petit avec le Semflex de  l'époque et que ça a été inconsciemment le déclic ( hahaha ) qui plus tard va me pousser à me lancer. Je passe sur la période instamatic Kodak reçu en classique cadeau de la communion solennelle … mais qui a quand même duré assez longtemps et qui au vu des piètres résultats assez fréquents a fait grandir lentement en moi l'envie de passer à autre chose de plus efficace .
    C'est avec une de mes première paies, en 1984 je pense, que je franchis le pas et m'offre un Minolta XG1 avec un 35-70 Rokkor de bonne facture … et les quelques conseils de celui qui plus tard deviendrait mon beau frère qui lui pratiquait déjà …. Même si ça a été toujours un sujet de discussion et de prise de tête , d'otiche comme on dit dans le sud entre moi et certains autres qui deviendrait des amis , je n'ai jamais été attiré a l'époque de l'argentique par le développement, bien que ayant a cette période  là un attrait plus poussé pour le noir et blanc que pour la couleur.
     
    Est ce que tu as des domaines de prédilections en photographie ? 
    Allez, ça commence les questions compliquées …. C'est  quoi un domaine de prédilection ?? C'est un truc en particulier ou tu excelles et que tu t'éclates quand tu le fait ??? Ou juste tu t'éclates et tu penses que tu excelles mais aux yeux des autres t'es juste dans la moyenne … et puis il y a les trucs ou tu voudrais t'éclater , mais t'es pas bon … ou t'as même pas les moyens d'essayer de t'éclater .. Alors certains ici qui m'ont connu sur un forum précèdent te diront que je fais des filés qui sont pas trop mal dans l'ensemble, que je sors quelques portraits des fois qui sont assez sympas ….. Et puis quelques photos de paysages, montagne ou plage qui tiennent la route …
    Voila , on va dire ça , je tiens la route sur les photos d'actions , de sport , de mécanique , quand ça bouge, j'aime bien…. Et les portraits au naturel, avec un fort pourcentage de ces dames zé demoiselles … oui ça c'est mon pêché mignon ( les portraits , pas les dames zé les demoiselles elles-mêmes..... quoique   ) mais même dans ces deux domaines, je me loupe régulièrement.
     
    Tu as donc plusieurs domaines de prédilections mdr.  Et des domaines qui ne t'intéressent pas du tout, tu en as ? 
    Dans l'absolu non ! Toute photo issue de n'importe quelle technique m'intéresse à priori; du moins lire, regarder,étudier les résultats… comparer… j'aime tout ce qui a attrait au visuel… les photos, les dessins, les affiches, les bd, la peinture aussi , mais là, je suis beaucoup plus difficile et en plus assez ignare, je ne connais que les grands classiques et pour un seul artiste il m'arrive de passer de l'admiration béate au rejet complet suivant les œuvres …
    Pour les photos, c'est un peu pareil, mon appréciation est presque immédiate , ça me plait ou pas !
    Pour la pratique en elle-même de certaines spécialités, certains domaines comme tu dis, il y en a oui que je ne pratique pas alors que j'aime bien voir ce que les autres font.  Une en particulier, c'est la macro…. Déjà, j'ai un certaine aversion pour les tites bêtes, alors passer du temps à essayer de faire des photos avec elles, même si certains résultats sont magnifiques ... Non merki, je n'ai pas envie de ça … Bon les fleurs, c'est pas pareil et peut être je vais m'y risquer de temps en temps, mais je ne vais pas chercher spécialement ça dans une sortie.  Ça sera l'occasion qui fera le larron .   
    Je me régale aussi à voir ce que certains font en astrophotographie … mais ça aussi, je sais que  je ne ferais pas … J'ai l'impression qu'il faut du temps , beaucoup de temps … et je suis plutôt dans l'immédiat. C'est pour ça aussi que je sais que je ne ferais pas du studio par exemple. .. Bien que là aussi, je sois en admiration devant certains.
     
    Qu'est ce qui fait une bonne photo pour toi ? 
     
    Haaaaaaaaa  voila une question qu'elle est bonne !
    Ce qui me parait bien à moi peut ne pas plaire à un autre. Le jugement, les goûts, les ressentis, les émotions,  nous sommes tous différents et nous avons tous nos propres critères pour décider si une photo est " bonne " ou pas … Quels sont ces critères  pour moi …
    En premier lieu, un certain seuil de qualité technique, les bases quoi, le cadre, la compo, gestion de la lumière, des couleurs, ou du noir et blanc  ( 216 niveaux de gris si j’ai bien suivi  lol ) et je place ces seuils assez bas si le sujet m'interpelle ou me plait, si le truc a attiré mon œil d'entrée.
    Disons que si des  pro attendent une qualité digne d'un 18/20 ou plus, moi ma limite basse va être a 14/20…
    Second critère : le sujet en lui-même et comment il est traité. On pourrait y attribuer la note artistique. Là pour que ça me plaise, que la photo me paraisse bonne, je monte le seuil à 16-17/20 .
    Et enfin une chose qui ne se note pas : l'émotion qui peut se dégager d'une photo. Critère totalement abstrait et dont le ressenti est vraiment très personnel. Pour moi, principalement c'est avec une présence humaine sur la photo que je peux ressentir une émotion en fonction de ce que l'auteur a voulu ou pas qu'elle exprime, si il y a un visage, un regard, c'est encore mieux bien sur. Parfois, il m'arrive de ressentir une émotion sans qu'il y ait cette présence d'une personne sur la photo… mais c'est  plus rare .
     La célèbre  phrase de Cartier-Bresson prend tout son sens quand on cherche a faire une bonne photo : Photographier : c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur.
    Ça peu paraître un peu " bateau " comme citation sur un forum de photo, mais c'est tellement vrai.
    Le slogan de ParisMatch est aussi assez parlant   " le poids des mots, le choc des photos " pour suivre cela, les photos doivent être obligatoirement bonnes.
    Un dessinateur de BD,  caricaturiste, Tignous, aujourd'hui disparu, mort dans l'attenta de Charlie-Hebdo a écrit  :  Un dessin réussi prête à rire. Quand il est vraiment réussi, il prête à penser. S'il prête à rire et à penser, alors c'est un excellent dessin. En faisant  abstraction du coté " humour " , on pourrait presque faire un parallèle pour une bonne photo.
    Un ou deux exemples de bonne photo suivant mes critères :
    https://i.pinimg.com/originals/29/cd/93/29cd937615f8ed3a31a221573fbd9c52.png
    Cette photo de W.A. Allard est célèbre car, représentant un jeune berger péruvien qui viens de perdre 6 moutons, tout son troupeau , suite a un accident avec un chauffard  et qui pleure … parue dans le National Geographic, les lecteurs 7000 dollars de don pour indemniser le jeune berger.
    https://photoshistoriques.info/m-zbigniew-religa-surveille-son-patient-de-letat-civil-apres-23-heures-la-transplantation-cardiaque-1987/
    Photo de James Stanfield pour le National Geographic toujours .1987 : Ce médecin polonais a appris la transplantation cardiaque tout seul , dans les livres . Il surveille les fonctions vitales  de son patient pendant qu'un collègue épuisé dort dans un coin.
     
    Et qu'est ce qui fait un bon photographe selon toi ? 
     
    Quelqu'un qui aligne dans la mire , la tète , l'œil et le cœur   lol .
    Sincèrement, je n'ai pas la recette idéale. Et si je l'avais, je ne suis pas sur de  pouvoir la mettre en pratique ... 
    Sinon, quelqu'un qui aime ce qu'il fait, qui aime le partage, qui aime les gens, qui aime la nature, qui aime  tout ce qui a trait au visuel, pas rebuté par la technique mais qui sait  aller à l' essentiel avec sans s'y perdre.
    Qui a gardé une part de l'enfant qu'il a été  et malgré tout reste capable de vendre son âme au diable pour shooter ce que le autres ne feront pas.  
    un mix de tout ça doit arriver à faire de bonnes photos.
     
    Parlons un peu de l'homme sans son appareil photo. Tu as d'autres passions ? 
     
    Oui mais certaines sont inavouables  lol .
     
    Inavouables ? Vraiment ?
    Oui certaines sont inavouables pour un public non averti dirons nous ... D'autres pourraient paraître immorales en  ces temps troubles,  le retour de certains courants de pensées, les montées des extrémismes ont vite fait de vous classifier dans les catégories à réprouver ,.... et puis il y a celles qui peuvent plaire a tout le monde... desquelles parlerons nous ?  
     
    De celles que tu veux. Tu as tribune libre. 
     
    Ouééééééééé !!!
    Alors au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, et certains ici le savent déjà  ( Nino , Paced , Andre ...) mon autre grande passion, c'est le planeur, le vol a voile !
    Ça tombe bien, les machines que l'on y trouve sont très photogéniques, on y trouve souvent de jolies personnes, et pour finir, dans ce relativement nouveau forum pour moi, la majorité des gens n'ont pas l'air de trop connaitre ça....
    Pour moi tout a commencé il y a un peu plus de 40 ans … Un dimanche matin où je m'ennuyais un peu et où j'ai tanné mon père pour que l'on fasse quelque chose. Il m'a emmené au terrain d'aviation du coin, un de ses employé y était pilote. j'ai fait un tour avec lui et puis je ne suis jamais sorti de l'avion… Enfin si .. Mais bon …C' était en 1977. En 1978 à 15 ans, je commence à prendre des leçons pour pouvoir être " lâché " à 16 ans … Ce qui arrivât donc en Avril 1979, mon premier vol solo sur Jodel D112 , un petit coucou de 65 ch, qui se pilotait vraiment … Les connaisseurs comprendront. Un moment que TOUS les pilotes se rappellent à jamais.
    Le temps passe.. Le prix du pétrole augmente, les revenus de mon père qui me finançait baissent : Fin de l'aventure vol moteur. En 1989, un ancien copain du club avion vient me chercher : lui et d'autres après une scission du club ont monté une association de Vol à voile. Rebelote, grosse piqûre de rappel, la 3 ieme dimension c'est Top. Le planeur a ceci de plus qu'un avion si je puis dire, c'est que il y a un moteur en moins . Et que si vous ne " pilotez " pas , si vous ne pratiquez pas votre art du vol à voile  à votre maximum, vous avez vite fait de regagner le monde des " rampants ", le vol va vite se terminer. Ce petit côté " sportif " , ce challenge renouvelé à chaque vol a apporté un intérêt de plus à ma passion pour le vol, d'autant plus que j'ai la chance d'habiter près des plus belles montagnes du monde , les Pyrénées , et chaque vol près de ces sommets est magique.
    En 2008, pour la première fois, je découvre la compétition de Haut niveau dans ce monde, rassurez vous, pas en temps que pilote : complètement par hasard suite à une annonce dans un magazine spécialisé. Je vais faire le " dépanneur " d'un pilote de l'équipe de France pour le championnat du monde. Une aventure de 3 semaines en Italie, à Rieti, superbe place du monde du vol à voile, où je vais découvrir encore d'autres particularités de ce milieu. Les gens y sont généralement très agréables, ouverts d'esprit , faciles au contact, à l'échange, au partage, à l'entraide.  Les moments festifs et les franches rigolades y sont nombreux. Ce qui n empêche pas  le sérieux nécessaire à la compétition de niveau mondial.  Les galères aussi sont assez fréquentes mais donnent souvent lieu à de très bons souvenirs. Petite précision : comme partout, on trouve des cons, mais franchement, je n'en ai pas rencontré beaucoup, du moins en très faible pourcentage par rapport à la norme…
    Petite anecdote : je reviens à cette occasion pour la première fois dans ma patrie  de cœur et de sang... l' Italie . Le voyage aller m'a replongé dans mes souvenirs d'enfance , les trajets  de 2 ou 3 jours dans la 404 familiale pour aller à Florence, la ville de mon père. La traversée de la toscane au soleil couchant pour rejoindre Rieti  a été un merveilleux voyage dans le temps. Mes retrouvailles avec la nourriture italienne, un plaisir renouvelé 3 à 4 fois par jour ! Nous logions dans une pension  de famille, cuisine locale et familiale, le patron qui nous reçoit à minuit après nos 1700 km de trajet, nous propose un palt de pâte " vite fait ".  Nous sommes régalé de spaghettis à la truffe blanche et copeaux de parmesans... Je suis reparti à la maison après 3 semaines de championnat avec 6 kg de plus  !!!!  
     La bonne  entente avec mon pilote font qu'il va me rappeler pour l'accompagner aux Championnats du monde 2010 en Slovaquie. Là aussi, de très bons souvenirs. Et puis les contacts noués au fur et à mesure vont me faire accompagner l'équipe de France Féminine en 2011 en Suède ( 3 jours de route en petit groupe avec deux voitures et deux remorques de planeur pour monter rejoindre l'équipe à Arboga, un super chouette roadtrip ) puis  en 2013 à Issoudun ( dans le Berry ) et en 2017 en Republique Tcheque , mais aussi l'équipe de France ( Homme et éventuellement une femme ou deux ) pour les Championnats du monde de 2014 et 2018 en Pologne ( Leszno et Ostrow  ) et Européen 2019 encore en Pologne ( Turbia ) et Slovaquie . Avec aussi en 2015-17-18 ( Espagne , France , Italie ),  ma participation avec un pilote  en individuel à la formule SGP Grand Prix qui est une autre forme de championnat .
    Je dois dire que depuis 2014, date de l'achat de mon premier gros boitier ( Canon EOS 60 ) ces " expéditions " m'ont aussi permis de beaucoup shooter  et je dois dire très modestement que j'ai acquis un certain talent à retranscrire tous les bons moments, toutes les bonnes ambiances, toutes les belles rencontres et à les diffuser sur les réseaux sociaux. Ce qui me vaut un toute petite renommée, mais surtout qui permet à tous les participants de ces championnats de retrouver avec plaisir ces chouettes  moments, de revoir leurs beaux jouets pris sous de bons angles, de belles lumières, de revoir les sourires de leurs copains d'équipe, des personnes rencontrées … Je ne sais pas si j'arrive à bien retranscrire, à vous faire comprendre comment  sur la base de ce que j'avais déjà dit plus haut , l'échange et le partage , je me régale vraiment à combiner ces deux mondes , le vol a voile et la photo… Oui vraiment de très bons moments ! De bons Kiffs comme ils disent les djeuns ! 
    Un petit détail sur le monde des Championnats : C'est un monde où on fréquente donc des pilotes. Un très grand nombre d'entre eux sont aussi pilotes de lignes, grandes ou petites compagnies. Dans la classe 18m et encore plus dans la grande classe Open ( les  planeurs de + de 18 m d'envergure , jusqu’à 31 pour certains ) les machines dépassent allègrement les 200000 euros l'unité, toute l'électronique accessoire, tout le matériel de support en plus … Bref c'est un monde où il y a quand même de l'argent . Et où on trouve aussi plus de gens qui pratiquent ou qui fréquentent le vol à voile et qui sont issus de milieux plus modestes, en particulier les jeunes volontaires que l'on embauche pour faire les services de piste pour la durée du championnat.
    Tous ces gens se mélangent, réunis par la même passion, et tout se passe parfaitement  bien tout le temps. Sur la petite quinzaine de  championnats internationaux et nationaux que j'ai eu la chance de faire, j'ai laissé plus d'une fois mon matos photo, ou mon matos informatique, ou celui de mon pilote posé dans des endroits improbables sans aucune surveillance, et je ne suis pas le seul a faire ça …. Jamais un seul vol, un seul emprunt, jamais une histoire… Toujours retrouvé tout ce que j'avais laissé.
    Voila le monde vol à voile tel que je le connais…
    Pour la pratique en elle-même, personnellement elle  se résume à voler dans mon coin, sur mes montagnes, à se sentir presque comme un oiseau, à les voir justement les grands beaux oiseaux vous accepter dans leur monde ( vautour , cigognes , milans …) à évoluer en silence aux grès des ascendances, entre les cumulus, au ras des pentes… À ressentir la moindre réaction de votre machine, piloter au " fesses "  comme on dit…  De temps en temps, je me fait un petit " circuit " imposé, manière de rajouter un petit challenge… Mais le seul fait de voler suffit à mon plaisir :
    celui de regarder les autres voler, de regarder les avions, planeurs, ballons... et de les coincer dans la mire de l'olympus  et de réussir un beau filé, ou même une simple prise de vue de bonne qualité , tout ça, c'est aussi assez jubilatoire.
    Alors … Le Vol à voile, les avions , l' aérien c'est fait … J'ai un peu tartiné quand même.
    Qu'est qu'il y a d'autre ?
    Le Vin !!!!!!
    Je me lance ou la suite à un prochain épisode ?
     
    Vas-y, tu peux te lancer. Les personnes passionnées sont toujours intéressantes. 
     
    Quand je t'ai dit autre passion : le vin, j'aurais du dire le BON vin, voire le très bon.
    Non, je ne suis pas tombé dedans quand j’étais petit. Ça m'a même pris assez tard… Quoique…
    En 1988, j'ai 25 ans, mon père décide de nous jouer un sale tour, et sur un ultime  KO face au crabe, nous laisse ma maman, ma sœur et moi-même, continuer nos chemins tout seuls… Je ne vais pas vous la jouer Zola hein… Je suis déjà au travail dans l'usine que j'ai quittée il y a juste 6 mois, ma sœur est, elle, aussi indépendante  et ma mère reste seule à la maison familiale, mais je suis installé pas très loin. Papa avait laissé sa cave et je ne m'y intéressais pas jusqu’à que ma mère me serve un jour une daube à sa façon aux arômes particulièrement fins.
    Je pose la question et demande le secret de préparation : " bah j'avais la flemme d'aller au Mamouth ( les anciens ici sauront ce que c'est ) alors j'ai pris ça en bas! " .
    Ça, c'est un Gevray Chambertin 1 ier cru " la Perriere " 1977. Même si je n y connaissais pas encore grand-chose, je me dit qu'il y avait surement mieux à faire qu'une daube avec ce petit bijou. Et donc je récupère la totalité de la cave et commence à me documenter et enfin à tester quelques quilles et à commencer à me faire mon palais. J'ai eu la grand chance ( merci papa d'être parti si tôt ) de tomber à cette époque sur les premières foires au vin d'Edouard et pouvoir acheter de très très bonnes bouteilles à des prix encore assez raisonnables. Je me suis de plus acoquiné avec des collègues des plus fins connaisseurs que moi et commence à partager avec eux des repas dégustation a l'aveugle…puis des expéditions dans le bordelais pour visiter et déguster . C'est avec eux qu'est venu cette passion , la découverte des grands bordeaux , jusqu'aux premiers crus, dans des repas mémorables au cours desquels  s'est révélé à moi, sans plus jamais me quitter, la première obligation de l'amateur de bon vin : Une bonne bouteille n'est pas faite pour être bue seul ! On retombe ici sur une notion déjà évoqué plus haut, tant en photo, qu'au vol à voile, une notion essentielle à mes yeux, à toute personne qui se veut , se doit d'être une " belle personne ".
    Le partage ! Le Partage du plaisir d'un bon vin avec des amis qui savent l'apprécier… Du pur bonheur ! Des moments que l'on vit en jouissant de presque tous les sens, la vue pour la robe, l'odorat pour les effluves, les parfums, le goût bien sur pour les arômes… L'ouïe… Ben c'est pour écouter les potes en parler de ce nectar, confirmer ou infirmer tes propres sensations, idées… On en parle, on cherche… On reprend un verre bien sur pour se refaire une idée… Est-ce que l'association avec le plat va bien, bref, les plaisirs les plus simples de la vie poussés dans leurs extrêmes , de quoi bien manger et bien boire avec de bons amis … Maintenant que je suis un peu moins ignare dans ce domaine, il me plait aussi de faire découvrir à certains/ nes les possibilités qu' offrent ces " belles bouteilles ". Quand c'est mon tour d'organiser une soirée avec les amis, j'invite toujours un ou deux  " candide "… À ceux qui s'y connaissent un peu, j'offre la possibilité de boire des choses qu'ils ne connaissent pas, ou qu'ils n'ont pas le moyen de découvrir. En ayant commencé ma cave dans ces années 1989/1990 et en profitant petit a petit d'un réseau pour les bons/ très bons coups , j'ai la chance d'avoir encore aujourd'hui de petits trésors qui seraient aujourd'hui intouchables ou presque… Car malheureusement, les hommes du vin sont devenus fous… J'ai acheté mon  dernier 1 ier grand cru en 1995, c'était un Mouton Rothschild 1993 , 270 fr…  Ce n'était pas une folie à l'époque  et c'est à partir de cette année là que les grandes bouteilles, les grands châteaux ont pété les plombs parce que les vins devenaient un moyen de spéculer... En 1996, qui  était pas une super bonne année, juste bonne, les propriétaires de Château Léoville las caze décident de doubler le prix de la bouteille en primeur sans aucune raison qui justifie, ni qualitative,ni quantitative, ni en relation avec la mto ou quelques problèmes d'élaboration, juste comme ça parce que le marché le permet  1995 : 500 Fr  et 1996 1000 fr …. Et ils ont tout vendu ! Et ça n'a pas arrêté depuis… 2009 année exceptionnelle, depuis quelques années déjà tous les 1 ier crus bordelais sortent à peu près  au même tarif, pour 2009 donc ca sera 900 euros LA bouteille en  primeur ! Fous je vous dis !
    Alors avec mes amis, nous tapons dans nos caves moins souvent et pour les repas plus " communs ", nous nous tournons vers des plus " petits " vins et mettons maintenant en avant pour nos choix un triple critère. Le rapport qualité/prix/PLAISIR…. Et nous nous régalons presque autant qu'avant, car la folie des grands a eu quand même un gros avantage : c'est d'entraîner tout le monde vers le haut, vers  la qualité. Qui veut vendre cher, doit d'abord faire ses preuves, et l'offre qualitative est maintenant tellement énorme… Il faut être capable de faire de bonnes choses et de le vendre un prix correct avant de pouvoir faire de très bonnes choses et de les vendre un peu plus cher.
    Je vais m'arrêter là … Je ne parles plus de mon plaisir… mais du marché. Ça fait partie du monde du vin, il faut connaitre pour pouvoir toujours s'en sortir et être capable de trouver de petites pépites. Le principal restant là… se faire plaisir, faire plaisir, faire découvrir, offrir du bonheur.
    Voila ... Épicurien, je crois ça s'appelle, mais c'est un nom trop compliqué je trouve... Je vous laisse choisir comment me définir, si cela vous dit de vous essayer à l'exercice.
    J'ai oublié de vous parler d'un rouleau d'étiquettes code barre, laissé à portée de ma main une veille de grande foire au vin ... J'étais plus jeune et ne pensais pas à mal, surtout pour des bouteilles de bon vins. Je n'en ai que très peu honte maintenant, et même cela nous fait sourire quand je le raconte encore lors de repas avec mes amis " pinardiers " comme on nous appelle... Quoiqu'il en soit un certaine année, Edouard a vu disparaître des ses rayons et de sa compta, une bonne cinquantaine  de grandes bouteilles... dont j'avais  innocemment  et très discrètement changé le code barre grâce au rouleau qui était tombé dans ma poche. D' où les quelques pépites qui me restent encore dans ma cave. 
    être capable de vendre son âme au diable pour une belle photo je vous disais plus haut... Pour une très bonne bouteille aussi pourquoi pas.
    Surtout ne dites rien...
     
    Tu es sur le forum depuis le 17 mai 2020. Qu'est ce qui t'a donné envie de t'inscrire ici ? Qu'est ce que cela t'apporte ? 
    J'étais sur un ancien forum qui a fermé, pp, et donc je suis parti en recherche d' un nouveau site. J'ai vu Nino et André et Paced déjà présents et j'avais de bon feelings avec eux déjà  alors j''ai sauté le pas .
    Mais  surtout, j'étais en manque... de partage, de lecture.  Le covid a aidé pour ça. Ici,  j'ai commencé par poster pleins de photos anciennes, des trucs que je n'ai pas trouvé dans les différentes catégories historisées, en particulier mes grands oiseaux blancs, et puis je me suis adapté a l'offre. 
    Ici, justement l'offre de lecture est assez importante, le choix dans les catégories est très bien fait, très diversifié, catégorisé. 
    Je pense que la configuration du site telle qu'elle a été voulue et pensée, si elle permet un coup d'œil global assez facile et offre une grande variété de publications ( qui sont de plus d'une qualité générale assez élevée je trouve )  entraîne au contraire une restriction inconsciente au niveau des réponses. 
    Par rapport à l'ancien forum où j'étais, je trouve ici plus souvent de bons avis techniques, au détriment d'un certain manque de fantaisie... Bien sur dans le bar il y a des discussions, des délires, mais oui, je trouve que les commentaires sur les photos sont parfois un peu trop austères.
    J'aimerais bien qu'un personnage assez truculent avec qui je m'entendais bien sur l 'autre forum, l'ami Labat  nous rejoigne.... Un gars du sud ouest bien sur, au style rédactionnel inimitable, avec une certaine gouaille, des partis pris parfois discutables, je suis sur qu'il manque à Nino aussi.
    Bref, j'ai trouvé ici une manière différente de ce que j'avais l'habitude pratiquer, avec en plus ce coté un peu plus exigeant aussi au niveau qualité qui je dois le reconnaître me force quand même à monter moi aussi mon niveau dans ce que je vais poster, et donc d'essayer aussi de monter mon niveau de qualité dans mes prises de vues, ma manière de shooter. 
    Un truc qui m'a plu aussi, c'est que si il y des  personnes  qui ont tendance à prendre la tète et si les posts partent en sucette , ça s'arrête très vite... même si ça a un petit coté dictatorial, le forum n'est pas pollué  et c'est agréable pour ceusses qui restent.
     
    Nous arrivons au bout de cette interview Jamba-31. Veux tu ajouter quelque chose pour les membres et les visiteurs qui te liront ? 
     
    Bah que c'était chouette cette interview, l'exercice est intéressant.
    Sinon, vous l'aurez compris je pense, plaisir et partage sont les maîtres mot de ma ligne de vie... 
    Proverbe suedois : livet är för kort för att dricka dåligt vin
    Et pour regretter de ne pas l'avoir fait, surtout, avant qu'ils disparaissent, dites à ceux qui vous sont chers  que vous les aimez... Vous ne savez jamais de quoi demain peut être fait et ce qu'il peut arriver. 
    Heureux soient les fêlés , car ils laisseront passer la lumière ( M.Audiart ) 
     in terrae pax hominibus bonae voluntatis ( l'Evangile selon St Luc et pourtant  je ne suis pas croyant ).
     
    Je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions Jamba 31. C'était très agréable de discuter avec toi. 
    ......................
     Ma grande passion : WWGC 2017 ( World Women Gliding championship ) à Sbraslavice (république tcheque ) Melanie Gadoulet , équipe de France , dans on beau JS1 , au décollage , qui deviendra championne du monde en 2019 à Lake Keepit. En bout d’aile sa coéquipière Sol, en Anglais , la Crew , seule jeune femme parmi les crew ( dont moi ) et que nous avions affectueusement surnommé bien sur la Crewpette et qui s’est acquittée de sa tache a la perfection .

    Une photo qui a une petite histoire, dont je suis le plus fier et qui résume en partie tout ce que j’ai écrit :
    Portrait de mon amie Amélie , elle aussi pilote de l'équipe de France et dont j’avais été le Crew   pour le WWGC 2011 . Nous sommes là encore à WWGC 2017 Sbraslavice . Il y a un peu plus d’un an en 2015 , Amélie a connu un grand malheur , son compagnon avec qui elle comptait faire sa vie a été tué sous ses yeux dans un accident de voiture . Au moment de la photo  elle n’as pas fini de remonter la pente encore, mais elle se bat, l’encadrement de l’équipe de France, y croit et sait aussi que cela pourra l’aider de venir à ce championnat et lui fait donc confiance. C’est une compétitrice.  Le planeur sa passion depuis longtemps , elle est dans son monde et y connait de bons moments ... Elle sourit, rigole… Je suis content de la voir ainsi et je shoote cet instant de vie, même si il n’est pas parfait, c’est un beau portrait . Je décide de le diffuser sur les réseaux sociaux , FB et Insta où l’on peut suivre le championnat… Au lendemain de cette diffusion, Amelie vient me voir, elle a l’air touchée  et me demande, en connaissant la réponse  si c’est moi  qui ai fait la photo et l’ai diffusée… Oui bien sur c’est moi…. Elle me montre alors son téléphone… avec plus de 250 messages de personnes qui étaient heureuses de la voir sourire, qui lui disaient, et avec pleins d’autres marques d’affection et d’encouragement… Elle m’a juste embrassé et dit merci


  • F2P
    Pour ce mois d'août 2020, je vous propose de découvrir l'interview de Tork, l'un de nos membres qui nous régale de ses prises de vue toujours bien réalisées.
    Tork participe également activement à la vie du forum photo par ses commentaires toujours constructifs et conviviaux.
    Un grand merci à lui de sa participation à cette interview et pour son implication sur le forum. 
    ...........
     
    Bonjour Tork. Je te remercie d'avoir accepté de te prêter au jeu de l'interview pour le forum photo. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer d'où vient ton pseudo ? 
     
    Je m’appelle Denis et ça fait 3 jours que j’ai arrêté de boire…ah non c’est pas ici.  
    Ceci dit je m’appelle vraiment Denis. Je suis professeur des écoles, en maternelle. Je vis sur la Côte d’Opale.
    Pour mon pseudo, il provient de l’époque où j’étais jeune, si si j’ai été jeune, mais ça c’était avant au siècle précédent. Bon, j’entends déjà les mauvaises langues : non je ne suis pas vieux ! Pour en revenir au sujet, à l’époque nous étions une joyeuse bande férue de jeux de rôle et nous avions tous un surnom plus ou moins lié à cette activité. Il m’est resté et c’est toujours ainsi que l’on m’appelle.
     
    Tu fais de la photo depuis quand ? Comment t'est venue cette passion ? 
    Je fais de la photo depuis quand ? difficile à dire. Disons que j’ai eu mon premier appareil photographique à ma communion. Cela remonte. C’était un Kodak pocket instamatic 130. Bien sûr, nous étions loin des réflex, mais c’était un début et pour moi c’était suffisant. Puis je me suis offert mon premier reflex grâce à ma solde de militaire que j’avais économisée. Cette fois, c’était un Pentax SF7. L’air du numérique est ensuite arrivée avec un compact Fujifilm finepix 2600z pour commencer. Ensuite les reflex numériques sont devenus plus abordables, ce qui m’a permis de me procurer un Canon 300D qui a laissé la place à un Pentax k20D. C’était un bon appareil, mais la gestion du bruit en pose longue n’était pas terrible. Alors je suis revenu chez Canon avec un 600d, puis un 7 et pour finir le 7d mark 2. Et un jour, peut être, un plein format. Donc voilà, cela fait longtemps que je photographie.
    Comment m’est venue cette passion ? Tu l’auras compris, je dirais que je n’ai pas eu de déclic, cela m’est venu tout naturellement. J’ai toujours eu envie de réaliser des photos d’aussi loin que je me souvienne.
     
    Parle-moi de ton travail photographique. Quel genre de photographe es-tu ? 
    Je dirais que j’ai tendance à photographier tout ce qui représente un intérêt photographique à mes yeux. Cela peut aller de la photo instinct au détour d’un chemin à une volonté bien définie de faire une photo précise. Presque tous les thèmes m’intéressent, même si je n’ai pas eu l’occasion de les essayer tous évidemment. Par exemple, je viens de me mettre à la photographie de collisions de gouttes d’eau. Cela faisait longtemps que j’étais tenté. Ici encore beaucoup d’apprentissages et de techniques. Comme dans l’astrophotographie, domaine complexe s’il en est, tant au niveau de l’acquisition que du traitement.
    Mais je ne progresse hélas, pas assez. J’avoue avoir bien du mal à traiter mes photos d’astro. Cela viendra, je finirai par trouver. C’est ce qu’il y a de bien dans la photo, il y a toujours à apprendre.
    Pour moi la photo c’est aussi de la création. J’aime réaliser des photomontages. Cela laisse libre cours à l’imagination. Pour ces photos, il m’arrive, d’ailleurs, de photographier « un peu tout et n’importe quoi » ! Les passants doivent parfois me trouver un peu dérangé de photographier un coin d’herbe, des branches ou des gravats. Mais ainsi je me constitue une bibliothèque d’éléments et de textures que je peux utiliser librement dans mes montages. Tout ce qui se trouve dans mes montages est de moi, sauf parfois, quelques textures que je n’ai pas encore, mais dont j’ai les droits pour les utiliser.
    Sinon pour la majorité des photos, je me contente souvent de pas grand-chose en post traitement : jouer un peu avec les courbes et les niveaux lorsque cela est utile, recadrer ou alors transformer en noir et blanc, là c’est un peu plus long.
     
    Qu'est ce qu'une " bonne photo " pour toi ? 
    Wouah la question piège ! Il faut que j’y réfléchisse un peu.
    Il y a plusieurs sortes de photos. Les photos souvenirs, les photos techniques, celles qui veulent faire passer un message ou encore toutes les autres. Elles doivent toutes répondre à des critères différents. Même s’il y a des points communs : le cadrage, la netteté, la profondeur de champ, la lumière, la composition, etc…
    Mais, je pense, qu’une bonne photo est avant tout une photo que l’on prend plaisir à regarder.
     
    Y a t-il des domaines que tu affectionnes plus particulièrement ? 
    J’affectionne particulièrement le photomontage, activité chronophage s’il en est. D’où le nombre limité de réalisations. La macro m’inspire aussi. L’astrophotographie aussi est très intéressante, mais j’ai encore beaucoup de lacunes qu’il me faut combler. L’astrophotographie prend aussi beaucoup de temps, aussi bien pour la prise de la photo elle-même que pour le post-traitement.
     
    Et des domaines qui ne t'attirent pas du tout,  il y en a ?
    Il y a peut-être la photo de rue qui m’attire un peu moins car j’ai des scrupules à photographier des personnes. J’aurais l’impression d’empiéter sur leur vie privée. À chaque fois que j’essaie quelque chose de nouveau, j’y trouve un intérêt. J’aime découvrir et apprendre. Donc à la réflexion, je ne pense pas qu’il y ait des domaines qui ne m’attirent pas du tout.
     
    As tu une culture photographique ? Des photographes dont tu admires le travail ?
    À ma grande honte, ma culture photographique est très limitée. Je connais bien sûr quelques photographes célèbres comme Doisneau, Yann Arthus-Bertrand, Bresson, Nikita, Potochat, Photophile...euh, ah non.    Ce n’est pas ce à quoi tu pensais en me posant cette question, même s’il y nombre de photographes de talent sur le site.
    Cette culture limitée ne m’empêche de découvrir et d’admirer leur travail, ni même d’analyser leur façon de faire, bien au contraire. Mais je n’associe pas toujours un nom sur le travail, c’est un peu bête peut être.
    Je lis aussi régulièrement des magazines sur la photo ainsi que des livres. Cela me cultive et m’instruit.
     
     Il n'y a pas de honte à avoir.  Quelles sont tes autres passions ? 
    Et bien tu l’auras compris, il y a l’astronomie. Même si je n’en fais pas souvent ( les nuages sont d’éternels casse-pieds dans ma région, la Lune joue souvent les trouble-fêtes avec sa luminosité agaçante, sans compter la fatigue et les lendemains travaillés…). Je trouve que c’est très complémentaire de la photo : il faut savoir observer, savoir cadrer, gérer les lumières…
    Je suis également instructeur d’aïki jujutsu Takeda ryu ( ryu voulant dire école, donc l’école Takeda, un clan seigneurial réputé au Japon ), un art traditionnel japonais dont beaucoup d’écoles d’aïki sont en partie originaires.
    Et je fais aussi parti d’un club de maquettisme. C’est très bien pour faire des photos de macro avec des choses qui ne bougent pas !
     
    Parlons de l'homme, as-tu une philosophie de vie ? 
    Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. Ce proverbe pourrait très bien résumer ma façon de voir la vie. Si quelque chose ne va pas, un problème ne trouve pas solution, rien ne sert de s’énerver. Il faut au contraire aborder les choses sereinement, y réfléchir posément, voire même différemment. Et pourquoi pas, laisser de côté quelques temps et laisser mûrir la solution.
     
    Pourquoi t'être inscrit sur un forum ? Qu'est que cela t'apporte ? 
    Je recherchais un forum dynamique, convivial où les photographes n’hésitaient pas à critiquer les photos. C’est comme ça que j’ai trouvé ce forum, testé et adopté. Ici les critiques sont bonnes et justes. Que la photo soit réussie ou, au contraire, moins réussie, il y a toujours des commentaires constructifs. C’est d’autant plus important quand la photo mérite d’être améliorée. C’est comme cela que l’on progresse : en se confrontant aux avis des autres.
    De plus, les gens ne sont pas avares de conseils, c’est bien. Le partage est aussi important pour avancer. Personne ne se prend la tête, il y règne une bonne ambiance, c’est ce qu’il faut.
    Il y a aussi le plaisir de voir de nombreuses et belles photos. Donc pour résumer : avis, partages et plaisir des yeux voilà ce que cela m’apporte.
     
    Nous sommes arrivés à la fin de cette interview Tork, y a t-il un sujet que tu souhaiterais aborder particulièrement ? Veux-tu transmettre un message aux autres membres et aux visiteurs qui passent sur le forum ? 
    Nous avons déjà abordé pas mal de sujets. J’ai la tête un peu vide. Non je plaisante, mais pour l’instant je n’ai pas d’idée de sujet, peut être que j’en aurai une plus tard, quand il sera trop tard évidemment.
    Je remercie tous les membres pour leurs commentaires, toujours justes, les photos qu’ils nous montrent et leur bonne humeur.
    Un grand bravo à toute l’équipe du forum. Je suis impressionné par le nombre de réponses que vous postez. Continuez comment ça pendant encore un ou deux siècles.
    Quant à ceux qui ne sont pas encore inscrits, je leur dirais ceci : vous attendez quoi ? Allez-y, consommez sans modération !
     
    Je te remercie encore d'avoir accepté de répondre à mes questions tork et pour ta participation au forum photo. 
    ......................

     


  • F2P
    Pour ce mois de juillet 2020, je vous propose de découvrir l'interview de Potochat.
    Inscrit sur le forum photo depuis le mois de mai, il a réussi à se faire une belle place parmi tous les membres par sa participation très active, ses partages et ses critiques toujours très intéressantes. 
    C'est donc avec grand plaisir que je l'ai invité à répondre à mes questions. 
    .......................
    Bonjour Potochat. Tout d'abord, merci d'avoir accepté de participer à cette interview. Ma première question est toute simple :  peux-tu te présenter à nous et nous expliquer d'où vient ton pseudo ? 
     
    Potochat, comme tu l'as deviné ( tu es très forte ) n'est pas mon vrai nom. Ça vient donc d'une histoire de chat, ce qui ne devrait pas te déplaire. Je l'ai juste évoqué lors de mon arrivée dans le Forum, mais puisque tu me le demandes, je développe ( je te préviens, c'est assez long ). 
    Je me baladais dans une rue déserte d'un village angevin, en juillet 2006, je crois. Déserte ? pas tout à fait : 50 m devant moi, un monsieur seul avec, comme moi, un appareil photo en bandoulière. Tout à coup, il s'arrête devant une maison et photographie " quelque chose ". Arrivé devant la même maison, je regarde évidemment et je vois un chat derrière une fenêtre. Très photogénique effectivement, je fais moi aussi la photo. À l'époque, je fréquentais le site de partage de photos Ipernity. Trois jours après ma balade, en fouinant ledit site, je tombe un peu par hasard sur " ma " photo... qui n'était pas de moi ! On a donc correspondu sur Ipernity avec ce monsieur, un Angevin aussi, échangeant des amabilités réciproques sur nos photos. C'est vrai que c'est un bon photographe, mais il est aussi et surtout peintre de l'art circassien. C'est lui :  https://www.artcompulsion.com/fr/89_boccacino-jean. On a fait connaissance physiquement lors du vernissage d'une de ses expos et on a bien ri. Dès le début, je l'ai appelé mon " pote au chat ", et moi j'étais aussi son " pote au chat ". Même si on s'est perdus de vue et même de photos, j'ai gardé ce pseudo que je trouve rigolo. Voilà pour ça, désolé, je n'ai pas pu faire plus court...
    S'agissant de ma présentation ça pourrait aussi durer, ne sachant moi-même pas trop qui je suis ( photographiquement parlant, je te rassure ) et ça c'est le nœud du problème  ! Je me lance mais je ne sais pas, à ce stade, où m'arrêter...
    Je pratique donc la photo depuis 1968 ( avec le Kodak familial ) et j'ai acheté mon premier reflex en 1969 ( c'était le mythique Asahi Pentax Spotmatic...) pour aller plus loin et plus large. À mon mariage, j'ai reçu un agrandisseur en dot. Autodidacte en potassant quelques bouquins, j'ai eu la chance d'assez vite comprendre comment ça marche, notamment le trio infernal vitesse, diaph, sensibilité. Photos-souvenir d'abord, surtout de famille et d'architecture ( passion pour les édifices gothiques et surtout romans ( oui, oui...), de montagne ( en diapos ) pendant les vacances ).
    J’ai été animateur photo dans une MJC, je suis, de loin, le plus ancien membre du Club photo d’Angers, ce qui m’a permis de faire des choses, dans le reportage notamment ( qui reste mon sujet de prédilection ) que je n’aurais pas faites ou osé faire « livré à moi-même ».
    Le passage au numérique a été pour moi un cataclysme : j'ai laissé tomber l'agrandisseur du jour au lendemain ou presque. Je suis un pragmatique, pas un nostalgique, et les énormes avantages des nouvelles technologies ont fait que je n'ai jamais regardé en arrière. Comme je suis un peu geek, je me suis vite mis aux logiciels de retouche. D'abord Photoshop comme tout le monde, puis, comme je n'ai pas les moyens de me payer le roi des logiciels,  j'ai exploré le " monde du libre " en passant sous Linux. Comme pour le reste je suis un pragmatique et j'ai trouvé que, pour ce que j'ai à en faire, ça marche vachement bien. Je n'ai pas encore trouvé de limites à mon système ( actuellement ART et Gimp ) qui, en plus, évolue tous les jours ou presque ( je parle de ART essentiellement ).
    Mais l'essentiel de la photo n'est pas dans la technique, plutôt dans la tête du photographe. Je reste persuadé que ce n'est pas le matos qui fait le photographe. J'ai par exemple horreur des gros tromblons blancs et même, par principe c’est vrai, du « plein format » ( je traduis : « full frame »  ) ; en plus ça pèse très lourd et pour l'épaule et pour le porte-monnaie pour un plus, me concernant tout au moins, qui reste à me démontrer . Encore une fois le pragmatisme...
    Donc l'essentiel est pour moi ( mais pas que bien évidemment ! ) dans la connaissance de l'art de la photo et de son histoire. Donc il m'arrive de fréquenter des galeries, les expos et de regarder et lire des revues, des bouquins ( que j'achète ou emprunte )... C'est en puisant dans ces références que je pense avoir acquis des réflexes de composition, de cadrage ( en ne respectant pas la " règle des tiers " par exemple...) qui font la force d'une photo. Aussi me chercher ( à défaut de le trouver ) un style. Mon intérêt actuellement croissant pour la peinture va dans le même sens.
    Petit à petit je me suis dit que j'avais peut-être quelque chose de plus à dire, mais quoi ? je n'ai encore trouvé rien de précis, je tâtonne... mais je cherche . Mon but ultime, c'est de faire des photos qui ont du sens, avec un " message ", ce mot n’étant pas à prendre dans un sens trop prétentieux, simplement que mes clichés  veuille dire quelque chose et permette à celui qui la regarde de s'interroger, de s'évader, d'aller ailleurs dans le sens de s'imaginer des histoires, de faire phosphorer les neurones. Mon slogan serait peut-être " photographier c'est donner du sens ". 
    Mon gros truc, celui que je préfère serait peut-être la photographie de gens : photos de rue, reportage, portraits ( moins ) en évitant si possible les photos volées. Je suis persuadé que, dans la photo de personnes, le plus compliqué c'est d'aborder les gens. Une fois que c'est fait, que la glace est brisée, ça roule. C'est pour ça que, pour ce sujet-là, je préfère le grand angle au téléobjectif. " Si ta photo n'est pas bonne c'est que tu étais trop loin " disait Robert Capa... J'adore ça mais je n'en fait pas assez et même de moins en moins. Ça m'attriste un peu.
    Je suis de loin le plus ancien adhérent du Club photo d'Angers, j'en ai été le président à 2 reprises, et c'est beaucoup grâce à lui que je trouve de la motivation et des idées de thèmes ( le Centre National de danse contemporaine, le facteur...). Mais je fais " malheureusement " un peu de tout, ne sachant pas sur quoi me fixer ni vraiment réaliser de véritable " projet photographique ". C'est la face sombre du personnage. Je ne fais en fait que papillonner et tirer sur tout ce qui se présente. J'ai l'impression de ne jamais avoir trouvé véritablement mon style, ma démarche photographique.
    Et en plus, depuis quelques temps, je tente de la " création numérique ". à partir de mes photos mais pas que. Et ça, c'est encore moins simple et ça n'arrange pas les choses.
     
    Se cantonner à un seul domaine en photo, c'est un peu comme rester sagement dans sa case non ? Tu crois vraiment qu'il est nécessaire de se trouver un style ? 
     
    Sur le premier point, faire ça n'est pas synonyme de sagesse ! il y a des gens qui ont fait ça sans être sage du tout : exemple extrême bien connu, de nous deux tout au moins : Diane Arbus !  Ce choix n'est pas non plus du tout mon credo. Mais il va y avoir des gens qui vont ne faire que du portrait, par exemple, ou du paysage, qui vont se spécialiser dans leur domaine et y devenir très pointus. Ça j'admire.  Et il y a des photographes et des grands qui avaient ou qui ont plusieurs cordes à leur arc et même plusieurs arcs ( Frank Horvat, photographe iconique de mode des années 60 s'est lancé sur ses vieux jours - avec un bonheur relatif - dans le délire informatique...) et ça me va aussi très bien. Pour ce qui me concerne, Je me reproche simplement mon éclectisme, de toucher à trop de choses pour les faire à fond, de ne pas ( ou rarement, il y a longtemps que je n'en ai pas fait en tout cas ) faire de projet construit. Ceci dit, j'ai, depuis longtemps deux " fils rouges " : Versailles et Paris. J'aime beaucoup tourner autour du sujet de Versailles, du parc surtout ( on peut y entrer gratuitement !), je pense aux photos qu'y ont faites Atget ou Doisneau...
    Non ce n'est pas " nécessaire " de se trouver un style... . En fait, le fond de l'histoire, c'est qu'il y a deux types de photos :
    - les photos-souvenir ( clic-clac c'est dans la boîte ), qui font plaisir à faire vite-fait mais dont d'ailleurs beaucoup ne seront jamais regardées plus d'une fois ( je parle pour moi mais je ne dois pas être le seul ). Mais-qu'on-ne va-quand-même-pas-jeter-parce-qu'on-ne-sait-jamais... Les photos de famille et de tourisme font majoritairement partie de ce type
    - les photos plus chiadées qui sont l'aboutissement d'une certaine " culture " ( ça y est, j'ai lâché le grand mot ! ) qui, donc, me demandent plus de soin et à la prise de vue et au post-traitement, mais qui sont bien plus passionnantes à faire. En faisant ça, Je veux  donner plus de poids à ces photos, plus de sens, leur faire dégager plus d'émotion.
    Les deux types ne sont pas bien sûr pas exclusifs l'un de l'autre et, des fois, avec le temps, la décantation, certaines peuvent passer d'un type à l'autre.
    Pour les premiers, pas besoin véritablement de style même si on peut faire de la bonne ou de la moins bonne photo-souvenir.  Les connaissances techniques suffisent pour en faire et mes photos ressembleront à celles du touriste d'à côté pour peu qu'il soit aussi pointu que moi en technique . 
    Mais si on a la " prétention " de faire dans le deuxième type, alors oui, il faut se trouver un style ou tout au moins travailler pour et le bagage culturel aide. Dans mon club, on a pour habitude de montrer ses photos anonymement et j'aime bien quand les gens reconnaissent qu'une photo est de moi. Ça me prouve que ne suis pas " n'importe qui ". Ici on m'a dit qu'une de mes photos ressemblait à du Depardon ! le Graal !!!  Non mais c'est vrai, ça fait plaisir, quoi...
    En dehors du cercle familial, je ne montre que celles du deuxième type.
     
    Donc une bonne photographie pour toi, c'est quoi ? 
     
    Alors là, attention, ça démarre  Je sais, je blablate beaucoup.
    C’est une bonne question, ça, je te remercie de me l’avoir posée ! Un peu compliquée quand même...
    Une bonne photo peut appartenir à chacun des deux types dont je viens de parler, mais les critères ne seront pas les mêmes
    Pour le premier type, la « carte postale », ils seront avant tout techniques ( netteté, exposition…) en ne négligeant pas le cadrage ( les cartes postales sont en général bien cadrées ). Dans ce cas, la notion de « bonne » photo peut se confondre avec celle de « belle » photo. Mais si elle a « trop » de qualités, elle peut basculer dans le second type ! 
    Très important : ne pas confondre le sujet photographié avec la photo qu’on en fait. Et vice-versa. Ne pas croire que parce que le sujet est " joli " que la photo sera automatiquement bonne. Inversement, une photo d’un sujet qui ne vous plaît pas n’est pas pour autant forcément mauvaise et rien ne vous empêche de l’apprécier ( les vers de terre, l’armée…). Éviter par-dessus tout le réflexe affectif : oh c’est joli, c’est « dans la pastille », je prends ! Sans se poser d’autre question. Cas type de la photo de son chat ou de son enfant avec un arrière-plan dégueu ( ah le grillage bien net! ) qu’on ne voit pas parce que par réaction affective, on polarise sur le pourquoi on a déclenché, tandis qu’une personne tierce va ne voir que les défauts. On ne verra pas non plus un cadrage catastrophique ( en plongée par exemple pour un enfant… ou un chat ). Ça, c’est pour les souvenirs, point barre. Bien sûr il faut que ce soit bien exposé et net, mais avec les appareils actuels, il faut parfois le vouloir pour « rater » techniquement une photo, à tel point qu’une photo ratée peut parfois, au second degré, avoir davantage d’intérêt qu’une photo réussie !  ( ça m’est arrivé, sur un flou de bougé par exemple…)
    Au sens du deuxième type, une bonne photo est d’abord une photo originale. Tourner autour de son sujet, ne pas se contenter d’une prise ou deux, varier les angles d’attaque, les focales différentes, les profondeur de champs différentes, chercher l’ORIGINALITÉ, pour trouver LA photo qui se démarquera des milliers d’autres qui, souvent, seront prises du même sujet, celle qui, donc aura un « style », le vôtre, qui sera peut-être ( reconnaissance suprême ! ) reconnaissable. Un coucher de soleil, c’est toujours beau, une bonne photo de coucher de soleil, c’est une autre paire de manches et ça doit forcément être original, ce qui n’est pas évident s’agissant d’un tel sujet ! Mais c’est le cas, par exemple, de la photo qui a gagné le concours du mois de mai, avec ce nuage magique qui vient transformer le soleil en planète Saturne.
    Pour ce deuxième type, surtout, " belle photo " n’est pas synonyme de " bonne photo " ! Une photo peut être belle et ne pas avoir d’intérêt autre que la satisfaction personnelle de l’avoir prise en tant que souvenir familial ou autre. Combien de « petites fleurs »... Le sujet de la photo peut être beau, mais c’est le sujet qui est beau, pas la photo… Mon idéal : faire une « belle » photo avec un sujet moche... 
    La beauté peut évidemment être un critère de qualité, mais, en général, il ne suffit pas. D’abord il est très relatif. La notion de « beau » n’a pas toujours été la même et n’est pas partout la même, même si là comme souvent, la mondialisation fait ses ravages. Si Monet ou Van Gogh avaient peint à la Renaissance, on aurait crié au fou ! Et on a crié au fou même à leur époque : il a fallu qu’ils rament sec pour s’imposer ( ce que Van Gogh n’a même pas fait de son vivant ! ). La montagne n’est devenue « belle » qu’au 19ème siècle, avec les romantiques... En photo c’est pareil : regardez un calendrier des Postes des années 50 ou 60, ça vous semblera ringard au possible ! Donc se méfier du « beau ». Lui privilégier le « lourd » ; une photo doit avoir du « poids », même si ce poids peut provenir de sa légèreté ! ( le minimalisme…). Quand je dis lourd, je veux donc bien sûr dire « lourd de sens ».
    Oublier ou faire passer au second plan la perfection technique, là n’est pas l’essentiel d’une photo. Lui donner du sens, une « signification » est bien plus important et… bien plus compliqué ! Pour apprendre ça, une seule recette : arpenter les galeries, voir les bons sites et lire et regarder des bouquins. Je me dis que les gens qui exposent des photographes, en parlent dans des livres ou sur des sites ont infiniment plus de connaissances que moi dans le domaine de la photographie et de l’art en général, et que s’ils le font c’est qu’il doit y avoir des raisons...
    Et puis, donc, on peut rarement faire une bonne photo d’un mauvais sujet. Une recette pour faire de bonnes photos est de se trouver un projet et de s’y lancer à fond. J’ai, comme ça, il y a 20 ans, choisi de suivre un facteur dans sa tournée. J’ai fait ce qu’il fallait pour en trouver un, sympathiser avec lui, etc... ( d’où la photo que vous avez, je crois, appréciée ). Mais ça peut être n’importe quoi ( faire le « portrait » d’une ville, par exemple ), avec, en tête, l’idée de se dire qu’on va en faire une expo, un bouquin, même si, bien sûr on ne le fait pas ! En général, si vous faites ça, c’est que vous êtes motivé et ça se verra dans vos photos, qui seront « forcément » bonnes ! Il y a longtemps que je n’ai pas eu de projet, tiens…
    Exemple d’un photographe « anonyme » que j’ai découvert récemment sur Flickr et qui me fait grimper aux rideaux http://www.pkomo.gr/portfolio-4/nggallery/page/1/slideshow Vraiment le type de photo dans lesquelles il n’y a rien de « beau » au sens commun, encore moins de « joli », mais tellement pleines d’émotion, de poésie, de rêve, d’humour aussi parfois... Ce monsieur n’a d’autre but que d’exprimer ses états d’âme, sans même chercher à se faire connaître plus que ça. Un photographe qu’on ne peut donc pas « accuser » d’être reconnu et encensé pour ça, ni moi d’être un « mouton suiveur » à son sujet. Un pur, en plus. Ses photos touchent pour moi au sublime sans pourtant rien « sublimer » pour employer un mot à la mode... Et on se fiche carrément de savoir ce qu’elle valent sur un plan technique, ce n’est clairement pas le sujet ! Je n’approcherai jamais une telle qualité, mais ces photos resteront dans un coin de ma tête pour, peut-être, m’influencer un peu inconsciemment...
     
    Quel est ton meilleur souvenir photographique ? 
     
    Houlà, quelle question !…Il y en a pas mal. Tu te doutes que les meilleurs ont pour moi été ( et sont ) ceux qui sont issus d’un partage humain. Ainsi ceux que j’ai vécu en photographiant un couple de luthiers ( en 1990 ) ou mon facteur ( en 1999 ) ou trois danseurs du Centre de danse contemporaine d’Angers ( en 2015 ) ou un ferronnier d’art à la retraite ( en 2019 ). Mais je crois que j’ai une préférence pour mes luthiers, Patrick Robin et Andrea Frandsen. À l’époque j’animais l’atelier photo d’une MJC et je cherchais un sujet pour mes « élèves ». J’ai trouvé ces luthiers un peu par hasard, mais après un premier contact, je me les suis gardés pour moi tout seul. Ils sortaient de leur école en Angleterre et venaient de s’installer à Angers. Ils étaient incroyablement simples et sympas. Alors qu’ils travaillaient pour le haut du haut de gamme des musiciens, ils m’ont laissé faire ce que j’ai voulu, jusqu’à manipuler leurs œuvres en petits morceaux. Lui m’a même confié sa boutique un jour qu’il était parti faire une course ! Il en est résulté des photos dont je suis « assez » content et que j’ai accrochées dans une expo qui leur était consacrée.
    Mais la cerise sur le gâteau de l’histoire, c’est qu’ils ont tous les deux participé en 1991 au premier concours international de lutherie de Paris et que Patrick a obtenu le premier prix pour le violon et le violoncelle et Andrea le premier prix pour l’alto ! Ça m’a valu d’écouter sur France-Musique le violoncelle que j’avais manipulé en petits morceaux joué par… Mstislav Rostropovitch, le monsieur qui a joué sur les décombres du Mur de Berlin en novembre 1989 ! Et ça, tu te doutes, ça m’a fait quelque chose.
    Pour la petite histoire, Patrick est le frère de Titi Robin, musicien plutôt connu qui donne dans la folk moyen-orientale, indienne et gitane et qui joue notamment un oud fabriqué par Patrick.
     
    Que dirais-tu à un jeune qui voudrait faire de la photographie son métier dans le monde d'aujourd'hui ? 
     
    Je ne connais pas vraiment le sujet. Devenir célèbre et vénéré en exposant dans des galeries, vivre de mon art... C'est ça mon rêve.
    En fait, le côté " métier " qui consiste à travailler sur commande, c'est vraiment pas mon truc. Tout ce que je sais, c'est que c'est compliqué de faire son trou. C'est un peu le miroir aux alouettes et la concurrence doit être féroce. Je connais pas trop mal un photographe de mariage. Pour lui, c'est de l'alimentaire. En dehors de ça il fait de bons trucs, il est créatif. mais ce ne sont pas forcément ses photos les plus créatives qui intéressent ses clients. C'est notamment lui qui me pousse à travailler sur des projets et à concevoir mes photos comme des ensembles. Le côté fric est compliqué aussi : il ne faut ni être trop exigeant, ni brader son boulot en faisant du dumping, c'est se dévaloriser et perturbant pour le marché. J'en connais aussi une qui s'est plantée probablement parce qu'elle manquait de... créativité, qu'elle n'avait pas su se démarquer de la concurrence. Et puis la période actuelle, pour les mariages...
    Photographe de presse, ça peut être un bon truc. Je connais depuis 20 ans le photographe attitré du journal municipal d'Angers, à mon avis il a une place en or !  Mais la place est prise ! Il y a aussi les pigistes qui bossent à la petite semaine pour les journaux locaux. Bof...
    Autre piste : se spécialiser dans ce qu'on aime tant qu'à faire et y devenir pointu dans son domaine, donc tenter de se rendre indispensable. Dans la photo de mode par exemple ou la photo culinaire. Mais là aussi la concurrence est  féroce évidemment et la réussite est pour le moins aléatoire.
    Mais encore une fois je sens pas du tout compétent pour être un conseil en la matière même si je n'encouragerais pas mes petits-enfants à se lancer là-dedans.
     
    En dehors de la photographie, tu as d'autres passions avouables ? 
     
    Mes autres passions… mes autres centres d’intérêt dirons-nous…
    Il y a d’abord et surtout la musique. Classique ( oui, je suis bizarre, ça se confirme ! ). J’ai horreur du métal, donc, mais je connais les neuf symphonies de Beethoven par coeur et aussi ( enfin presque ) ses 15 quatuors à cordes, sans parler de ses 32 sonates pour piano… En fait, en musique, c’est un peu comme en photo : au conservatoire on apprend la technique, le solfège, mais l’émotion passe au second plan. Ça vient après, bien plus tard, bien trop tard… Ma fille a fait 5 ans de guitare et on ne lui a jamais parlé du répertoire de l’instrument. Elle s’est arrêtée et n’en sait toujours pas plus, on ne lui a pas donné envie d’en savoir plus. Je trouve ça aberrant. Par contre, moi je suis incapable de lire une partition ni de jouer d’un instrument ! Deux planètes irréconciliables. C’est très dommage.
    Donc je prends mon pied en écoutant Youtube sur ma chaîne pendant que je suis sur mon vélo d’appartement, explorant des choses ou des interprétations que je connais pas, c’est assez génial. Je n’écoute plus beaucoup mes CD et j’ai revendu ma platine vinyle. Un peu comme avec l’argentique !
    Ce qui me glace, c’est de voir l’âge moyen du public des concerts classiques. Je fais presque partie des jeunots ! Il y a bien des tentatives de vulgarisation mais ça ne vole pas haut, on ressasse toujours les mêmes trucs genre Boléro de Ravel ( qui au demeurant est fabuleux ! ) et ça ne fait pas d’audience. Alors même que les « expériences » faites avec les gamins, même des milieux défavorisés, donnent d’excellents résultats ! Comprends pas.
    En fait je ne suis pas beaucoup allé voir ailleurs, mais le jazz c’est quand même vachement bien, surtout le côté impro qui n’existe pas en classique ( qui n’existe plus : Bach, Mozart,Chopin... la pratiquaient ). J’aime bien la chanson française, de Trénet à Bénabar et passant par Barbara et j’ai « découvert » l’autre jour Christine and the queens : très bien ! Par contre j’accroche pas du tout au rock actuel : « Téléphone » ( qui n’est plus très actuel...) ça ne me parle pas. Mais Elvis et les Beatles, ah là oui ! Certainement une question de génération… Mais je culpabilise un peu de ne pas vraiment écouter comme je fais avec le classique.
    J’essaie de temps en temps de marier photo et musique. Avec le classique c’est pas simple, même si j’ai photographié l’Orchestre des Pays de la Loire en répétition. J’ai « couvert » aussi 2 ou 3 concerts de rock et Joan Baez.
    À part ça, j’aime aussi, je l’ai déjà dit l’architecture en général, romane et gothique en particulier ( j’ai un répertoire des églises et cathédrales dans ma tête…). C’est un des mes fils rouges en photo bien sûr.
    L’histoire aussi, mais d’une façon superficielle, à laquelle j’associe la ( ma ) généalogie.
    La langue française et l’orthographe, l’étymologie, le... latin et là on me dit que je suis assez pénible…
    Les trains : je suis un frustré du train miniature alors je me rabats sur les vrais, en photo bien sûr.
    Il y a d’autres choses, mais c’est plus anecdotique.
    Je ne suis pas sportif pour deux ronds, sur sur mon vélo d’appartement, pour raison médicale…
    Ah ben si, il y a aussi la " création numérique " dont j'ai mis un petit aperçu sur le forum, pour le cas où on n'appellerait pas ça de la photo, ce que je peux concevoir ( merci de ne pas me l'avoir viré  
     
    Si tu avais un don, ce serait lequel ? 
    J'aurais bien aimé pouvoir changer le plomb en or, mais d'autres s'y sont essayé avant moi et n'y sont pas arrivé et je ne crois pas, finalement, que ce soit possible. Dommage pourtant...
     
    Quel est le plus grand défaut de Potochat ? 
    Ne pas avoir de chat. Mais je photographie ceux des voisins. 
     
    C'est bien d'essayer de s'améliorer.   Si je te dis rouge, tu penses à quoi et pourquoi ? 
    Aux fraises parce que j'aime ça et pas aux cerises parce que je n'aime pas ça.
     
    Pourquoi fréquenter un forum photo ? 
     
    Pour échanger bien sûr. Je suis toujours curieux de voir ce qui se fait ailleurs que dans ma tête pour à la fois en prendre de la graine et dispenser mes points de vue, éventuellement mes connaissances, si ça peut intéresser. Je discutais avec André33 sur un site de vulgarisation du logiciel ART et je suis allé voir quelles étaient ses fréquentations. C'est donc par hasard, sans vraiment chercher, que je suis tombé sur Forumdephotos.com . J'ai fait l'essai et pour l'instant ça me plaît. Je trouve le ton de ce site très libre, très sympa. Il y a de bonnes idées pour les " animations " ( photo de la semaine, concours...).
    Je me trouve curieusement plus libre pour parler que dans mon club. C'est plus simple de converser, de se dire des choses " en tête à tête " que dans une assemblée " physique " dans laquelle d'ailleurs les gens s'expriment plutôt moins que sur ce site. C'est curieux mais je constate. Je souhaitais, dans les avis sur les photos, notamment aller au delà du " ça me plaît " ou " ça me plaît pas ", connaître les raisons des choix des gens. Ici ça marche plutôt bien, les gens s'expriment vraiment en expliquant leurs choix et leurs goûts... qui ne sont pas forcément les miens et c'est très bien comme ça.
     
    Nous arrivons au bout de cette interview Potochat. Y a t-il un sujet dont tu veuilles parler, qu'il soit en rapport ou non avec la photographie ? 
     
    Quitte à radoter, je reviens sur ce qui est un peu mon leitmotiv, mon idée fixe.
    Il y a de « grands photographes » comme il y a des grands peintres. Ces grands peintres ne sont pas " devenus grands " par hasard. Ils ont bossé pour ça, ils ont innové pour la plupart. Libre à vous bien sûr de les aimer ou pas, de préférer tel plutôt que tel autre Mais je crois qu'il est essentiel d'en connaître et de chercher à les comprendre, à comprendre leur démarche. Ça donne des balises. Pour comprendre la Joconde, Guernica ou l’église d’Auvers, il faut avoir un minimum de connaissances. Pour les photographes c'est pareil. Lorsqu’on les a, l’émotion éprouvée est bien plus grande. En musique c’est pareil (je veux bien qu’on m’explique Jean-Louis Aubert et Téléphone  ), en architecture c'est pareil, etc.. etc...
    Le problème c’est qu’en disant ça je passe pour un élitiste. C’est pas ça du tout. Simplement, depuis ( il y a longtemps quand même ) que je fréquente des galeries, que je lis des revues, des bouquins de photos, que j’apprends, les émotions que j’éprouve sont plus grandes et je m’émeus plus souvent. Je trouve donc que c’est un bon investissement. Ceci dit, je ne dis pas non plus que je « comprends » tout ce qui s’affiche dans les galeries, que tout me plaît, mais j’essaie ! Et des fois ça marche, notamment quand on m’explique. Je ne comprenais pas un type comme Stephen Shore, par exemple, et puis un des ses fans, dans mon club, me l’a expliqué, et maintenant je suis accro! C’est un peu ( beaucoup ) comme en peinture. En outre, souvent l’oeuvre d’un photographe ne doit pas s’apprécier sur une seule photo, mais dans la cohérence de séries, de démarches, parfois de toute une vie. Et aussi, quand ça ne me plaît pas, je sais pourquoi !
    J’ai déjà dit que j’ai la prétention de manger aux deux râteliers : de faire de la photo spontanée pour le plaisir ( juste physique des fois…) de déclencher, et puis, donc de faire une photo plus « réfléchie » on va dire. La photo c’est tout ça à la fois.
    Tout ça pour dire que je voudrais réconcilier les deux mondes et si possible emmener avec moi celles et ceux qui le voudraient. Dans mon club, on a ( on avait avant le virus ) une séance par semaine au cours de laquelle il y a une séquence intitulée d’Art d’Art ( oui, le titre est pompé...) au cours de laquelle un adhérent présente en 5 minutes un photographe qu’il a découvert et qui lui a plu. Eh bien c’est une des activités qui plaît le plus ! Il y a sur la Toile quelqu’un qui fait ça très bien, je trouve, c’est Laurent Breillat : à la fois une initiation aux bases de la photo et des vidéos sur la culture photographique. Je pense que c’est assez rare. À voir ici par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=vWC9HhqJrQs
    Je voudrais terminer en remerciant toute l’équipe de Forum de Photos pour la qualité du site, la bonne humeur contagieuse qu’ils savent introduire, de m’avoir accueilli et, donc… interviewé.
     
    C'est moi qui te remercie Potochat pour ta participation à la vie du forum photo et pour avoir accepté cette interview.  
    .................

     


  • F2P
    Pour ce mois de juin 2020, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres : Nino-bdx.
    Photographe aux goûts très éclectiques, il participe activement dans de nombreuses rubriques du forum photo. 
    Un grand merci à lui donc d'avoir accepté de jouer le jeu de l'interview et de son implication.
    ..................
     Bonjour Nino-bdx. Je te remercie d'avoir accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer l'origine de ton pseudo ? 
    Bonjour. Je m’appelle Dany et ce n’est pas un diminutif. Cela fait bientôt huit années que j’ai cessé de travailler dans l’aéronautique comme technicien en électronique, donc je serai soixante-huitard cette année ( ouh, ça pique ! ). Je suis originaire d’une région qui s’appelle la Beauce vers Chartres et je réside à Bordeaux depuis plus de 45 ans, une ville que j’adore par sa situation et sa qualité de vie au point de presque renier mes origines.
    Mon pseudo est en fait tiré du surnom  ( El Nino ) qui m’a été donné il y a fort longtemps au boulot car j’étais ( j’étais ? ) facétieux comme un gamin. Donc j’aime l’humour sous toutes ses formes et je dis souvent que les gens qui ne rient jamais ne sont pas des personnes sur le sérieux desquelles on peut compter…. ce qui ne veut pas forcément dire que je suis très fiable !
    Bref je vis ma vie de retraité tranquille ( avec 4 petits enfants, tranquille ?? ) et dépense une énergie incroyable pour éviter de travailler, au grand dam de mon épouse.
     
    Depuis quand fais-tu de la photo ? Comment est née cette passion ? 
    La photo a fait partie de ma vie depuis mes premiers souvenirs, à commencer par la fameuse " Boîte à savon " le Agfa Synchro Box que mon père utilisait dans les années 50 . C’est vers l’âge de 9 ou 10 ans qu’un voisin photographe amateur m’a fait découvrir le développement, je n’oublierai jamais la magie de voir une image se former dans le bain de développement, et le virus était entré en moi .
    Bien sûr, j’ai demandé un appareil photo comme cadeau de communion à mes 11 ans, un  Kodak Starlux et c’était parti ! Avec l’argent gagné en travaillant pendant les vacances scolaires, je me suis ensuite acheté un équivalent du Rétinette 1 A , un Ferrania Lince 3 que j’ai toujours dans sa sacoche de cuir ainsi que le posemètre que j’utilisais il y peu de temps encore .
    Le travail en labo argentique est venu vers la quinzième année et à 18 ans, pause photo car j’avais d’autres centres d’intérêt. Ah ces années post 68, le rock, la libération des mœurs… !
    Ce sera vers 1975 que j’achèterai le fameux Zénit E , puis un Praktika revendu pour m’offrir le petit bijou MAT 124 G, un 6X6  Yashica que je regrette d’avoir revendu . Ensuite suivit un Konica avec des optiques et le sac fourre-tout plein est toujours dans une armoire. C’était alors la grande mode des diapos et j’en ai des boîtes et des boîtes bien à l’abri .
    Mon premier Pentax fut le MZ 6 argentique dans les années 2000 et depuis je suis resté fidèle à la marque mais il était secondé par un compact Olympus qui marchait super bien. J’ai fait un peu de résistance pour passer au numérique mais j’avais quand même acheté un petit IXUS et bien sûr l’acquisition du Pentax K 100 était inéluctable. C’était parti pour la photo numérique ! 
    Suivirent le K5 et maintenant le K1.
    Et depuis que je suis à la retraite la photo occupe 75 % de mon temps libre, on peut parler de passion dévorante…
     
    Puisque tu as touché aussi bien à l'argentique qu'au numérique, que penses-tu du monde la photo aujourd'hui ? 
    J’ai eu la chance de voir évoluer la photographie de l'époque de la chambre photographique qu’utilisaient encore pendant ma jeunesse les photographes de mariage, aux appareils numériques aux performances impensables à l’époque. 
    Pour faire le parallèle, j’ai connu la même chose en électronique où j’ai d’abord étudié les amplis à lampes et suivi les évolutions techniques jusqu’aux matériels actuels. En fait, je me rends compte que toute ma vie j’ai été obligé d’apprendre pour suivre le rythme et d’ailleurs en quelques années je me trouve largué en électronique faute d’exercer.
    Je  fais partie de ces gens qui se refusent à dire que l’évolution de la photographie ne va pas dans le bons sens et je dirai qu’il ne faut pas opposer le numérique et l’argentique, ce sont deux technologies parallèles qui n’ont pas assez d’éléments communs pour les comparer . 
    Pour faire encore un parallèle avec l’audio, on pourrait dire que rien ne remplacera en qualité les amplificateurs à lampes pour la rondeur des sons des musiques, mais à condition qu’elles soient enregistrées en analogique. C’est vrai qu’un noir et blanc numérique n’atteindra peut-être jamais cette rondeur du rendu argentique, c’est en tout cas ce que je me dis à chaque fois que je regarde un ami développer ses photos au collodion humide.
    Par contre là où la photo demande de la précision, comme par exemple la macro, le numérique est largement supérieur et puis les couleurs sont inégalables, et ne parlons pas du post traitement qui offre des possibilités inépuisables, je garde en mémoire mes films de 36 poses…
    Quand on me parle de numériser un film argentique noir et blanc pour le tirer sur une imprimante ou d’écouter un vinyle enregistré en studio numérique, je souris intérieurement tout en trouvant ça bien.
    Je trouve génial qu’avec les progrès de la technique quasiment tout le monde puisse obtenir une belle photo en automatique car cela permet à des personnes qui ont un sens artistique avéré de pouvoir l’exprimer en toute liberté, délivrées de l’obligation du savoir technique. C’est vrai que parfois j’ai un pincement au cœur en voyant de superbes images faites avec un smart phone par quelqu’un qui n’y connait rien en photo, mais je me dis qu’il y a le coup d’œil et ça pour l’instant, c’est un don artistique qui ne s’achète pas.
    Alors, moi qui ne pense pas avoir ce don, j’essaie de compenser en travaillant la technique… Finalement, je suis rarement content de mes productions alors que je peux m’extasier devant une image de qualité technique discutable mais qui transmet une émotion et où tout parait à la bonne place.
    Probablement que je referai de l’argentique mais pour l’instant, je tire satisfaction de développer mes raws sur Light Room avec un peu l’impression de faire le tirage d’une diapositive. Pour le noir et blanc c’est un peu pareil et je me refuse à utiliser les presets tout faits avec silver machin ou autres outils que je ne dénigre pas car je ne suis pas un intégriste du tout manuel.
    Pour en terminer, je souris en voyant certains se déclarer photographes professionnels parce qu'ils ont  le matériel dernier cri à coups de milliers d'euros et eu des likes sur un réseau social .Cela m'amuse beaucoup aussi de voir des jeunes découvrir l'argentique et de trouver superbes des tirages pourris ,mais là je suis bienveillant car nul doute que j'étais pareil il y a 50 ans,  c'est la magie du tirage .
     
    Étonnant que tu penses ne pas avoir de qualités artistiques... Quand on regarde tes photographies, tu es plutôt créatif. 
    Quel genre de photographes es-tu ? Qu'est ce qui te donne envie de déclencher ? 
    C’est difficile pour moi de me définir comme photographe tant mes goûts sont éclectiques et varient suivant mes états d’esprit du moment. Ce qui est sûr c’est que je suis un passionné de technique photographique et de lumière. J’ai mes périodes architecture, paysage, objets, proxiphoto, macro, pause longue, nocturnes, nature morte, lumière douce, lumière dure et tout ce qui a un rapport avec les gouttes d’eau. Mais toujours c’est avant tout la lumière qui me donne envie de faire telle ou telle prise de vue. Je déteste  être tenu de faire des photos sur un sujet défini comme c’est souvent le cas dans les clubs photo, alors je suis plutôt du genre solitaire, mais j’aime bien me fixer de temps en temps des challenges style une sortie avec une focale déterminée ou un appareil compact par exemple.
    La lumière artificielle est mon domaine de prédilection et il ne se passe pas plus d'une semaine  sans que j’aie essayé tel ou tel truc pour faire de la lumière à partir de n’importe quelle source lumineuse : le soleil, une bougie, une lampe de poche, une lampe de bureau, des flashes cobras ou du matériel de studio. Bricoleur, je peux passer des heures et des heures à concevoir et fabriquer à partir de matériaux divers, une source de lumière spécifique juste pour savoir faire en cas de besoin. Ce qui me sert parfois des mois, voire des années plus tard. Pour exemple je me limite chaque année à  une période de deux ou trois semaines de collision de
    gouttes d’eau car c’est addictif ce truc, et bien il m’a fallu 5 ans pour parfaire la technique d’éclairage de l’arrière-plan grâce à des essais faits tout au long de l’année.
    Je peux aussi passer une semaine ou deux à mettre au point un éclairage particulier pour une nature morte par exemple, oui cela m’est arrivé plusieurs fois !
    Mais je ne me prends surtout pas au sérieux car la photographie est pour moi uniquement un loisir pour m’amuser même si souvent un problème m’empêche de dormir car j’ai beaucoup de mal à déclarer forfait… têtu moi ?, fou ? … sans doute, si j’en crois mon épouse !
    Pour finir, juste un conseil : ne me branchez pas sur la lumière car je suis intarissable sur le sujet !
     
    Si, justement, on va te brancher là dessus. Où as-tu appris tout ça ? 
    Pendant longtemps comme tout photographe amateur, mon rapport avec la lumière se résumait à éviter les lumières trop dures en privilégiant les prises de vue le matin ou le soir ainsi que les périodes de l’année où le soleil n’est pas trop ardent ou bien alors alors les endroits à l’ombre. Pour les intérieurs c’était plutôt la cata quand l’utilisation du flash devenait indispensable donc le domaine était limité aux  photos de famille et basta.
    Et puis, il y a une douzaine d’années, on m’a demandé de faire des portraits en intérieur. L’utilisation de la lumière naturelle y étant limitée il a bien fallu que je me mette à l’éclairage artificiel. Tout d’abord je me suis lancé dans l’éclairage continu, plus simple à utiliser, mais avec des bricolages style spot de chantier,  etc... car le matériel spécifique est onéreux. J’ai avancé un peu mais je me suis trouvé assez vite limité par les performances et maintenant je considère que j’ai perdu presque deux années à faire du DIY selon des solutions douteuses qu’on trouve sur le net. Donc après avoir étudié la question sérieusement sur les livres et le net j’ai décidé de me lancer dans l’éclairage au flash. Achat de deux flashes cobra, de parapluies et de réflecteurs, et c’était parti pour une progression intéressante. Pas de secret il faut faire beaucoup d’exercices pour apprendre la lumière, à l’aide de tutoriels trouvés sur la toile par exemple, mais pour cela il ne faut pas compter sur les photographes professionnels français qui défendent leurs intérêts... 
    Deux ans après je passais à l’éclairage de studio avec une torche, puis deux, et un assortiment de modeleurs de lumière au fur et à mesure des besoins grandissants et des investissements dans la littérature spécialisée. La mise en lumière est devenue plus simple, l’expérience aidant et surtout avec l’aide précieuse des lampes pilotes des torches de studio qui permettent d’apprécier où seront les ombres. Et depuis  sept ans que j’ai cessé mon activité professionnelle, je travaille régulièrement la lumière sous toutes ses formes, et je m’amuse à faire de des éclairages avec n’importe quoi, une vraie addiction !
    Si je ne devais conseiller qu’un seul livre traitant le sujet ce serait : Manuel d’éclairage photo de Fil Hunter, Steven Biver et Paul Fuqua aux éditions Eyrolles, une mine d'informations !
     
    Pendant longtemps comme tout photographe amateur, mon rapport avec la lumière se résumait à éviter les lumières trop dures en privilégiant les prises de vue le matin ou le soir ainsi que les périodes de l’année où le soleil n’est pas trop ardent ou bien alors alors les endroits à l’ombre. Pour les intérieurs c’était plutôt la cata quand l’utilisation du flash devenait indispensable donc le domaine était limité aux  photos de famille et basta.
    Et puis, il y a une douzaine d’années, on m’a demandé de faire des portraits en intérieur. L’utilisation de la lumière naturelle y étant limitée il a bien fallu que je me mette à l’éclairage artificiel. Tout d’abord je me suis lancé dans l’éclairage continu, plus simple à utiliser, mais avec des bricolages style spot de chantier,  etc... car le matériel spécifique est onéreux. J’ai avancé un peu mais je me suis trouvé assez vite limité par les performances et maintenant je considère que j’ai perdu presque deux années à faire du DIY selon des solutions douteuses qu’on trouve sur le net. Donc après avoir étudié la question sérieusement sur les livres et le net j’ai décidé de me lancer dans l’éclairage au flash. Achat de deux flashes cobra, de parapluies et de réflecteurs, et c’était parti pour une progression intéressante. Pas de secret il faut faire beaucoup d’exercices pour apprendre la lumière, à l’aide de tutoriels trouvés sur la toile par exemple, mais pour cela il ne faut pas compter sur les photographes professionnels français qui défendent leurs intérêts... 
    Deux ans après je passais à l’éclairage de studio avec une torche, puis deux, et un assortiment de modeleurs de lumière au fur et à mesure des besoins grandissants et des investissements dans la littérature spécialisée. La mise en lumière est devenue plus simple, l’expérience aidant et surtout avec l’aide précieuse des lampes pilotes des torches de studio qui permettent d’apprécier où seront les ombres. Et depuis  sept ans que j’ai cessé mon activité professionnelle, je travaille régulièrement la lumière sous toutes ses formes, et je m’amuse à faire de des éclairages avec n’importe quoi, une vraie addiction !
    Si je ne devais conseiller qu’un seul livre traitant le sujet ce serait : Manuel d’éclairage photo de Fil Hunter, Steven Biver et Paul Fuqua aux éditions Eyrolles, une mine d'informations !
     
    Qu'est ce qu'une bonne photographie pour toi ? 
    Pour parler d’une " bonne photo " il faut déjà préciser quel est son domaine, sa finalité : il est évident que des photographies d’architecture, de revue botanique, de reportage, ou artistiques ne répondent pas aux mêmes critères de qualité.
    Disons que lorsque il ne s’agit pas de satisfaire à des besoins bien spécifiques nous, amateurs, faisons des photos selon des critères plutôt liés à la beauté, aux couleurs, à l’originalité, à l’émotion, à un message à faire passer.
    Une « bonne photo » s’apprécie selon deux classes de critères : les critères techniques et les critères subjectifs.
     Dans les critères techniques je retiens :
    - la qualité de la lumière
    - la composition de l’image, son équilibre, sa dynamique
    - le cadrage et si la mise au point est judicieuse pour mettre le sujet en valeur
    - bien sûr le contrôle de la netteté et du flou
    - l’absence d’éléments perturbateurs à l’arrière-plan ou en avant plan
    - l’équilibre colorimétrique qui est sans doute selon moi le critère le plus difficile à satisfaire
    Pour les critères subjectifs pas vraiment de recette : une bonne photo est techniquement réussie et c’est aussi et surtout une photo qui provoque de l’émotion au spectateur .
    Pour engendrer de l’émotion, la photo doit délivrer un message au lecteur et la bonne photo est celle qui raconte une histoire que tout le monde peut comprendre, au-delà des barrières culturelles et des langages, celle qui n’a pas besoin de titre pour être bien interprétée et c'est cela le plus difficile, la photo qui fait mouche à tous les coups .
    Bien sûr, il est impossible de plaire à tout le monde  mais personne n’a le droit de qualifier une photo de mauvaise sur de seuls critères subjectifs.
    Pour résumer, la bonne photo est pour moi celle que j’aime et qui me parle, celle qui me fait sourire, me met les larmes aux yeux ou m’émerveille.
    Je rajouterai qu’elle n’a pas besoin d’être techniquement parfaite car c’est comme pour les gens, la beauté est aussi à chercher à l’intérieur .
     
     As-tu un " rêve " photographique ? J'entends par là, une photo que tu rêverais de faire. 
    Je n’ai pas vraiment de rêve d’une photo mais l’espoir de réussir un jour certaines prises de vue qui me tiennent à cœur comme par exemple arriver à saisir parfaitement une image de tendresse et d’amour entre deux êtres, pas nécessairement des humains d’ailleurs.
    Mais par contre un fantasme oui ! : j’aimerais passer un peu de temps dans la peau d’un photographe célèbre et talentueux qui a un carnet d’adresses de modèles suffisant pour laisser libre cours à sa créativité, et avec les moyens en matériel qui vont avec…  mais pas du tout  un fantasme sexuel hein !
     
    Tu es inscrit sur le forum photo depuis le 25 décembre 2019. C'est ton cadeau de noël ?  Plus sérieusement, qu'est ce que t'apporte le fait de participer à un forum ? 
    Je suis venu comme certains que je retrouve sur ce site suite à la fermeture d'un autre lieu de partage de photos et j'ai été attiré par l'ambiance sympathique qui règne sur ce forum . Pour moi la photographie a toujours été un amusement et je ne me sentirais pas bien dans un forum où les gens se prennent au sérieux .
    J'ai mis des années à me décider à faire voir mes photos car pour moi c'est me dévoiler, toutes mes images sont faites pour moi-même à des moments correspondant à mes états d'âme . Et puis je considère rarement avoir fait une bonne photo donc un forum est en quelque sorte pour moi une thérapie, oser montrer mes images, les donner à l'appréciation d'inconnus .
    Je viens sur un forum aussi pour partager du savoir-faire que j'ai acquis au fil de mes années de pratique et de mes essais dans tous les domaines de la photo. Sans oublier d'en profiter aussi pour apprendre au contact des autres car on en a toujours à apprendre, moi en tout cas ... J'en profite pour dire que j'apprécie les participants qui disent comment ils ont fait telle ou telle photo et aussi ceux qui posent des questions, ont envie de progresser au contact des plus aguerris.
    J'espère retrouver ici l'occasion de nouer des liens amicaux avec des personnes partageant la même passion dans la bonne humeur  et aussi parler à travers les images d'autres choses que de photo, sans autre tabou que le manque de respect...
     
    Quelle est ta philosophie de vie ? 
    Philosophie de vie, une expression qui pourrait nous mener dans un long débat alors je parlerai plutôt de ce que j’appelle mon art de vivre, ce qui est déjà un peu plus restrictif. Encore faut-il que je donne ma vision de l’art de vivre : pour certains c’est la quête du bonheur absolu, pour un autre ce sera ne plus souffrir, ou d’autres avoir accompli l’œuvre de leur vie, etc...
    Pour moi l’art de vivre, c’est d’abord mettre en cohérence ses idées et sa manière de vivre, en toute éthique. Pour un contre-exemple, je citerai ceux qui disent soutenir un discours sur l’écologie et qui le plus souvent possible prennent l’avion pour aller visiter des pays à l’autre bout du monde... cherchez l’erreur …
    Vivre c’est décider à tout moment du meilleur parmi un éventail de choix et de faire les choses bien, c’est-à-dire par et pour ce qu’on estime être le bien selon ses valeurs.
    J’ai toujours envie d’élargir mes horizons mais tout en pensant à la place que je tiens dans mon monde et dans la nature, pas que je sois un écolo pur et dur mais je suis conscient que c’est ma génération qui a mis la planète dans cet état.
    J’essaie d’être quelqu’un d’ouvert, de tolérant, mais tolérance ne veut pas non plus dire laxisme, opposé à toute violence mais aussi à la lâcheté, et l’hypocrisie est un défaut que je supporte mal ( par tact je ne dis pas toujours ce que je pense, mais jamais une chose que je ne pense pas ).
    Pour faire court, j’essaie de me faire une tranquille petite vie de retraité en me faisant plaisir raisonnablement et la photo est en quelque sorte mon lâcher prise qui me sort des tracas de la vie car quand mon œil est collé au viseur plus rien d’autre ne vient troubler mon esprit.
     
    En cette période assez particulière, nos certitudes sont bousculées. Comment la vis-tu ? Quelle est ton opinion sur tout cela ?
    Aïe, la question qui tue et le sujet à éviter dans les réunions de famille par exemple !
    Je vais quand même répondre brièvement, sans trop me mouiller car c’est un sujet qui peut très rapidement dériver et passer dans le registre des convictions politiques, donc je vais rester le plus possible objectif.
    J’ai l’impression d’être devenu le vieux qui me faisait rire quand j’étais jeune si je dis que depuis les années 80, je sens la société évoluer dans un sens qui m’inquiète. « Vous êtes sur la pente savonneuse » nous disait avec emphase un prof de technologie et ça me fait encore sourire.
    Les gens me paraissent être devenus individualistes, ne plus se préoccuper que de leur bien-être matériel, d’être devenus impatients, de ne plus supporter de devoir attendre pour avoir ce qu’ils désirent et de plus les désirs montent en gamme…
    Mais je ne leur jette pas la pierre car les pensées sont formatées par les médias de tout poil et il est difficile de résister au matraquage qui passe par tous les moyens de communication, à commencer par la télé avec les émissions, les reportages et les films qui sont faits pour insidieusement ancrer des idées dans ceux qui les suivent. Je vais donner un exemple de ce qui se passe en ce moment : le covid 19 crée de sérieux problèmes pour les hébergements de vacances et bien les constructeurs de camping-cars y vont à plein tube pour l'information dans les médias. Ben oui c’est vrai ça, dans le camping-car on ne risque rien, on est protégé des contaminations ! Sauf qu’un véhicule pareil, ça coûte une blinde ! Mais ça va marcher, j’en suis persuadé car les banques feront plus facilement un crédit à un acheteur de ce genre de produit qu’à une petite entreprise qui risque de couler sans un apport de trésorerie pour passer le cap de la crise en cours.
    Le phénomène n’est pas nouveau, la pub existe depuis longtemps mais elle est devenue plus pernicieuse, plus sournoise, elle est maintenant le fruit de la recherche sur les comportements humains à diverses sollicitations. Non, je ne soutiens pas les théories de complot mais je suis très vigilant concernant tout ce qu’on nous prépare psychologiquement à avaler.
    Comme beaucoup, j’ai l’impression qu’on nous ment en permanence et en finalité les gens finissent par se mentir à eux-mêmes et advienne que pourra.
    Un phénomène qui me préoccupe beaucoup : c’est l’importance que devient le groupe bien connu de vente par internet. Si les gens ne réagissent pas rapidement, ce géant aura le monopole du marché de tous les biens de consommation, et qui dit monopole… C’est vrai que c’est la facilité, on a besoin d’un produit, on va le trouver chez eux d’un click et on l’aura reçu dans les deux ou trois jours et souvent à moins cher mais pas toujours. Et tant pis pour les magasins de vente et leurs employés et plus indirectement tant pis pour les fabricants qui ne sont pas retenus par cette société. En ne faisant pas l’effort de chercher ailleurs, on condamne toutes ces entités qui elles, respectent les droits des travailleurs. J’ai bien peur qu’il soit trop tard car déjà cette hydre tentaculaire est devenue plus puissante que les gouvernements et échappe à toutes les lois et même défie les gouvernements, nous en avons un parfait exemple en France.
    Allez, j’arrête, tout n’est pas si noir car il y a encore de l’entraide dans notre pays, de la reconnaissance, je parle pour les personnels soignants. Quoique j’attends de voir comment réagiront les gens qui acclamaient tous les soirs les personnels hospitaliers quand ils défileront dans la rue et les empêcheront d’aller au boulot ou se promener… j’espère me tromper mais je ne suis pas persuadé de la mémoire collective…
    Et zut, vous allez croire que je suis un pessimiste, mais non car il y a des jeunes qui se rendent compte de ce qui se passe , ils ne sont pas plus cons que les vieux les jeunes et puis franchement ma génération n’a pas fait partie des plus malins, tout ça nous l’avons laissé s’installer et le pire c’est que parfois en connaissance de cause  !
     Pour ne parler que du confinement, j'ai la chance d'avoir  un petit  jardin et des petits commerces à proximité que j'ai toujours fait travailler donc finalement je l'ai bien supporté... Mais bon il était temps que ça s'arrête ! 
    J'ai une grande reconnaissance pour tous ceux qui ont continué à travailler pendant cette période pour nous permettre de vivre décemment et bien sûr à tous les personnels soignants au péril de leur vie et ils l'ont payé cher... 
     
    Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Avant de te laisser repartir faire de la photo, j'aurais aimé savoir si tu avais d'autres passions ?
     
    Ah les passions… dire que j’ai des passions n’est pas totalement vrai, disons que j’ai vécu dans ma vie des passions exclusives comme toute véritable passion, alors je vais dire que depuis que je suis à la retraite, je vis ma passion de la photographie à presque 100 % . J’ai eu dans le passé une grande passion pour la moto, à tel point que je n’ai passé le permis voiture que très tard, à la naissance de mon second enfant, c’était lui ou un side-car… C’est la raison et mes problèmes articulaires qui ont  étouffé cette passion qui est devenue secondaire si je puis dire. La raison est venue il y a une dizaine d’années, après une balade à moto avec mon fils qui me suivait sur la sienne et qui, lors d’un petit arrêt après avoir enroulé des petits virolos me dit " t’es dingue papa !  t’as vu comment tu prends des risques ? j’ai failli me vautrer plusieurs fois à te suivre !! " . Ce jour-là j’ai compris qu’il était temps que j’arrête car jamais je ne saurai me discipliner à rouler comme un papy, ma femme qui ne voulait plus monter à moto avait raison .
    Puis il y a eu aussi la pêche à la ligne en rivière, la pêche au coup avec des cannes dépassant les 14 m et la pêche à la mouche. Paradoxalement, arrivé à la retraite je n’ai plus eu le temps ni l’envie de m’y adonner à fond, sans doute pas envie de ressembler à un retraité…
    La lecture et le cinéma font partie de mes passions secondaires. Le cinéma exclusivement en salle car j’adore l’ambiance étouffée qui y règne, les réactions du public, le partage des émotions qu’on sent palpables. En ce moment je me contente du petit écran… pfff
    Pour la lecture, pas de polars à part juste les livres de Fred Vargas, avec une préférence pour les romans historiques mais aussi pour les auteurs poétiques et bien sûr la littérature photographique. Par périodes je rassemble des petites notes rédigées sur des bouts de papier à la volée pour en faire des poèmes.
    Et puis je passe pas mal de temps à étudier sur tous les domaines car mon rêve serait de posséder le savoir universel, mais à mon grand regret la mémorisation a de plus en plus de mal à suivre…
    Et bien sûr je profite un maximum de mes quatre petits-enfants que je regarde grandir  avec bienveillance en me disant que les années passent bien vite …
     
    Il ne me reste qu'à te remercier d'avoir accepté de répondre à ces questions. Veux-tu ajouter quelque chose pour les membres et les visiteurs qui te liront ?
    Tout d'abord merci à toute l'équipe qui a créé ce site sympathique et l'anime tous les jours, ce qui est à souligner car c'est rare .Et il faut aussi remercier les photographes qui partagent leurs photos et prennent le temps de commenter celles des autres en toute sympathie . Souhaitons que cet état d'esprit dure encore longtemps pour le plaisir de tous.
     

     


  • F2P
    Pour ce moi de mai 2020, Forumdephotos.com vous propose de faire plus ample connaissance avec l'un de nos membres : Gups. 
    Grand amoureux de la nature, il nous régale de ces photographies animalières prises en milieu naturel. 
    Un grand merci à lui de sa participation active sur le forum et d'avoir bien voulu répondre à mes questions.
    ...............
    Bonjour Gups. Je te remercie d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer d'où vient ton pseudo ? 
     
    Bonjour Nikita,
    Mon prénom est Stef. J'habites aux abords d'Autun, une petite ville en Saône et Loire aux portes du Morvan. J'ai toujours vécu à la campagne parcourant les bois de long en large et en travers et ça depuis 1/2 siècle.
    Mon pseudo me vient d'un ami qui me la donné il y a environ 35 ans, ça date déjà.  À cette époque, on appelait ça un surnom car le web n'existait pas.
    Je me suis offert mon premier reflex il y a 11 ans maintenant, mais l'idée d'un gros téléobjectif monté sur un reflex me trottait dans la tête depuis minot. Je rêvais déjà de mettre en boite toute la faune que j'adorais observer, mais faute de moyen, je me contentais de paire de jumelles.
     
    Depuis quand fais-tu de la photographie ? Comment est née cette passion ?
     
    J'ai commencé la photo en 2009, après des soucis de santé, j'ai du vendre ma moto et avec l'argent, je me suis offert mon premier reflex, un Sony A290 et un objectif 70/300 Sigma avec lequel j'ai fait mes armes pendant près de 7 ans.
    Ma passion pour la photo vient en fait de Dame Nature, de l'animalier, de l'approche des animaux, de l'affût et de l'observation. J'ai toujours été fasciné par les oiseaux.
    Gamin déjà, je passais des heures le nez collé aux carreaux à observer les mésanges et autres oiseaux qui venaient picorer ce que j'avais à leur donner.  Depuis, rien n'a changé, je passe la majorité de mon temps libre en forêt, APN en bandoulière...
     
    En dehors de la photographie animalière, il y a d'autres domaines qui t'intéressent et que tu pratiques ? 
    En fait, pas grand choses d'autres. Je vis ma passion à fond et ça me va très bien. Je joue un peu de guitare depuis 30 ans. Je m'occupe dehors dans le jardin, je bricoles des trucs inutiles.
     
    Quand tu critiques une photo sur le forum, qu'est ce qui prime pour toi ?
    J'aime quand une photo me parle, me raconte une histoire, me fait voyager, ce que je suis bien incapable de faire.
    Le travail réalisé pour obtenir un bon cliché m' intéresse aussi. Une photo prise à la va vite sans recherche m'attire moins, mis à part quelques exceptions bien sur...
     
    Parlons justement du travail photographique, le tien en l'occurrence. Tu es plutôt un photographe instinctif ou quelqu'un qui prépare tout à l'avance ? 
    En règle générale, je prépare mes sorties et vise une espèce bien précise aperçue quelques temps avant lors d'une billebaude. Aussi, tous les ans, je me fixe 2/3 objectifs et essaie de m'y tenir tout au long de l'année. J'aime suivre une espèce et en apprendre un maximum sur elle.
    Ce qui me plait le plus est la recherche de l'animal convoité et obtenir un bon cliché est la cerise sur le gâteau. Cette année je m'étais fixé comme objectif, le Chat sauvage et la Martre des pins, mais confinement oblige, ce sera pour l'année prochaine...
     
     Il faut être très patient pour faire ça. Combien de temps es-tu capable d' attendre ton sujet ?
    Mes affûts excèdent rarement plus de 6 heures. Ce qui me prend le plus de temps est la recherche du sujet ensuite vient l'approche et enfin l'affût pour finir à rechercher des situations bien précises. Tout ça me prend un temps fou.
    Certaines recherches ont duré des années. Je prends exemple de la Chevêche d'Athéna, une chouette de la taille d'un Merle qui ne chante qu'un mois dans l'année, trouver son trou m'a pris près de 5 ans.
    L'accouplement du Chevreuil, en sachant que la Chevrette n'est féconde que 3 jours par an, m'a pris près de 8 année. 
    Alors oui, je pense être patient,  voir même un peu barré...
     
    Ah oui quand même ! C'est plus que de la patience à ce niveau là. Avec la situation actuelle, tu dois être sur les dents. Parlons-en justement. Comment vis-tu cette période de confinement ? 
     
    Je vis cette période plutôt sereinement. J'ai la chance d'habiter en campagne, d'avoir du terrain et de pouvoir m'évader quelques temps dans les bois.
    Ce qui me manque le plus, est de traîner aux abords des rivières, des lacs, de faire de long affûts. Pour l'animalier, le printemps est une superbe saison où les oiseaux reviennent de migration, les mammifères se définissent un territoire, les naissances commencent et la lumière est superbe, mais ce n'est que partie remise...
    Ce virus est une belle saloperie, mais je pense faire partie des privilégiés. On vit tous une période difficile, il faut prendre son mal en patience, après la pluie, vient le beau temps...
     
    En effet. Revenons à la photo. Tu aurais aimé en faire ton métier ? Faire des expositions ? 
    Faire des expos, oui j'aimerais bien. Avoir une petite notoriété est plutôt sympa, ça flatterait mon égo.
    En faire mon métier, il est sur que ce serait plus agréable que de faire les 3x8 en usine, ce que je fait depuis plus de 30 ans, mais à coté de ça, je pense que je me perdrais à en faire mon métier. Ma passion se transformerait en obligation et ça, non.
     
    Tu participes au forum photo depuis le premier février 2020. Pourquoi t'y être inscrit ? Qu'est ce que cela t'apporte ? 
    Je me suis inscrit sur le forum pour avoir des avis de personnes qui aiment et connaissent la photo. De ses propres images, on ne voit pas tout. On se concentre sur le sujet principal en en oubliant le reste. Des avis extérieurs m'ouvrent les yeux sur la qualité ou non des mes images.
    Voir les photos des autres adhérents me permet aussi de m'améliorer. Certains ici font des clichés magnifiques que j'envie et ça me tire vers l'avant. 
    De plus ce forum est très sympa avec une superbe participation et vous y êtes pour beaucoup, alors Bravo à toute l'équipe de Forum photo.
     
    Merci beaucoup pour le forum. Un bon photographe, c'est quoi pour toi ?
    Un bon photographe est quelqu'un qui sait tirer partie de toute les situations et est capable de les sublime. 
    Quelqu'un qui voit au delà de ce que voit le commun des mortels, quelqu'un qui arrive à raconter une histoire rien avec une image.
    Je pense qu'un bon photographe est avant tout, un Rêveur....
     
    Nous arrivons à la fin de cette interview Gups. Y a t-il un sujet que tu veuilles aborder, qu'il soit en rapport ou non avec la photographie ?
    Tout a été dit je pense, juste que je ne me considère pas comme un photographe animalier, mais plus comme un naturaliste amateur qui fait de la photo.
    J'aimerais aussi m'excuser auprès des autres adhérents de ne pas commenter leurs photos dans les autres rubriques, mais malheureusement par manque de temps, je ne passe que très peu de temps sur la toile, et c'est toujours la course.
    Vous en savez maintenant un peu plus sur moi, à mon tour de vous découvrir grâce à vos clichés.
    Merci...
    Merci encore d'avoir accepté de participer à cette interview Gups et de ta présence sur le forum photo

     


  • F2P
    Pour ce mois d'avril 2020, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur Paced, l'un de nos membres les plus actifs sur le forum photo. 
    Touchant à tous les domaines photographiques et participant dans de nombreuses rubriques, Il a su se faire une place très vite grâce à ses critiques toujours constructives, son sens de l'humour et sa convivialité. 
    Un grand merci à lui donc pour sa participation à la vie du forum et pour avoir accepté de participer à cette interview. 
    .................
     Bonjour Paced. Tout d'abord, je te remercie d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter aux membres et nous expliquer d'où vient ton pseudo ? 
     
    Bonjour ,
    Pour répondre simplement à la première question, mon prénom est Patrice . Je suis  fonctionnaire retraité ( encore un ... ), j'ai 67 ans, toutes mes dents, originaire de Strasbourg. Je réside dans les Vosges avec ma compagne, dans notre maison située un peu en hauteur,  en lisière de forêts de sapins, avec vue sur la vallée vosgienne.
    J'aime beaucoup l'humour et j'évite si possible les gens constamment négatifs.
    Mon pseudo est très simple :  je l'ai composé en partie de mon prénom et une partie du prénom de mon fils.
    En ce qui concerne mon avatar, comme vous devez le deviner, j'aime l'aviation. D'ailleurs j'ai été militaire dans l'armée de l'air. Je suis un retraité avec beaucoup d'activités, notamment sportives.
     
    À quel moment t'es venue cette passion pour la photographie ? 
     
    En fait c'était d'abord par curiosité. Lorsque j'avais environ une douzaine d'années, mon père faisait de temps des photos et les développait .Pour ce faire il s'enfermait dans un  petit débarras emménagé en '' labo ''  photo, qui faisait environ 1,50m de large sur 2,00m de long. Il n'y avait pas grand chose, un agrandisseur de base, et trois cuvettes ( révélateur, fixateur et rinçage ) Et bien sûr, le papier photo.  
    Un jour comme il pleuvait, mon père me dit : " Tu n'aurais pas envie de voir comment on développe des photos  de toutes façon dehors il pleut... " À l'époque il n'était pas question de télé dans la journée, de plus je crois qu'à l'époque il n'y avait que trois chaînes.
    J'ai donc assisté à son travail.  Du coup j'avais aussi envie de développer mais pour développer il fallait faire des photos. Au début '' j'empruntais ''  celui de mon père, un vieil Agfa avec des pellicules de 120. Bien sûr les prises étaient catastrophiques, au début. Et comme à force cela devenait un peu cher car au début les prises étaient ratés pour différentes raisons. Il fallait racheter des pellicules et du papier et les produits pour développer. Il n'y avait pas encore de numériques.
    Par la suite, on m'a offert un petit appareil photo. À l'époque, il existait des touts petits rectangulaires  les pockets, puis arriva les polaroïds . À partir de là, je ne faisais que des photos avec le Polaroïd. Puis arriva une période où je n'avais plus envie de faire des photos. Je passais donc à autre chose.
    Quelques années après, je me suis acheté un Canon '' argentique '' et je recommençai à faire des photos de temps en temps et à les développer.
    Puis La vie prenant le dessus, la famille, le travail, etc... j'ai arrêté  à nouveau pour reprendre il y a une dizaine d'années, suite à mon cadeau d'anniversaire où ma femme m'avait acheté un autre appareil numérique.  À cette époque, j'avais aussi découvert un site de photos qui m'a beaucoup aidé et que je viens de quitter récemment pour les raisons que je vous avais cité dans ma présentation.
    En complément à ce site, je me suis bien sûr acheté des bouquins concernant les techniques de photos, notamment celui de Scott BELBY.
    Voilà un peu d'où vient  ma passion de la photo et son cheminement.
     
    Tu as des domaines de prédilection ?
    Non, je n'ai pas particulièrement de domaine, c'est en fonction de mon humeur du jour...
    Cela peut être une photo animalière, sportive, portrait ,scène de rue etc... Ce qui m'oblige  à travailler différemment à chaque fois, et à revoir les techniques, donc me permettre de progresser régulièrement.
    Par contre, j'aime bien essayer de trouver des choses qui sortent de l'ordinaire. J'essaye aussi au moment de prendre la photo ( dans la mesure des possibilités ) de tourner autour du sujet pour essayer de trouver le meilleur angle mais un angle qui lui aussi sort de l'ordinaire. 
    Ce qui me tenterai aussi c'est de faire des photos de nu artistique  ( sans vulgarité et plutôt  sensuelles douces, sobres et  qui mettent en valeur. ) Mais ce n'est pas évident de trouver des modèles qui conviennent .Et souvent, si elles conviennent, elles n'osent pas ou ne veulent pas être exposées sur un site  de photos où autres, ce que je peux très bien comprendre ( c'est le cas de ma compagne )? Je n'ai pas pour habitude  de forcer les choses, je préfère la manière douce, donc je respecte ce choix, et je laisse tomber. Il y a tellement d'autres sujet à photographier que ce n'est pas un problème pour moi.
     
    Tu passes beaucoup de temps en post traitement ? 
    En ce qui concerne le post-traitement des photos, c'est rare que je l'utilise. J'essaye dès le départ de faire de mon mieux pour réussir '' la '' photo. Et si je m'aperçois qu'il y a vraiment un gros défaut que je n'ai pas vu, je le corrige.
    Par exemple, un objet, un brin d'herbe, ou d'autres facteurs qui parasitent la photo. Dans ce cas, j'essaye de rectifier le tir.
    Mais c'est très rare. Il est même des moments où je post tel quel avec le défaut... ( personne n'est parfait ).  Ou alors dans de rares cas, pour des montages humoristiques.  
    Je pense que le traitement  est très bien pour certaines photos où vraiment il faut qu'elles soient nickelles. Par exemple, celles des mariages, pour certains il est le plus beau jour de leur vie et pour celui qui prend la photo elle risque d'être la pire parce qu'on à pas de seconde chance, la photo doit être réussie du premier coup. Je ne pense pas qu'on pardonnera ces ratés, de même qu'une panne de l'appareil photo . Si on veut augmenter notre espérance de vie, on a intérêt à ne pas rater ces photos. Donc c'est un cas où je conçois utiliser le traitement si nécessaire.
    Je pense qu'il est aussi important de se préparer aux photos qu'on souhaite faire, vérification des réglages de l'APN ou argentique , photos d'intérieur, extérieur, photos sportives, animalières, de rue etc... À moins qu'on ne choisisse la solution de la facilité, on laisse le réglage sur automatique et on rectifie par la suite part post traitement si nécessaire... Bref, ce que la plupart d'entre nous savent déjà...
    Voilà un peu mon point de vue sur le Post traitement.
     
     Quand tu regardes une photographie, qu'est ce qui passe avant tout pour toi ? La technique ou le sujet ? 
    Très bonne question, merci de l'avoir posée. Je reviens dans une heure....
    Bon restons sérieux. La première chose que je regarde, c'est  la photo dans sa globalité, puis  le sujet, parce que  je pense ( en ce qui me concerne ) qu'une photo doit parler, faire ressentir une émotion, raconter une histoire. Après bien sur, je regarde la technique  utilisée.
    Y a t-il eu traitement, l'angle de prise de vue est-il judicieux, le cadrage correspond t-il  à la situation, y t-il des éléments parasites, les couleurs  sont-elles douces ou  trop saturées, la luminosité, etc... Bref, tout ce qui peut faire  à ce que ce soit une belle photo ou....pas.
    En tous cas chaque photo que je vois me permet également  de me faire une idée comment les autres collègues travaillent. Ce qui est bien sûr bénéfique  pour progresser régulièrement et doucement... À condition de rester humble, et de savoir accepter les conseils avisés.
     
     Justement, y a t-il des photographes, amateurs ou " professionnels " qui t'inspirent ? Dont tu admires particulièrement le travail ? 
     
    En fait pour l'inspiration, j'essaye de la trouver par moi même.  Néanmoins, il est vrai que parmi les professionnels que j'aime bien, il me vient à l'esprit sans trop réfléchir, David Hamilton, pour ses flous de surface. Yan hartus Bertrand, pour ses photos reportages, et bien sûr Robert Doisneau pour ses photos de rue.
    Je pense que le mot " inspire " est bien choisi, car il y a beaucoup de gens qui '' singent '' les professionnels  ou des amateurs, en  se prenant pour eux. Mais on sait bien qu'une copie ne vaut  pas l'original. D'ailleurs je dirais même des " eux " il y en plein, mais des " moi " il n'y en a qu'un.
    Et si ces personnes sont devenus célèbres, c'est par le travail, l'assiduité, de la passion qui les anime et bien sûr, il y a aussi une grande partie de chance pour être publié. Lorsque je dis j'essaye de m'inspirer par moi même, je veux dire, que j'essaye de mettre ma patte personnelle afin que les gens qui me connaissent puissent reconnaître une de mes photos sans voir mon nom apparaître. Mais mettre sa patte personnelle est assez difficile. Cela signifie pour moi avoir son propre style ( lieux , événements, maîtriser techniquement etc...), savoir faire parler une photo au premier coup d'œil afin qu'elle communique direct une émotion sans avoir à mettre un commentaire et je ne pense pas y être parvenu à ce jour. Je tiens également à rajouter qu'il n'est pas nécessaire d'être un professionnel pour faire de belles photos. La preuve en est avec ce forum où la plupart des photographes ont de superbes photos dont on pourrait s'inspirer.
    Ce n'est pas non plus  parce que l'on a un Appareil photo  onéreux qu'on fait de meilleurs  clichés que d'autres personnes ( je parle de la prise de vue ). Un bon appareil ne fait pas forcément un bon photographe...
    Le secret, c'est le travail et la passion. La personne n'ayant pas les moyens de s'acheter un appareil haut de gamme, pourra avec un simple appareil faire de belles photos s'elle respecte certaines règles, ( bien sûr en fonction de ce qu'on veut faire avec les photos, le rendu ne sera techniquement pas pareil ). Néanmoins, l'image par elle même sera présentable. Je pars du principe que rien n'est acquis. Il faut travailler, mettre de l'assiduité et de la passion dans ce que l'on fait. Et surtout règle d'or qu'il souvent difficile à respecter : Faire quelque chose lorsque l'on en a envie ( si on peut se le permettre ), parce que si l'on fait par obligation, le résultat ne sera que très rarement celui qu'on attendait. Chose que je mets en pratique même dans la vie courante.
    Je terminerai sur cette question par un proverbe chinois :
    Soigne ton corps afin que ton âme ai envie d'y rester. Autrement dit soigne ta passion pour avoir envie de continuer.
     
    Justement, en parlant de passion, tu as d'autres en dehors de la photo ?
     
    Oui, j'en ai pas mal d'autres, comme par exemple : l'aviation. Il y quelques années, je pilotais encore, maintenant, je pratique l'aéro-modélisme, la pêche, mais no kill ( je pêche avec des hameçons sans ardillons ce qui  ne blesse pas le poisson et me permet de le remettre à l'eau sans qu'il meurt ). J'enseigne le judo, le Jiu jitsu,le taiso ( préparation physique aux arts martiaux ). Je pratique et enseigne également le Qi Gong thérapeutique, un des points les plus fort de la médecine traditionnelle chinoise. Pratiquant le Feng Shui, je  fais des analyses sur plan et sur le terrain. De la géo-biologie ( réseaux telluriques, cours d'eau souterrains ), les points nocifs, comme par exemple, l'électro-magnétisme etc... Bref la santé de la maison et de ses occupants ...
    Entre temps, il y a le bricolage dans ma maison, les promenades en forêt. Je n'ai qu'à sortir de chez moi et parcourir 200 mètres.  Je suis en bordure des forêts vosgiennes. Je suis toujours très occupé. 
    En  dehors de ces activités, Je suis aussi un peu gourmand ( mais raisonnable).  J'aime aller de temps en temps  faire de bons restos, ou auberges. On ne vit qu'une fois, il faut en profiter...
    S'il n'y a pas de priorités, je m'occupe en fonction de mes envies du jour.
    Tu es très actif en effet. Quel est ton regard sur le monde d'aujourd'hui ? 
     
    Houlalaha, il y a beaucoup de chose à dire. Je vais essayer d'être assez bref ( car mon défaut est qu'à partir du moment où je commence à répondre par écrit, je ne m'arrête plus car les mots et les phrases se bousculent rapidement... J'aurais peut être dû me lancer comme écrivain ).
    Pour en revenir à ta question, il faut dire que  depuis une trentaine d'années, je ne me reconnais de moins en moins dans ce monde. Et aujourd'hui, j'ai l'impression de débarquer. Je me sens pas du tout à ma place... Il me semble qu'il n'y que le paraître qui compte pour la majorité des gens. On veut nous conduire comme un troupeau d'ânes, en essayant de nous aseptiser le cerveau avec différentes méthodes. C'est un monde égoïste, une terrible jungle. Il y de plus en plus de violence, de plus en plus de corruption, où il n'y a que le profit qui compte, sans tenir compte  des sentiments humains, de la nature, etc... il faudrait que tout le monde soit parfait. 
    Mais on est tous des êtres avec des besoins différents. On ne tient malheureusement plus  vraiment compte des malheureux, des faibles, des malades, des pauvres de leurs difficultés etc... Qui bien souvent restent dans leur coin sans oser se manifester. J'ai même l'impression qu'on essaye indirectement d'éliminer de façon détournée cette catégorie de population. Tu es fort et tu suis ou  tu es faible et tu restes sur le carreau....
    Et je ne parle même pas des fainéants qui n'ont jamais rien apporté et profitent de la société sans être vraiment inquiétés.
    Il n'y a plus d'état d'âme. On fait  beaucoup de promesses pour rester politiquement correct, mais en réalité, tout le monde s'en fout et ne pense qu'à s'enrichir sur le dos de l'autre.
    On est dans une société d'égoïstes  et de lèches bottes. On nous ment régulièrement. Il n'y a plus de respect pour rien. J'aurais encore beaucoup de choses à dire mais ce n'est pas le lieu pour le faire... 
    Pour abréger et finir sur une note positive, heureusement qu'il y a encore de bonnes âmes qui essaient de faire du mieux qu'ils peuvent leur boulot  en se dévouant corps et âme, en espérant mieux. Et malheureusement ces gens, on en parle pas... Du fond du cœur, un grand  bravo à ces personnes.
     
    Qu'est ce que le forum t'apporte ? Pourquoi t'y être inscrit ? 
     
    Pourquoi m'inscrire à ce forum ?  
    Tout d'abord avant de m'inscrire à ce forum, il faut savoir que j'étais pendant dix ans sur autre forum qui fonctionnait pratiquement de la même manière que celui ci avec la même présentation à peu de choses près. Depuis plusieurs semaines, cet ancien forum commençait à avoir des bugs de plus en plus nombreux, on avait pas d'explications et on ne pouvait pratiquement plus poster. Un coup cela marchait, puis ça ne ne marchait plus. Le forum déclinait de plus en plus....  Il y avait une bonne ambiance et après quelques années, il y avait des liens qui s'étaient crées. À contre cœur, je décidai de voir ailleurs et comme par hasard ( ouspsss le hasard n'existe pas...) je suis tombé sur ce forum qui comme je l'ai dit plus haut, se présentait presque de la même manière que l'ancien. C'était un signe... ( dans la vie on reçoit souvent des signes mais on ne fait pas assez attention). J'ai donc décidé de faire un tour d'horizon. La présentation me plaisait bien, l'ambiance paraissait sympathique et après un petit temps d'observation et de réflexion, j'ai décidé de m'inscrire.
    Que me rapporte ce forum ? Tout simplement je pense qu'il me permettra d'échanger cette passion de la photo  avec d'autres personnes, en toute simplicité, sans se prendre la tête, en essayant de rester chacun à sa place et en aidant les moins bons avec des conseils, des expériences, pour les rendre meilleurs au lieu de les casser.
    Je m'explique pourquoi j'utilise le mot '' casser '' :  Il y a une catégorie de gens dont je ne fais pas du tout partie. Comme par exemple, ceux qui  se la pètent et cassent les autres car ils croient que parce qu'ils sont un peu ou beaucoup connus, ou  qu'ils ont de belles techniques et connaissances en photo, ils peuvent se permettre de casser les autres au lieu de leur faire profiter de leurs connaissances.
    D'autres part, il y a aussi ceux qui postent juste pour avoir les bottes cirées en ignorant volontairement les autres participants, ou ne laissent jamais aucun commentaire  nulle part.
    Je conçois qu'on ne peut pas aimer toutes les rubriques, néanmoins un forum c'est avant tout un échange. Par conséquent, j'estime que la moindre des choses pour le respect des autres participants qui partagent la même passion, qu' il est normal de s'arrêter au moins de temps sur une photo afin de donner son avis sincère, qu'il soit bon ou mauvais.
    C'est en étant sincère qu'on aide la personne. Bien sûr, il y a ceux qui n'acceptent pas les suggestions constructives. Mais il y a aussi une manière de passer ce message ( il y des gens timides, sensibles aux réflexions etc... J'en reviens à ceux qui cassent volontairement et avec plaisir ), qui heureusement, sont très rares.
    Pour finir sur cette question, ce forum, me permet ( en principe ) aussi d'échanger avec d'autres personnes, en ayant leurs avis, même de rigoler avec eux à travers des réflexions ( sans se moquer méchamment .) Bref, de créer entre nous une ambiance de potes qui partagent une même passion en mélangeant humour, technique, et entre-aide. Pardon pour mon langage un peu cru, dans le dernier paragraphe, mais je suis quelqu'un  qui n'aime pas tourner autour du pot.
     
    Tu es pardonné. D'autant plus que la sincérité est appréciée sur le forum photo.
    Est-ce qu'il y a quelque chose que tu aimerais voir figurer sur le forum que l'on ne trouve pas actuellement ?
     
    En ce qui me concerne, Je ne vois pas ce qui pourrait être rajouté à ce forum.
    Il est bien présenté, il y a des rubriques qui correspondent à toutes les attentes. D'ailleurs si on veut regarder un peu tout, on y passe beaucoup de temps. Ce qui prouve que c'est intéressant.  
    On voit qu'il à été préparé avec soin et bien réfléchi. Que cela a certainement coûté beaucoup d'investissement personnel et d'heures de travail. Le  +  la " Boss " et les modérateurs qui  visitent régulièrement les rubriques .
    Bravo à toute cette équipe.
     
    Merci je transmettrai au staff, s'ils sont sages. Y a t-il un sujet spécifique que tu aimerais aborder lors de cette interview ?
     
    Mes petites méninges se bousculent pour trouver quelque chose.......????
    Peut être sur le comportement... Une petite phrase  pour synthétiser tout ça.
    Chers passionnés du déclencheur, continuez à poster vos photos sur ce site, toujours dans l'esprit de partage et d'entre-aide, d'humilité. Soyez indulgent avec ceux qui apprennent. Chaque personne est unique. Avec des goûts  et une vision différente ( comme je dis toujours même le chêne un jour a été un gland ), et bien sûr, un petit brin d'humour de temps en temps ne fait pas de mal. Au plaisir de vous retrouver tous sur le forum.
     
    Actualité oblige. J'aimerais que tu nous fasses part de ton regard sur ce qui ce passe actuellement avec cette pandémie due au covid19. 
    Mon regard est très bref mais en dit long... ( et je ne parle pas de l'origine réel du virus, ce qui est un autre débat ).
    Tout d'abord, il y un sentiment de colère par rapport à la négligence de l'état, leur laxisme au départ, des décisions souvent incohérentes ( les exemples sont nombreux )  et pour certains, leur totale incompétence ( je dirais même plus grave, des incompétents inconscients de leur incompétence), qui préfèrent écouter leur ego et mettre en avant leur intérêt électoral plutôt que d'écouter les conseils avisés de spécialises.
    Même si par la suite, ils ont écouté quelques conseils, c'était déjà un peu tard... Comme dirait le proverbe : ce n'est pas au moment où tu as fait dans ton pantalon qu'il faut penser à le descendre, il fallait y penser avant.
    Il y a aussi le fait que des milliers de masques ont été détruits volontairement  et qu'il a été décidé de ne plus les reproduire par pure économie. C'est pour moi une négligence inimaginable, impardonnable, car pour gouverner, il faut prévoir le pire afin d'être prêt ( ne dit on pas qu'il faut montrer sa force pour ne pas avoir à l'utiliser? ) Cette faute impardonnable met en danger tous les services de santé censés nous aider, met en péril ses acteurs et patients. C'est totalement un manque de respect vis à vis de tous ces personnels qui se donnent corps et âme pour aider les gens en détresse. Et de fait cette négligence va entraîner la paralysie du pays avec tous les problèmes qu'on connait.
    À une échelle moins grave, c'est comme si on disait à un reporter photographe : " va faire ton reportage ( si c'est un appareil photo argentique), mais on n'a pas de films à te donner, débrouille toi ou alors si c'est un " numérique " :  on a plus d'appareil photo, essaie avec ton téléphone portable...
    Ensuite il a y également le comportement intolérable d'une certaine catégorie de personnes qui se croient au dessus des règles ( il n'y a qu'a regarder les infos ) en pensant qu'ils ne sont pas concernés. Mais en oubliant qu'en réagissant de la sorte, qu'ils mettent en danger d'autres personnes. Et bien sûr, ceux qui en allant faire leurs courses se battraient pour un rouleau de papier cul, en remplissant leur chariot à outrance. Comme apparemment c'était le cas d'une personne qui acheté plus de 700 boites de conserves... À méditer, la connerie des gens.
    Ce qui est malheureux, c'est que maintenant ( heureusement pas tout le monde ) on vit dans un monde de cupidité, de violence, d'individualisme, d'égoïsme. Où le paraître semble plus important que le naturel. Pour la généralité, il faut absolument s'enrichir de plus en plus, même au détriment de la santé et du respect de l'être humain et  en oubliant ceux qui sont dans la détresse et restent dans le silence de peur de déranger....
    Au lieu de vivre en harmonie avec la terre qui nous héberge, on la détruit inexorablement. Mais, je crois que la terre se venge. Elle commence à se débarrasser de nous comme un chien qui secoue ses puces ( tsunami, changement climatique, tremblements de terre etc...)
    Je pense que l'homme est devenu un vrai parasite pour la terre et pour l'homme lui même. La terre n'a pas besoin de nous, elle se suffit à elle même . Mais l'être humain a besoin de la terre. Respectons cette terre, elle nous le rendra et respectons la race humaine afin essayer de trouver un équilibre harmonieux avec la nature et l'homme.
    Je finis par cette citation  faite par Sitting Bull un célèbre chef de guerre indien qui disait : " Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle s'apercevra que l'argent ne se mange pas. " À méditer ...
    Néanmoins, gardons espoir, peut être que la jeunesse va tirer tous ces inconscients idiots de leur léthargie. Prenez soin de vous.
     
    Nous arrivons à la fin de cette interview Paced. je te remercie encore d'avoir accepté de répondre à mes questions. Est-ce que tu as quelque chose à ajouter ? Un message pour les membres du forum photo ou pour les visiteurs ?
    Tout d'abord merci à toi et à toute l'équipe pour m'avoir accordé cet interview.
     Ensuite, merci aussi à tous les membres de ce forum, pour les photos postées pour le plaisir de nos yeux.
    Que ceux qui ont plus de technique n'hésitent pas à aider ceux qui en ont besoin. Ne donnez pas d'avis style '' c'est une très belle photo '' si vous ne le pensez pas vraiment. Car ce n'est pas aider celui qui à pris la photo. Par contre, ce qui à mon avis est important, c'est aussi de dire pourquoi une photo vous plait et pourquoi elle ne vous plait pas ( sans pour autant casser l'auteur de la photo ), on peut y mettre des formes...
    De plus chaque personne à une vision différente  de ce qu'il présente... Je crois que c'est aussi une façon d'aider à progresser et surtout à rester honnête envers nous même. Longue vie à ce forum.

     


  • M-clik29
    Pour ce mois de février 2020, je vous invite à en apprendre un peu plus sur M-clik29, l'un de nos membres, qui a bien voulu participer à cette interview.
    Il nous fait régulièrement voyager grâce à ses photographies et participe activement à la vie du forum photo. 
    .....................
    Bonjour M-clik29. Je te remercie d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots et nous expliquer la signification de ton pseudo ? 
    Bonjour Nikita,
    Je m'appelle Michel,je suis passionné par la photo depuis très longtemps mais je peux vraiment consacrer du temps à ma passion depuis 4 ans, date à laquelle je suis arrivé en retraite.
    Je voyage aussi beaucoup, à raison de 2 à 3 voyages par an,et j'en profite pour prendre énormément de photos. J'aime particulièrement l'Asie.
    Je suis breton, je vis à quelques mètres de la mer, terrain propice pour shooter, mais j'adore aussi les ballades en forêt.
    Je fais du sport plusieurs fois par semaine, essentiellement de la course à pieds.
    Mon pseudo à été choisi en concertation avec mes enfants:M pour Michel bien-sûr et click 29 en référence à la photo et au département dans lequel je vis ( Finistère ).
     
    Cette passion pour la photographie justement, elle est née comment ? 
    Je crois que je l’ai toujours eue, mais elle s’est surtout déclarée à la fin de l’adolescence , et n’a fait que croître par la suite.
    Mon premier appareil était un zénit,,acheté en 1974.
    Par la suite, avec l’arrivée du numérique, j’ai commencé à beaucoup photographier.
     
    Quel genre de photographe es-tu ? Quels sont tes domaines de prédilections ?
    Je suis un photographe passionné , toujours en quête de la meilleure photo que je trouve rarement réussie car je suis très critique envers moi même .
    Pour mes domaines de prédilections : les portraits bien sûr que je shoote en voyage, les expressions que l'on  trouve sur marchés d'Asie ( inégalables à mon point de vue ).  Je photographie aussi en permanence  paysages et photos de nuit et pose longue .
    J'ai beaucoup photographié mes  4 enfants, maintenant c'est au tour de mon petit-fils !!!
     
    Nous avons eu en effet l'occasion d'admirer tes portraits. Parlons-en. Comment tu t'y prends ? Tu demandes aux personnes que tu croises si tu peux les photographier ? Elles acceptent toutes ? 
    Comme j'ai travaillé toute ma vie sur les marchés, quand je voyage je me dirige toujours vers ces lieux colorés et très animés. J'ai l'impression que c'est là que je trouve les plus beaux sujets de photographie et les plus expressifs.
    Parfois, je photographie par surprise ou à l'abri des regards afin de faire des photos les plus naturelles possibles s'il s'agit de personnes, mais généralement je demande l'autorisation .
    À l'étranger, rares sont les refus. Je ne photographie jamais les enfants sans l'autorisation d'un adulte qui les accompagne.
     
    Il semble que ce soit plus facile à l'étranger de photographier des personnes dans la rue par rapport à la France. Ici, tu as une chance sur deux de te faire taper dessus. Crois-tu qu'il y ait un autre rapport à l'image à l'étranger ? 
    Oui je pense que c'est plus facile à l'étranger car il y a le côté touriste. On est plus indulgent. Ensuite,quand tu réussis à prendre contact avec des personnes, elles sont fières d'être prises en photo, elles adorent regarder l'écran et elles ont l'impression qu'on leur témoigne de l'intérêt.
    Parfois, on me demande un peu d'argent en échange  d'une photo. Généralement je refuse mais parfois, quand la photo m'inspire, cela m'arrive d'accepter.
    Je me dis que nous n'avons pas le même niveau de vie. En France,on donne bien de l'argent aux gens qui mendient aussi !
     
    Est ce qu'il y a des photographes qui t'inspirent ? Dont tu admires particulièrement le travail ? 
    Oui, certains photographes m'inspirent, comme Doineau, Gilles Caron.
    Je viens de voir une exposition de Caron, je trouve formidable son travail à chaque fois : il réussi à capter le regard, toutes ses photos sont authentiques.
    Quant à Doisneau, je trouve géniale la façon dont il capte les gens dans la rue, la photo paraît tellement naturelle à chaque fois !
     
    Que penses-tu du monde de la photographie aujourd'hui ? 
    Le monde de la photographie a bien évolué depuis l'apparition du numérique !
    Maintenant, tout le monde peut s'intéresser à la photographie et en pratiquer en tant qu'amateur.
    La diffusion et le partage se font aussi beaucoup plus facilement via Facebook ou Instagram.
    Photographier les endroits qu'on visite et les partager devient même une façon de vivre, avec parfois ses dérives.
     
    As-tu d'autres passions que la photographie ?
    Oui, la course à pied à raison de 40 à 60 km par semaine. Je fais beaucoup de Trail dans les bois en Bretagne. Nous avons la chance d' avoir beaucoup de beaux parcours. J'ai eu la chance de concilier mes deux passions pour avoir fait plusieurs marathons, PRAGUE, ROME , LISBONNE... donc courses et photos .
     
    Ah oui quand même ! Ce n'est pas rien. 
    Pourquoi t'être inscrit sur le forum ? Qu'est ce qu'il t'apporte ? 
     En fait, c'est JAKEZ membre ( intoxiqué ) de forum photo qui m'en a parlé, nous faisons partie du même club photo.
    Il ma convaincu que c'était très bien pour progresser.
    En rentrant , je suis allé sur le forum photo et j'ai trouvé que c'était très bien pour s'améliorer. Le fait d'avoir des critiques négatives ou positives te remet à ta place pour t'améliorer.
     
    Nous arrivons à la fin de cette interview, y a t-il un sujet que tu souhaiterais aborder en particulier, que ce soit en rapport avec la photo ou pas ? 
    Nous avons parlé de pas mal de choses. Je pense que nous pourrions discuter pendant longtemps tellement la photographie est passionnante.
     
    C'est vrai. Je te remercie encore d'avoir accepté cette interview. As-tu quelque chose à ajouter pour les autres membres et pour les visiteurs ?
    forumdephotos.com,  un site sympa, pour progresser avec une charmante administratrice. 
    ..................

     


  • F2P
    Ce Mois-ci sur le forum photo, je vous propose de faire un peu plus ample connaissance avec Ave-cesar, qui est parmi nous depuis le mois de novembre 2019. 
    Participant dans de nombreuses rubriques, il a su se faire une place petit à petit sur le forum.
    Un grand merci à lui pour sa participation active. 
    ........................
     
    Bonjour Ave-cesar. Je tiens tout d'abord à te remercier d'avoir accepté de participer à cette interview. 
    Peux-tu te présenter en quelques mots aux membres du forum et nous expliquer le choix de ton pseudo ? 
     
    David, 44 ans. Originaire du Puy-de-Dôme où je suis encore aujourd'hui très présent avant de finaliser mon installation dans le Cantal, département que j'affectionne tout particulièrement pour sa douceur de vivre.
    Une mégalomanie égocentrique exacerbée m'a tout naturellement amenée à me réincarner en Jules : " Ave César ". J'aurais aimé lever le pouce ou le baisser dans l'arène, porter une couronne de laurier sur la tête, des sandales aux pieds et une toge blanche immaculée. Avoir des serviteur autour de moi et des secoueurs de feuilles de bananiers au dessus de ma tête pour me ventiler. Quel homme ce Jules.
     
       C'est vrai que doit être plaisant.
    Depuis quand fais-tu de la photographie ? Comment est née cette passion ? 
     
    J'ai toujours fait de la photo : petit, mes parents m'avaient laissé " jouer " avec un petit Kodak à flash cubique. Plus tard, de passage en Andorre, j'achète un premier petit Canon qui me permet de griller des centaines de peloches de photos familiales. Puis un passage en Fnac  a eu raison de moi : Minota Dynax 4, les débuts dans la photo " artistique " : macro, animaux, moto, paysage, photos familiales de portraits. Cela date des années 2000. Beaucoup de photos de voyage.
    Passage par Sony Alpha Full Frame et optique Zeiss, une tuerie, puis un Leica M9 et Summilux, une autre tuerie mais revendu rapidement car le joujou était bien trop onéreux pour le balader en baroude ( beaucoup de randonnée de Montagne à l'époque ). 
    Et puis gros passage chez Fuji : X-Pro1, XT-1, XT-2 puis XT-1 et finallement XH-1. 
    Entre temps je me suis pris de passion pour les objectifs anciens. Je joue donc avec mes focales fixes sur mon boitier récent. Les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de mes espérances mais je persévère.
    En fait j'aime l'observation des choses, des objets et des bâtiments anciens. J'ai la " technique " de la photographie. J'aime l'association d'un outil technique à la création imaginaire pour aboutir à une création personnelle.
     
    On ne se connait pas beaucoup mais tu m'as l'air de toucher à tous les domaines en photo, y compris la photographie de nu. C'est une discipline que peu de photographes du forum pratiquent.
    Peux-tu nous expliquer comment tu l'abordes et d'où te vient l'inspiration dans ce domaine particulier ?
     
    Aujourd'hui j'ai délaissé le paysage, je n'y arrive plus. Je continu les végétaux, la proxi et j'affectionne effectivement tout particulièrement le portrait pour capter les expressions.
    Le nu, effectivement, me plaît par ailleurs beaucoup. 
    J'aime les femmes, leur corps. Je les trouve belles. Je voudrais essayer le nu masculin mais je ne trouve pas le corps masculin très photogénique. 
    Faire modeler le corps à son modèle, trouver un terrain d'entente sur les pauses, sur le rendu souhaité, essayer de montrer le juste nécessaire. 
    Je trouve que l'on se rapproche d'un scénario à énigmes où l'on souhaite donner juste des pistes nécessaires pour la lecture et la compréhension. Le nu est pour moi la discipline la plus graphique et la plus esthétique. C'est dur car à la spontanéité de la photo de rue, on doit trouver l'alchimie entre la vision que l'on a du résultat souhaité, la vision interprétée par le modèle en fonction des directives données et ... la technique photographique... 
    Je ne fais jamais de studio, je n'aime pas. J'aime les photos en lumière naturelles, dans des lieux réels, avec aussi le challenge de photographier nu en extérieur. J'aime aussi l'imperfection dans le nu.  j'aimerais trouver des modèles divers et variés pour m'exercer, apprendre, m'améliorer, mais c'est très difficile...
    Je n'aime pas la photographie de sport. Je ne suis pas un fondu non plus d'animalier.
     
    Parlons de post traitement. Certains disent que l'on dénature les photos et d'autres que c'est un travail à part entière.  
    Qu'est-ce que tu en penses ? Est-ce que tu y passes beaucoup de temps ? 
     
    Je suis un peu mitigé sur ce sujet. Pour moi le post-traitement fait partie de la photo à part entière mais jusqu'à une certaine limite. Sitôt que l'on touche à l'infographie, on n'est plus dans la photographie. Même le studio me laisse perplexe. Les éclairages non naturels me posent problème. Certes les résultats sont là avec tous ces artefacts, mais reste t-on réellement dans la discipline ?
    De mon côté, je recadre au besoin, j'accentue un peu la netteté au besoin, je reprends un peu les courbes sans exagération ( sauf cas exceptionnel ). Il est vrai qu'en noir et blanc si l'on ne fait pas un Post Traitement et qu'on laisse le boitier faire... C'est plat, très plat, trop plat. Qui plus est j'aime les noirs et blancs marqués, suggérés, crûs.
     Je serais incapable de passer plus de cinq minutes à retoucher un cliché sur ordinateur. Je me poserais trop de questions quant au rendu final. Les possibilités sont trop nombreuses, l'étalonnage de l'écran joue pas mal de tour aussi. Donc je laisse à ceux qui se plaisent avec les logiciels, les apprivoiser. J'ai déjà beaucoup à faire pour apprivoiser encore mieux la technique photographique.
     
    Y a t-il des photographes qui t' inspirent, dont tu admires particulièrement le travail ? 
    Alors, je suis fan du travail de Lee JEFFRIES et ses portraits magiques. J'aimerais savoir réaliser ce genre de cadrage serré aux traits très marqués. Il faudrait aussi avoir sous le coude des sujets " marqués " par la vie pour pouvoir évoquer leur souffrance sur la pellicule. Sinon, j'aime les dessins de Derek HESS, qui pourraient être des sources d'inspiration dans les pauses de nus.
     
    Pourquoi t'être inscrit sur le forum photo ? Qu'est-ce qu'il t'apporte ? 
     
    Partager évidemment, autour d'une passion commune.
    Avoir un retour sur ce que l'on fabrique et que l'on imagine être superbe et qui ne l'est peut être pas autant que ça... et pouvoir donner son avis sur ce que font les autres. Rien de bien exceptionnel en fait. 
    Par contre le forum est joli ( ça me paraît essentiel par exemple de pouvoir présenter ses clichés sur un fond sombre permettant de faire ressortir les images ), la manière de présenter les photos est simple, le forum est convivial, pas de prises de tête. Et quelques initiatives découvertes à postériori que je trouve tout à fait cohérentes avec le bon esprit qui réside : les interview des membres ou le magazine annuel. Bref on voit que ce forum est tenu, suivi et que ses administrateurs s'investissent pour le faire vivre.
     Il me booste dans mes démarches. Je me suis remis sérieusement à photographier. L'envie de présenter son " travail ".
     
    En parlant de présenter ton travail photographique, as-tu déjà participé à des expositions ? 
    Pas encore. Je travail pour en ce moment pour exposer sur une thématique du patrimoine bâti industriel de la ville de Thiers.
     
    Il faudra nous montrer ça.  As-tu d'autres passions en dehors de la photographie ?
     
    Oui bien sûr !
    Par ailleurs, je suis fan de moto et en particulier les motos anciennes des années 20-30. Le vtt crosscountry et d une manière générale le bricolage. 
     
    Quand tu donnes ton avis sur une photographie, qu'est-ce qui est primordial pour toi pour que l'image soit réussie ? 
     
    Alors évidemment : qu'elle me procure un certain plaisir. Je n'attache que très peu d'importance à la technique et aux règles. Si le sujet est cadré en bas, surexposé mais que le rendu global est bon selon moi, je trouve cela bon. Je n'aime pas la perfection sur un cliché. Idem sur le modèle pris. Faire du beau avec du laid peut être un challenge, une sinécure. Le noir et blanc est d'ailleurs une bonne technique pour aller dans ce sens. En couleur ce pourrait être bof, en  noir et blanc lorsque c'est réussi, c'est beau... 
    Après j'aime néanmoins les clichés assez piqués, ce que je ne trouve pas forcement dans mes résultats avec mes optiques anciennes... Mais je me soigne !
     
    Quelle serait pour toi " la photo ", celle que tu rêverais  de pouvoir réaliser ? 
     
    Un nu artistique sur une place publique.
    C' était une blague !  
    Une photo réussie serait de faire aimer mon style. J'aime les noirs et blancs très tranchés qui ne font pas toujours l' unanimité. 
     
     Nous arrivons à la fin de cette interview Ave-cesar, merci encore d'avoir bien voulu participer.
    As-tu quelque chose à ajouter ? Un message pour les autres membres du forum et pour les visiteurs ? 
     
    Un grand merci aux avis avisés ( ! ) de tous les participants du forum. Un grand merci à ma muse.
    J'espère que la présentation de mes clichés vous apporteront du plaisir à les regarder et que vos retours me permettront d'améliorer ma technique et ma vision des compositions.
    David
    .....................

     


  • F2P
    Pour débuter cette nouvelle année, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres les plus actif. J'ai nommé Jean-Pierre, alias Photographiesjpf, que je remercie chaleureusement d'avoir accepté de répondre à mes questions mais aussi pour sa participation au forum photo. 
    Au passage, je vous souhaite à tous de la part de forumdephotos.com , une très bonne année 2020. 
    ............
    Bonjour Photographiesjpf, je te remercie d'avoir accepté de participer à cette interview. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ? 
    Je suis Jean-Pierre Fournaiseau. J'ai 72 ans et 47 ans de mariage que ma douce Françoise supporte.
     
    C'est beau ça, 47 ans de mariage. Peux-tu nous expliquer comment t'est venue cette passion pour la photo et depuis quand tu la pratiques ? 
    Cette passion, elle date de 1967 pendant mes obligations militaires en Allemagne à Berlin. J'avais un ami qui était déjà Photographe de métier.
    À cette époque, c'était la Diapo et lors d'une projection de ses photos d'un reportage sur le Mur de Berlin, j'ai été emballé et je lui ai dit : "  j'aimerais bien faire des belles photos comme toi ". Il m'a pris au mot et pendant 16 mois, il m'a tout appris : composition d'une image, savoir travailler avec la lumière, etc...
    Voilà d'où me vient cette passion et bien sur, j'ai commencé avec le noir et blanc .....
     
    Tu sembles avoir une prédilection pour la photographie de paysage et d'architecture, mais y a t-il d'autres domaines qui te plaisent et que tu pratiques ? 
    Oui, je suis passionné par les tempêtes. D'ailleurs l'une des Photos que j'ai choisie pour l'interview c'est la tempête à Quiberon, en Septembre 2008.
    J'aime bien aussi la macro où proxy Fleurs Insectes  et bien sur le portrait.
    Mon fantasme photographique, c'est d'être présent à la Pointe du Raz avec une belle tempête. Il paraît que c'est un spectacle grandiose.
     
    En effet, ça doit être génial à voir. Et des domaines qui ne t'attirent pas du tout, il y en a ?
    Non, je pense que lorsque l'on se passionne pour la photo, tous les sujets sont bons et il faut les essayer, d'où mon essai Portrait High Key, une discipline pointue et surtout ne pas s'enfermer dans un carcan bien déterminé. 
     
    C'est une bonne philosophie. Quel style de photographe es-tu ? Est-ce que tu as déjà une idée en tête de ce que tu veux réaliser avant de t'y mettre ou agis-tu à l'instinct ? 
    J'ai un style à la fois avec une idée en tête. Par exemple : paysages et d'instinct par exemple : la photo de sport collectif.
     
    On connait ta passion pour l'argentique. Est-ce que tu appréhendes différemment la photographie depuis que tu es passé au numérique ? 
    Non, malgré ma passion pour l'Argentique que je continue de pratiquer avec mon Moyen Format Pentax AF 645 et n'étant pas réfractaire aux nouvelles technologies de prise de vues Numériques, je suis normalement passé au Numérique, dès 2003, avec un compact canon Powerchot G2 et 2005 avec un reflex Canon EOS 20D.
     
    Est ce que tu passes beaucoup de temps en post traitement sur tes prises de vue ?
    J'essaie d'en passer le moins de temps possible pour la couleur, préférant le naturel de la prise de vue d'origine si mes réglages sont bons.
    Par contre, pour le noir et blanc, j'y passe énormément de temps afin de peaufiner les clichés. J'utilise les simulations des Films Argentiques avec le Grain ( Fuji, Ilford, Beerger, Kodak ....) et ainsi que les Filtres traditionnels du noir et blanc Argentique le Vert, Jaune,Orange et Rouge.
     
    En dehors de la photographie, tu as d'autres passions ? 
    Oui, le dessin crayon noir, sanguine et pastels et en tant qu'ancien Joueur de Rugby, je suis passionné pour ce sport et tout son environnement qui l'accompagne...
    La musique : je joue de la guitare et de l'harmonica diatonique qui me permettent d'exprimer ma passion pour le Blues.
     
    Tu nous avais caché que tu étais un artiste.  Pourquoi t'être inscrit sur le forum ? Qu'est ce qu'il t'apporte ? 
     
    Je pense en avoir parlé avec Caro pour le dessin si mes souvenirs sont bons, elle fait aussi du Dessin et Romaric qui joue aussi de l'harmonica lorsque j'ai publié le portrait de Cadijo au Festival du Blues.
    Pour l'inscription sur le Forum, c'est toi, en MP, sur ma page Facebook. Et n'étant pas doué en informatique pur, heureusement que l'Ami Porte-Poisse était là pour m'aider à mon inscription.
    Ce que m'apporte le Forum tout d'abord, d'y avoir rencontré de belles personnes, les avis ,commentaires et conseils sont toujours constructifs, ( rien à voir avec Facebook ).
    On continue de progresser et comme dit le proverbe : " On n'en apprend tous les jours et à tout Âge ".
     
    Je suis bien d'accord avec toi. Que peut-on te souhaiter pour l'avenir Jean-Pierre ? 
     
    De continuer d'assouvir ma passion photographique que je partage avec ma petite princesse : Loïs, depuis  2011 qui a le même virus que son Papé .
    Et de continuer avec vous de partager sur ce forum photo vos publications et les miennes.
     
    Quand tu critiques une photo, qu'est ce qui est primordial pour toi ? 
    Le primordial pour moi, c'est la bonne gestion de la lumière.
    Cela, je l'ai hérité de mon ami photographe qui m'a formé. Comme il me disait, c'est la base essentielle  pour effectuer de beaux clichés " t'apprendre à travailler avec la lumière naturelle et artificielle ".
     
    As-tu déjà exposé tes photographies ? 
    Non, mais à deux reprises j'ai participé à des concours. Le premier avec une composition nature morte à Viry-Chatillon où je suis arrivé second et à Verrières-Le-Buisson où j'ai fini premier avec un portrait du  carnaval de Venise.
     
    Bravo ! On arrive à la fin de cette interview. Je te remercie encore une fois d'avoir accepté de répondre à mes questions. Y a t-il quelque chose que tu souhaiterais ajouter ? Dire aux membres du forum photo et à ces visiteurs ? 
     
    Dans ma présentation, j'ai été un peu court. Françoise et moi, nous avons un fils Jérôme, marié à une adorable belle-fille : Laurence et qui nous ont donnés  la joie et le bonheur avec deux belles petites princesses : Loïs ( 16 ans ) et Jana ( 12 ans ) .
    Et vous souhaiter à toutes et tous les membres de ce  beau forum photo, de belles et joyeuses fêtes de fin d'Année et le meilleur pour vous ...
    Merci à toi aussi Nikita pour cette interview qui ma énormément fait plaisir et tes jolis textes qui accompagnent la photo de la semaine. Belles fêtes de fin d'Année pour toi et tes proches.
     
    Bonnes fêtes à toi également Jean-Pierre et merci pour ta participation active à la vie du forum.
    Merci et longue vie au Forum.
    ..................

     


  • F2P
    Pour ce mois de décembre 2019, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres puisque'il s'agit de Epicene_38. 
    Adepte de la photographie de paysage mais également de l'architecture ou de l'animalier, ses critiques s'avèrent toujours constructives et intéressantes. 
    Un grand merci à lui de sa participation à cette interview et à la vie du forum photo. 
    ...............
    Bonjour epicene 38, je te remercie d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous expliquer ton pseudo ?
    Je suis retraité, je travaillais dans une société qui fabriquait des composants pour les téléphones portables. 
    Je vis à Grenoble,  je suis marié .  
    Le peusdo vient de mon prénom  Claude,  qui est qualifié d'épicène tout simplement et 38 département de l'isère.
     
    Depuis quand fais-tu de la photo ? Comment t'est venue cette passion ? 
    J'ai toujours fait des photos en amateur, des diapositives. Quand est venue la retraite, c'est devenu une occupation plus prenante. 
    J'ai fait des formations pour les outils ( Photoshop et ligthroom )  et avec des forums en contact avec d'autres passionnés, j'ai pu voir comment progresser dans ce domaine.
     
    Quels sont tes domaines de prédilections en photographie ? 
    Le paysage, le proxy ( pas macro), les fleurs, , l'architecture, certains TAG en ville.  
    Je n’apprécie pas trop les photos travaillées sur Photoshop pour rajouter des ciels ou supprimer des parties, ou composées de toutes pièces.
     
    Et y a t-il des domaines qui ne t'attirent pas du tout ? 
    J'ai renoncé a la photo animalière qui nécessite un équipement spécifique et de passer du temps près des animaux.  
    Pour autant toutes les expressions photographiques m’intéressent.
     
    Tu es du genre à partir à l'aventure pour faire de la photo ou tu prépares tout à l'avance ? 
    Je ne pars pas pour faire une campagne de photos. Je profite de promenades. 
    J'ai toujours un appareil avec moi, soit mon G10, mon pentax et je trouve des occasions pour prendre une image.
     
    Quel regard portes-tu sur la monde actuel de la photographie ?
    Je n'ai pas d'opinion tranchée la dessus. Déjà je ne sais pas quel est est ce monde dont on parle. J'ai tendance à voir les photos dans les magazines ou les journaux. 
    Par contre, les expositions photos, c'est un peu déroutant. On photographie tout en noir et blanc comme si nous étions au début du XX ieme. 
    Je n'ai pas d'identification avec d'autres artistes. J'essaie de produire des images qui me plaisent.
     
    J'entendais par là le fait que de nos jours avec le numérique, la photographie est devenue accessible à tout le monde, sans parler des téléphones portables.
    As-tu d'autres passions en dehors de la photo ? 
    J'aime voir des expositions dans les musées. J'aime la musique, je vais dans des concerts. 
    Je m’intéresse à l'histoire, voir des films comme  le dernier Polanski " j'accuse ".
     
    Et une exposition de tes photographies, ça te plairait ? 
    En fait, il faut trouver un thème pour que cela soit possible. J'ai des images mais on aurait du mal à trouver un lien entre toutes les images. 
    Mais je ne suis pas opposé  a cette idée.
     
    Tu es tout nouveau sur le forum photo. Qu'est ce qui t'a amené ici ? 
    Je ne sais pas si je suis nouveau sur le forum car il me semble que j'ai participé à un forum " forum2photo "  qui doit être le même mais qui n'existe plus. 
    Donc quand j'ai essayé de me reconnecter à ce forum que j'avais abandonné, je suis tombé sur " forumdephotos " . 
    En fait, j'utilise plusieurs forums car certains forums sont peu actifs. 
    Je ne sais pas si cette réponse doit figurer dans l’interview.  
    Ce qui fait que j'utilise ce système de forum, c'est pour avoir des avis sur mes photos et avoir des discussions avec des personnalités différentes et des avis différents.
     
     Tu as tout à fait le droit de participer à plusieurs forums ! Chacun est libre, heureusement ! 
    Comment critiques-tu une photographie ? Qu'est ce qui est primordial pour toi ? 
    C'est une question délicate.
    Ensuite j'essaye de voir quel est le sujet et si l'image donne une lecture.  
    En fait, la photo doit nous dire quelque chose.
    Je regarde aussi la façon dont l'image est techniquement réalisée ( cadrage, flou, bruit horizontalité, mise au point ). 
    Il existe des images traitées de manière abstraite qui ne me parlent pas. Images que certaines fois, j'évite de commenter. Mes goûts pour les photos qui respectent les couleurs naturelles .
    Des images où les couleurs ne sont pas trop saturées, l'exposition avec des nuances sans coloris cramés, sans forçage de la netteté. 
    J'ai beaucoup de mal à appliquer ces principes pour ma propre production alors je peux être indulgent avec ce que je vois.
     
    Nous arrivons à la fin de cette interview epicene38. 
    Je te remercie encore d'avoir accepté cette interview. Veux-tu ajouter quelque chose ? 
    J'ai rien à rajouter. Cordialement, à plus  sur le forum.

     


  • F2P
    Ce mois-ci le forum photo vous invite à en apprendre davantage sur Jobnemo, l'un de nos membres très actifs. 
    Toujours très convivial et participant dans de nombreuses rubriques, il s'est très vite fait une place importante sur le forum et il est très apprécié par l'ensemble des membres. 
    Je le remercie donc sincèrement d'avoir accepté de répondre à mes questions. 
    ....................
    Bonjour Jobnemo. Merci d'avoir accepté cette interview. Alors qui es-tu et d'où vient ton pseudo ?
     
    Tout d'abord, un grand merci pour cette interviou, je suis sincèrement honoré.
    Je m'appelle Thomas, je suis un Breton en Bretagne  (je mange du beurre salé ! ). J'ai bientôt 52 ans.
    Je suis éducateur spécialisé, après un parcours professionnel qui m'a conduit  aux métiers du livre, à l'enseignement, puis au job d'éducateur sportif avant de devenir travailleur social...avant de...je ne sais pas encore...
    Mon pseudo ? Il date maintenant ... Il a une signification particulière: sans allégeance particulière à aucune confession religieuse, Job fait référence au livre de Job, dans l'Ancien Testament. Job est celui dont la foi a été mise à l'épreuve. Nemo, c'est le Capitaine, misanthrope et humain à la fois, amoureux des mers, un peu ( beaucoup... ) solitaire.
    L'histoire de ce pseudo est lié à ma vie de plongeur, il est né dans ce contexte et je n'ai jamais eu d'autre pseudo sur aucun forum. C'est même mon adresse mail... Un peu psychotique, le gars !
     
    Depuis quand fais-tu de la photo ? 
    Je suis un " jeune " photographe. Même si j'ai toujours été captivé par l'image ( je suis un grand amateur de BD, par exemple ), je n'ai pas eu de réelle pratique photographique avant les années 2005 environ. Auparavant, j'ai bien eu un polaroïd, quelques appareils entre mes mains, mais à la marge.
    C'est sous l'eau que j'ai eu envie de faire de la photo et c'est ainsi que j'ai débuté, avec un Nikon Coolpix, dans un petit caisson, en lumière naturelle. Je voulais à la fois garder une trace de ce que j'avais vu et aussi témoigner auprès de mes proches de mes voyages un peu solitaires dans le " bleu " ( ou le vert, ou le marron, selon la météo... ).
    Puis je me suis rendu compte que j'aimais également photographier des plongeurs et l'envie m'a pris de photographier des gens, des lieux, etc...hors de l'eau.
    Cela a été le déclic ( haha ! )
     
    C'est souvent ainsi que débutent les passions. Tu as pris des cours  ou lu des bouquins pour apprendre la photographie ? 
    Cette question me permet de rendre un hommage sans avoir l'air de faire du lèche-botte : le déclic que j'évoquais puis mon désir d'aller plus loin, je les dois... à mon inscription sur un forum de photo ( aujourd'hui disparu ). J'y ai rencontré des personnes bienveillantes, peu avares de conseils, sans pour autant me submerger et puis surtout une communauté.
    Ensuite, oui, j'ai lu, des bouquins techniques ( sur la lumière, le portrait, etc... ), mais aussi des productions de photographes ( Depardon, Ronnis, etc... ) et parfois des ouvrages plus " philosophiques " ou psy ( Barthes, Tisseron ). Je suis abonné à Compétence Photo depuis le N°1.
    Je me suis également inscrit dans un club, mais l'alchimie ne s'est pas faite. Association très accueillante, mais essentiellement axée sur la photo animalière, je me suis vite senti largué avec mes photos de chat ...
     
    Pourtant les chats, c'est un bon exercice, puisqu'ils n'en font qu'à leur tête.  Parlons des différents domaines photo justement. Tu en as de préférés ? D'autres que tu n'aimes pas du tout ? 
    Par principe, tout m'intéresse.
    À titre personnel, j'aime particulièrement le portrait. Si je ne devais avoir qu'une pratique photographique ce serait celle-ci. J'y inclus la photo de nu ( que je pratique peu ). Pour un travailleur social misanthrope, vous admettrez que je ne suis pas à une contradiction près ! 
    J'aime également la photo de paysage ( sur le fofo, je suis servi ! ), et comme on ne se refait pas, j'apprécie aussi lorsque l'humain y trouve une petite place, même microscopique.
    J'aime les photos de rue ( et nous sommes bien lotis par ici également ), j'en fais peu, mais j'ai bien envie de m'y mettre.
    J'aime les photos inclassables, sur lesquelles le regard du photographe, son sens de la composition, permettent de faire de l'extraordinaire avec de l'anodin.
    Enfin, last but not least, j'aime le noir et blanc, qui à mon sens est un catalyseur d'émotion.
    Je connais moins la photo animalière, macro, la photo d'architecture, de sport, mais j'apprécie d'aller en admirer et de commenter.
     
    Justement, on m'a souvent dit qu'il fallait se choisir un domaine et s'y tenir pour arriver à faire des images de qualité. Tu en penses quoi ? Tu crois que de nos jours un photographe doit se cantonner à son domaine alors que tout le monde est hyper connecté ? 
    Répondre à ta question ne m'est pas facile...et nécessite de faire le tri dans les sentiments qu'elle m'inspire. Mais oui, j'ai un avis !
    Tout d'abord, ce que je vais élucubrer, n'est que mon avis...
    Alors, non ! Je ne crois pas qu'il faille " choisir " une spécialité, à laquelle il faudrait se tenir sous peine de ne pas produire un travail abouti et de ne pas être reconnu comme photographe dans un monde ultra communiquant, où le moindre tweet engage une vie. Cette vision est selon moi très " catégorisante " , très clivée et réductrice ( comme toute construction humaine ). Elle n'est surtout pas naturelle.
    Cette classification de la photographie est le produit notre réflexion collective ( historiens, sociologues, spécialistes, etc... ) qui ont contribué à mettre de l'ordre dans l'océan de la production photographique, pour qu'elle soit intelligible et accessible à tous. Son grand intérêt est de faciliter le repérage de tendances, de courants, de familles. Elle permet aussi de s'instruire et effectivement de tirer des enseignements pour guider notre apprentissage.
    Mais...
    Son grand défaut, si on cherche à y coller absolument, c'est de brider l'appétence, l'intuition, l'individualité, la créativité, la vision, le génie d'un photographe.
    Ce qui est essentiel à mes yeux n'est pas d'avoir une spécialité, mais un regard, un manière d’envisager son image qui fait que quelle que soit la photo que l'on regarde, on reconnaisse notre " vision du monde ".
    Par exemple, j'ai connu quelqu'un qui faisait beaucoup de paysages... et de nus. Et bien, certains de ses nus avaient parfois des ressemblances troublantes avec certains de ses paysages (composition, lumière ).
    Sa " spécialité ", c'était sa capacité à percevoir les formes, les lumières et leur sensualité intrinsèque. Sa spécialité, c'était ce coup d’œil incomparable.
    Sur ce forum photo, que je commence à peine à connaitre, j'ai pu repérer beaucoup d'individualités fortes et nous sommes nombreux dans nos commentaires à écrire que nous reconnaissons le ( la ) photographe, autant par sa patte que par son sujet.
    Enfin, si spécialité il doit y avoir, j'aimerais que ce soit elle qui me choisisse. Je suis un éternel irrésolu.
     
    Parlons de ton travail photographique. De la prise de vue au post traitement, quel genre de photographe es-tu ? Un instinctif ou quelqu'un qui prépare tout à l'avance ? 
    Concernant la prise de vue, je suis un instinctif viscéral.
    Je " sais " ce que je veux photographier, mais c'est n'est pas prévu, ni organisé comme certains savent si bien le faire. Sur ce point, j'ai une profonde admiration pour les copains qui créent une lumière, un modelé, une mise en scène de studio. Je photographie toujours en lumière naturelle, sans flash, exceptionnellement avec un réflecteur/diffuseur. Il n'est pas rare que la séance dure cinq minutes, elle excède très rarement une demi-heure. Je n'ai qu'un objectif fixe sur mon boitier principal ( équivalent 87mm ). J'ai également un boitier de poche avec un équivalent 35mm.
    Lorsque je fais un portrait, ce qui m'anime est la rencontre avec la personne, ce qu'elle m'offre à voir.
    Je vais te faire une confidence : à ce moment précis, je cherche le regard, l'attitude, ce petit " signe " de l'autre qui me dit : " Vas-y, je te fais confiance, tu peux prendre ta photo, ". Si j'ai le sentiment d'avoir raté le coche, de ne pas avoir su prendre une image qui atteste de ce que j'ai " vu ", ça me touche. À cet égard, la photo est une sorte de thérapie qui m'aide à mettre de l'ordre dans mes sentiments. Je n'ai jamais été très doué pour dire aux personnes qu'elles comptent pour moi.
    Je n'ai jusqu'à présent jamais fait de photo avec un modèle totalement inconnu.  Je voudrais vraiment tenter l'expérience... mais j'ai un peu la trouille.
    Concernant le post-traitement, on reste dans la même veine, avec une différence notoire : je peux parfois traiter un cliché en cinq minutes, parce que ce que je dois faire m'apparaît comme évident ; mais je peux également y passer des heures, voire y revenir des semaines, des mois après parce que je ne suis pas complètement satisfait. J'opère avec Lightroom et Photoshop, de façon assez classique.
    Bon...je me suis un peu " mis à poil ", là. Je vous dois combien, docteur ?
     
    Sur le forum, je ne fais pas payer les consultations, mdr...  On va parler des photos des autres. Qu'est-ce pour toi qu'une bonne photo, qu'un bon photographe ? Qu'est-ce qui est primordial pour toi lorsque tu critiques une image ? 
    Une bonne photo?
    Rhhhaaaa, Je rêvais de pouvoir faire cette réponse sibylline, chère à nous autres, photographes : " Une bonne photo, c'est une photo qui me parle ! " Merci !
    Et pourtant, c'est bien ça, il faut qu'elle me parle...et pour me parler, il faut qu'elle ait deux qualités : la force intrinsèque de son sujet ( sa présence, son originalité, sa majesté, sa sensualité, etc... ) et la la force du regard du photographe sur ce sujet, sa " vision du monde " : le cadrage, la compo, la lumière, le moment choisi pour déclencher, la relation à son sujet. Cette force qui nous fait dire: " Ah ouaiiis, quand même, là tu fais fort ! "
    La dimension technique est certes très importante et j'y suis sensible, mais elle doit à mon sens, être un moyen et non une finalité. Au risque de produire une photo froide, désincarnée. Un packshot de magazine, quoi...
    En ce sens, je suis souvent très sensible à des clichés " pastoutafaitnickeldecheznickel ", auquelsi de petites imperfections confèrent un je ne sais quoi d'humanité, de sentiment.
    C'est cela que je vais chercher à ressentir en première lecture, lorsque je regarde la photo d'un collègue : quel était son regard, son aspiration puis comment il s'est appuyé sur ses compétences techniques pour y parvenir.
    Et quand la / le collègue associe un regard personnel à une technique réfléchie, chapeau bas !
     
     Les images sont en effet plus belles quand elles reflètent un peu de l'âme du photographe. Quelle serait pour toi la photo de tes rêves. J'entends par là, la photo que tu rêverais de faire et de réussir bien sur ? 
    Ouah, la question !!!
    Mon rêve, sans doute, le portrait éphémère. Celui des " Passantes " que nous chantait l'ami Brassens.
    Vous savez, ces inconnues qu'on croise furtivement et dont le regard, la démarche ou encore le parfum, vous accompagnent sur un bout de chemin...
    J'ai bien essayé, mais comme il me faut six bières avant d'oser demander, soit elles sont parties, soit ma photo est très conceptuelle, mouarf.
    Ps : je n'ai rien contre les inconnus, of course, mais ils me font moins rêver, j'assume. 
     
    Tu as d'autres passions dans la vie ? 
    J'ai deux vies :
    l'une hors de l'eau, l'autre sous et sur l'eau.
    Hors de l'eau, je suis assez sportif et je pratique également l'Ashtangha Yoga, un Yoga postural traditionnel assez tonique. J'aime lire et ne pourrais pas vivre sans musique. Je baigne dans le son depuis mon enfance. Je suis petit-fils, fils, frère et père de musiciens.
    Sur l'eau, je suis kayakiste de mer depuis de nombreuses années. Mon terrain de jeu est la Bretagne, mais je fais des " randos expé " ailleurs, avec une affinité particulière pour le Far West irlandais.
    J'ai su aller sous l'eau avant de savoir marcher. Je suis apnéiste, plongeur bouteille, pêcheur sous-marin, hockeyeur subaquatique,... ( plus quelques autres activités ). J'ai eu une importante " carrière " de formateur ( plongeurs, entraîneurs, moniteurs, instructeurs ) qui m'a amenée à mener des fonctions nationales pour le Fédération Française d’Etudes et des Sports Sous-Marins. J'ai été professionnel dans ce domaine, salarié de la fédération. Je ne le suis plus et ai pris ma " retraite " fédérale.
    Désormais, je vais dans l'eau pour mon plaisir, même si la fibre enseignante ne s’éteint jamais. 
     
    On a une chance de voir des photos sous-marines du coup ? 
    Hé bé... Aussi paradoxal que cela puisse paraître, depuis que j'ai commencé la photo hors de l'eau, j'ai quasiment arrêté d'en faire dessous, comme si inconsciemment, je préservais cet espace confidentiel. Les quelques images que je fais ne sont pas de la photo digne de ce nom, elle n'ont qu'une valeur de souvenir.
    L'autre raison pour laquelle je n'ai pas persévéré est financière...si tu rajoutes le caisson de ton APN + le hublot qui change en fonction du caillou + les bras + les lumières....oueeeeerk. Tu dépasses très vite les 3000 euros.
    Mais ça me taraude quand même un peu et l'achat récent d'un petit boitier à focale fixe n'y est pas étranger...
     
    Nous guetterons tes futures publications alors.  La question que je pose à tous nos membres : tu es inscrit sur le forum photo depuis le 19 juin 2019. Qu'est ce qui t'a amené ici et surtout, est-ce que tu t'y plais ? 
    Oui, sincèrement, je m'y plais beaucoup.
    Comme je le disais plus haut, c'est grâce à un forum que j'ai appris et persévéré en photographie. Un forum auquel je suis resté fidèle jusqu'au bout. Ce forum disparu, j'ai pratiqué pendant plusieurs années dans mon coin, peu satisfait de ce que m'apportaient quelques publications sur FB. Fatigué des réseaux sociaux, j'ai laissé tomber, jusqu'aux réseaux eux-même.
    J'ai parcouru plusieurs forums sans m'y inscrire : souvent trop anonymes, trop gros. J'étais à la recherche de la communauté que j'avais pu trouver jadis. Je veux parler d'un groupe à dimension humaine ( autant que faire se peut sur la toile ), avec des photographes, des personnalités, des talents, des conseils bienveillants, des engueulades, des réconciliations, des rigolades, bref de la VIE. Pas des " j'aime " de followers.
    Et je suis servi ici. Et ça me plait bien.
     
    Tant mieux car on t'apprécie beaucoup également.  On arrive à la fin de cette interview, je vais te relâcher.   Est-ce que tu veux ajouter quelque chose ? Transmettre un message ? Nous parler de quelque chose qui te tient à cœur même si cela n'a rien à voir avec la photographie ? 
    Ben... ne changez rien, surtout.
    Nous vivons dans un monde ultra communicant, tout se poste et se diffuse en quelques secondes, mais finalement tout alimente une cacophonie assourdissante qui nous isole tous les jours un peu plus.
    Trouver un tel lieu, où l'on prend le temps de s'écrire, où l'on s'intéresse à ce que l'autre crée... est sans doute un bien plus précieux qu'on ne pourrait modestement l'imaginer.
     
    Je te remercie Jobnemo d'avoir accepté cette interview et de ta participation active sur le forum. 
    Ce fut un plaisir. 
    .................
    Noé ( encore lui ! ) en 2007. Premier portrait qui me satisfaisait car il me semblait avoir su capter l’essentiel dans son regard. Noé jouait « au loup » avec ses sœurs et frères et ce jeu lui faisait un peu peur. Il vérifiait, au cas où que son père n’était pas trop loin…

    Voici  la seconde photo.
    Prise il y a quelques temps avec mon vieux Coolpix, avant qu’il ne rende l’âme. Je suis devant le Fort Lalatte, au fond on aperçoit le Cap Fréhel. C’est la Côte d’Emeraude, juste avant qu’elle ne devienne Côte de Penthièvre, en Bretagne Nord.
    Je suis dans l’eau en apnée ( pêche sous-marine ) et j’apprécie cette photo, prise avant de m’immerger, car les couleurs de l’eau, du ciel, la lumière sont caractéristiques de ambiances d’automne, par chez nous. J’aime aussi cet effet de flou à l’avant plan, qui me rappelle le sentiment extatique qui peut n’animer, à la surface, lorsque je quitte un monde pour aller dans l’autre.
    C’est pas très net, mais l’essentiel n’est pas là pour moi, en tout cas.


  • F2P
    Pour ce mois d'octobre 2019, je vous invite à faire plus ample connaissance avec un de nos membres qui participe beaucoup à la vie du forum, que ce soit en nous présentant ses photos ou en commentant celles des autres, mais également dans les diverses rubriques du forum photo. 
    Amateur de grands espaces, de la montagne et de la nature en général, j'ai le plaisir de vous proposer une interview de Jihème04, que je remercie encore de sa participation au forum. 
    ...............
     
     
    Bonjour Jiheme04.  Je te remercie d' avoir accepté cette interview qui permettra aux membres du forum photo de te connaître davantage. 
    Peux-tu te présenter  en quelques mots  et nous expliquer d’où vient ton pseudo ? 
    Bonjour, je viens d’avoir 63 ans, j’habite en Haute Provence, là où c’est déjà des montagnes. je suis à la retraite depuis 3 ans après une carrière passée dans mes montagnes, d’abord dans le ski, le génie civil en montagne, le secours aux personnes, puis comme artisan et commerçant et enfin dans le négoce de matériaux. 
    Mon Pseudo vient simplement de mon nom, Jean Marc, mes sœurs m’appelaient Jihème, mes collègues de travail aussi.
     
    Quand as-tu commencé la photographie ? Peux-tu nous parler un peu, voire beaucoup, de ton parcours ?
    Il y a très longtemps avec un boitier kodak à péloche 4x4, puis j’ai pu traficoter sur le Rolex de mon père avant qu’il ne me laisse son boitier « Canon P »  avec lequel j’ai fais des centaines de diapositives. 
    Ensuite je me suis acheté un AE1 que j’ai toujours, et dont je me sers encore, puis un EOS30 que j’ai aussi gardé et que je pense remettre en service pour les poses longues de stellaires, à voir … 
    Enfin je suis passé sur un numérique en 2002, d’abord avec un Bridge « Powershot Pro 90 IS » et en 2006 la suite EOS 20 -60 -7. 
    J’ai encore tout ces boîtiers, tous fonctionnent. Avec tout ça j’ai surtout fait du paysage.
     
     As-tu des domaines de prédilection en photographie ou es-tu un " touche à tout " ?
    Comme dit plus haut, au départ du paysage, puis un peu de portrait avec ma fille, ma compagne, des amis, mais toujours revenir au paysage, un peu de macro et proxy. 
    Je brûle d’envie de me mettre à la stellaire, c’est déjà enclenché mais je galère avec la génération du bruit numérique et je ne trouve pas de solution qui me permette de montrer mon travail… Déception.
    J’aime bien aussi traquer la faune de mes montagnes et comme je suis en cheville avec la LPO locale je cours un peu derrière la faune emplumée…
    À l’occase, je touche un peu à tout aussi. Quand c’est beau et que ça me plait, j’essaye.
    J'aimerais bien faire du studio, mais dans mon trou sans club et sans structure adaptée, c'est impossible...
     
     Et à l'inverse, des domaines qui ne t'attirent pas du tout ?
    Le focus stacking, je trouve ça profondément moche. La macro pure et dure, celle des détails exacerbés, ça me fait penser aux dissections de grenouilles que l’on faisait en salle de science…
    Pour moi une image se doit d’avoir un brin de poésie.
     
    Peux-tu nous parler un peu de ton travail photographique ? Comment tu fonctionnes ? À l'instinct ? 
    Je photographie ce que je trouve beau… C’est assez simple comme fonctionnement au final, ça gonfle souvent ma compagne qui attend que ça se passe, ça peux être long, j’essaye de pas bâcler.
    Pour la technique c’est pas mal à l’instinct avec des manies, je suis toujours en mode priorité ouverture, préréglé sur F/8, 160 ISO, -1 d’expo et l’AF sur le collimateur central en single shot. Après si ça marche pas, je m’adapte et je corrige.
     
    Lorsque tu critiques une photo, quels sont les points les plus importants pour toi ?
    Surtout qu’elle me plaise. 
    J’essaye de ne pas trop faire de commentaires «  c’est beau » , « bravo » etc... J’argumente la plupart du temps, un peu le pourquoi j’aime et surtout le pourquoi si j’aime pas dans le cas où je pose un commentaire. 
    Si une photo ne m’accroche pas de suite, je passe mon tour, des fois j’y reviens et change d’avis… Ou pas. 
    J'évite de donner mon avis sur des sujets que je ne pratique pas.
     
    Aujourd'hui, tout le monde fait de la photo ( avec plus ou moins de talent ). C'est quoi pour toi, un bon photographe ?
    Quelqu’un qui a l'œil pour capter la lumière et faire une compo équilibrée en y mettant un minimum de sensibilité. Peu importe le sujet.
     
    Tu aurais aimé vivre de la photo ? Tu as déjà exposé ?
    Oui, ça m’aurait bien plu être pro et d'en vivre, ça c’est presque fait à un moment avec une office de tourisme. Mais un pro bien implanté depuis longtemps est resté « indéboulonnable »…
     Je fais en général au moins une expo par an, toujours sur le thème de la montagne et de ses occupants, sa flore…
    J’aurais bien aimé aussi être reporter, pourquoi pas…
     
    En dehors de la photographie, as-tu d’autres passions ? 
    Le ski, la rando, bien que je traîne une patte bien abîmée depuis quelques années et qui me donne de plus en plus de mal. 
    Je suis aussi très branché cuisine en mode expert et autodidacte, eh oui ! 
    Les voyages me plaisent et plus particulièrement dans les déserts qu’ils soient de sable, de pierre ou de glace, là ou il n’y a rien…
     
    Tu es inscrit sur le forum photo depuis le 3 juin 2019, voire plus  . Pourquoi ici ? Tu en es satisfait ?
    Oui j’ai vu après que j’avais déjà ouvert un compte un an auparavant mais qu’il était resté presque vide… 
    Pourquoi ici ? J’ai vu des pseudo connus, que j’aime bien. Après 4 mois je peux dire que ce forum est plutôt sympa surtout après les désastres que j’ai vu ailleurs.
     
    Dernière question : tu souhaites ajouter quelque chose, dire un mot aux membres, aux visiteurs qui liront cette interview ? 
    Un grand merci pour leur accueil, il faut garder cet esprit convivial. 
    Il y a eu récemment une arrivée de superbes talents et de sang neuf.  Je leur souhaite autant de plaisir que j’ai pu en trouver ici, sur ce forum ou tout n’est pas que congratulations mielleuses.
    A bientôt sur le forum.
    ...............

     


  • F2P
    Ce mois-ci sur le forum photo, je vous propose d'en apprendre davantage sur l'un de nos membres récemment inscrit puisqu'il s'agit de Daniel68.
    Amoureux de la nature, il nous propose souvent des images dans le domaine de la macrophotographie mais aussi des photos mettant en valeur des paysages.
    Convivial et toujours aimable dans ses critiques, il a su parfaitement s'intégrer à l'ambiance du forum. 
    Un grand merci à lui de sa participation.
    .............................
     
     Bonjour Daniel68. Je te remercie d'avoir accepté cette interview afin que nos membres te connaissent davantage.
     Peux-tu te présenter à nous en quelques lignes ?
    Bonjour à toutes et à tous.
    J’ai la soixantaine passée. Après une carrière dans la construction mécanique (bureau d’études), je coule une retraite bien méritée depuis 2015 avec ma compagne, mon chat, mon chien, mes poules et mes lapins.
     
     Est-ce que tu pratiques la photographie depuis longtemps ? D'où cette passion t'est-elle venue ?
    J’ai toujours aimé la nature et tout naturellement, j’en suis venu à la photo que je pratique depuis 1974. C’est avec mon premier salaire que je me suis acheté mon premier réflex ( Minolta SRT101 ) et je me suis tout de suite intéressé à la macro et à la photo animalière. Après une période d’abstinence, j’ai repris cette activité en 2007 avec le numérique.
     
     Quels sont tes domaines photographiques préférés et/ou ceux qui t'attirent moins, voire pas du tout ? 
    Ce qui me plait : la photo de nature ( macro, chasse ) principalement, mais aussi les paysages, l’architecture ( monuments, vieilles pierres, sites insolites ), reportage ( meeting aérien, voitures anciennes ), mais que je ne pratique pas forcément, il y a de bons spécialistes pour ça.
    Ce qui me plait moins : la photo de rue, le noir et blanc, la photo de sport, n’étant pas sportif pour un sou, encore que lors d’une billebaude, je transpire aussi !
     
     Parle nous un peu de ton travail photo.  Tu es un instinctif, un organisé ? Fais-tu beaucoup de post traitement ?
    Une séance en studio, un portrait, se prépare avant de passer à la prise de vue.
    Dans mon domaine de prédilection, je crois qu’il faut être instinctif et réactif ( combien de photos ratées parce que pas prêt à déclencher rapidement ) surtout quand on fait de la billebaude.
     Pour l’organisation, je fais soit de la macro, soit de la chasse, mais jamais les deux en même temps ( je préfère voyager léger que trimballer trop de matériel ).
    Beaucoup de mes images sont post-traitées, mais je ne passe pas plus d’une minute à le faire. Exit Photoshop et autres logiciels trop pointus, je me contente de recadrer légèrement, de modifier la courbe de lumière, ou d’effacer un élément gênant avec FastStone Image Viewer ou Photofiltre.
     
     Qu'est-ce qu'une photo réussie pour toi ? L'émotion prime t-elle sur la technique ?
    Une  image transpose une émotion, plus ou moins forte selon la personne qui la regarde, car chacun voit les choses différemment. Cette émotion est retransmise par le photographe, bien sûr, mais aussi grâce à la technique d’aujourd’hui ( matériel et logiciel ).
     
     Y a t-il des photographes dont le travail t'inspire ou t'émeut plus particulièrement ? 
    Je me dois de remercier Antoine DESILETS, photographe émérite, pour ses livres qui m’ont apporté de précieux conseils à mes débuts. Les artistes photographes ne m’inspirent pas particulièrement, mais j’ai beaucoup de plaisir à voir les oeuvres de photographes animaliers professionnels.
     
     Aurais-tu aimé faire de la photographie ton métier ? As-tu déjà participé à des expositions ?
    En effet, si je pouvais refaire mon parcours professionnel, j’aurais aimé être photographe animalier.
    Je n’ai jamais participé à des expos, mais je vais régulièrement à des expos de photographes de nature amateurs dans ma région.
     
     Depuis l'arrivée du  numérique, le monde de la photographie a bien changé. Tu en penses quoi justement de ce monde actuel ?
    Une personne qui démarre la photo en numérique n’a pas la même approche de celle qui est passée par l’argentique. 
    Auparavant, il fallait bien composer l’image avant de déclencher car une pellicule ne faisait que 36 poses et il fallait tenir compte du prix du développement. 
    Aujourd’hui, on peut mitrailler et choisir presque instantanément l’image qui convient.
     Personnellement j’ai gardé la philosophie de l’argentique et c’est rare que je fasse des rafales.
     
     As-tu d'autres passions en dehors de la photo ?
    Je fais de la randonnée à pied avec ma compagne et notre chien, balade en quad et j’ai découvert récemment la pêche à l’aimant.
    J’aime également les bons petits plats lors de rencontres entre amis bons vivants.
     
     Tu es un membres " tout neuf " sur ce forum. Qu'est ce qui t'a motivé pour t'y inscrire ? Tu t'y plais ?
    Comme d’autres membres, j’étais sur un forum qui a fermé et j’ai recherché un autre forum pour y « sévir ». J’ai trouvé celui-ci qui m’a plu d’emblée et j’ai décidé de m’y inscrire.
     
     Je te remercie d'avoir accepter de participer à cette interview Daniel. Veux-tu ajouter quelque chose pour nos membres et/ou pour les visiteurs ?
    Ayant été très bien accueilli, j’encourage vivement les visiteurs à s’y inscrire et à tous les membres de persévérer dans cet esprit de convivialité.
    ...................



  • F2P
    Pour ce mois d'août 2019, je vous invite à en apprendre davantage sur l'une de nos membres : Patricia.
    Intéressée par de nombreux domaines, elle nous présente ses images dans beaucoup de rubriques et participe au forum toujours avec gentillesse et amabilité. 
    Un grand merci à elle d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions et pour son engagement sur le forum photo.
    ....................
     
    Bonjour Patricia, je suis ravie que tu aies accepté cette interview afin que nous fassions tous plus ample connaissance avec toi. 
    Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ?
    Bonjour à tous J je suis une « Dame » de 53 ans. Je suis maman de 2 grandes filles de 18 et 22 ans qui poursuivent leurs études. Je vis avec mon compagnon François, Lona, ma petite chattounette, Izzy, ma chienne Border collie, et Petrus, nouvellement arrivé parmi nous, un chiot croisé Berger allemand.
     
    Depuis quand fais-tu de la photographie ? Peux-tu nous expliquer un peu ton parcours ? 
    J’ai commencé la photographie avec l’appareil photo de mon père, un  ROYER SAVOYA , qui me convenait bien puisque je l’ai gardé près de 21 ans. J’ai appris avec lui à exercer mon œil photographique et comme tous, avec l’argentique, à ne pas gâcher la pellicule ! Je me suis exercée lors de repas de famille, de vacances,… occasionnellement. 
    Puis, J’ai investi dans un reflex « Canon » d’occasion, puis un bridge PENTAX qui m’a lâché au bout de 10 ans, en novembre dernier, et que j’ai remplacé par un autre bridge Sony. Et c’est là, avec ce nouvel appareil que je me suis enfin décider à approfondir mes connaissances en photo. 
    J’ai tellement bien appris que je me suis aperçu que ce nouvel appareil n’était pas adapté à mes nouvelles exigences… En effet, j’ai découvert le RAW et le Post traitement et j’ai donc acheté un hybride Fujifilm !
     
     Quel genre de photographe es-tu ? Tu as des domaines de prédilections ? 
    Je suis du genre à tout prendre ! Mais tout est nouveau pour moi, avec le mode Manuel, je m’exerce sur tous les thèmes qui sont à ma portée. Mais, j’aime faire des portraits avec le zoom et des paysages. Je suis attirée par la lumière et les couleurs éclatantes…
     
     Et des domaines que tu ne pratiques pas ou qui ne t'attirent pas ? 
    La photo de rue ne m’attire pas beaucoup, prendre les passants en photo, ça me gêne. La photo de nu pareil, mais je n’ai jamais eu l’occasion… 
     
     As-tu une culture photographique ? Des photographes dont tu admires particulièrement le travail ? 
    J’ai potassé quelques livres, depuis Novembre 2018, pour apprendre les techniques et je regarde régulièrement les photos des autres photographes, mais aucun de préféré ! 
    Le noir et blanc était pour moi sans attrait, mais sur le forum, j’ai pu admirer certaines photos qui m’ont données envie de m’y essayer.
     
    Qu'est-ce qu'une photo réussie pour toi ? 
    Elle serait réussie si elle avait la netteté, de jolies couleurs, un brin de flou et du mystère.
     
     Quelles sont tes sources d'inspirations ?  Qu'est ce cet art t'apporte ? 
    La photo m’a prise dans ses filets depuis que je regarde en travers l’œilleton. Je suis tellement passionnée depuis que j’ai mon Fuji que je fais de la photo même dans mes rêves ! Quasiment une obsession ! Je ne fais pas de la photo tous les jours, mais ce n’est plus occasionnel. À tout instant, je pense à comment j’aurais pris la photo de tel endroit par exemple et souvent je regrette de ne pas avoir mon Fuji avec moi. La nature est ma source d’inspiration.
     
    As-tu d'autres passions en dehors de la photo ?
    Avant mes filles, c’était la lecture, j’ai des malles entières de romans. Avec mes filles, j’étais trop occupée puis quand elles ont grandi, j’ai pratiqué l’équitation durant 6 ans et enfin depuis François, je l’accompagne sur sa moto avec mon appareil photo. 
     
    Crois-tu qu'un photographe est forcément quelqu'un qui aime la solitude ? 
    Oui, je le pense. Moi, en tout cas, je l’affectionne. 
    Avec mon travail, je suis en permanence au contact de la clientèle ( guichet à la Poste ) et c’est vraiment avec plaisir que je rentre à la maison. 
    Quand je fais des sorties photos, même dans des lieux très fréquentés, je suis seule derrière mon appareil et la plupart du temps complètement concentrée.
     
    Tu es membre du forum photo depuis novembre 2018, pourquoi t'être inscrite ici ? Qu'est-ce que cela t'apporte ? 
    Tu en es satisfaite et/ou as-tu des suggestions quant à son contenu ? 
    J’ai appris, de part mes lectures et mes recherches sur le net, que pour progresser il faut avoir des avis constructifs. 
    Sur Facebook, ce n’était pas suffisant et quand j’ai trouvé le forum photo, j’ai de suite apprécié la convivialité du site, le fonctionnement et les bons conseils. 
    Je suis débutante en photo et il m’est encore difficile d’évaluer et d’émettre un avis sur les photos des autres photographes, mais je m’entraîne à avoir une opinion et je la compare aux autres avis. Ça m’aide énormément à améliorer mon travail.
     
    Je te remercie à nouveau, Patricia, d'avoir bien voulu répondre à mes questions. Est-ce que tu souhaites ajouter quelque chose pour les autres membres et/ou les visiteurs qui hésitent peut-être à s'inscrire ? 
    C’est difficile de montrer ses photos et d’entendre les avis mais c’est tellement bénéfique pour s’améliorer. Ma prochaine étape sera de participer un peu plus aux commentaires des photos mais chaque chose en son temps.
    ......................

     


  • F2P
    Pour ce mois de juillet sur le forum photo, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur Bernard, l'un de nos membres très actif dans de nombreuses rubriques. 
    Toujours convivial dans ses commentaires et participant dans de nombreuses rubriques, il nous a rejoint très vite après la réouverture du forum et en est devenu l'un des " piliers ". 
    Un grand merci à lui d'avoir joué le jeu de l'interview. 
    ....................
     
    Bonjour Bernard.  Je te remercie d'avoir accepté cette interview. Pourrais-tu te présenter à nous en quelques mots ?
     
    Bonjour Nikita , bonjour a tous.
     Je me présente : Je me prénomme Bernard, vous vous en doutiez... Je suis marié depuis 43 ans, j’en ai 70 pour l’instant.  Nous avons eu un garçon qui a eu un garçon à son tour  et qui a 7 mois à ce jour, et une fille qui a une fille  de 7 ans.  Je suis donc un papy comblé, avec un gendre et une belle fille adorables.
    Je n’ai pas poursuivi  mes études au-delà de 14 ans. J’ai eu mon CEP et niveau de la 5 ème, et ne voulant plus continuer le CEG, mes parents m’ont envoyé dans un centre d’orientation professionnelle afin de définir  quelle profession me serait la plus adaptée. Étant habile des mains, on m’a conseillé soit peintre, soit sculpteur sur bois, soit ébéniste. Des collèges pour la sculpture, il n’y en avait pas dans la région. J’ai choisi l’ébénisterie au CET de la Ravoire. Je suis rentré avec 10 jours de retard sur les autres et de suite, j'ai montré mes capacités  en ayant la meilleure note en atelier, note que j’ai toujours conservé les trimestres suivants. Également premier en dessin d’art, premier  en sciences ,  premier en math , deuxième en dessin industriel... Par contre, moyen en Français et presque nul en histoire et géographie. Je n’ai jamais voulu retourner interne à ce collège. Je préférais travailler chez un artisan ébéniste qui m’a très bien appris le métier et j'ai passé le CAP que j’ai réussis aisément. 
    Mon apprentissage s’est arrêté là. Je suis passé dans une grande entreprise de menuiserie où je suis resté cinq années. Ensuite, je suis entré dans une grande surface d’ameublement. Je faisais un peu de livraison de meubles, service après vente, devis et pose de cuisines intégrées pour les particuliers. Mais à cinquante ans, j’ai eu une hernie discale et n’ai pas pu continuer ce travail. J'ai trouvé un emploi d’agent de sécurité que j’ai conservé jusqu'à la retraite .
     
     Entrons dans le vif du sujet :  la photographie. Tu en fais depuis longtemps ? Comment est née cette passion ?
     
    Avant de faire de la photo j’aimais bien les voir.
    Mes parents et grands-parents en avaient, certaines datant de la guerre, et les autres étaient de la famille et amis. Vers mes quinze ans, j’ai eu mon premier appareil kodak. Je photographiais mais très peu. J’ai  réellement commencé à photographier ( j’ai acheté mon premier reflex olympus OM10 ), c’était après mon mariage en 1976,  pour photographier nos enfants, les vacances, les pays où nous allions. Je faisais à 90/100 de la diapositive. C’est un bon moyen pour apprendre à bien gérer la lumière, et le cadrage,  car c’était développé brut de pellicule. Ensuite j’ai acheté plusieurs bridges numériques à partir de l’an 2000. En 2011, je me suis offert celui que j’ai actuellement : le Nikon D7000 .
     
    Quels sont les domaines que tu affectionnes particulièrement ? 
     
    Les domaines que j’affectionne particulièrement, j’en ai  plusieurs.
    J’ai commencé par les églises, cathédrales, les châteaux,  car j’aimais la belle architecture et là ça me convenait bien. Le sport : le cyclisme, les rallyes de voiture, le foot, actuellement c’est les animaux, les oiseaux en tout genre, la macro et les fleurs .
     
    Et y a t-il des domaines qui ne t'intéressent pas ? Si oui, pourquoi ? 
     
    Les domaines qui sont moins intéressants pour moi que d’autres,  je ne les photographies pas ou très peu. 
    Je suis un peut gêné de photographier des scènes de rues où il y a des personnes. Je sais que certaines n’aiment pas être prises en photos. Bien que je n’ai jamais été interpellé, mais sait-on jamais...  Je ne cours pas non plus après le noir et blanc, mais je pense m’y mettre.
     
    Quel genre de photographe es-tu ? Peux-tu nous parler un peu de ta façon de travailler, que ce soit directement à la prise de vue et/ou en post traitement ?
     
    Je suis un photographe amateur mais qui aime bien photographier pour garder en souvenir le passé. J’aime revivre à travers les photos ces instants vécus avec la famille ou autre. Cela rappelle précisément la vie antérieure car avec le temps, on  oublie. Il parait aussi que c’est bon pour la mémoire !
    Ma façon de travailler, c’est d’abord à la prise de vue. Sur le forum photo, j’ai reçu d’excellents conseils concernant la mise au point, la vitesse, l’ouverture, pourtant que je connaissais bien puisque j’ai depuis de nombreuses années des livres et magazines traitant de la photo, mais ne le faisais pas toujours comme il aurait fallu le faire, puisque il n’y avait personne pour la critique .
    Je fais toujours du post traitement avec des logiciels tous simples car facile à manipuler et rapides comme InPixio , photofiltre , paint-net  et ceux livrés avec mon appareil  View NX-I  et Capture NX-D. Avant j’avais Celui de Microsoft Picture It PhotoPro, qui me plaisait énormément car polyvalent mais qui ne fonctionne  pas avec Windows10. J'ai fait des essais d’un mois avec Photoshop et  PaintShop pro,  mais ils ne m’ont pas convaincu.  Il me faut de la simplicité et de la rapidité . . .
     
     Lorsque tu critiques une image, quels sont tes critères de jugement ? Une bonne photographie, c'est quoi pour toi ?  
     
    Mes critères de jugements … C’est la photo dans sa globalité. 
    La composition, la netteté, l’exposition, la mise au point, la lumière. Une bonne photographie, c’est une photo qui a une lecture facile, qui n’a pas d’éléments perturbateurs comme un arrière plan chargé ou autre, et dont le sujet est intéressant également, qui lorsque je la découvre me crée une admiration, un ressenti, bien que  je ne sois pas trop exigeant.
     
     As- tu déjà participé à une exposition ? 
     
    Et non je n’ai jamais participé à une exposition. J’allais pourtant en voir mais je me suis jamais décidé. Voir les belles photos des participants me suffisait, ça me plaisait. 
    J’adore découvrir les photos des autres ,
     
     Quelle est ton opinion sur le monde de la photographie de nos jours ? 
     
    Mon opinion sur le monde de la photographie … Alors là je ne sais pas quoi en penser. Je ne suis pas suffisamment intégré dans cet univers que je connais modérément. Je reste donc dans mon coin à photographier et à regarder les photos de tous les photographes amateurs et pros.
     
    Revenons à toi. As-tu d'autres passions ? 
     
    Des passions j’en ai eu plusieurs, principalement lorsque j’étais jeune. J’ai pris ma licence cycliste lorsque j’étais cadet, j’ai fait plusieurs courses, mais ne pouvais pas m’entraîner suffisamment puisque j’étais interne au CET. Et ensuite, j’étais apprenti, et terminais à 18 h 30 le soir  et travaillais souvent le samedi complet. Mon employeur me donnait une petite pièce en remerciement. 
    À 18 ans, ça a été les petites voitures rapides, 1 NSU 1200 TT , 2 rallyes 1 , une Rallye 2 , et 1 opel kadet  GT,  je n' ai jamais pris de licence, mais je conduisais sportivement tout en respectant la sécurité des autres automobilistes.  J'ai eu deux graves accidents : fracture du fémur , fracture du poignet , contusions diverses , hospitalisé deux mois et six mois en arrêt,  c’était en 1969.  L’autre dans la voiture d’un copain, où j’ai perdu connaissance et me suis réveillé à l’hôpital.  Le médecin était en train de me coudre le bras ouvert, + une sévère luxation des vertèbres cervicales avec un gros hématome derrière la tête. Les deux accidents ont été causés par des conducteurs alcoolisés qui étaient complètement à gauche, dont l’un dans un virage, et l’autre au sommet d’une côte. Le premier arrosait son enterrement de vie de garçon et le second était un représentant agricole qui sortait de chez un viticulteur... Après, une fois marié je me suis remis à faire du vélo sur route l’été et du cyclo-cross l’hiver. À l’époque le VTT n’existait pas. 
    J’ai fait aussi un peu de musculation  et du ski.  Actuellement, je ne fais que du VTT malgré mon âge. J’adore vadrouiller dans les chemins de terre et surtout les descentes. Je me régale.
    Je fais du jardinage et souvent  du bricolage chez des personnes me connaissant . J’aime bien aussi les foires , les fêtes, les animations en tout genre .
     
    Tu es un membre assidu du forum photo depuis le 25 septembre 2018. Comment es-tu arrivé ici et qu'est ce qui t'y plait ( ou ne t'y plait pas ) ? 
     
    Avant d’être ici j’étais sur un autre site de photos mais qui a disparu, il  y a 5 années environ et il m’a manqué. Je pensais toujours qu’il allait être recréé,  mais non. Entre temps, j’allais voir les photos sur d’autres forums mais sans jamais m’inscrire jusqu’au jour où j’ai sélectionné celui-ci que j’ai trouvé très bien de part son fonctionnement, par la sympathie des adhérents et me suis décidé de m’y rendre. Et j’ai bien fait car on y reçoit de très bons conseils,et  de bonnes explications? lorsque j’ai besoin de renseignements. Tout le monde est agréable. Je n’ai absolument rien qui me déplait et ne voit pas du tout ce qu’il y aurait à améliorer puisque je trouve qu’il est bien .
     
     Je te remercie encore Bernard d'avoir accepté de répondre à mes questions et de ta participation très active sur le forum. Tu connais le principe : tu as tribune libre si tu souhaites ajouter quelque chose, si tu as quelque chose à dire aux membres, aux visiteurs. C'est à toi : 
     
    Je remercie tous les membres actifs de ce  forum, les visiteurs,  les observateurs qui conseillent et donnent leur avis , et tous ceux que j’oublie.
    Je n’ai rien à ajouter à part ma reconnaissance pour le travail fourni par l’équipe qui est admirable et que je souhaite longue vie au forum .
    .............



  • F2P
    Ce mois ci sur le forum photo, nous allons vous présenter la seule admin du forum, amoureuse des félidés de toutes tailles, à la chevelure écarlate et aux talons aiguilles, j'ai nommé Nikita.
    .................
     
    Bonjour Nikita, je te remercie de t'être prêtée au jeu de l'interview même si nous avons été obligé de t'attacher et de t'injecter une bonne dose de penthotal ...
    Bonjour Vincent. Merci pour le traitement, ça me rappelle des souvenirs.  
     
    Tu peux te présenter en quelques mots pour les membres qui ne te connaîtraient pas encore ?
    On me connait sous les noms d'Isabelle Clainn et de Nikita, deux pseudos car mon véritable patronyme est un secret réservé à l'administration fiscale lol.  C'est aussi pour moi une question de sécurite pour mes six enfants et pour d'autres raisons, plus personnelles.
    Je suis la compagne de Krystron ( son épine dans le pied aussi   ).
    Je suis une sorte d' être humain qui a beaucoup de mal à comprendre le monde dans lequel nous vivons et qui a tendance à le fuir même s'il m'attire, paradoxalement.
    J'ai fait des tas de boulots différents : ça va de la correction de textes et de thèses, à la restauration, la photographie, l'animation etc... Dans mon boulot actuel, je suis confrontée à la détresse, à la maladie, aux troubles mentaux, à la mort. J'essaye d'aider les gens à vivre, aussi bien que possible, quel que soit leur état physique ou mental. 
     
    Tu es administratrice sur le forum depuis sa création, qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer dans cette aventure ?
    Je ne supporte pas l'immobilisme. J'ai besoin de défis à relever. Je suis limite hyperactive car si je m'arrête un moment, je pense et penser m'est néfaste   . 
    Alors quand Krystron a décidé de relancer le forum et m'a demandé si je voulais en être, j'ai dit oui.
    Le défi était tellement audacieux : tout refaire, le remettre sur les rails et le faire grimper à la première page des moteurs de recherche en moins d'un mois, donner envie aux photographes amateurs ou pro de s'y inscrire... Un boulot monstre mais avec la certitude qu' on allait y arriver parce qu'on avait tous les deux le même but et qu'on ne s'économiserait pas pour y parvenir. 
    On a commencé à trois. On a été chercher des personnes qui pouvaient être intéressées pour relever avec nous ce défi.
    Actuellement, le forum est classé numéro un des forums photo dans les moteurs de recherche et ce n'est pas par hasard.
    Nous sommes aujourd'hui près de 2734 Inscrits sur le forum photo et ce nombre augmente chaque jour. Ils y en a qui viennent régulièrement, d'autres moins... À toutes ces personnes, j'adresse mes remerciements de faire partie de cette aventure ou d'y avoir participé à un moment ou à un autre de leur existence.
    En tant qu'administratrice, je regarde chaque photographie postée sur le forum, je lis chaque sujet posté dans les rubriques et j'essaye dans la mesure du possible d'y écrire un commentaire afin d'en remercier, en quelque sorte, son auteur de sa participation. 
     
    Comment t'es venue ta passion pour la photo ?
    C'est vieux ça. J'étais gamine. Il fallait se taire, alors j'écrivais beaucoup. Quand j'ai eu l'occasion d'avoir un appareil photo entre les mains, j'ai vu cela comme un autre moyen de m'exprimer.
    Je voulais déjà devenir photographe quand j'étais au collège mais quand tu as 9 ans en sixième, on ne te laisse pas décider de ton avenir parce qu'on a d'autres projets pour toi et les adultes sont sourds. La vie m'a fait prendre d'autres directions et j'ai laissé la photographie de côté pendant de très nombreuses années. Je me contentais de photos souvenirs pour remplir des albums qui étaient destinés à mes enfants, pour qu'ils aient en image chaque étape de leur vie. 
    Puis il y a eu un photographe, passionné par les chats, qui les photographiait tellement bien que cela m'a donné envie de tout reprendre, de faire enfin quelque chose pour moi. J'ai acheté mon reflex dès que cela a été possible et ça a bouleversé mon existence.
     
    Nous connaissons ta passion pour les chats, en as-tu d'autres ?
    Les chats ne sont pas une passion, c'est une nécessité pour moi. Ils étaient mes amis dès mon enfance même si je n'en avais pas là où je vivais. Je les retrouvais à chaque moment de liberté, dans les rues, dans les animaleries où je pouvais passer des heures à les admirer, à jouer avec eux. Quand je disparaissais, ceux qui voulaient me retrouver savaient qu'il me trouveraient là où il y avait des chats.  
    Les chats sont tellement vrais, tellement sincères. Ils ne sont pas dressés, éduqués, pour t'aimer, venir vers toi, te montrer leur affection. Tu n'achèteras pas leur amour avec de la nourriture. Quand un chat t'aime, c'est qu'il le ressent vraiment sinon il se tire ailleurs. Ils se foutent de ton apparence, de ce que tu possèdes ou pas, de ton statut social. Ils te prennent comme tu es. 
    Les chats sont mes amis. Je le dis souvent : il ne m'est pas concevable de vivre sans au moins un chat à mes côtés. 
    On se ressemble un peu eux et moi : nous sommes gentils, patients mais impitoyables si on nous attaque.
    Comme je les aime, je m'intéresse à eux, à leur nature, leur comportement etc... alors j'ai beaucoup lu pour bien les connaitre et je continue à le faire. Je ne sais pas si on peut appeler ça une passion. Pour moi, c'est juste une évidence, le chat, comme l'air que l'on respire. 
     
    Si on en revient au mot " passion ", je peux citer l'écriture, la langue française. J'écris depuis que je sais écrire. Je fais des mots croisés, fléchés à l'envers, parce qu'à l'endroit, c'est trop facile lol. Donne-moi un mot et je t'en ferais des pages et des pages. Je ne publie que ce que je veux bien que d'autres lisent donc la grande majorité de mes écrits restent cachés. C'est mieux pour le monde. Certains cris doivent rester cachés à l'intérieur de nos âmes.  
     
    Je peux aussi citer la lecture. Je lis tout le temps, tout ce qui me tombe sous la main, depuis que je sais lire, y compris en voiture quand je suis arrêté à un feu rouge.  Même si un livre ne me plait pas, je suis incapable de ne pas aller jusqu'au bout. Je pense que je dois cette passion à ma grand-mère qui m'a offert, lorsque j'avais 6 ans une quinzaine de livres de la  bibliothèque rose et l'intégralité des œuvres de la Comtesse de Ségur. Elle m'avait offert là le moyen de m'échapper.
    Quand je suis entrée au collège,  j'avais déjà lu la totalité des livres de la comédie humaine de Balzac et j'avais adoré. La passion était née et ça ne s'est jamais arrêté. 
    La musique également a une très grande place dans ma vie. C'est une grande source d'inspiration.
     
    Quel type de photographe es-tu, plutôt instinctif, ou plutôt du genre à tout prévoir à l'avance ?
    Tout dépend de ce que je fais en photo. 
    Une séance studio se prépare forcément. Idem si je vais chez une personne pour une série de portraits ou que je fais de l'événementiel. 
    Lorsque je suis en extérieur, c'est différent. J'aime partir sans forcément avoir un but. Je roule et au bout d'un moment je m'arrête et je me balade.Si je vois un truc qui me plait, je shoote. 
    Parfois, je sais à l'avance ce que je cherche mais pour autant je ne vais pas préparer mes réglages etc... avant d'être sur le site parce que je me connais, et que je peux très bien choisir de partir dans une toute autre direction en cours de route en abandonnant mon idée initiale.
     
    Quels sont tes domaines photographiques de prédilections et ceux qui ne t'intéressent pas si il y en a ?
    Les chats  .  
    Les chats, c'est un domaine. Parce qu'ils n'obéissent pas, parce qu'ils ne poseront pas si ils n'en ont pas envie, parce que tu ne peux jamais être sur que tu auras au moins une photo de réussie lors d'une séance avec eux. Tu peux rester des heures et des heures à patienter pour avoir un bon shoot, essayer toutes les techniques possibles, si le chat n'a pas envie de t'offrir son image, c'est mort. 
    Question suivante ! Je n'ai pas de domaine de prédilection puisque tout ou presque m"intéresse et que je supporte pas de faire toujours la même chose.  
    Le paysage, j'aime. Sans doute parce que cela signifie extérieur, liberté. Pour moi qui ne supporte pas d'être enfermée et qui a la bougeotte en permanence, c'est l'idéal. 
    Les animaux bien sur. Je me suis même mis aux piafs petit à petit même si je reste sur la défensive avec ces bestioles-là parce que je n'arrive pas à savoir ce qu'elles pensent. 
    La macrophotographie, c'est sympa et c'est un bon exercice de créativité. Parce qu'il faut quand même être pas mal créatif pour faire d'une photo d'un brin d'herbe ou d'une mouche, une belle image.  J'admire le travail de ceux qui y arrivent. Ils voient des choses que moi, je ne vois pas.  
    L'architecture, j'apprécie aussi mais à petites doses sauf quand ce sont des vieilles pierres.
    Le portrait " classique ", c'est sympa dans le sens où cela signifie faire de nouvelles rencontres et tenter de montrer ce qui se cache derrière le regard d'une personne. Les books, c'est un travail différent. 
    J'aime bien l'événementiel parce qu'il me permet de faire des photos de gens heureux.  
    Le charme, nu, boudoir, j'aime beaucoup quand c'est fait avec délicatesse, quand c'est suggéré plus que montré. 
    C'est également un très bon moyen de réconcilier les personnes avec leur physique. 
    On vit dans un monde où l'on voudrait tous nous caser dans le même moule alors que nous sommes tous différents. Il faut correspondre au standard des modes, être jeunes jusqu'à la mort, cacher les rides et les années, être mince,  être beaux... Mais c'est quoi être beau ? Qui décide de ce qui est beau et a donc le droit d'être mis en valeur par une photographie ? Pas moi. Pas vous. Pas eux. Pas question de laisser qui que ce soit choisir pour moi !
    C'est assez étrange quand même de constater qu'on va trouver le portrait d'une femme âgée au visage ridé, très beau, mais que si je la shoote entièrement à poil et que l'on voit que son corps a vieilli autant que son visage, on  trouvera moche, on me dira qu'à son âge, elle ne devrait pas poser nue ou en lingerie. On est en 2019 !, Il est peut-être temps d'évoluer hein... 
    Ok, ceci est un autre débat mais bon... N'attendez pas de moi que je rentre dans le moule et que je pratique le politiquement correct. 
    Le noir et blanc, j'adore quand c'est bien fait, ce qui n'est pas mon cas et ce qui me motive à travailler davantage pour y arriver. 
    256 nuances de gris... intéressant, déjà avec 50 je trouvais ça pas mal.   
     
    Dans les domaines que je pratique peu, je citerai la photographie de rue et de sport. 
    La photo de rue, j'aime quand ce sont les autres qui la pratiquent. J'essaye de temps en temps mais il faut se rendre à l'évidence : pour m'intéresser à quelqu'un, il faut que j'aie une interaction sociale ( un simple bonjour suffit ) avec la personne sinon je ne la vois pas ou elle me laisse indifférente ou je la fuis. Je détecte la présence d'un chat à 10 mètres mais l'être humain est transparent pour moi si je ne le connais pas ou si je ne me concentre pas pour le voir ( bizarre quand on fait un boulot comme le mien qui consiste à aider les personnes en détresse ou diminuées ). Aussi, j'admire le travail de ceux qui arrive à me faire ressentir une émotion grâce à leurs images dans ce domaine.
    La photo de sport, je la laisse aux autres aussi. Je trouve ça difficile et ne suis pas équipée en chaussures adéquate pour fréquenter les stades, les gymnases etc... 
     
    Quelle est ta source d'inspiration principale pour ton travail photographique ? As-tu un photographe dont le travail t'inspire particulièrement ?
    Ma source d'inspiration ? C'est variable mais en général, ce sont mes pensées et la musique.
    Il y a pas mal de photographes dont j'admire le travail et curieusement, ce ne sont pas des professionnels ( j'entends par là qu'ils ne vivent pas que de la photographie ).  Et je préfère les " amateurs ", les pro sont souvent persuadés d'avoir la science infuse, de n'avoir plus rien à apprendre, ils ont beaucoup de mal à accepter que l'une de leurs photos me laissent froide. Bien sur, il y a aussi des amateurs persuadés qu'ils n'ont plus rien à apprendre. J'aime bien les bousculer ceux-là aussi. Et comme il faut d'abord ouvrir les yeux sur soi-même avant de juger les autres, je te dirai que parmi toutes les photos que j'ai faites, depuis que j'en fait, il n'y en a que très très peu qui me plaisent et qui ont trouvé grâce à mes yeux.
    Les grands noms de la photographie ne m'inspirent pas spécialement parce que s'ils ont dans l'ensemble une bonne technique et/ ou sont des pionniers dans leurs domaines, leurs images ne provoquent pas toujours quelque chose chez moi. Cela ne se dit pas sans doute, mais c'est ainsi. 
    Ici, sur le forum, je regarde les photos des uns et des autres. Je ne citerai pas de noms. Je me contenterai juste de dire : bravo ! vous réussissez là où de grands noms ont échoué. Vous arrivez à me faire ressentir des émotions, à me donner envie de progresser pour faire un jour aussi bien que vous.
     
    Qu'est-ce qu'un bon photographe pour toi ? Comment définirais-tu une bonne photo ?
    Comme je l'ai dit plus haut : un bon photographe, c'est celui qui va réussir à provoquer une émotion, qu'elle soit positive ou négative et qui aura une bonne technique. On est tous d'accord là dessus.
     Mais.... Je peux reconnaître quelqu'un comme étant un bon photographe au niveau technique et comprendre que ses images provoquent de l'émotion chez les autres sans pour autant admirer son travail parce que je ne ressentirai rien. 
    Pour admirer le travail photographique de quelqu'un, il faut que je me dise : " j'aurais aimé faire cette photo. J'aimerais arriver à faire ça ".  Il faut que l'image me plonge dans une ambiance qui me permettra de rester dessus et ça, ce n'est pas gagné avec quelqu'un comme moi qui se perd souvent dans ses pensées. Le très bon photographe sera celui capable de provoquer une si forte émotion en moi que je ne parviendrai pas à la dissimuler ( bonne chance ! Je suis une championne  ). 
     
    Quel serait pour toi le plus grand défi photographique ?
    Faire une exposition dans le domaine de la photographie de rue !  
    Cela voudrait dire que je me suis réconciliée avec l'espèce humaine,que j'en reconnais mon appartenance et que j'ai enlevé l'armure. 
     
    Tu es avec Kryston (ou Stéphane, comme tu préfères) à l'origine du forum, que représente celui-ci pour toi et que t'apporte-t-il ?
    Moi je ne l'appelle pas Krystron, ni Stéphane mais ça, c'est privé  .
    Le forum est une maison sans porte dans laquelle peuvent entrer et s'installer tous ceux qui souhaitent partager leur passion pour la photo mais pas seulement. 
    Cette maison, Stef en a dessiné les plans et en a fait les fondations. Je l'ai aidé à la construire. Chacun des membres l'agrandit par sa présence et par sa participation. 
    C'est un lieu où l'on se retrouve entre personnes ayant une même passion mais aussi entre amis, plus ou moins virtuels ou réels. Un endroit où l'on peut être à la fois sérieux et se marrer. 
    Je ne vois pas le forum comme un énième forum photo sur lequel on vient poster ses images, y attendre des critiques et basta. Je souhaite qu'il soit un véritable lieu d'échanges, que ce soit à propos d'une photo ou de toute autre chose. Je le dis souvent : si vous voulez des " j'aime " sur votre image, allez la poster sur Facebook ou instagram et collectionnez vos abonnés. Cela flattera votre égo et vous serez persuadés d'être un bon photographe tout en stagnant.
    Mais ici, vous aurez des critiques, bonnes ou mauvaises et elles seront sincères. Avec le temps, non seulement vous avancerez dans votre travail photographique mais en plus, vous aurez sans doute la chance d'y bâtir de vraies relations amicales qui seront passées du virtuel au réel. 
    Le forum m'apporte d'abord un lien avec des personnes qui comme moi aiment la photo, la pratique. Il me permet d'avancer dans ce domaine grâce aux critiques des uns et des autres mais aussi lorsque je donne mon avis sur des images. En relevant ce qui ne me convient pas sur une photo, j'apprends à ne pas faire la même chose sur les miennes ( du moins j'essaye  ). 
    Vu ma difficulté à aller vers les gens ( en dehors de mon travail ), il est aussi un bon moyen pour moi d'avoir des interactions sociales, de m'y faire des amis. 
     
    Que peut-on te souhaiter pour l'avenir ?
    - Des vacances sans moi ! Je me fatigue tellement en ma compagnie. 
    - Avoir plus de temps pour souffler, pour faire de la photo, pour faire des sorties qui nous permettrons peut-être de nous rencontrer. 
    - Gagner au loto si un jour, j'y joue. On a beau dire, le fric, ça aide. 
    - Un chat de + parce qu'on a jamais assez de chats.
    - Une pizza au chorizo.
    - Une porche 911 en guise de voiture de fonction. 
    - Du soleil et une température extérieure d'au moins 30 degrés.
    - Des bonbons parce que là, il n'y en a plus dans le placard. 
     
    Merci Isabelle de t'être prêtée à cet " interrogatoire " avec la sincérité qui te caractérise et que j'apprécie tant. As-tu quelque chose à ajouter ? Quelque chose pour les membres et pour les visiteurs ?
    Oui. Ne vous prenez pas autant au sérieux, nous ne sommes tous que de passage, alors vivez ! Faites vous plaisir , profitez de chaque moment de bonheur. Refusez le conformisme, les cases dans lesquelles on voudrait nous enfermer et qui ne sont qu'un moyen de nous contrôler . Restez unique, soyez vous, et n'attendez pas des autres qu'ils soient identiques à ce que vous êtes. 
    Mais n'oubliez pas la réciprocité, que pour recevoir, il faut également donner. Cela vaut aussi pour le forum quand vous postez une photo et en attendez des avis.
     
    Aux éventuels visiteurs : Entrez ! Il y a une place pour vous ici quel que soit votre niveau photographique. 
    Et à nos membres : Merci d'être venus nous rejoindre et de faire grandir ce forum grâce à vos participations. Vous y êtes chez vous, alors profitez-en !
    1 : Un chat, évidemment. Smoothie, né chez nous et que nous avons gardé car nous n'avons pas pu nous résoudre à le laisser partir dans une autre famille. 

     
    2 : Jouer avec le feu. Une photo faite lors de la fête médiévale de Montrond Les Bains d'août 2017. Je l'ai choisie parce qu'elle représente ce que j'aime : la nuit, le feu et les instants magiques.


  • F2P
    En mai, fais ce qu'il te plait et cet adage va parfaitement à Caro, qui est notre invitée du mois pour cette interview. 
    Caro, l'amoureuse des grands espaces, spécialiste de la flore et dont les critiques sur le forum sont justes, sincères et sans détours mais toujours conviviales. 
    C'est l'interview d'une belle âme que le forum photo vous propose ce mois-ci. 
     
    ...............
     
    Bonjour Caro. Je suis ravie que tu aies accepté de participer à cette interview et je t'en remercie. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer ton étrange pseudo ?  
     
     La fameuse interview... Décidément la photo mène à tout !
    Caroline, 50 ans bientôt et plus toutes mes dents...
    Nounou de mon état après avoir bossé pas mal à l'usine et en équipe, je profite d'une vie plus tranquille.
    Ce qui me laisse du temps pour la photo et autres.
    Mon pseudo... Trop dur à expliquer, je passe !
     
     
     Parlons de ton parcours photographique. Pourquoi, quand et comment en es-tu arrivée à pratiquer la photo ?
     
    La photo, je suis tombée dedans quand j'étais petite. J'ai toujours vu ma mère avec son reflex. Rando, fleurs... Le vautrage dans l'herbe est génétique 
    J'ai eu des appareils assez tôt, des trucs sûrement très bâtards ( genre Kodak disq ) jusqu'au " vrai " reflex Pentax pour mes 20 ans. Je n'ai jamais développé, par contre.
    Puis est venue l'heure du numérique, j'ai récupéré l'ancien Coolpix 950 ( merci maman ! ), pour passer chez Canon un peu plus tard jusqu'au reflex numérique depuis 2011, toujours chez Canon.
    J'ai fait pas mal de dessin, suis plutôt manuelle... Alors la photo a une place naturelle dans ma vie. Et autant que les souvenirs soient beaux...
     
     
    Tu postes beaucoup dans les domaines de la macrophotographie et le paysage. On en déduit donc que ce sont tes domaines de prédilection mais y en a t-il d'autres qui t'attirent ? 
     
     Je randonne pas mal et aime ramener un peu de montagne jusque chez moi.
    Le monde de l'infiniment petit me passionne aussi ( j'ai adoré me servir d'un microscope électronique dans le cadre de mon ancien boulot ).
    C'est aussi la facilité qui me guide. J'aimerai bien faire de l'architecture ou de la photo de rue, mais je n'habite pas en ville. Et je préfère passer mon temps libre en montagne plutôt qu'en ville... Je n'ai pas non plus l'audace de shooter les gens comme ça... Tant pis...
    J'aimerais faire plus de noir et blanc, mais ne maîtrise pas trop et ne suis pas non plus équipée en logiciel ( pas envie d'y passer des heures, donc je fais des compromis avec moi-même ).
     
     
    Et les domaines qui ne t'attirent pas du tout, Il y en a ? Tu peux nous expliquer pourquoi ? 
     
     L'animalier, ce n'est pas que je n'aime pas, mais il faut trop de patience pour moi ( et aussi du matos ).
    Le nu ne m'attire pas, je ne saurai pas quoi faire. Je me contente d'admirer quand c'est bien fait.
     
     
    Qu'est ce qui fait pour toi une bonne photo ? Qu'est ce qui est primordial quand tu critiques une image ? 
     
    Comme pour beaucoup, une " bonne " photo ( c'est relatif ) sera une photo qui va m'interpeller, me faire sentir une émotion ( ok, l'émotion devant une photo de criquet...). Appelons ça le ressenti... C'est quelque chose de subjectif...
    J'aime observer l'image, voire me perdre dans une ambiance particulière, m'imaginer plein de trucs. Je suis capable de me faire tout un film devant une bestiole ou un objet détourné...
    La technique n'est pas une priorité pour moi, même si ça aide évidemment beaucoup ( sûrement parce que je n'en maîtrise qu'une petite partie ). Je sais bien qu'il y a des règles élémentaires, mais s'en affranchir ne fait parfois pas de mal ( j'ai beaucoup pratiqué le format " carolinien "  )
     
     
    As-tu déjà songé à faire de cette passion ton métier ? As-tu déjà participé à des expositions ? 
     
    Je n'y ai jamais songé une seconde, ça reste une passion.
    Et je n'ai jamais participé à une expo ( puis on m'a jamais demandé non plus  ).
    Quand des copains me disent : c'est trop beau, tu devrais exposer, je leur réponds d'aller voir ce qui se fait ailleurs, ça remet les choses à leur niveau...
     
     
    Quel est ton regard sur la photographie aujourd'hui à l'heure du numérique et où tout le monde fait des photos ( plus ou moins réussies certes   ) ? 
     
    Mon regard est plutôt circonspect…
    Je cherche d’abord le naturel, souvent en le cherchant longtemps…
    Le post-traitement supplantant souvent la bonne prise elle-même, je cherche pas mal à décortiquer une belle photo que je vois. C’est bête, mais j’ai d’abord un doute, puis ensuite j’essaie de bien observer pour découvrir la " vraie " prise.
    Certaines photos sont très belles , je ne le nie pas, mais sont plus près pour moi d’un tableau très retouché que de la réalité. Or c’est ce que je recherche. Je conçois la notion de sublimation, mais j’aime le naturel, j’aime voir ce que mes yeux peuvent voir, pas ce que mon cerveau aimerait voir…
    Pour moi le maximum doit être fait lors de la prise de vue, pas lors du post-traitement, je trouve ça trop facile…
    En cela je rejoins Dr Weird. Plus le temps passe et moins je prends de clichés. Je suis beaucoup plus critique envers moi-même. Ce qui fait dire à ma fille que je vire facilement plein de photos...
    Je n’aime pas non plus les modes. Aujourd’hui, beaucoup donnent des effets vintage ( jusqu’à la prochaine mode ), c’est lassant…
    Si les gens pouvaient avoir leur style au lieu de copier… Même si je suis consciente que copier peut permettre à certains de trouver leur style, justement…
     
     
    Quelles sont tes autres passions ? 
     
    J’habite un lieu privilégié pour ça : le ski !
    J’ai commencé en 1976 et donne des cours à des enfants depuis l’âge de 17 ans, dans  le même club.
    C’est une joie permanente de transmettre, en étant consciente que je transmets aux dernières générations pouvant en profiter ( les changements climatiques ne sont pas qu’une légende ).
    Je fais aussi autant de randonnées en montagne que je peux. J’aime me retrouver, même seule ( et souvent ), dans l’immensité des lieux. Écouter le silence ( le vrai, tellement rare ) et admirer le reflet du paysage dans un lac vaut toutes les méditations du monde !
    En gros, j’aime les plaisirs simples : lire, écouter de la musique et passer du temps avec ceux que j’aime. La vie est courte, le mieux est de profiter du temps présent.
     
     Dame Caro a t-elle une philosophie de vie ? Un leitmotiv pour avancer ? 
     
    Cf fin de la question précédente…
    L’expérience m’a appris que la vie c’est maintenant.
    Passer du temps avec mes proches, famille et amis, est le principal.
    Carpe diem, comme dirait Horace…
     
     Qu'est ce que tu recherches sur le forum ? Il te plait comme il est ? tu as des suggestions quant à son contenu ou autres ? 
     
    Je recherche avant tout la convivialité, précepte mis en avant sur beaucoup de forum et factuel ici. Ne pas cirer les pompes à tout prix tout en restant civilisé. Accepter les points de vue différents, les critiques négatives,  sans en prendre ombrage.
    J’encourage les autres à dire quand ça ne plait pas, pourvu que la critique soit constructive.
    Je n’ai pas de suggestion, je sais à quel point il est déjà difficile de faire vivre un forum. Ce sont souvent les mêmes qui le font vivre, avec un petit renouvellement qui permet de tourner. Puissent les participants en avoir conscience…
    Krystron a su nous concocter un joli " joujou " qui perdure malgré les aléas, je lui en suis gré, sincèrement, mais il le sait. Ainsi qu’à toi de l’animer aussi bien. De belles rencontres, dont vous, de bons souvenirs.
    On se suit depuis 2013 et j’espère encore pour longtemps ( même si t’es partie loin Isa  )
     
    Je te remercie à nouveau Caro de ta participation à cette interview. As-tu quelque chose à ajouter ? Quelque chose pour les membres et pour les visiteurs ? 
     
    Passionnés de tout poil, faites vivre le forum en participant !
    On y fait de belles connaissances !
    Et tant pis si ça fait vieux con  
    ...............

     


  • F2P
    Ce mois-ci, Je vous invite à une consultation collective chez le docteur... Mais chez un docteur très spécial puisqu'il s'agit de Dr Weird.
    Ses ordonnances sont toujours judicieuses. Que l'on ait un souci technique, un problème de lumière, besoin d'une prescription de boitier, le docteur est toujours là pour nous aider.
    Il nous propose parfois une photographie, en guise de remède contre la monotonie, la normalité, l'infertilité.
    Bienvenue à tous dans l'étrange carnaval du Dr Weird pour cette interview du mois d'avril sur le forum photo.
    ...........
    Bonjour Docteur. Merci d'avoir bien voulu nous recevoir en consultation. Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et nous expliquer ton pseudo ?
    Bonjour, puis je avoir votre carte vitale .  
    Je suis originaire de Picardie, j’ai grandi dans le midi, et j ai bien grandi car même si je suis plus petit que Krystron je suis plus grand que Perceval. Je vis actuellement en région parisienne.
    La plupart des gens m’appellent Nath qui est un diminutif, j’ai fait 2 ou 3 fois allusion à mon véritable prénom sur le forum, toujours de façon indirecte (je vous laisse chercher). J’ai 38 ans et je suis chef de projet technique dans le domaine de la téléphonie, sur de la tête de réseau qui gère le provisionning technique, la facturation et la valorisation des usages dans le domaine du B2B (business to business). En gros, je suis informaticien avec une spécialisation sur les données et le réseau dans un cadre ultra-sécurisé ( j'ai plus de mots de passe différents par an qu' il n y a a de jour dans l' année).
     
    La genèse de mon alter égo, mes travaux de portrait prenant le chemin de ce qu'ils sont devenus, je voulais les présenter dans une certaine cohérence générale. L’image du Freak show à l’américaine s’est tout de suite imposée dans mon esprit. Le terme freak show étant déjà beaucoup utilisé et la consonance du terme carnival me plaisant particulièrement à l’oreille, j'ai trouvé que cela donnait du corps au concept de charlatan/saltimbanque et convenait bien à l’idée que je m'en faisais.
    Donc un « The carnival of Doctor Strange » commençait à mûrir dans ma tête, mais Dr Strange est un personnage de fiction, c’est donc de cette démarche que j’ai fini par déboucher sur The Strange carnival of Dr. Weird, avec deux références au bizarre, ça me plaisait d’autant plus.
     
    La photographie, tu y es venu quand et comment ?
    J’y suis venu par deux fois. La première fois en argentique, en piquant le zenit E de mon père, suite à une blessure qui m’a forcé à arrêter le sport (que je pratiquais de façon relativement intensive). Je me suis plus ou moins jeté dans toutes les activités artistiques qui me faisaient de l’œil. J’ai donc pratiqué la photographie avec quelques connaissances de prise de vue et de composition mais cela n’a duré qu'une petite année environ, mes activités musicales ayant fini par mettre la photographie de côté.
     
    En arrivant sur Paris, j’ai mis un frein à mes activités musicales (,le boulot, le transport, ne me laissant pas vraiment de temps libre,). En 2008 suite à une période un peu trouble accompagnée d’une remise en question durant laquelle on m’a offert un D60 et je me suis remis au street, au cityscape et landscape. Je me suis un peu essayé au portrait et au body painting fin 2011, c'est à partir de là que tout s'est un peu emballé.
     
    Tu fais partie de ces photographes qui n'ont pas besoin de signer leur travail puisqu'on devine que c'est toi au premier coup d'œil, notamment dans le domaine du portrait. Qu'est ce qui t'inspire ? Tu peux nous expliquer le cheminement qui t'amène à la réalisation d'une photo ?
    Je vais trouver le fondement de mes idées un peu partout, dans la mythologie, la littérature, le cinéma, le dessin, la peinture, dans les sous culture fantasy, steampunk etc... ou encore un simple objet ( le plus bizarre a m’avoir inspiré est une boite de chocolats, et ce par deux fois ). C' est en général une image mentale rarement bien définie ou une petite scène, il arrive souvent que je mélange plusieurs idées mais je leur laisse le temps de mûrir ( il s'est déjà passé plus  de deux ans entre une idée et sa mise en place pour trouver des solutions à mes contraintes ou de trouver le modèle qui marcherait avec l' histoire ). Une fois que je pense avoir réfléchi à tout, je m'attaque à la création des mes props ( que ça soit costumes, prothèses, accessoires ), tout en cherchant un modèle ( comme j' ai déjà une image en tête, faut que la personne corresponde, j’ai toujours plusieurs idées en réserve ).
    Je commence toujours un shooting avec au moins une ou plusieurs photos que je veux réaliser, la grande majorité de mes modèles viennent sans savoir ce qu ils vont faire. En gardant une partie de mystère, je m'assure de leur motivation et de leur confiance, et ça permet de faire disparaître une partie du stress du modèle. Lors de la séance, je m'attache à faire un choix en fonction du physique mais également de la personnalité du modèle. J’obtiens une forte adhésion au projet quand je leur révèle une fois en séance. Mais je pense qu' il faut garder à l'esprit que ça peut ne pas marcher et qu’on doive tout changer. Je garde donc l'esprit ouvert au proposition du modèle, des assistants et des accompagnants ( je propose toujours à mes modèles de venir avec une personne de leur choix ). quand j' ai mon ou mes images, on improvise ( parfois ça ne marche pas ).
     
    Tu es un artiste mais tu as également une excellente technique. Où as-tu appris tout ça ?
    La photographie restant une question de lumière, je m'appuie sur mes études en physique, le reste je l'ai appris de lecture, de vidéo et d'échanges avec d’autres photographes, et plus principalement en langue anglo-saxonne. Je le dis souvent mais le nombre de ressource à disposition sur internet est énorme. Il faut juste se méfier. On trouve du bon et du mauvais. J' ai appris le make-up, le body painting, le travail de la fumée de la même façon.
    Si je dévore ce type de contenu, c'est dû à mon éducation et à ma curiosité, on m'a toujours poussé à vouloir en savoir plus, à s'améliorer et à dépasser ses limites, ainsi qu’à mes interminables heures de transport.
     
    Sur l'application de mes connaissances, j' essaye d être sur une pratique réfléchie plutôt qu' une pratique intensive. Plus mes connaissances augmentent, moins je fais de photo, mon boitier atteint tout juste les 17000 déclenchements en 8 ans et même si j' ai d' autres boitiers, je reste dans le même esprit d utilisation.
     
    Tu fais partie de ces photographes de talent qui n'hésitent pas à conseiller, à partager leurs connaissances, c'est rare. Est-ce parce que ceux qui voudraient imiter ton œuvre auraient l'air ridicules ou est-ce juste par grande générosité ?
    Je donne principalement des conseils techniques, des manières de contourner les contraintes de prise de vue, ou des conseils qui sont plus de l'ordre académique (colorimétrie, composition etc…).  Je partage mes schémas d'éclairages dans un but éducatif mais avec un peu de connaissance, l'image nous apprend tout ce qu'il y a a savoir.
    Ceux qui gardent jalousement leurs techniques sont plus généralement des gens qui manque de confiance ou qui se sentent en compétition avec les autres, je suis moi même en compétition mais uniquement face à moi-même, et nombreux sont les photographes reconnus qui partagent toutes leurs techniques ( souvent sur des workshop ou tuto payant mais le partage existe ), des experts de l'éclairage comme Chris Knight ou Felix Kunze, au spécialiste du compositing comme Renée Robin en passant par du Joe McNally, Peter Hurley, lindsay Adler, Carli Davidson et sur toutes les pratiques, sur tous les aspect des flux de production ( j' ai cité quelques noms au hasard mais si je devais rendre justice à tous ses gens qui ont crée des ressources sur internet, je dépasserais sans aucun doute la centaine ).

    Si j'inspire, je ne peux qu'en être flatté. Je m'inspire moi-même parfois des travaux des autres dans divers domaines et je n oublie jamais de le mentionner.
    En effectuant moi-même une partie de mes accessoires et mes make-up ( bien que perfectibles ), je m’assure de garder une certaine identité unique, la maîtrise de mes compétences photographiques me permet de masquer les imperfections de mes props et make-up, le contrôle de la chaîne complète de ma production me permet de mettre le tout en valeur ( je réalise par exemple mes make-up en fonction de mon éclairage et des angles de prise de vue prévus ).
    Mes thématiques et mes idées n'étant jamais partagés avec plus de trois personnes en qui j'ai totalement confiance, et je vérifie d'ailleurs avant sur internet ce que je peux trouver en fonction de mes mots clé, si je trouve quelque chose d'un peu trop proche de l' idée, j' essaye de l'aborder autrement.
    À partir d’une de mes images, on peut en déduire mon éclairage, mon make-up, copier mes props, en déduire la focale etc… mais reproduire à l'identique une photographie même avec les bonnes compétences est une tâche ardue.
    Si je tentais de reproduire à l'identique sans amener ma touche et ma propre interprétation, j'y verrai un aveu de manque de créativité et d' un problème d’ego. Je m'inquiète donc pas vraiment d' être copié, et je ne l'ai jamais constaté. Par contre le vol est plus courant.
     
    Comment sortir du lot dans le monde de la photographie de nos jours selon toi ?
    Dans une société mondialisée où l'information est mise en commun et tout se retrouve standardisé par réseaux sociaux, souvent ceux qui sortent du lot au niveau reconnaissance, sont ceux qui font comme “ untel ”, qui trouvent une véritable idée originale et ceux qui sont dans une niche et se perfectionnent jusqu'à de hauts niveaux techniques ( un peu à la Jake Hicks avec les gélatines, nombreux sont ceux qui en utilisent beaucoup mais il a amené sa connaissance à un niveau de maîtrise que je ne retrouve chez personne ).
    Effectivement à mes débuts du portrait, j'ai voulu me démarquer avec le body painting, mais je me suis forgé une identité graphique malgré moi qui découle principalement de mes goûts personnels. Je suis donc plus dans une optique " je fais ce qui me plait ".
     
    Qu'est ce qu'une bonne photo pour toi ? Qu'est ce qui va provoquer une émotion chez toi ?
    Y a les photos réussies techniquement, qui guident l'observateur par la composition la couleur et imposent la thématique et vont vous faire réfléchir sans forcément provoquer une émotion.
    Certains se penchent sur une photographie dite émotionnelle et c' est un peu là où je pense que mon “ autisme social ” intervient.
    Par exemple le baiser de Doisneau ne m’évoque rien, mais les cyclistes et l'escalier de HCB m'évoquent le temps qui passe, la courbe de la route régulière l' inévitabilité de l'écoulement du temps et cet escalier biscornu m’évoque l'être intérieur qui part dans toutes les directions et me force à l'introspection.
    C' est un peu pour le même type de raison que je suis insensible au charme de la Joconde alors que le radeau de la méduse me fascine alors que celui ci est un interprétation non réaliste de faits s'étant déroulés.
    Au final, je ne saurais dire ce qui peut provoquer une émotion chez moi. C' est un tout qui ne se définit pas en suivant des normes mais en fonction d' un ressenti global qui découle de sa personnalité et de son expérience.
     
    Le Dr Weird exorcise t-il ses démons intérieurs à travers son étrange carnaval ?
    Je pense l'avoir déjà exprimé en ce sens avec certains membres du forum, mon travail sur la photographie de portrait est aussi une thérapie pour moi. Certains de mes clichés sont autobiographiques, d’autres sont plus une critique de notre société et une partie sortent de mes rêves ou de mes divagations mentales conscientes ( de mon imaginaire en gros ).
    C' est toujours très personnel, même lorsque je me confronte à une thématique imposée, il y a toujours un bout de moi dans mes photos, une partie de mon humour, de ma façon de voir le monde.
    Sur le forum, tu postes surtout dans la rubrique portrait ? Est-ce que tu touches à d'autres domaines ? Où sont tes chats ?  

    Landscape, cityscape, street, architecture, minimalisme, urbex, portrait animalier, mariage, grossesse, nourrisson, astro, packshot d'objet, concert... En réalité, à part la macro, le sportif, le ciel profond et l' animalier “ sauvage ”, je touche un peu à tout et le portrait ne représente finalement qu'une partie de mes photos, mais la démarche est complètement différente et je partage ces travaux de façons différentes, ça reste dans un sphère de personnes plus intimes en règle général, même si j' ai déjà diffusé largement certaines de mes images sur l' urbex, landscape, astro, architecture.
    Mes chats sont dans un dossier de 175Go sur mon disque dur et archivé sur disque externe  . 
     
    Tu souhaites nous parler d'un sujet en particulier ? Que ce soit en rapport avec la photographie ou non ? Tu as tribune libre.
    Un aspect important de mon travail est de conserver mes engagements personnels dans ma pratique photographique.
    Je n’achète pas de matériel rebrander, de copie ou provenant du marché gris.
    J’utilise, hors de rare cas de récupération, uniquement de la fausse fourrure et du faux cuir.
    Je n’utilise que du make-up au moins Cruelty-free ( aucun ingrédient, ni produit fini testé sur les animaux ) et en partie comestible ( pas qu on en mangerait mais l'ingestion est sans risque principalement pour les produits qui pourraient être proche ou en contact avec la bouche et les lèvres ).
    Tout ce que je fais subir a mes modèles, je l' ai d abord testé sur moi ( c' est une des raisons aussi pour laquelle je fais pas mal d'auto-portrait ).
    Je choisis mon matériel avec grand soin, ainsi j ai un faible taux de remplacement.
    J'utilise des piles rechargeables de qualité et qui perdent peu de puissance lorsqu'elles ne sont pas utilisées, afin de réduire au maximum les déchets et de réduire la perte d'énergie lors de la non utilisation, afin de réduire globalement mon empreinte carbone.
    La plupart de mes props sont fait à partir de matériels recycler.
     
    Je te remercie Dr Weird d'avoir accepté cette interview mais également pour ta participation sur le forum, notamment lorsque l'on a besoin d'un conseil technique, matériel etc...
    Tu as quelque chose à ajouter ? Une ordonnance à rédiger pour les membres et aux visiteurs qui te liront ?
    Comme je dis souvent : “ Le savoir c est comme les maladies vénériennes c’est fait pour se transmettre ”, donc de rien.
    Je dirai également qu’augmenter ses connaissances techniques et académiques de la photographie ( composition, colorimétrie etc…) est le meilleur moyen de s'en affranchir, car au delà de devenir une seconde nature qui permet de contourner les difficultés, on apprend aussi comment ne pas les respecter de façon efficace. Ne pas trop se fixer sur le matériel, bien qu’indispensable, il ne reste qu’un outil permettant de contourner les contraintes.
    Mais surtout ne vous forcez pas, n'oubliez pas de profiter de l'instant, du moment, du lieu, des gens qui vous entourent et garder le côté fun de la pratique, même quand tout va de travers.
     

     

     


  • F2P
    Ce mois-ci, je vous invite à en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres, Lem32, qui participe régulièrement au forum et dans de nombreuses rubriques. Un grand merci à cet homme courageux, de s'être prêté au jeu de l'interview. 
    .............
     Bonjour lem32. Tout d'abord, je tiens à te remercier d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Peux-tu te présenter à nous et nous expliquer d'où vient ton pseudo ?
     
    Taiseux ou bavard, c'est pas toujours facile de se présenter ! 
    Mais pourquoi le faire si c'est pour se taire ! 
    J'ai eu une vie assez mouvementée. Pendant que je faisais des études de peinture et dessin, je suis passé deux fois devant les juges pour : appel à la révolution, rébellion, insurrection, désertion, meurtre des généraux et ... dégradation de monuments publics. Mais j'ai eu la tête plus dur qu'eux.  Mon seul regret est de ne pas avoir pu sauver une affiche que j'avais dessiné et tiré dans une imprimerie clandestine anarchiste ! 
    J'ai changé souvent de métier, du pinceau au marteau piqueur et fomenté trois grèves. La troisième contre une des plus grandes chaîne thermale. Gagné les trois, renvoyé les trois fois ! 
    Je me suis calmé. Un enfant, un second mariage, une formation professionnelle pour adultes ( menuisier ), un travail loin, pas beaucoup d'argent, problème de couple, un coup de blues et à une heure du matin, j'ai pris toutes mes toiles, dessins, pinceaux et j'ai tout brûlé. À six heures, je quittais le foyer. Quatre ans plus tard, je me mettais à mon compte. Cinq après, mon atelier brûlait... 
    Je redémarrais sur du crédit à court terme sept ans, passé ce terme difficilement, j'ai crée une association puis une compagnie théâtrale, écrit des pièces et des nouvelles. J'ai été élu conseiller municipal et vice président  d'une charte de pays, chiffre d'affaire à deux chiffres tous les ans sur une clientèle nationale, embauche, investissement important pour suivre la cadence et un connard de premier ministre qui décide que les subventions à la culture ne seront plus versées par la jeunesse et les sports mais par la culture sans transférer de fond. Comme la plupart de mes clients dépendaient de ces subventions qu'ils n'ont plus reçu, j'ai été obligé de mettre la clef sous la porte ! Puis comme la maladie qui m'avait frappé occasionnellement est devenue chronique, je n'ai pu ni retravaillé, ni reprendre l'écriture à cause des médocs. J'ai donc à nouveau fait un feu de joie et brûlé tout mes écrits !! 
    Et depuis je suis entre le légume et le zombi !!!
    Mon pseudo, je ne me suis pas cassé la tête surtout que je l'ai crée lors d'un de mes pires  épisode d'AVF.  Donc : lem 32. Premières lettres de mon nom et puis il y avait la consonance et 32 pour le département. 
     
     Depuis quand fais-tu de la photo ? Comment est née cette passion ?
     
    J'ai  commencé à 24 ans avec ELJY Lumière de 1949. Il y aurait toute une histoire à raconter sur le pourquoi de cet appareil qui remonterait à la mort de mon grand père en 1940 photographe et communiste ! 
    Puis ne trouvant plus de péloche, j'ai mis ça de coté ( à part quelques merdouilles pour photos souvenir ) pour reprendre en 2014, au départ ne pouvant plus grand chose d'autre et je me suis pris au jeux !
     
    Quel genre de photographe es-tu ? As-tu des domaines de prédilections ? 
     
    Je marche plutôt à l'instinct. C'est pour cette raison que je règle toujours mes appareils sur le mode priorité à l'ouverture. Je ne veux pas louper une belle lumière fugace, mais ça m'arrive aussi de prendre  du temps pour trouver le meilleur angle de vue,heureusement   
    J'aime tous les domaines mais tous les domaines ne m'aiment pas. J'ai des lacunes techniques. En dessin je faisais souvent du nu. Au fond de ma cambrousse, si tu fais cette proposition, surtout gratuite ( j'ai pas les moyens ), tu passes pour un pervers pépère !!
     
    Tu peux nous parler un peu de la façon dont tu travailles sur une prise de vue ?
     
    J'ai toujours été très observateur avec une mémoire photographique. Cela m'aide beaucoup. Mes années de peintures avec mon chevalet, bien que lointaines, ont laissé des traces pour la composition. Il me manque  un viseur pour plus de précision. 
    Sinon dans mes virées photo, je sors toujours avec trois appareils : le pana dans la main, le ricoh et le canon en poche. Le ricoh pour les plans larges avec de la profondeur et surtout si les nuages sont là, le canon si j'ai besoin d'un petit zoom, pour les panoramiques avec montages, pour la ville, le pana monté avec le 45-175 pour le zoom paysage, proxy, scènes de rue, urbain.
     
    Qu'est ce qu'une bonne photo pour toi ? Peux-tu nous expliquer comment tu critiques une image ? 
     
    C'est une photo qui me parle , coup de cœur ou coup de poing ! 
    La première chose que je vois, c'est la perspective, le cadrage, la lumière mais tout les défauts peuvent devenir des qualités si la photo est " bavarde ".
     
    Quelles sont tes autres passions ou loisirs ?
     
    Malheureusement je n'en ai plus. Ma maladie et la dose de médoc ont tout emporté sur leur passage, comme un tsunami. 
     
    As-tu un avis sur le monde de la photographie aujourd'hui ? Qu'est ce qui fait qu'un photographe sort du lot d'après toi ? 
     
    J'ai pas vraiment d'avis. Je n'ai pas eu l'occasion de voir des expos. Je sors peu et quand je le fais, je saoule suffisamment  ma femme avec mes photos  pour ne pas lui infliger une expo !! 
    Comme  pour tout ce qui sort du lot, c'est l'originalité le regard et la qualité.
     
    Participer à des expositions, ça te plairait ? 
     
    Oui ,mais quand je regarde mes photos, je ne suis sur du tout qu'elle vaillent le coup ! J'ai fais tirer en 60x40 cm deux photos dont le caracara austral. On voulait me l'acheter. Je l'ai donné !! 
    On se refait pas... Quand j'avais mon entreprise, j'étais le plus mal payé !
     
    Tu as une devise ? Un principe de vie ? 
     
    Je ne suis pas très tourné vers ce genre de chose mais ma signature est "ni dieux ni maîtres " et ça me correspond bien. Mon principe de vie serait de se méfier de tous les moralistes et je ne vous dis pas ce que je ferais à Trump, Poutine, et tous les autres ou plutôt si : on dit souvent que l'on ne souhaiterait pas ça à son pire ennemi. Moi qui souffre de la maladie reconnue comme la plus douloureuse au monde, je leur souhaiterai qu'il l'attrape ....et toc 
     
    Tu t'es inscrit sur le forum photo le 8 février 2018, pourquoi ? Y as-tu trouvé ce que tu recherchais ? 
     
    J'étais sur un autre forum avec jaf et tchotcho. Sympa, une bande de potes, puis des modérateurs ont été nommés : bons photographes, mais mauvais dans ce job. Cela a plombé le forum qui n'a pas remonté la pente, et je ne sais plus lequel des deux sus nommés m'a aiguillé ici. Et je ne le regrette pas.
     
    Je renouvelle mes remerciements quant à ta participation à cette interview lem32. Veux-tu ajouter quelque chose ? Transmettre un message à ceux qui te liront ? 
     
    Je suis bien content de vous avoir trouvé et je regrette de ne pas pouvoir donner mon avis sur vos photos aussi souvent que je le voudrais...  Ah que chao !
     
    ..............

    photo du caracara que j'ai fait agrandir et donné au lieu de le vendre ! 

    énorme croop , sur la photo original la personne est assise sur une chaise , prise largement de plein pied

    photo montage sur mes problèmes de santé que j'ai  envoyé sur le forum qui y ait dédié et qui à tiré des larmes à certain tellement ils s'y retrouvaient !

  • F2P
    Ce mois-ci, je vous propose d'en apprendre davantage sur Kamelus. Un membre très actif sur le forum photo et dans de nombreuses rubriques. Il nous présente régulièrement ses belles images et ses critiques sont toujours pertinentes et cordiales. 
    Un grand merci à lui donc, pour sa participation sur le forum et pour avoir accepté cette interview. 
    ...............
     
     Bonjour Kamelus. Je te remercie d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions .  
    Avant tout je tiens à remercier tous les membres de ce forum qui m’ont accueilli avec beaucoup de bienveillance et qui m’ont offert cet accueil fort chaleureux.
     
    Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et nous expliquer ton pseudo ?
    En somme , je suis presque normalement constitué avec un organe en plus au dessus de ma tête qu’on appelle le chapeau, bref rien de passionnant.  Côté professionnel, je suis responsable projet pour un grand groupe dans le domaine de la domotique.  J’ai baigné durant tout mon parcours dans l’informatique ( je sais ça ne se soigne pas ).  Je slalome entre les réunions où l’on s’ennuie à mourir et les trains que je choppe comme des lianes de tarzan, bref... mais j’adore mon métier.  Je vis en région parisienne et je suis papa d’un adorable et magnifique garçon de 11 ans et bien entendu divorcé afin de respecter la norme !!! .
    L’histoire du pseudo est simple : cela remonte à la création de ma première boite mail.  Il fallait un pseudo, j’ai donc pris mon prénom « KAMEL » + »US » et ça a donné KAMELUS et depuis tout le monde m’appelle kamelus. Un pseudo que je traîne partout comme une signature.  
     
     À quand remonte ta passion pour la photographie ? Peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?
    Mon parcours se décline en 2 phases : 
    L’ère automatique : depuis plus de 15 ans, j’ai toujours eu un appareil numérique (un compact pour être plus précis ) entre les mains et bien entendu je shootais en mode automatique ( excusez du peu et d’ailleurs, je me disais  toujours qu’il y’avait trop de boutons qui ne servaient à rien ), tout ce qui bougeait sans chercher à comprendre ce qu’était la photo. Je faisais quelques bons clichés comme le sourire de la grand-mère ou la grogne du grand père.  En somme des photos de vacances et de famille.
     L’ère manuelle : j’ai acquis mon premier réflex  en 2012 lors d’un voyage à Dubaï et là j’ai commencé à m’intéresser de plus en plus à la photographie et au monde du reflex. Je commençais à m’appliquer de plus en plus et à m’informer. J'adorais voler des instants de vie dans la rue ( mais ça c’était à Dubaï ), et de fil en aiguille, je commençais à aimer ça de plus en plus, finalement pour devenir addict.
     
    As-tu un domaine de prédilection ou est-ce que tu photographies en fonction des opportunités qui se présentent à toi ?
    Pour ma part la photographie est une histoire d’instant présent. Je n’ai pas de prédilection quoi que... ,  en fait je shoote suivant l’inspiration et l’émotion que je ressens au moment même. Bien sur, il m’arrive aussi de planifier une séance de shooting quelque part mais ce que j’aime le plus c’est le shoot inattendu. Parfois je pars avec mon sac à dos déambuler dans les rues de Paris sans aucun but mais en ouvrant l’œil. Et parfois je fais des kilomètres sans avoir shooté une seule fois et parfois le contraire. C’est une histoire d’inspiration.
    Mais ce que j’aime particulièrement, c’est le portrait car c’est la vitrine par excellence de l’émotion mais aussi photographier un objet banal et le métamorphoser en œuvre plutôt artistique ( du moins c’est ce que je pense ) les deux photos que je joins expliqueront ce que je veux dire par là.
     
    Quels sont les domaines photographiques qui ne t'attirent pas du tout, s'il y en a, et pourquoi ?
    Il n’y en a pas, c’est aussi simple que ça
     Comment critiques-tu une photo ? Qu'est ce que tu regardes en premier ? Une photo réussie, c'est quoi pour toi ?
    Pour ma part cela dépend du type de photo que l’on fait mais en général, le premier élément est l’émotion que provoque en nous une photo lorsqu’on la regarde ( exception faite pour les photos d’architectures ). Vient ensuite la qualité de la photo, la composition et le sujet traité. Mais je ne vais pas plus loin que ça au vu de mon peu d’expérience mais dans l’ensemble une photo c’est comme une musique je suis plus dans l’émotionnel que dans l’esthétique technique.     
     
     Peux-tu nous parler un peu de ton travail photo ? Es-tu un adepte du post traitement ?
    Je ne peux pas appeler cela un travail photo au sens strict du terme, cela fais environ 6 mois que je me suis mis vraiment à essayer de travailler sérieusement car ayant été confronté aux critiques très constructives et parfois encourageantes sur Instagram, je me suis fixé comme objectif de monter ma propre galerie d’image et à la clé une exposition d’où le site que j’ai crée pour ça et depuis je m’auto-forme.
    Je suis loin du niveau des photographes professionnels mais j’avance à mon rythme et sans prise de tête car je n’oublie pas que c’est une passion que je vis et non un métier que je pratique ( quoi que... ). 
    Je n’étais pas un adepte du post traitement et pour dire le post traitement que je faisais avant se résumait à ouvrir la photo avec le visualiseur de windows et notamment accentuer l’exposition ou le contraire ou recadrer c’est tout. Mais depuis quelques mois, j’ai découvert Affinity ( un presque équivalent photoshop ) et là j’ai vu que l’on pouvait vraiment faire des choses sympas et notamment plus qu’enjoliver mais créer carrément des œuvres. Alors du coup maintenant systématiquement, mes photos passent sous Affinity pour voir ce que je peux en faire.
    Ce que j’adore le plus, au risque de me répéter, c’est de prendre en photo quelque chose de banal et d’en faire un nouvel objet, le plus artistique possible. Comme une sorte de seconde naissance, une sorte de réincarnation photographique. 
     
     As-tu une opinion quant au monde de la photo aujourd'hui ?
    Je ne pense pas avoir assez de recul pour me faire une opinion assez précise, mais toujours est-il, je trouve que dans ce monde, l’esthétisme normé a pris le dessus sur le naturel au sens où la photo est devenue plus une affaire de technique qu’une histoire d’inspiration. Mais c’est juste mon ressenti qui peut ne pas être objectif.  
    Mais pour ma part j’essaie d’allier la technique ( qui est importante j’en suis bien conscient ) à l’inspiration et non pas m’emprisonner dans une sorte de norme établie.  
     
      Tu aurais aimé en faire ton métier ? As-tu déjà participé à des expositions ?
    Plus j’avance dans la photo et plus j’aime et plus je me dis que j’aurais aimé en faire mon métier mais qui sait...
    Je n’ai jamais participé à des expositions et j’en crève d’envie. C’est pour cela que je travaille sur un projet d’exposition dont le thème serait de montrer ma ville sous un autre jour ( si vous vous rappelez le coucher de soleil sur le pont d’épinay ), juste pour l’exemple. Donc l’idée est de faire plein de photos de ma ville pour la sublimer et la faire sortir des clichés ( j’y travaille ) et pourquoi pas par la suite un livre Photo.
     
     Quelles sont des autres passions en dehors de la photographie ?
    Ma première passion est mon fils. Il est ma lumière et pour un photographe, quoi de plus important que la lumière.
    Je suis assez gourmand pour consacrer pas mal de temps à la cuisine, pour me concocter de bons petits plats pour moi et mes ami(e)s.
    Je suis musicien ( Guitare et percussion ) et parfois chanteur quand les voisins considèrent qu’il y’a eu trop de sécheresse, je joue avec mon groupe à l’occasion. 
    Je suis écrivain à mes heures perdues mais pour le moment j’ai comme projet d’écrire mon premier roman ( enfin j’ai déjà commencé j’espère le finir cette année si je ne fais pas le fainéant ).
    j’ai juste une maladie incurable : je suis assez Geek.  Normal ayant baigné dans l’informatique depuis pas mal de temps.  Mais bon... Cuisine + Musique + Photo + Ecriture + Informatique, ça fait pas mal de passions pour une petite tête. Mais bon elle est toujours en place.  
     Au cas ou vous voudriez jeter un coup d’œil sur mes délires musicaux c’est par ici :
    https://movies.kbshootart.com
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 18 décembre 2018, qu'est ce qui t'a amené sur ce forum plutôt que sur un autre ?
    Est-ce qu'il répond à tes attentes et/ou as-tu des suggestions quant à son contenu ?
    Je suis très heureux d’avoir posé mes valises chez vous l’air y est agréable. Même un porte poisse ne te porte pas la poisse   .
    En fait, je me disais qu’il fallait que j’apprenne de l’expérience des autres et vice versa et je voulais aussi confronter mon travail à d’autres avis afin de me situer et voir ce que je devais améliorer et dans quelle direction partir. Et je peux dire que j’ai été servi et je remercie tout le monde pour ça. 
    Quant au suggestions, j’en ai une seule pour le moment :  je me dis que lorsqu’on poste une photo on devrait mettre dans le post les Exifs. Cela permet aux autres d’avoir des indications plus précises. Ce qui permettrait aux uns et aux autres de parfaire leur connaissances et de reproduire le même type de photo.
     
     Je te remercie à nouveau Kamelus de bien avoir voulu répondre à ces quelques questions.
    Veux-tu ajouter quelque chose pour les autres membres et/ou pour les visiteurs ?
    Le plaisir fut pour moi en plus j’adore les interviews. J’espère pouvoir contribuer de quelque manière que ce soit à cette communauté fort sympathique.
    Deux photos représentent ma prédilection pour la création artistique à partir de choses quotidiennes que l’on peut prendre en photo :

     


  • F2P
    Pour étrenner cette nouvelle année, je vous propose l'interview de l'une de nos membres. 
    Elle nous a rejoint en septembre 2018 mais par sa participation très active, son humour et sa bonne humeur permanente, elle a su très vite se faire une place sur le forum photo. 
    Je vous invite donc à en apprendre un peu plus sur STF et vous adresse à nouveau nos meilleurs vœux pour cette année 2019. 
    ..........
     
     Bonjour Stf, je suis ravie que tu aies accepté de répondre à ces quelques questions. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots et nous expliquer ton pseudo ? 
     
    Bonjour Nikita et merci pour ton invitation. Donc tu veux que je me dévoile aux yeux de tous ?  
    Bon, d'accord... Stéphanie, 25 ans, sosie d'Adrianna Karembeu, mannequin et multi-milliardaire, mariée à Georges Clooney et vivant sur une île paradisiaque.   AHAHAH
    Plus sérieusement, je m'appelle Stéphanie, j'ai 37 ans et pas toutes mes dents :d . Mariée depuis 8 ans, 2 gnomes de 9 et 11 ans, 1 truc à poil ( je vous laisse deviner lol ), 2 hamsters. 
    Et 3 tatouages.   J'étais, jusqu'à il n'y a pas si longtemps, chef d'entreprise franchisé avec mon mari dans l'alimentaire. 
    Je vis sur Nantes depuis 11 ans et pas emballée. 
    Pour mon pseudo, pas trop dur hein ?  
     
    Avant de parler photo, on va parler un peu de toi. As-tu une devise, un principe de vie  ? Quelle genre de personne es-tu ? 
     
    Encore ?? Mais tu es bien curieuse dis moi ! 
    Je suis décrite comme une personne très entière et ambivalente en même temps. Non non, je ne suis pas schizo  
    Je suis à la fois forte et sensible. Je n'ai pas de juste milieu et je me donne à fond dans ce que je fais. 
    Je suis empathique, spontanée et pleine de vie, mais je peux aussi être très sérieuse limite taciturne. 
    J'aime rire et toutes les bonnes choses de la vie ! ( photo )
    Oui je suis bourrée de principes, j'ai eu une éducation à l'ancienne et j'ai un très grand respect pour notre planète. J'ai plus de mal avec l'être humain que j'ai souvent du mal à comprendre. 
    J'ai un coté trop gentil qui m'exaspère, un autre franc qui exaspère.  
    Je n'ai pas de devise, mais je pense que la vie est bien faite, qu'on a rien sans rien et qu'on paie ce que l'on fait ! 
    D'une manière ou d'une autre... 
     
     Quand et comment est née ta passion pour la photographie ?
     
    J'ai toujours aimé faire des photos. Mais sans penser forcément à acheter un bon appareil. Mon téléphone portable me suffisait et fait de bons clichés. 
    J'ai arrêté de travailler, beaucoup plus de temps pour envisager mieux et je me suis lancée. Cela fait moins d'un an. 
     
     À part la photo, tu as d'autres passions/ loisirs etc... ? 
     
    Oh que oui ! Je suis une fada de l'eau et de tout ce qui y touche de près comme de loin.  
    J'adore le bateau, la voile, le canyoning, le surf que je pratique tous les étés dans ma région préférée. Pour moi, l'eau, c'est la base de la vie ! 
    J'aime la danse aussi, que j'ai beaucoup pratiqué étant plus jeune, mais que j'ai dû abandonner aussi. Je voulais rentrer en école de danse mais la vie en a fait autrement. Cela sera mon plus grand regret. 
    J'ai toujours fait un peu de sport, je m'entretiens quoi ! 
     
    Comment te définirais-tu en tant que photographe ? Es-tu une instinctive ou es-tu du genre à tout préparer à l'avance ? 
     
    Aie..., et bien les deux !  
    Je peux partir spontanément comme ça, avec le minimum ... Comme je peux réfléchir à ce que je veux faire et préparer à l'avance. 
    Cela ne t'aide pas hein ?  
     
     Quels sont les domaines photographiques que tu préfères ? Et ceux qui ne t'attirent pas du tout ? 
     
    Au début, je n'étais pas du tout attirée par la macro. Et puis, je suis arrivée sur ce forum et j'ai vu des photos si belles et si bien prises. Je ne pensais pas qu'on pouvait avoir une telle netteté, de tels détails, et ça m'a donné envie de gratter un peu. 
    Maintenant, j'adore. 
    J'aime aussi les beaux paysages, les couleurs douces, le noir et blanc et le nu pour les courbes et les lumières. 
    J'ai du mal avec les photos animalières et les portraits. 
     
    As-tu une culture photographique ? Y a t-il des photographes plus ou moins connus dont tu admires le travail ?
     
    Absolument pas ! Désolée Nikita, suis pas assez calée pour ça. Je suis encore au stade apprentissage. 
     
    Que regardes-tu en premier lorsque tu critiques une image ? La technique ? 
     
    Je ne regarde pas, je ressens.  Je laisse d'abord ma première " intuition " parler, et ensuite je regarde en détail. Je me suis déjà vue changer de pages et revenir après sur une photo pour avoir un autre ressenti ou pas. 
    Cela va donc souvent être la compo au premier abord et les couleurs. 
     
    André Kertész a dit : " Ce n’est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe ". Tu en penses quoi ? 
     
    Connais pas ce monsieur. 
    Je te dirais que l'un ne va pas sans l'autre. Le photographe choisit un sujet qu'il embellit de son point de vue. Nos points de vues étant différents sur un sujet commun.
    Mais peut être dis-je n'importe quoi.  
     
     Tu es membre du forum depuis le 18 septembre 2018. Qu'est ce qui t'a donné envie de t'inscrire ici ? En es-tu satisfaite ? As-tu des suggestions quant à son contenu ?
     
    Et bien je voulais apprendre, avec des personnes calées et prêtes à perdre un peu de leur temps   et je vous ai trouvé sur Google.
    Je ne voulais pas d'un gros forum où les images se perdent dans le nombre et où on a peu de commentaires, alors j'ai toqué à votre porte.  
    Je suis satisfaite du forum et de ses membres.  
     
     Je te remercie encore d'avoir bien voulu te prêter au jeu de l'interview Stf.   
    Tribune libre : Tu veux ajouter quelque chose pour les membres et/ou les visiteurs ?  
     
    Mais de rien Nikita, ta soif de savoir est-elle remplie ??   
     
    Oui j'ai oublié de dire que j'adorais taquiner !! Et qu'un peu d'humour ne tue pas !   
    Merci à tous ( et plus particulièrement à Photoc et Tchotcho ) de prendre le temps de nous expliquer et de nous faire avancer, à nous les novices. 

     

     
    Ce que j'aime  


  • F2P
    Pour ce mois de décembre 2018, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos modérateurs.
    J'ajouterai qu'il a été notre premier modérateur lors de la réouverture du forum photo en juillet 2017.
    C'est également un photographe talentueux dont les portraits sont toujours pleins de poésie et de délicatesse. 
    Je vous invite donc à parcourir cette interview de Benth, que je remercie pour son implication dans la vie du forum. 
    ......
     
    Bonjour Benth. Tout d'abord, je te remercie d'avoir accepté cette interview. Peux tu te présenter à nous en quelques mots ?
    Benoît, bientôt 39 ans, marié, un enfant et un chat ( depuis peu ).
    Je réside à côté de Troyes où je suis chargé de statistiques dans un organisme de service public.
    Ça me laisse donc beaucoup de temps pour les loisirs et la photo.  
     
    Tu es inscrit sur le forum photo depuis le 17 juillet 2017 et tu es l'un de nos modérateurs. Qu'est ce qui t'a donné envie de t'impliquer dans la vie du forum en acceptant ce rôle ? 
    J’étais modérateur sur un autre forum photo qui était en train de mourir.
    Quelqu’un m’a parlé de forumdephotos. Je m’y suis inscrit et ai trouvé l’ambiance sympa.
    Le fait de repartir de zéro et de s’investir dans son lancement m’a également attiré.
    Quand Kryston m’a proposé de devenir modérateur, j’ai naturellement accepté.

     Parlons un peu de photographie. Tu en fais depuis longtemps ? Comment est née cette passion ?
     J’ai commencé la photo en 2009. À un retour de vacances, je me suis aperçu que toutes mes photos étaient ratées.
    Pensant que le reflex que je venais d’acheter allait me garantir de ramener de superbes clichés, j'ai été forcément très déçu :(
    Désirant comprendre de mes erreurs, j’ai donc commencé à lire la notice de l’appareil ( si, je vous jure ), me documenter sur Internet et en particulier sur les forums.
    De fil en aiguille, ma passion est née.
     
     Tu nous régales de tes portraits mais il t'arrive également de poster dans d'autres rubriques. Y a t-il certains domaines qui ne t'attirent pas du tout et si oui peux-tu nous expliquer pourquoi ?
    J’ai commencé par le paysage, puis la macro, l’architecture et maintenant c'est vrai que je fais pas mal de portrait.
    C'est avant tout car il est plus facile, à mon sens, de se renouveler dans cette discipline.
    Cela me permet également de me perfectionner en retouche.
    La macro/proxy, j'en ai fait beaucoup à une époque mais au bout d’un moment, on retrouve toujours les mêmes sujets sur les mêmes spots avec la même lumière.
    La quête de spécimens nouveaux ( en faune et flore ) demandent beaucoup de recherche et de patience.
    J'étais un peu lassé de partir parfois des heures pour revenir sans photo.
    J'adore la photo de paysage mais en habitant dans l'Aube, difficile de se faire plaisir régulièrement.  Idem en architecture.
    Pour résumer, tout m’intéresse dans la photo.
    Je ne me fixe aucune limite. Ma femme, en revanche, m'en a fixé une : le nu.  
     
    Tes images, surtout les portraits, sont toujours très soignés. Peux-tu nous parler un peu de ta façon de travailler, que ce soit directement à la prise de vue mais aussi en post traitement ?
    J’ai toujours la même méthodologie.
    Je conviens d’un lieu avec le modèle et lui donne une ambiance générale.
    Parfois, je lui envoie quelques exemples de photos.
    Je n’aime pas fixer un thème précis. Les grosses mises en scène, qui laissent peu de place à l’improvisation, ne m’attirent pas du tout.
    Lors de la séance, je cherche des endroits où la lumière et l’environnement sont sympas.
    Je montre au modèle les poses que je veux mais je lui laisse aussi une grande part de liberté.
     
    Petite parenthèse technique : j'ai un 35mm, un 85mm ( en cours de vente ) et un 135mm mais je shoote pratiquement exclusivement avec ce dernier.
    J'adore son rendu et le fait qu'on puisse jouer avec les flous d'avant et d'arrière plan.
    J'ai essayé lors d'une séance de m'imposer l'utilisation du 35 mais je n'ai pas aimé. Fin de la parenthèse.
     
    Au bout d’une dizaine de prises de vue, je montre le résultat ( en général, ça met en confiance ) et explique dans les grandes lignes comment sera l’image finale.
    Ensuite, on change de lieu, parfois de tenue et on recommence. Une séance dure environ une heure.
    Je privilégie la lumière naturelle mais il m’arrive de travailler au flash ( bol beauté )
    Au niveau du traitement, j'applique les techniques classiques et modernes de retouche la peau ( split frequency, dodge & burn, etc...) et travaille beaucoup sur la colorimétrie et les courbes.
      
     Tes modèles ont toujours l'air très naturelles et à l'aise sur les clichés. Quelle est la recette pour les mettre tout de suite dans de bonnes conditions pour un shooting ? 
    Tout le mérite leur revient.
    Je ne fais qu'être très sélectif dans mes collaborations et ne contacte que des modèles expérimentés et dont j’apprécie le book et le style.
    Il faut que je sente qu’on apprécie mon travail également. Si la première expérience a été concluante, j’aime renouveler les séances.
     
     En dehors de la photographie, as-tu d'autres passions ? 
    Oui, la course à pied ou le running comme on dit maintenant. ^^
    J’ai commencé par un programme pour courir 30 minutes sans interruption.
    En mai dernier, j’ai couru mon premier semi-marathon.
    Comme quoi, avec un peu de motivation, on peut faire des trucs incroyables.
     
     Lorsque tu critiques une image, quels sont tes critères de jugement ?
    J’essaie d’être exigeant sans être cassant.
    Je regarde en premier la technique ( mise au point, cadrage, expo, etc...).
    Ensuite, je m’attarde sur le reste ( composition, sujet, traitement, colorimétrie ).
    Ça prend du temps de bien analyser une image et il m’arrive d’en manquer par moment.
     
     Crois-tu qu'il soit possible de nos jours de vivre de cet art ?
    Si on est bon et très motivé, je pense que c'est possible même si c’est de plus en plus difficile.
    Il me semble primordial d’avoir un bon réseau avant de se lancer.
    Dans la photo sociale, la concurrence est rude et les clients n’ont malheureusement par notre œil.
    Ils choisissent un photographe en fonction du tarif de la prestation et pas forcément en fonction de son talent.
    On m'a déjà proposé 100€ pour couvrir un mariage de A à Z....
     
      As-tu des suggestions quant au forum photo ? Y a t-il des choses que tu aimerais y trouver en plus de ce qu'il y a actuellement ? 
    Je trouve que le forum est très complet par son contenu et ergonomique dans sa forme.
     
     Je te remercie encore Benth de bien avoir voulu répondre à ces quelques questions afin que nos membres te connaissent davantage mais également pour ton investissement dans la vie interne du forum. As-tu quelque chose à ajouter, un message à faire passer aux autres membres ou aux visiteurs ? 
     Merci pour l’interview.
    Longue vie au forum et vive la photo !



  • F2P
    Ce mois-ci, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur celui qui nous régale dans les domaines du paysage, de l'animalier mais qui se frotte également aux autres sujets de temps en temps avec talent. Il s'est fait désiré mais nous avons enfin réussi à le convaincre de nous parler un peu de lui. 
     Voici l'interview de  l'un de nos membres les plus actif : Jaf84. 
     
    ..........
     
    Bonjour Jaf84.  Je te remercie de bien vouloir répondre à ces questions qui permettront aux membres du forum photo de te connaître davantage. 
     
    Mais de rien , d’autre avant moi se sont mis à nu . Donc je me déshabille sans trop de problème .
     
    Peux-tu te présenter  en quelques mots  et nous expliquer d’où vient ton pseudo ? 
     
    Donc , moi c’est Stéphane , comme vous aurez pu deviner. Je suis un jeune breton de 48 ans, en exil dans le Vaucluse . Un long périple vous me direz , mais que ne ferait on pas par amour . Mon pseudo, je l’avais adopté sur un autre forum, et par manque d’imagination, j’ai utilisé le nom d’un logiciel qui me prenait la tête :  jaf ( just another  flasher). Un logiciel pour flasher les Rom d’un téléphone portable, et le département 84 . ( Il ne s’est pas cassé la tête le gars  )
     
     Quand as-tu commencé la photographie ? Peux-tu nous expliquer ton parcours ? 
     
    Ben , en tant que breton , je pourrais dire que je suis tombé dedans tout petit . Pas si petit que cela en fait . 
    C’est vers l’âge de huit ans , que mon oncle m'a fait entrer dans sa chambre, elle était noire, une seule lueur glauque et rouge éclairait la pièce . Une machine bizarre éclairait une feuille blanche à la manière d’une diapositive. Cette feuille blanche fut jetée dans un bain et là : révélation ( c’est le cas de le dire ), j’ai su que la photographie me plairait . Malgré ce fait ma pratique ne se fait pas de suite . Je ne compte pas les jetables et polaroid. Mon premier reflex argentique, il y a 25 ans pour la naissance de ma fille, cependant cela ne fait que 10 ans que je pratique de plus en plus assidûment .
     
     Quels sont tes domaines de prédilection en photographie et ceux qui ne t’attirent pas du tout ?
     
    Je n’ai pas de domaine de prédilection. J’aime toucher  à tout . Mais de temps à autre, j’aimerais bien en avoir un . 
    Quand tu as un domaine, tu ne sors que le matos spécifique pour une sortie prévue, n’en n’ayant pas tu es obligé de tout prendre et à chaque sortie .
    Même si je touche plus souvent au paysage et que je ne me frotte pas au nu .
     
      Peux-tu nous parler un peu de ta façon de travailler lorsque tu fais une photo ? 
     
    Tu veux connaitre tout mes secrets ??? 
    En général, c’est l’instinct qui prend le dessus.  Même si souvent je me force à tourner, à changer de point de vue, à multiplier les photos, pour ne garder que le meilleur ( c’est les plus rares ) .
     
      Lorsque tu critiques une photo, tu regardes en tout premier lieu la technique ou passe t-elle après l’émotion ? 
     
    Je préfère souvent l’émotion. Après tout c’est le principal. 
    Le ressenti, l’émotion, priment souvent sur la technique, qui me manque de toute façon. 
     
    Qu’est ce qu’un bon photographe pour toi, à l’heure où tout le monde fait des photos ? 
     
    C’est vrai qu’on en voit des photos … 
    Mais être un bon photographe est plus rare . 
    Pour moi ce sera le gars qui aura réussi à me mettre la larme à l’œil et en plus avec de la technique .
     
     As-tu déjà participé à des expositions ? Aimerais-tu vivre de ton travail photographique ? 
     
    Non jamais, et ne suis pas tenté pour l’instant . Quand je saurais faire des photos peut-être. 
    Pour en vivre, c’est de plus en plus dur justement avec toute ces possibilités d’immortaliser l’instant, alors non .
     
     Outre la photographie, as-tu d’autres passions ? 
    Tout ce qui peut s’allier avec la photo . 
    Les balades en motos, la randonnée, les vieilles pierres, rester des heures à regarder la mer ou les étoiles ( même si je n’en connais aucune ) .
     
     Tu es inscrit sur le forum depuis le 26 décembre 2017, en es-tu satisfait ? As-tu des suggestions quant à son contenu ? 
     
    Pour le moment,  je trouve le forum clair simple et ergonomique. Ne changeons rien .
     
     Je suis ravie que tu aies accepté de passer sur le grill et je t’en remercie encore Jaf84. As-tu quelque chose à ajouter, à dire aux membres du forum ou aux visiteurs ? 
     
    Moi moins, maintenant j’ai des brûlures sur les fesses, et ça sent le roussi.
     À dire aux autre membres ? Simplement merci de nous accueillir avec gentillesse et bonhomie, l’intégration parmi vous fut un plaisir . 
    ......
    Ma région d'accueil : 

    Ma région natale : 

     

  • F2P
    Ce mois-ci sur le forum photo, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres : Bernard59. 
    Bernard est aussi l'un des rares membres a avoir osé relever le défi de l'été en sortant de ces domaines de confort pour se confronter à la difficulté de certaines prises de vue. 
    Il est aussi actif en nous présentant ses images et en apportant son avis sur celles des autres. 
    Un grand merci donc à lui pour sa participation à la vie du forum et pour sa constante convivialité. 
    ..........
     
     Bonjour Bernard59. Je te remercie d'avoir accepté cette interview afin que nos membres te connaissent davantage.
     Peux-tu te présenter à nous en quelques lignes ?
    Ça y est. Je regrette déjà d’avoir dit oui à l’invitation : il faut parler de soi. En restant un peu plus sérieux je suis quelqu’un de réservé, voire timide. 
    Je vais avoir 57 ans et je suis déjà grand père, une fois.
     
     Est-ce que tu pratiques la photographie depuis longtemps ? Comment cette passion est-elle née ?
    Mon premier appareil photo ( je passe sur le polaroïd première génération ) m’a été offert par ma grand-mère. Je l’ai peut-être encore dans un carton. Un 24x36 Rollei avec un objectif qui se dépliait sur le devant, une cellule intégrée. Entièrement manuel, il fallait régler ouverture, vitesse et mise au point. Elle considérait, à juste titre, que c’était un bon apprentissage. Pour les photos de sport ou de scènes de rues, c’était un peu compliqué ! Mais cela permettait de comprendre les bases de la technique. Je m’étais même essayé ensuite à quelques rudiments de développement et tirage en noir et blanc. 
    Bien des années après, je suis passé au réflex, toujours argentique. Puis il y a eu une période de vide qui a correspondu sans doute par hasard à l’arrivée du numérique. Le passage au numérique s’est fait avec un compact reçu en cadeau. J’avais personnellement du mal à franchir le pas du numérique. Je ne comprenais pas et ne comprends toujours pas, comment un truc avec des bazars de pixels pouvait donner un résultat d’une finesse, d’un grain aussi fin qu’une émulsion composée de grains chimiques. Le résultat était surprenant. Ma réticence était vaincue et j’ai repris la pratique. Ensuite la conjonction de la baisse des prix sur les reflex et de l’assouplissement de ma trésorerie personnelle, m’ont permis d’investir et laisser de côté le compact dont le zoom défaillait. La pratique de la photo s’est alors intensifiée. 
    Quand on a un nouveau jouet, on en profite !
     
     Quels sont tes domaines préférés et ceux qui t'attirent moins, voire pas du tout ? 
    Mon domaine préféré est dans doute l’architecture. Sans parler de photographie, j’aime déjà visiter des monuments. 
    Ensuite, capter des lignes, des perspectives, des lumières, des courbes, des ambiances me plait beaucoup. J’ai l’impression que plus je pratique dans cette catégorie et plus je me rends compte que c’est un domaine exigeant, où il faut être précis, où un tout petit changement d’angle de vue peut modifier complètement le résultat et susciter ou non une émotion, captiver le regard.
    Le paysage ensuite bien évidemment. J’ai quand même le droit de graver de temps en temps sur la carte mémoire quelques souvenirs de voyages, au risque légitime de faire une carte postale, si elle est bien réalisée. Mais surtout c’est regarder la nature, vouloir profiter de sa beauté. Saisir un instant, capter une lumière ou un ciel tourmenté.
    J’aime bien aussi faire quelques portraits, mais en mode furtif, volés au téléobjectif.
    Le noir et blanc me semble difficile mais m’attire de plus en plus.
    Macro : je n’ai pas l’équipement mais il n’est pas impossible que je m’y intéresse un jour. C’est sans doute un grand terrain d’amusement et de découvertes à explorer !
    Le sport : il faudrait déjà que j’aime le sport !
    Photos de rue : c’est un sujet que j’ai beaucoup de mal à aborder. Je trouve qu’il y a sur le forum des choses formidables, mais je n’ose pas en faire la moitié. J’ai l’impression que prendre des personnes en photo dans la rue nécessiterait que j’aille leur parler, discuter avec eux. Et là, ma timidité joue contre moi.
    Nu et charme : tout un art, mais il me faudrait un modèle et là aussi communiquer avec lui.
     
     Comment qualifierais-tu ton travail photographique ? Tu es un instinctif, un organisé ? Tu bosses beaucoup en post traitement ?
    J’ai parlé de nouveau jouet à propos du changement d’appareil. J’ai déjà un véritable plaisir à utiliser l’appareil. La technique, celle d’un appareil photo ou d’un autre instrument, me fascine. La beauté des verres de l’objectif, les réglages du boitier, l’œil que l’on colle au viseur, la photo que l’on imagine, que l’on espère … 
    Ce plaisir de l’appareil en main et les réminiscences de mon premier appareil font que je ne travaille jamais en mode automatique, sauf exceptions rarissimes. Je passe sans doute plus de temps à faire une photo, mais c’est celle que je veux. C’est moi le maître de l’appareil. Mais pourquoi alors je n’obtiens pas toujours le résultat attendu …Serait-il rebelle à ma volonté ?
    Instinctif ou organisé ? Les deux mon capitaine ! Cela dépend des circonstances. Parfois je pars avec le matériel sans savoir ce que je vais trouver et donc ce que je vais pouvoir sortir comme photo.
    Parfois au contraire, je pars en ayant une idée de ce que je veux faire, du lieu que je vais explorer. Ensuite le résultat final ne correspond pas toujours à ce que j’attendais. 
    Et puis rien n’empêche de partir avec une idée en tête, organisé, et de revenir avec autre chose sur sa carte mémoire, instinctif.
     
    Ma position sur le post-traitement a beaucoup évolué. 
    Au début je ne voulais pas traiter les images captées par l’appareil. J’avais un sentiment de triche par rapport à la prise de vue. Quand je donnais mes pellicules chez le photographe, je devais attendre pour récupérer les tirages papiers : pas de modifications possibles. Le couperet tombait, cruel et inflexible. Ensuite j’ai compris une chose : si ma photo était mauvaise à la prise de vue, je ne pouvais pas la rendre bonne en post traitement. Il ne s’agissait donc que de la développer, de prendre la place du laboratoire au temps de l’argentique, ou de modifier à posteriori et jusqu’à un certain point quelques réglages de l’appareil photo. Ce n’était pas une falsification de la prise de vue, mais une amélioration, une technique complémentaire. 
    Je ne traite pas l’intégralité de mes photos, loin de là ! Mais sur celle qui me semblent dignes d’un quelconque intérêt : oui.
     
     Qu'est-ce qu'une photo réussie pour toi ? 
    Alors là pour le coup ma réponse est très instinctive. 
    Une photo réussie pour moi est une photo qui suscite une émotion, qui captive mon regard, qui emprisonne mon œil lequel a alors du mal à s’en extraire. 
    Je donnerais la même réponse pour d’autres formes d’art : peinture, sculpture, musique … 
    Ensuite on peut essayer de s’interroger pourquoi l’émotion est présente, pourquoi j’ai plaisir à m’attarder sur telle ou telle photo. C’est sans doute plus facilement analysable pour moi dans les arts visuels que dans la musique.
    En matière de photographie, mes yeux de petit amateur dilettante ont du mal à se soustraire entièrement de la technique. Si c’est grillé cramé, si c’est tout composé n’importe comment, si c’est tout flou sans que ce soit un effet recherché et cohérent…, oserais-je dire que c’est raté, ce serait déjà porter un jugement de valeur et je ne suis pas sûr d’en avoir la capacité, mais je peux dire que ça ne suscite pas d’émotion en moi.
     
    As-tu une culture photographique ? Y a t-il des photographes dont le travail te plait particulièrement ?
    Non, très peu pour ne pas dire inexistante. Une exposition, un site internet, un livre qui traîne dans telle bibliothèque ou librairie, je regarde, j’observe, je tente de me nourrir. Mais ma culture s’arrête là.
     
     Que penses-tu du monde de la photo aujourd'hui ? 
    Je risque de répondre à coté de ta question, de faire un peu de hors sujet.
    Nous sommes dans une époque où tout le monde produit des images. Téléphone, tablette, compact, bridge, reflex. Les moyens sont multiples et à la portée du plus grand nombre, ne serait-ce que par le téléphone. Je fais partie de ceux-là.
    Quelques personnes moins nombreuses font des photographies. Un truc qui sort de la simple traduction par pixels interposés de ce que la rétine a perçue rapidement parfois même sans s’arrêter. J’ai l’impression d’essayer de faire partie de ceux-là.
    Ensuite il y a la belle photo, la photo réussie. Le nombre de candidats à ce résultat se réduit encore. Si j’étais sûr d’en sortir une de temps en temps je serais content.
    Ensuite il faut passer au niveau professionnel. Et la question va se poser : c’est quoi un photographe professionnel ? Je pense que comme dans toute discipline, qu’elle soit artistique ou non, cela s’apprend. Ensuite il y a le talent, le don artistique qui peut être subjectif ; on ne peut pas plaire à tout le monde.
    Suite à une petite discussion avec un photographe professionnel, j’ai eu l’impression que le milieu est très concurrentiel, qu’il y a un peut de tout. Mais qu’il faut espérer que les bons sortent toujours leur épingle du jeu.
     
    As-tu déjà participé à une exposition ? Dans le cas contraire, cela te plairait ? 
    Première question : non.
    Deuxième question : oui. Ce qui me plairait encore plus c’est de pouvoir produire des photos dignes d’être exposées !
     
     Photographiquement , que peut-on te souhaiter pour l'avenir ? 
    Continuer à progresser. Et le chemin qui reste à parcourir est vaste et captivant !
    Ensuite c’est aussi une question de temps libre, qui parfois manque cruellement.
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 24 octobre 2017, tu as relevé le défi de l'été haut la main. Que t'apporte le forum et y vois-tu des choses à améliorer ? 
    Haut la main, haut la main … facile à dire ! Cela n’a pas été sans difficultés mais j’ai trouvé que l’idée de son sujet était plein d’intérêt. Un joli défi. Comme tu l’as dit dans le forum : « Cela va nous faire sortir de nos domaines de confort. ». S’obliger à travailler des domaines qui ne sont pas ceux de prédilection était un challenge, un moteur. C’est cela que peut m’apporter le forum. Et même dans mes sujets favoris, regarder les photos des autres, recevoir les critiques sur les miennes sont des bons outils pour progresser, le tout dans la convivialité.
    Une idée ? Mais je ne sais pas dans qu’elle mesure elle est réalisable et digne d’adhésion de la part des membres : une rubrique « Sortie photo » ou les membres d’une même région ou d’ailleurs pourraient organiser une rencontre sur le terrain.
     
    Je te remercie à nouveau d'avoir bien voulu répondre à ces quelques questions Bernard. As-tu quelque chose à ajouter, à dire aux membres et/ou aux visiteurs pas encore inscrits ? 
    Oui. Inscrivez-vous. N’ayez pas peur. Venez participer en regardant et en postant commentaires et photos ! Soyez acteurs de ce sympathique forum, faites-le vivre : c’est comme cela qu’il pourra vous apporter beaucoup. 
    ..........
    J’ai choisi deux photos sans prétentions, plus pour ce qu’elles représentent pour moi que pour leurs qualités intrinsèques.
    L’église de Lichères : photo un peu dans la rubrique architecture. Je l’ai choisie pour la simplicité du lieu. Une petite église, avec la pureté de ses lignes romanes, perdue au milieu des champs, baignée par une nature calme.

    Bord de mer : juste un peu d’eau, quelques carrelets. Mais c’est sur mon lieu de vacances, de détente dans une petite station pas trop touristique. C’est de cette plage que partent catamarans et planches à voiles, poussés sans autre bruit que celui du vent


  • F2P
    Ce mois-ci sur le le forum photo, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur Carole, l'une de nos membres. 
    Elle nous fait souvent voyager grâce à ses photographies de rue mais également grâce à ses images de la nature qui l'entourent. 
    Un grand merci donc à Carole qui a bien voulu prendre le temps de répondre à ces quelques questions. 
    .......
     
    Bonjour Carole. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ?
    J' ai 53 ans. Je suis née à Nancy et j' ai des origines espagnoles du côté paternel.
    Je suis éducatrice spécialisée de formation, titre bien pompeux pour moi qui ne me considère spécialiste de rien et en perpétuel apprentissage.
    Je n'ai pas d'enfants par choix.
    Je voyage en bateau depuis une quinzaine d'années avec mon " rosbif " de compagnon. Ben, ils nous appellent bien les " froggies ". 
    Les retours s'avérant à chaque fois plus difficiles ( mais il faut bien assurer le quotidien et renflouer la caisse de bord ) et l'envie de repartir de plus en plus pressante, j' ai décidé, il y a 6 ans, de tout plaquer.
    J' ai donc lâché mon boulot ( je n'en pouvais plus du diktat de l'institution avec laquelle j'étais souvent en désaccord ), vendu mon appartement ( pour financer ma participation à ce projet ) et embrassé les êtres qui me sont chers avant de larguer les amarres pour une durée indéterminée.
     
    D' où t' es venue la passion de la photographie ? Tu la pratiques depuis longtemps ?
    Bien qu'ayant un appareil photo depuis l'adolescence, je ne m'y suis jamais réellement intéressée, considérant cette activité plutôt comme un agréable passe- temps ponctuel.
    Mon intérêt s'est révélé il y a environ 2 ans.
    À ce jour, je sors rarement sans lui tout en me laissant le choix de l' utiliser ou pas.
     
    As-tu d'autres passions en dehors de la photo ?
    Les voyages bien entendu... 
    Et puis il y a la nature, j' aime m' y balader, m' y plonger et la contempler afin de découvrir ses multiples facettes.
    Souvent elle m' apaise mais je la sais aussi imprévisible, violente et indifférente. Je salue sa faculté de me remettre à ma place.
    L' être humain en abuse, il cherche à la dominer et n' y parvenant pas, à la détruire. Mais peu lui importe puisqu'elle aura toujours le dernier mot.
    Ensuite vient la lecture que j'adore. Sur le bateau, l' espace étant restreint, j' ai dû adapter pour ne pas qu'il coule. Je télécharge donc des livres que je transfère sur une liseuse électronique.
    Si tu as des bons plans @Perceval, je suis preneuse.
    Et enfin, la peinture à laquelle je m' adonnais avant mon départ et que j' aimerais reprendre à mon retour.
     
    Quels sont tes domaines préférés et ceux qui ne t'attirent pas du tout ?
    La rue ( j'en explique les raisons plus bas ), l' animalier, le paysage, le style graphique et le noir et blanc me plaisent plus particulièrement.
    Néanmoins, je reste ouverte à d'autres domaines... La pose longue m'intrigue.
    Seul le nu ne m'attire pas.
     
    Quel genre de photographe es-tu ? Une instinctive ou au contraire, quelqu'un qui prépare tout à l' avance ?
    Plutôt une instinctive. Je ne prépare pas grand chose à l'avance si ce n'est la définition du genre et encore, il m' arrive en fonction des conditions de passer du coq à l’âne dans la même journée.
    Quand ça m' est possible, je reviens à certains endroits pour refaire où améliorer mes prises de vue.
     
    Qu'est ce qu'une photographie réussie pour toi ? Tu privilégies l'émotion ou la technique lorsque tu critiques une image ?
    Une photo qui suscite une réaction, qui m' informe, me fait réfléchir, me dérange, où bien qui m' émeut, me fait rire, me charme et me fait rêver.
    Je privilégie l'émotion.
    La technique me faisant défaut, je ne me sens pas légitime pour émettre une critique de ce point de vue. Mais j' apprends, petit à petit.
    J' aime l' alternance entre théorie et pratique avec bien entendu, une préférence pour cette dernière, j’ exerce mon œil.
    C'est une activité dense, son apprentissage demande une structure et du temps. Elle m’ incite à une observation plus pointue de mon entourage et m' oblige à canaliser mon impatience.
     
    Y a t-il des photographes qui t'inspirent, dont tu admires particulièrement le travail ?
    J' ai très peu de culture photographique. Je connais quelques noms : Cartier-Bresson, Doisneau, Arthus-Bertrand...
    Mais il y en tout de même un auquel je me suis plus particulièrement intéressée qui est Raymond Depardon dont j' apprécie aussi les reportages.
    J' aime la photographie humaniste qui révèle l' être humain dans son environnement et sa vie quotidienne. Celle qui sert également à témoigner et à dénoncer les injustices, la souffrance, l' absurdité et à comprendre la vie des hommes de par le monde.
    J' ai du respect pour les photographes de guerre, je trouve courageuse leur confrontation à la pire des horreurs.
     
    As-tu déjà participé à des expositions ? Aimerais-tu le faire au cas où ?
    Jamais. Ça ne me déplairait pas mais pour le moment, je ne me sens pas suffisamment compétente. Plus tard, peut-être.
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 1 janvier 2018, quelle est ton opinion à propos du forum? Tu en es satisfaite ?Y a t-il des choses que tu souhaiterais y trouver en plus ?
    Cette inscription fut une bonne résolution de début d'année. J' apprécie ce forum que j'ai découvert grâce à @Canonier que je salue au passage.
    Son ergonomie, ses différentes rubriques et ses tutoriels de qualité me satisfont et m' aident à avancer.
    Son ambiance y est conviviale et ses membres bienveillants. C' est primordial.
    De plus, il y a quelques vedettes qui outre leurs compétences photographiques me font bien rire. 
     
    Que peut-on te souhaiter pour l'avenir ?
    De conserver la santé et le moral, ce que je vous souhaite également.
     Que  l' équipage et le bateau tiennent bon la barre et le vent lors des futures navigations qui progressivement nous ramèneront en France, point de départ que nous espérons atteindre l'été prochain.
     
    Je te remercie d'avoir joué le jeu de l'interview Carole. Veux tu ajouter quelque chose? Transmettre un message aux autres membres ou aux visiteurs ?
    C'est moi qui te remercie.
    Je tiens aussi à remercier le staff et tous les copains photographes pour la qualité et la variété de leurs réalisations ainsi que pour leurs commentaires assidus et constructifs. 
    Je m' excuse quant à la rareté de mes retours concernant les animaux photographiés en captivité mais je n' y arrive pas, ça me noue les tripes.
    Voili, voilà.
    Bon vent à tous ! Et vive la photographie !  
    ........
    Deux photos faites au Guatemala.
    Une scène de rue : Conversation 

    Une libellule : L'ombre d'elle-même :


  • F2P
    C'est l'interview de l'un des modérateurs du forum photo que vous allez pouvoir lire ce mois-ci. 
    Un modérateur qui est également très actif comme photographe dans de nombreuses rubriques, que ce soit en nous présentant ses photos ou en commentant celles des autres membres. 
    Je vous propose d'en apprendre un peu plus sur monsieur Citrange, alias Porte-Poisse.  
    ..........
     
    Bonjour Porte-Poisse. Je te remercie d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions.
    Tout d'abord, peux-tu te présenter à nous et nous expliquer également d'où vient ton pseudo pour ceux qui ne le savent pas ? 
    Bonjour et merci à toi de me l'avoir proposé.
    Je m'appelle Vincent, j'ai 45 ans, j'ai deux superbes enfants ( normal ce sont les miens ). Je réside actuellement dans la Drôme ( 26 ) et comme chacun le sait, je suis expert en identification de la faune et de la flore et un gaffeur fini ...  
    Mon pseudo me vient de mes débuts dans le monde de l'évocation médiévale. J'ai débuté dans une troupe d'archers et ce qui est bien lors des reconstitutions de batailles, c'est que les archers ne meurent pas... enfin jusqu'à mon arrivée ...
    Le capitaine de la troupe, archer également, et une figure de ce milieu depuis déjà de longues années m'avait placé à ses côtés pour cette première pour m'accompagner. Mal lui en a pris ! Car le bougre s'est fait occire durant l'assaut !!! Du coup à l'issu, il m'a surnommé Porte-Poisse et c'est resté. 
    C'est devenu mon nom médiéval et mon pseudo pour ma vie sur le web.
     
    Depuis combien de temps fais-tu de la photo ? D'où t'est venue cette passion ?
    J'ai débuté la photo en avril 2014 par accident. Le parrain de mon fils m'a donné son ancien reflex : un Canon EOS 40D. Au vu des premières photos, je me suis demandé quel était l'intérêt d'utiliser ce type d'appareil si le résultat était aussi médiocre. Je me suis donc remis en question en me disant que j'avais dû passer à côté de quelque chose. Je me suis mis à potasser le manuel et à me documenter sur le net et j'ai ouvert les portes d'un nouveau monde en découvrant la puissance du reflex et les possibilités offertes par le format raw. Plus j'avançais dans mes recherches et plus j'avais envie d'en apprendre et d'expérimenter. Une passion était née ...
     
     Quels sont tes domaines de prédilections en photographie ? Y en a t-il qui ne t'attirent pas ? 
    Mon niveau en photo est trop faible pour prétendre avoir des domaines de prédilections. Toutefois, il y a deux domaines qui me plaisent particulièrement, ce sont le noir et blanc et la macro. À l'opposé, je ne suis pas attiré par la photo de rue et de charme pour la même raison dans les deux cas et qui est l’interaction avec l'autre qui me met énormément mal à l'aise.
     
     Quand tu critiques une photo, que regardes-tu en tout premier ? La technique, le sujet, l'émotion qui s'en dégage  ? 
    Lorsque je commente une photo, je pars du global pour aller vers le détail. C'est donc l'émotion qui se dégage de l'image qui est mon point de départ.
     
    Comment qualifierais-tu ton travail photographique ? Quel genre de photographe es-tu ? 
    Je suis un " photographe " instinctif. Par conséquent,  je ne prépare jamais mes prises de vues à l'avance. C'est l'émotion induite par une lumière, une couleur, un détail, ... qui va faire que je vais déclencher ou pas.
    J'ai conscience aujourd'hui que malgré tout pour progresser, il faut que je prenne plus de temps, si ce n'est en amont, tout du moins lors de la prise vue.
     
     Une photographie réussie pour toi, c'est quoi ?
    Question difficile car je ne suis pas qualifié pour y répondre.
    À mon niveau, je dirai qu'une photo est réussie à partir du moment où elle déclenche quelque chose, que ce soit une émotion ( positive ou négative ) , un intérêt, une réflexion, ...
     
    As-tu d'autres passions en dehors de la photo ? 
    Les passions ne manquent pas mais le temps oui  et je suis obligé de me limiter.
    Mes principales passions sont l'évocation historique ( médiévale et renaissance ) , l'aéromodélisme et la moto. Même si pour cette dernière ça fait bien ( trop ) longtemps que je m'y suis adonné.
    Sinon, j'aime la randonnée, la pêche au coup et le tir à l'arc.
     
    Robert Frank  a souvent dit que pour être un bon photographe, il fallait être un peu voyeur, un peu voleur et un peu misanthrope. Qu'en penses-tu ? 
    Misanthrope, je le suis à 200%. 
    C'est aussi la raison pour laquelle ( hors fêtes historiques ) je ne photographie que peu, voir pas mes semblables. Je ne suis donc ni voleur, ni voyeur, car ces aptitudes ne sont utiles que pour photographier l'être humain. La nature et les animaux sont généreux et se donnent librement à qui prend le temps de les contempler.
     
    Tu as déjà participé à des expositions ou à tout autre événement se rapportant à la photo ? 
    Oui, j'ai eu fait quelques expositions quand j'étais en club. J'ai actuellement un projet d'exposition en solo mais je manque de temps pour le mener à son terme.
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 20 septembre 2017 et l'un de ses modérateurs. Que penses-tu du forum,  en es-tu satisfait ? As-tu des choses à suggérer quant à son contenu ? 
    Le forum m'apporte entière satisfaction. Il est agréable à utiliser et bien pensé ( merci @Krystron ) et les échanges y sont conviviaux, riches et variés. À ce sujet, je remercie l'ensemble des membres car c'est avant tout la qualité des membres qui fait la qualité du forum.
     
    Je te remercie d'avoir bien voulu répondre à ces questions afin que nos membres  te connaissent davantage Vincent. As-tu quelque chose à ajouter pour ta défense, à dire aux membres du forum ou aux éventuels visiteurs ?   
    Oui, vive les citranges et les moustillules !   

     

     

  • F2P
    Ce mois-ci, je vous invite à en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres très actif sur le forum photo. 
    Il s'agit de Tchotcho qui nous régale de ses macrophotographies mais qui touche également à moult domaines, notamment le portrait. 
    Toujours de bon conseil et toujours prêt à partager ses connaissances pour aider les membres, Tchotcho allie gentillesse et altruisme. 
    .............................
     Bonjour Tchotcho et merci d'avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Tout d'abord, peux-tu te présenter à nous et nous expliquer également d'où vient ton pseudo ?
    Bonjour. J' ai 62 ans, mon prénom est Francis. Je vis en région parisienne depuis toujours, juste un petit détour de quelques années dans le département de la Nièvre où j' ai rencontré mon épouse et que j' ai ramenée en région parisienne et cela fait 38 ans que cela dure.
    Pour mon pseudo, c' est un raccourci que m'a donné une collège de travail il y a bien longtemps car mon nom est très compliqué à dire et cela est resté voila tout simplement. 
     
     Tu pratiques la photographie depuis combien de temps ? Comment est née cette passion ?
    J' ai toujours fait de la photo comme ça, comme tout le monde à l' époque de l' argentique, mais sans plus.
    Et puis il y a 10 ans à peu près, j'étais en vacances et j'ai réalisé des photos dans un aquarium avec un compact tout simple.  Résultat : beaucoup de mes photos étaient floues. J' ai failli balancer le compact et puis je me suis demandé pourquoi elles étaient floues. C' est là que cela a commencé à m' intéresser. Mais j ai eu un problème de dos, j' ai été licencié et interdit par  la médecine du travail à porter plus de 8 kg . Qu' est ce que je vais faire ? Alors, étant en longue maladie, j' ai décidé de créer mon auto entreprise de photographe. Pendant 1 an, j' ai lu et étudié la photo sous toutes les coutures. Internet, tuto, livres etc..... Puis j' ai acheté mon premier reflex, des objectif lumineux et j' ai commencé la photo en tant que auto-entrepreneur. Puis un deuxième boitier et je me suis spécialisé en photographe de mariage.  
    Voila comment tout a commencé. 
     
     Tu as des domaines de prédilection et d'autres qui ne t'attirent pas du tout ? 
    Non.  J' aime la photo dans tous les domaines mais c' est surtout le mariage bien sur, et le portrait.  J' adore travailler en strobistme flash déporté où je peux modeler la lumière et bien sur la macro où là, il y a plein de choses a faire. 
     
     Tu es toujours de bon conseil pour nos membres, que regardes-tu en tout premier lieu sur une photo ? La technique ou le sujet ? 
    La technique, la prise de vue, les réglages, quand je peux les voir, j' adore aider les débutants. 
    Une personne que j' ai beaucoup aidé sur ce forum photo, c' est @smailtn et que de progrès il a fait ! on a échangé beaucoup de mails car il est en Tunisie.  Mais quel bonheur de l' avoir aidé comme d' autres m'ont aidé aussi sur un autre forum et que j ai plaisir a retrouver ici.
     Après je regarde le sujet et surtout le contexte dans lequel il se trouve;  surtout pour les portraits.
     
     Peux-tu nous parler un peu de ton travail photographique ? Es-tu un photographe qui pense à sa photo à l'avance ou au contraire, un shooteur instinctif ?
    Non, je shoote toujours en pensant à ce que je vais faire.  Je vais tourner autour de mon sujet et me poser la question que l' on devrait se poser à chaque fois : pourquoi je photographie cela et surtout qu' est ce que je veux montrer.
     Cela je l ai appris en mariage.  On peut pas shooter à tout va, certes, il y a beaucoup de photos ce week-end par exemple, j' étais en reportage mariage.  Bilan : 1500 photos à traiter ! Il faut penser à la composition pour rendre du bon et beau, et bien en paysage, en macro ou autres, c' est pareil.
     
     Qu'est ce qu'une photographie réussie pour toi ?
    C' est une photo bien composée, une belle Lumière où il y a un sujet qui attire. Je dirais une photo qui parle, qui raconte une histoire. 
     
    L'avènement du numérique a permis de rendre accessible la photographie à tout le monde, qu'en penses-tu ? 
    C' est bien oui et non car il y en a à tout va. 
    Beaucoup pensent parce qu' ils ont un appareil photo que ça y est, ils sont photographes.  Bah non,  désolé. Un i-phone ne sera jamais un reflex.
     
     As-tu d'autres passions en dehors de la photo ? 
    Oui la cuisine. C' est mon plus gros hobby.  Je peux passer mon temps du matin au soir dedans et il y a eu, il y a quelques années, la musique que j' ai stoppé car je ne voyais plus mon épouse. Donc j' ai revendu mon studio et les instruments. 
    Il y a aussi la pêche à la carpe que j' ai stoppé suite au problème de dos évoqué plus haut.
     
    Tu as déjà participé à des expositions ? 
    Non. 
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 2 février 2018, pourquoi t'y être inscrit et en es-tu satisfait ? Y a t-il des choses que tu aimerais y voir en plus de celles qui y sont déjà ? 
    Je m' y suis inscrit grâce à @Jaf84 .
    Nous étions sur un autre site qui me tenait à cœur et qui a fermé.  Ici, je retrouve un peu le même contexte et c' est bien comme ça, les rubriques me conviennent.
     
    Je te remercie d'avoir bien voulu répondre à ces questions qui permettront à nos membres de te connaitre davantage Tchotcho. As-tu quelque chose à ajouter, à dire aux membres du forum ? 
    Oui.  Faites de belles photos. Appliquez-vous dans vos prises de vue.  Pensez à votre composition avant de shooter et si vous voulez des petits conseils si je peux vous aider cela sera avec plaisir. Mais rassurez-vous je fais aussi des conneries !!!!!!!!!
    Amitiés à tous et toutes.
     
    Cette première photo est une photo macro de cette limace. J' ai tourné  et tourné pour pouvoir la faire. Ma première macro réussie ! 

    Et la deuxième, c' est un cliché de mon premier reportage photo mariage. 

     

  • F2P
    Ce mois-ci, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos modérateurs sur le forum photo. 
    Un adepte de la pose longue, du minimalisme qui nous transporte souvent à travers ses photos dans un autre univers. Mais c' est aussi un touche à tout qui participe activement dans toutes les rubriques du forum. 
    Découvrons-en davantage sur Perceval. 
    ...........
    Bonjour Perceval.
    Avant tout, je te remercie de bien vouloir répondre à ces questions qui permettront aux membres du forum photo de te connaître davantage. 
    Peux-tu te présenter  en quelques mots ? 
    Bonjour à tous. Je m'appelle Nicolas, j'ai 41 ans. J'habite depuis 15 ans dans le Calvados et suis originaire du département de la Manche. Je suis géographe / historien de formation. J'occupe mes temps libres entre la pêche, les randonnées, les voyages sac à dos et bien sûr la photographie.
     
    D'où vient ton pseudo ? Tu as trouvé le Graal ?  
    Perceval est un personnage loufoque de Kaamelott.  Une série humoristique inspirée de la Légende Arthurienne.  Perceval est un naïf aux nombreuses sorties inattendues. Je suis fan.  
    Le Graal ? " Vous pouvez être sûr que si Joseph d'Arimathie a pas été trop con, le graal, c'est un bocal à anchois. "
     
    Quand as-tu commencé la photographie ? Quel est ton parcours ? 
    J'ai toujours eu un appareil depuis mes 18 ans, mais considère que je n'ai qu'à peine commencé la photographie.
    Je m'y suis intéressé plus sérieusement il y a moins de 2 ans. J'avais dans l'idée de ramener des photos correctes d'un road trip à Madagascar début 2016, et me suis offert un petit compact expert, le Canon G7X. Au retour, je me suis rendu compte que cet appareil, aussi bon qu'il soit, ne peut tout faire tout seul. J'ai enfin ouvert le mode d'emploi, et suis devenu aussitôt un passionné. Il m'a parut évident de commencer par les bases, je me suis donc penché sur les règles de composition, les couleurs, travailler la technique… et je suis passé au reflex, cet été de 2016.
    Maintenant je m'intéresse aux travaux d'autres photographes pour faire évoluer ma pratique. Je tente de me faire une culture, d'explorer d'autres pistes pour voir les sujets sous d'autres formes. Je vois les choses d'une certaine manière par habitude, j'aimerai réapprendre à les imaginer autrement.
     
    As-tu d'autres passions ? 
    Oui, mais j'avoue que la photo a pris une part dominante parmi celles-ci.
    La pêche, que je pratique aux leurres. Je relâche quasi tout, j'aime descendre les falaises canne sur le dos. Lorsque je voyage - ma seconde passion - je pars une canne dans le sac. Je peux partir deux mois sans voir un hôtel ni une douche chaude. Allant voir les pêcheurs locaux et prendre place dans leur pirogue s'ils veulent bien. Deux tee-shirt, une canne à pêche, un hamac et quelques cachets pour purifier l'eau me suffisent.    Depuis que j'ai découvert la photographie, je ne pêche quasi plus. L'appareil a remplacé la canne.
    Je lis énormément aussi. Je dévore 60 à 100 livres par an.
     
    Quels sont tes domaines de prédilection en photographie et ceux qui ne t'attirent pas du tout ?
    Je m'intéresse à tous les domaines, même si je ne les pratique pas. Je pense que je ne serai jamais un passionné de macro ni de paysage par exemple, mais j'aime les pratiquer tout de même, même si ce n'est que pour expérimenter.
    Les domaines dans lesquels je m'éclate le plus pour le moment sont la pose longue, le minimalisme… La pose longue est pour moi une manière de  créer un univers abstrait et minimaliste qui va avec mon caractère.
     
    Quel genre de photographe es-tu ? Un instinctif ou es-tu du genre à tout penser à l'avance ? 
    Je pense à tout en amont. Et c'est d'ailleurs parfois un gros défaut dans ma pratique. J'aime les poses longues, que toutes les conditions soient réunies pour faire ce que je veux réaliser. Je tiens un carnet avec des sujets à prendre, allant même jusqu'à indiquer les sens du vent que je souhaite pour y revenir.
    Je ne suis pas assez instinctif mais je me soigne. Il m'arrive de rater une photo car dérangé par un imprévu lors de la prise, alors que cet imprévu aurait justement fait de ma photo quelque chose de réussi. Je pars souvent avec trop d'idées préconçues, je ressens souvent l'élément qui vient interférer avec ma prise comme un parasite, alors que c'est justement celui-ci qui aurait rendu l'image intéressante.
     
    Lorsque tu critiques une photo, tu regardes en tout premier lieu la technique ou passe t-elle après l'émotion ? 
    Elle passe par l'émotion car je pense qu'on ne peut critiquer une photo sans faire preuve d'empathie. Se mettre à la place de la personne pour tenter de deviner quel était son objectif. Je pense qu'une bonne critique doit amener de la réflexion, ne doit pas être directive.
    Mais bon…la critique ne reste qu'un partage d'opinions, d'avis personnels. Je trouve de plus en plus que je ne suis pas légitime pour en donner, mon niveau de compréhension des images étant limité. Il y a une grande part de subjectivité, et ma culture est souvent trop faible pour que mon opinion soit réellement pertinente. Je me permets tout de même de donner mon avis, surtout en ce qui concerne les compos et associations.
     
    Y a t-il des photographes qui t'inspirent et/ou dont tu admires particulièrement le travail ? 
    Je n'ai quasi aucune culture photographique. Il y a peu, j'écrivais sur le forum que je connais très peu de noms de photographes. Je suis dans la phase d'apprentissage de cette culture. Je m'intéresse aux démarches d'autres photographes, à leur vision, à la construction de leurs images, au pourquoi leurs œuvres réussissent à faire passer des émotions. A l'histoire de la photographie également.
    Les photos que j'aime reposent sur différentes choses : l'humour, des associations, le choc, des ruptures, le mystère, un esthétisme pur, des expressions, l'improbable…  Je ne doute pas que m'y intéresser influencera ma propre pratique sur le long terme.
     
    Quelle est la recette pour être un bon photographe selon toi ? 
    Tout d'abord, ce n'est pas une question de qualité du matériel, comme j'ai pu l'entendre et lire souvent.
    Je pense qu'être un bon photographe, c'est simplement connaître son appareil. Maîtriser ses réglages, un minimum de " savoir composer ". Ce n'est pas difficile. Il me semble que j'en suis à peu près là.
    Je crois que pour être meilleur il faut être sensible à ce qui nous entoure, il faut être passionné, réceptif, explorer, expérimenter. Je pense aussi de plus en plus qu'il ne faut pas s'enfermer dans certaines habitudes confortables ou le simple partage sur les réseaux sociaux et forums. Le photographe doit aller plus loin, être curieux, briser les règles, se poser des questions, lire, s'inscrire dans une démarche. Je crois que pour arriver à progresser, il faut beaucoup de temps et apprendre à être patient.
     
    Tu es inscrit sur le forum depuis le 27 octobre 2017 et tu es l'un des modérateurs. Qu'est-ce qui t'a donné envie de nous rejoindre sur ce forum photo et qu'est-ce qui t'a motivé pour accepter ce rôle ? 
    J'ai eu envie de me poser ici tout d'abord pour l'ergonomie du forum, puis pour les commentaires toujours donnés. Une photo ne passe jamais dans l'oubli sans que quelques personnes la lise et laissent quelques mots. C'est important je crois.
    Il règne aussi une ambiance bienveillante qui m'a fait rester et donner l'envie de m'y impliquer un peu plus.  J'ai accepté ce rôle pour cela, et parce que je sais que les administrateurs font de réels efforts pour que le forum évolue. J'ai hésité à prendre ce rôle au début, car je me sentais peu légitime pour le remplir.
     
    Je suis ravie que tu aies accepté de répondre à ces quelques questions et je t'en remercie encore Perceval. As-tu quelque chose à ajouter, à dire aux membres du forum ou aux visiteurs ? 
    Merci à toi Isabelle et ainsi qu'à tout les membres du forum. Nous avons la chance d'avoir une belle passion, qui évoluera tout le long de notre vie.
    Pour les visiteurs ou débutants, je pense que ce forum est un bon support à la progression, n'hésitez pas à y entrer et y participer, l'émulation entre passionnés est un bon outil à la progression.
    La bise à tous !
    Voilà deux photos illustrant la voie que j'ai suivi pour le moment. Essentiellement un travail de compo et d'associations de couleurs.

     


  • F2P
    Ce mois-ci, je vous invite à en apprendre un peu plus sur l'unes de nos membres qui nous régale par ces photographies pleines de délicatesse, de la nature qui nous entoure. 
    Merci à @gazand , de sa participation active sur le forum photo et de sa gentillesse permanente. 
    ............
     
    Bonjour Gazand, je suis ravie que tu aies accepté de nous permettre, par cette interview, de faire plus ample connaissance avec toi. 
    Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ? 
     
    Je m'appelle Nathalie. Je suis née en Bretagne il y a 50 ans et je suis maman de 3 grands enfants.
    Je ne travaille qu'à temps partiel pour le moment, ce qui me laisse du temps pour pratiquer la photographie.
     
     D'où vient ton pseudonyme ? 
     
     Mon pseudo vient de la contraction du surnom que mon mari me donne ( gazelle ) et de son prénom ( André ).
     
     Depuis quand pratiques-tu la photographie ? Peux-tu nous expliquer un peu ton parcours ? 
     
    J'ai commencé la photo en août 2016. Partout où l'on se promenait, je sortais mon téléphone et n'arrêtais pas de shooter tout et n'importe quoi. Mon mari m'a conseillé d'acheter un bon appareil et ma passion est née. 
    J'ai très vite agrandi ma " collection " et plus particulièrement un objectif macro qui est mon principal " outil ".
     
    Tu as l'air d'être une amoureuse de la nature mais y a t-il d'autres domaines photographiques qui t'attirent ? 
     
    Hormis la macro, qui vous l'aurez compris est mon domaine de prédilection, j'aime les paysages, les fleurs et les insectes.
     J'aimerai bien essayer le portrait, mais je manque de matos et surtout de modèles . 
    Et puis avant tout de savoir faire, mais c'est un domaine qui me tenterais bien.
     
    Qu'est ce qu'une photo réussie pour toi ? 
     
    Pour moi, une photo réussie, est avant tout une photo qui nous plait personnellement. 
    Je n'ai pas la prétention d'être une " bonne " photographe, mais quand, une fois téléchargée sur mon ordi, je me dis " wouaw " celle-ci, elle est belle " pour moi, c'est déjà une photo réussie.
     
    Quel genre de photographe es-tu ? Tu prépares tout à l'avance ou tu shootes à l'instinct ? 
     
    Je shoot avant tout à l'instinct, ensuite, quand je visionne vite fait la photo sur l'écran de mon appareil photo, j'essaie de peaufiner la composition ou la netteté, car souvent c'est : " peut mieux faire................"
    J'ai une paire de ciseaux dans mon sac photo, mais souvent je l'oublie et j'obtiens  des choses indésirables que je dois ensuite essayer d'enlever en post traitement.
     
    En parlant de post traitement, tu y travailles beaucoup ? 
     
    Justement pour faire suite à la question précédente, je travaille systématiquement mes photos en post traitement sur photoshop. 
    J'y passe peu de temps, n'ayant pas grandes connaissances dans ce logiciel. 
    Je fais uniquement les traitements de base : luminosité, contraste, netteté...........
     
    La photographie est ta seule passion ? 
     
    En dehors de la photo, j'aime les balades en moto avec mon mari ( je ne suis que passagère ), les sorties au resto et la cuisine. 
    Et bien que j'ai épousé un cuisinier, c'est moi qui prépare les repas à la maison, monsieur dit qu'il travaillerait au noir 
     J'aime aussi l'équitation mais ne la pratique plus depuis que je me suis blessée ( rupture des ligaments croisés ). J'ai peur de remonter sur un cheval..............Je sais c'est con mais je n'ai plus 20 ans.
     
    Y a t-il des photographes qui t'inspirent et dont tu admires particulièrement le travail ? 
     
    J'aime beaucoup ce que font Patrick Goujon et Clément Warmser, principalement leur travail en macro ( je suis incorrigible.............  )
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 9 janvier 2018, qu'est ce qui t'a donné envie de t'y inscrire ? En es-tu satisfaite ? 
     
     Je me suis inscrite sur ce forum par envie d'apprendre d'avantage, de me perfectionner en voyant les photos des autres et surtout en essayant de retenir et d'appliquer les conseils des autres forumeurs.
    Je trouve que ce forum photo est vivant. Il n'y a pas un jour sans qu'on ait une réponse à nos questions ou à nos photos. Je ne vois aucun point négatif. 
    J'apprend beaucoup grâce à vous tous en écoutant vos conseils. 
     
    Je te remercie Gazand d'avoir accepté de répondre à ces questions. As-tu quelque chose à ajouter ? Un message aux autres membres ou aux visiteurs ? 
    Pour conclure cet interview, je remercie Nikita et les autres membres du staff de m'avoir permis de m'exprimer en espérant ne pas avoir été trop " lourde ". J'ai répondu aux questions en toute honnêteté et je remercie tous les membres pour leur franchise et leur gentillesse depuis mon inscription. 
    Je finirai par dire aux invités qui hésiteraient encore à s’inscrire, de venir nous rejoindre ici. 
    Ce forum est très sympathique, vivant et on obtient toujours une réponse aux questions que l'on se pose ou aux photos  que l'on poste, ça permet de vite progresser.
     
    En ce qui concerne ces deux photos : 
    J'ai choisi la première parce que c'est mon mari que j'ai immortalisé en ombre chinoise devant un coucher de soleil et que je fais rarement des photos de paysage.

    La deuxième pour son graphisme et ses couleurs et où je trouve que j'ai bien géré la lumière là où il fallait.


  • F2P
    Ce mois-ci, nous allons en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres qui nous fait régulièrement voyager grâce à ses belles photos de paysage et qui participe activement à la vie du forum  photo en commentant les images des autres membres. 
    Faisons plus ample connaissance avec Jakez. 
    ......
     Bonjour Jakez. Tout d'abord, merci de bien vouloir répondre à ces questions qui permettront aux membres du forum photo de te connaître davantage. 
    Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ? 
    Bonjour à tous. 
    Depuis toujours, tout le monde m'appelle Jakez mais en réalité, mon vrai prénom est Jacques ( Jakez est l'appellation bretonne de Jacques ). 
    J'ai 67 ans. je suis marié. j'ai 3 enfants et 7 petits-enfants.
    Je réside à l'extrême Ouest de la Bretagne, plus exactement à Plouhinec dans le Finistère. Cette commune est située en bord de mer, dans le Cap-sizun, près d'Audierne et à quelques encablures seulement de la Pointe du Raz et de la pointe du Van.
    La mer a été mon univers pendant de nombreuses années. En effet, j'ai commencé ma vie de marin, à l'âge de 14 ans, comme saisonnier, à la pêche au large avec mon père. 
    À 18 ans je me suis engagé dans la Marine Nationale. J'ai toujours été embarqué et j'ai bourlingué sur un peu toutes les mers.
    Après 31 ans d'activité et très peu de vie de famille, j'ai posé mon "sac à terre".
    J'ai été, pendant deux mandats, élu dans ma commune. 
    J'ai également exercé une activité dans l'immobilier.
    Aujourd'hui à la " retraite ", je ne trouve toujours pas le temps de faire tout ce que je souhaiterais réaliser.
     Depuis quand pratiques-tu la photographie ? Peux-tu nous expliquer ton parcours ?
    Je m'intéresse vraiment à la photographie depuis environ 4 ans.
    Mon premier appareil photo, un Kodak Instamatic 33, m'avait été offert par mon parrain pour mes 12 ans. Au cours de mon activité dans la Marine Nationale je n'ai pratiquement pas fait de photos. Je le regrette beaucoup aujourd'hui car des occasions merveilleuses se sont souvent présentées... 
    Je pense que ma vraie découverte de la photo et surtout mon intérêt pour elle, me sont venus lorsque je travaillais dans l'immobilier. Etant régulièrement amené à photographier les biens mis à la vente, je trouvais toujours plaisir à chercher le meilleur cadrage, la meilleure lumière, les meilleures couleurs... afin de rendre, à travers la photo, le bien plus attractif.
    As-tu un domaine de prédilection ou plusieurs ? 
    Vu la situation géographique de mon domicile ( le Cap-Sizun étant une presqu'île ), je photographie essentiellement les paysages marins, les bateaux, les ports de pêche... 
    J'aime également photographier les fleurs, les plantes et la nature en général. 
    Et à l'inverse, y a t-il un domaine qui t'est inconnu ? 
    Je n'ai jamais pratiqué la macro. J'aimerais bien m'y mettre mais il faudrait, pour cela, que je m'équipe.
    Effectuer des photos de rue me plairait bien mais je pense que je ne suis pas suffisamment préparé. La façon de m'y prendre, d'aborder les gens et d'affronter leurs éventuelles réactions me freinent un peu.   
    La photographie de portrait est également un domaine que je ne maîtrise pas très bien.
     Peux-tu nous parler de ton travail photographique ? Tu shootes à l'instinct ou tu réfléchis à l'avance ? 
    Généralement j'essaie de programmer mes sorties photos en fonction des thèmes choisis. Mais il m'arrive tout de même de photographier à l'instinct lors de balades en famille, en vacances ou alors au cours des sorties sans but précis.
    Je manque encore de beaucoup d'expérience et lors de mes séances photos, j'applique donc à la " lettre " les bases de la photographie : prendre soin du cadrage, de l'exposition ( j'attache une grande importance à la lumière, très changeante chez nous en Bretagne ). J’essaie aussi de trouver la meilleure composition possible. Le cas échéant, je change d'endroit ou alors j'attends un peu que les éléments soient au top. C'est dans ces conditions que j'aime photographier les rivages marins, la mer en général mais aussi les couchers ou les levers de soleil. Bien souvent je rentre " bredouille ", aucune photo correcte ou alors, par exemple, un soleil prometteur pour un beau coucher qui au dernier moment fait " flop ".
    J'effectue un post-traitement qui généralement est assez léger. J'utilise pour cela le logiciel de retouche Lightroom.
    Une bonne photographie, c'est quoi en ce qui te concerne ? Quels sont tes critères de jugement ?
    Pour moi une bonne photographie doit accrocher au premier coup d’œil. Ensuite je m'attarde sur le cadrage, la composition, la lumière, la netteté...
    L’esthétique générale de la photo est aussi très importante.
    Bien souvent, suivant les cas, j'essaie de comprendre le message que veut faire passer le photographe.
    Une bonne image tient parfois à une solide réalisation même si le sujet présente peu d'intérêt. 
    Tu as déjà participé à des expositions ? 
    Je n'ai jamais participé à des expositions et je pense qu'il faudrait que je m'améliore beaucoup avant d'y penser.
    Quel regard portes-tu sur la photographie à notre époque ? 
    De nos jours, le numérique et les différents logiciels de retouche nous permettent une plus grande liberté dans le nombre de prises de vue et de travailler plus facilement celles que nous avons sélectionnées. Ce qui ouvre la pratique de la photographie à un plus grand nombre de passionnés.
    En 2014, j'ai fait l’acquisition d’un appareil photo reflex Nikon D 3100. À l’époque, je ne pensais pas à quel point l'utilisation de cet appareil allait me passionner. 
    La photographie nous permet de changer de regard et de redécouvrir notre environnement différemment. Le moindre détail, qui pour d'autres personnes pourrait paraitre banal voire insignifiant, prend de l'importance. 
    La photographie, c'est aussi une façon de s'exprimer. Par la manière dont on prend les photos ( cadrage, lumière, composition... ), puis par les retouches en post-traitement, c'est un peu de nos émotions qui se dégagent à travers nos images.
    La photographie est un infime instant de notre vie immortalisée en images.
    As-tu d'autres passions, qu'elles soient artistiques ou pas ? 
    J'ai d'autres passions :
    Le cyclotourisme : je suis licencié dans un club où règne une excellente ambiance. En règle générale nous faisons, lorsque la météo le permet, deux sorties de 60 à 70 km par semaine .
    La marche : Maïté ( mon épouse ) et moi effectuons également deux fois par semaine des marches rapides d'une dizaine de km environ.
    Le jardinage et le potager en particulier où j'aime cultiver mes légumes.
    Le bricolage.
    Les voyages : au soleil de préférence.
    Ce que nous adorons peut-être le plus, c'est la garde de nos petits-enfants. Malheureusement deux de nos enfants vivent loin de la Bretagne (Grenoble 38 et l'Isle sur la Sorgue 84). Généralement les vacances scolaires sont pour nous l'occasion d'aller les voir.
    Tu es membre du forum depuis le 31 décembre 2017. En es-tu satisfait ? Y a t-il certaines choses que tu aimerais y trouver en plus de ce qui existe déjà ? 
    Oui je suis très satisfait, car avec vous j'ai enfin trouvé ce que je recherchais depuis quelque temps. Ici le partage des images s'effectue en toute convivialité, les photos postées sont nombreuses et d'excellente qualité, les critiques sont toujours très pertinentes et enrichissantes. Les échanges entre membres reflètent une excellente ambiance. 
    Je te remercie encore Jakez de bien avoir voulu te prêter au jeu de l'interview. As-tu des choses à ajouter, à dire aux autres membres ? 
    Merci de m'avoir permis de me présenter.
    Je souhaite à tous les membres de profiter pleinement de leur passion photographique et, par le partage, de continuer à nous faire découvrir leurs réalisations.
    .......
    J'aime particulièrement ces deux photos :
    - la première avec les deux personnes de dos face à la mer nous laissent imaginatifs : que pensent-ils, que regardent-ils, voient-ils quelque chose au-delà de l'horizon...
    - la deuxième : le mouvement, la puissance et la beauté de l'océan.



  • F2P
    Ce mois-ci, je vous propose d'en apprendre un peu plus sur l'un de nos membres qui est également l'un des modérateurs du forum photo.
    Il s'agit de notre ami, le convivial et toujours très participatif dans de nombreuses rubriques :  Photoc.  
    .............
     Bonjour photoc. Merci d'avoir accepté de participer à cette interview. On veut tout savoir ! 
    Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?  
     Bonjour Isabelle et bonjour à toutes et tous. Puisque c'est à mon tour de passer au confessionnal photographique allons-y .
    Je suis un jeune retraité de 58 printemps, marié à une femme qui accepte de me servir parfois d'assistante et père de trois jeunes filles qui elles, acceptent de me servir de modèles  . Originaire de la région parisienne, j'ai décidé comme beaucoup  de retraités de faire mes valises et de partir profiter de la douceur et de la beauté du sud, plus précisément dans  les environs de Carcassonne . 
     
    Ta passion pour la photo remonte à quand ? Qu'est ce qui t'y a amené ? 
    Déjà tout petit,  je collectionnais les cartes postales  de paysages et de châteaux envoyées par la famille ou les amis de mon entourage. Je les gardais comme un trésor dans des boites à chaussures, planquées sous le lit . Je possédais également quelques timbres . Vers l'âge de  8 ans, j'ai reçu mon premier appareil, un Kodak Brownie Starluxe avec sa grosse ampoule de flash bleue, de mémoire, mais les pellicules et les tirages étant chers, je ne m'en servais pas beaucoup . Adulte, je me suis acheté un Fuji  STX 2 puis un Nikon F 801 ( une bête de course à l'époque ). Je faisais aussi partie à cette époque, d'un club photo qui organisait sorties, expos et où nous traitions nos images en noir et blanc. Je faisais beaucoup de diapos. Ah les longues soirées d'hiver à imposer après  le repas et  à  toute la famille à demie endormie, ces interminables souffrances de passer en revue les premiers pas du nouveau né et les vacances aux quatre coins de l'hexagone … ! Mais bons souvenirs tout de même .
    A l'arrivée du numérique, je me suis offert plusieurs bridges mais  très occupé par le travail, la petite maisonnée,  et n'ayant ni d'ordinateur ni  connexion internet, j'ai surtout continué à photographier avec mon argentique . En fait il n'y a que depuis quatre ans que j'y consacre plus de temps et d'argent .
    J'ai d'abord acheté un Canon 500 D d'occasion  puis ensuite un 7 D d'occasion aussi plus performant pour la macro et l'animalier. C'est à cette époque que j'ai commencé à parcourir les forums et à beaucoup regarder  le travail des autres pour comparer les styles, mieux apprendre les techniques. À ce propos, je suis surpris des questions que certains posent sur les forums. Il y a tellement de tutos, de vidéos bien foutues, pour se débrouiller et acquérir les bases seul …. !
    Pour en revenir à mon matériel,  pour Noël 2016, madame m'a offert un 6 D que je me suis empressé de compléter  par un 17/40 f 4 et quelques focales fixes. Malheureusement l'année dernière, j'ai eu des problèmes de dos et je ne peux plus transporter tout ce beau matériel, donc à l'automne dernier, j'ai  réfléchi à une solution alternative poids /qualité et j'ai de nouveau racheté un nouveau boîtier. Un 77 D, à terme il remplacera le 500D et  le 7 D.  Je conserverais le 6 D pour la macro au jardin et le portrait dans un studio que j'installe à la maison .
     
    Y a t-il un domaine que tu affectionnes particulièrement ou est-ce que tu photographies en fonction des opportunités qui se présentent ? 
    Mon domaine de prédilection est le paysage au grand angle le plus souvent entre 17 et 20 mm  et maintenant que j'ai du temps libre pour voyager un peu, c'est plus facile pour trouver de nouveaux sujets . Vient ensuite l'architecture,  les vieilles pierres, les villages anciens , les vieux magasins et les châteaux, de préférence médiévaux.  Tout ça avec des post traitement réalistes, n'étant pas trop  fan de HDR .
    J'aime aussi beaucoup la macro / proxi. Dans ce domaine, je privilégie l'esthétisme du bokeh,  la composition et la lumière au détriment de la représentation intégralement nette du sujet . Je « bricole » un peu dans le portrait mais je manque vraiment de pratique et de modèles, avis aux amateurs ...
     
     Il y a un domaine que tu ne pratiques pas ou peu mais dans lequel tu aimerais te lancer ? 
    Le portrait justement, je n'ai pas encore de démarche proprement dite mais j'ai déjà quelques idées de thèmes à voir donc dans les prochains mois si je trouve des âmes charitables disponibles !
     
    Quel regard portes-tu sur la photographie aujourd'hui ? Beaucoup regrettent le temps de l'argentique qui faisait que la photo n'était pas accessible à tout à chacun. Qu'en penses-tu ? 
    L'argentique était une bonne école car tu avais des impératifs techniques et financiers impensables aujourd'hui : une pellicule de quelques poses ,couleur ou nb.  Tu choisissais d'avance ta sensibilité et tu étais, à moins d'être richissime, obligé de bien réfléchir au  choix de  ton sujet , à ton cadrage et tes paramètres avant le déclenchement fatidique  . Maintenant, avec le numérique, beaucoup de  néophytes déclenchent à l'envie sur des boîtiers de plus en plus bourrés de gadgets électroniques qu'ils ne maîtrisent que rarement entièrement, se retrouvent ensuite sur leur PC avec des milliers d'images inutiles et comptent souvent sur les logiciels de traitement et de retouche pour faire un travail qu'ils auraient dû penser en amont . En revanche la facilité du numérique permet de tenter des expériences impossibles ou trop onéreuses du temps de l' argentique et de ce fait permet de s'ouvrir à des domaines nouveaux ou d'avoir une progression plus rapide. À condition de savoir  tirer  ses propres  leçons, en sachant également  prendre du recul sur des progrès si rapidement  acquis . 
     
    Comment critiques-tu une photo ? Qu'est ce que tu regardes en premier ? Ne me réponds pas " la photo "  même si je m'y attends.   
    Là on aborde un vaste débat. 
    Déjà doit-on se poser la question : ai-je ou pas le droit et les  capacités   d'émettre une critique ou un commentaire sur une image donc sur le travail d'une autre personne ? Je pars du principe que toute personne ayant une certaine sensibilité pour lire et interpréter une image doit le faire et là, je ne parle  pas de technique ( tout le monde n'est pas à l'aise dans ce domaine )  mais  de simplement dire quelques mots sur sa façon de  ressentir ce qu'il voit . Même un débutant à le droit de donner son avis face à une situation, donc en ce qui nous concerne,  une photo, du moment où cela est fait avec tact et sans chercher à nuire, c'est pourquoi de temps à autre un commentaire un peu dur reçu comme tel par l'auteur, passera mieux avec un petit smiley ou un  mot gentil. Car chacun a sa sensibilité et que généralement chaque photographe quelque soit son niveau est légitimement fier des photos qu'il poste puisqu'il y a mis une partie de lui même .
    Ensuite, cela permet d'affiner sa perception à ressentir telle ou telle intention dans le travail d'autrui  et de mieux appréhender  les défauts ou qualités de ses propres images.  Un « j'aime » est bien moins constructif  pour le commentateur et celui qui lira qu'une  petite remarque concernant tel  point de détail sur une image qui demande à être reprise ( Cela arrive même aux plus grands ) .
    Pour en finir avec  ce sujet épineux, mes commentaires sont toujours écrits dans le respect de l'autre et  faits dans le but d'apporter quelque chose à celui qui les reçoit. 
    Et comme je suis loin de détenir la science infuse, j'accepte  en retour les remarques et suggestions qui me sont proposées . 
     
    Tu aurais aimé en faire ton métier ? 
     Après l'armée et mes diplômes en poche, je me suis retrouvé au chômage. J'avoue pendant un cours instant y avoir pensé, dans la pub par exemple ou la déco d'intérieur mais je n'ai pas été plus loin que l'idée, en plus les cours étaient payants et à l'époque je n'avais pas un radis  . 
     
    Et participer à une exposition, cela te plairait ? 
     J'ai déjà exposé quelques fois et au niveau local,  mais je trouve mes photos jamais assez bonnes pour ce genre de manifestations. Comme de nombreux  photographes, je suis un vieux loup  solitaire donc je prends plus de plaisir sur l'instant à faire la photo puis la traiter que de rester assis sur une chaise inconfortable et passer la journée à entendre parfois des débilités sans nom proférées sans connaissances particulières sur mes pauvres clichés, car dans les expos il n'y a pas que des connaisseurs loin de là . Et comme je ne souhaite  rechercher quelques retombées médiatiques ou économiques que ce soit,  je fréquente peu ou prou ce genre d'endroits sinon  pour y apprécier le travail des autres . 
     As-tu d'autres passions, d'autres activités en dehors de la photographie ? 
    Je suis un touche à tout.  En vrac, j'aime l'ébénisterie, la philatélie, le bricolage, la musique classique sans la  pratiquer, le tennis, le vélo, la marche, d'ailleurs  mes images sont en grande partie réalisées lors de balades touristiques ou de rando en montagne et je lis beaucoup  surtout sur ce qui se rapporte au  moyen-âge .
     
    Tu es membre du forum photo depuis le 2 décembre 2017. Tu t'y plais ? Qu'est ce qu'il t'apporte ?
     Je trouve le forum bien foutu, dynamique par le nombre de ses participations journalières suivies immédiatement de commentaires de la part des collègues et aussi grâce à un petit noyau de personnes joyeuses dont vous  faites partie ma chère Isabelle,  bon enfant  dans son atmosphère quotidienne . Je rajouterais que l'équipe d'administrateurs est présente pour veiller à son bon fonctionnement et ce qu'elle que soit l'heure du jour ou de la nuit, Krystron se reconnaîtra sûrement et je l'en remercie personnellement .
     
    Tu es maintenant  l'un des modérateurs du forum. Qu'est ce qui t'a donné envie d'accepter ce rôle ?
    A la base je n'ai rien demandé. On est venu me proposer cette responsabilité, une dame convaincante avec de nombreux félidés si je me rappelle bien .
    Jeune recrue fraîchement débarquée, j'ai d'abord hésité et puis devant le gros chèque attribué pour l'emploi j'ai de suite revu ma copie et accepté . C'est pour rire bien sûr, on ne m'achète pas si facilement ! 
    J'espère apporter satisfaction dans ma nouvelle promotion et j'essaierai à l'avenir d'y être fidèle et efficace . 
     
    Je te remercie Photoc, tout d'abord d'avoir bien voulu répondre à mes questions, mais aussi pour ta participation très active au sein du forum et cela dans toutes les rubriques. Y a t-il quelque chose que tu voudrais ajouter, dire aux membres ? 
    Un petit conseil à ceux qui lisent ces lignes et qui ne sont pas inscrits : n'hésitez pas à franchir le pas,  venez nous rejoindre sur le forum. Plus est on est de fous, plus on rit dit-on et à ceux qui n'osent pas commenter faites-le !  Lâchez-vous car vous en tirerez toujours quelque chose .
    Voilà j'espère ne pas avoir été trop long et indigeste dans mon phrasé car je suis peu habitué à ce genre de confession .
    Et longue vie au forum !

    Paysage .Voici le genre de situation que j'affectionne : un joli cadre magnifié par un belle lumière.

    Proxy : comme dit dans l'interview je m'attache plus à l'ambiance générale,  à la lumière souvent des contre -jour où le sujet n'est pas entièrement net et ne prend pas particulièrement une place importante .

  • F2P
    Ce mois-ci, je vous propose de faire plus ample connaissance avec l'une de nos membres très active.
    Elle alterne le paysage, le portrait mais aussi la photographie de rue et d'autres encore. Des domaines variés qu'elle visite avec douceur tout en participant à de nombreuses autres rubriques du forum. Toujours de bonne humeur, alliant humour et gentillesse, un grand merci à Nanne d'avoir bien voulu répondre à mes questions. 
                                                                                ..........
    Bonjour Nanne. Tout d'abord, merci d'avoir accepté cette interview. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ?
    Bonjour Nikita, et merci de m'avoir fait cet honneur  . 
    Je suis Anne, je vis en Normandie, mais je rêve d'Ailleurs...  Je suis prof des écoles ( maîtresse en cp/ce1 ) et maman de trop trois enfants ( 2 ados et une toute petite histoire de ne surtout pas m'ennuyer ).
      Depuis combien de temps fais-tu de la photographie ? 
    J'ai toujours fait plus ou moins de la photo, enfin j'ai toujours eu un appareil.
    Mon premier était sans doute un truc sans nom pour ma communion ( sans avoir les moyens de m'acheter des pellicules  ). Puis je suis passée par la mode des pellicules APS  qui développaient en 3 formats.
    J'ai eu mon premier reflex il y a une dizaine d'années ( Canon 400D ), sans jamais l'exploiter comme il fallait. Cela fait un peu plus d'un an ( avec mon Hybride )que je m'y mets pour de vrai.  
    As-tu déjà exposé ton travail photographique ? Aimerais-tu le faire au cas où ? 
    Je n'ai jamais exposé mon travail et justement je suis amenée à le faire dans peu de temps, pour une expo collective. Depuis que je connais le forum, je me suis inscrite à un club dans une petite ville, plutôt actif dans les expos. C'est un défi ... 
     As-tu d'autres loisirs, d'autres passions ?
    Je fais pas mal de sport. J'alterne musculation et cardio en cours collectifs. Je lis tous les jours aussi. Et depuis une bonne dizaine d'années, je fais du Scrapbooking. Pour résumer, je crée mes albums photos, je fais donc partie des rares qui développent encore leurs photos sur papier.  
    Te cantonnes-tu à un seul domaine ou es-tu une " touche à tout " en photo ?
    N'étant qu'au niveau de débutante, je tente un peu tout pour apprendre la technique. Mais il y a des domaines que j'affectionne, et d'autres qui me tentent moins. J'aime la photo de rue, mais je dois prendre de l'assurance pour aller vers les autres. Le paysage reste une valeur sure pour s'entraîner à la compo. 
     Y a t-il des photographes dont le travail t'inspire ou t'émeut plus particulièrement ? 
    Je n'ai pas une grande culture concernant les photographes célèbres. J'admire beaucoup le travail de photographes " amateurs " passionnés, que je suis via Flickr par exemple. Tout récemment, j'ai aussi été émue par l'histoire et les clichés d'une photographe :  Vivan Maier. Pendant des dizaines d'années, elle a fait des milliers de photos sans jamais les montrer et c'est après sa mort qu'elles ont été mises à jour.  Des photos de rue très touchantes et d'excellente qualité. La photo comme j'aime, celle faite par le cœur.
    Parlons du cœur justement, lorsque tu critiques une photo, qu'est-ce qui prime pour toi ? La technique, le sujet ou l'émotion ?
    Sans hésiter, le sujet et l'émotion qui s'en dégage prime sur la technique. Mais ceci est sans doute dû au fait que je n'ai pas les connaissances suffisantes d'un point de vue technique. Je rentre dans la photo par le thème, puis selon ce qu'elle me fait ressentir, je peux voir les défauts ou non de technique, à mon niveau.  
    Y a t-il un domaine qui te tente mais que tu n'as pas encore abordé ? 
    Je m'intéresse à la technique du portrait en studio, mais je ne suis pas encore passée à l'acte... Encore une fois... Il faut donner de sa personne pour cet exercice...
    Crois-tu que le post traitement des images facilite le travail des photographes actuels ? 
    Question à double réponses ( de normande? ) Le post traitement est une aide précieuse certes, mais c'est aussi le point de départ de l'engrenage du " Toujours plus " et en ce sens il dessert le photographe... On peut être déçu devant une photo qu'on n'arrive pas à " rattraper ", ignorant son potentiel premier qui est l'émotion... 
    Tu es membre du forum depuis le 26 octobre 2017. Est-ce qu'il répond à tes attentes ?  Y a t-il certaines choses que tu souhaiterais y voir en plus ? 
    Oh oui ce forum correspond à mes attentes !
    Il est un vrai lieu de partage. Je ne suis pas à mon premier forum, mais le fait de voir arriver ici des membres que j'ai croisés ailleurs, me conforte dans l'idée que c'est le meilleur !  Un forum est un lieu d'ouverture et de critiques . Je ne supporte pas les forums où il ne se dit rien d'autre que " c'est joli ". Ici, il y a de la bonne humeur et des jeux en plus... Alors ça me va ! 
     Je te remercie Nanne, d'avoir bien voulu répondre à mes questions afin que nos membres te découvrent un peu plus. Y a t-il quelque chose que tu voudrais ajouter, dire aux autres membres ? 
    Merci à toi et aux organisateurs de ce forum !
    Que dire aux autres membres ? Merci aussi !!! Je peux vous assurer que depuis que je suis ici, je vis et je pense photo. 

    Cette scène m'a touchée dans le choc des générations qu'elle renvoie. Ces rires insouciants aux côtés de ceux qui ont perdu la vie ... Pour leur permettre ces sourires...

    Les paysages que je photographie sont surtout ceux du littoral normand. Cette jetée est sans doute l'objet que j'ai le plus pris sous tous les angles... Mais pour une fois, la prise me plaît, son traitement aussi. C'est le point de départ de ma ville vers ailleurs ( et l'Angleterre  )... 

  • F2P
    Il est l'un des administrateurs du forum photo mais il est également un photographe talentueux qui nous permet de découvrir la faune et la flore autrement à travers son regard artistique.
    Ce mois-ci,je vous propose d'en apprendre un peu plus sur PierreK. 
    ...........
     
    Bonjour PierreK, je suis ravie que tu aies accepté de répondre à mes questions. Tu es l'un de nos administrateurs du forum mais peux-tu te présenter à nous en quelques mots ?
    Je vais avoir 62 ans et je termine une carrière dans l'Éducation Nationale française. J'habite dans un petit coin du nord de l'Alsace, le Pays de Hanau, auquel je suis vraiment très attaché, pour sa nature et sa culture très particulière.
     
    La photographie, tu y es venu quand et comment ?
    Je n'avais pas tout à fait dix ans quand un oncle m'a offert un Kodak Brownie Starlett. Photos de famille, premiers essais de paysages. Pour ma communion, cadeau groupé, mon premier vrai appareil : un Minolta SRT 101. Et j'ai eu la chance de trouver un club photo dans mon village : découverte du labo, développement et tirage N&B. 
    Après ça, service militaire dans un service photo de l'armée de l'air : reportages officiels et toujours plus de labo N&B. J'y ai appris le goût du travail techniquement nickel et des prises de vue en moyen format.
     
     Est-ce ta seule passion ou en as-tu d'autres ?
    La photo s'insère pour moi dans un ensemble plus vaste, centré sur le multimédia. J'ai souvent tendance à tenir l'appareil photo pour un capteur informatique parmi d'autres. Peut-être aurez-vous remarqué que je parle souvent d'image au lieu de photo. J'ai pris goût à tout ce qui tourne autour des métiers de l'édition.
    A part ça, lecteur boulimique, amateur de slow food et sectateur de Linux et des Creative Commons. Amoureux fou de l'Alsace, et en particulier du Parc Régional des Vosges du Nord.
     
    Tu fais pas mal de macro, peut-on dire que c'est ton domaine de prédilection ?
    On peut le dire : la proxi/macro doit bien représenter les 2/3 de mes photos. Sinon plus. Je me sens d'ailleurs une parenté plus grande avec la macro anglo-saxonne ou allemande qu'avec la démarche majoritaire en France, proxi toute en ambiance et recherche esthétique. Et assez peu documentaire.
    Ajoutons à ça quelques incursions dans le paysage. Avec un goût prononcé pour les mises en œuvres vraiment numériques de la photo : focus stacking, panoramiques, hdr, gigapixels...
     
    Comment travailles-tu en macro ? Tu pars en vadrouille avec une idée précise en tête ou tu y vas à l'instinct ?
    Comme j'ai de plus en plus tendance à utiliser un matériel assez lourd (pied, focale longue, réflecteurs) et que je connais bien mon " terrain de chasse ", je vais plutôt chercher, suivant la saison, un sujet précis dans un endroit repéré depuis fort longtemps. Ce sera l'émergence des libellules, la floraison de l'orchis bouc, la reproduction des hannetons... J'emporte de moins en moins souvent un appareil photo en balade. Principalement pour ne pas excéder madame, qui en avait plus que marre d'attendre sur le chemin que j'aie shooté ma grenouille ou mon amanite... Au bout de 40 ans, ça fait pas mal d'attente.
     
    Dorothea Lange a dit que l'appareil photo était un outil qui enseignait aux gens à voir sans appareil photo. Qu'en penses-tu ?
    Les photos de Dorothea Lange sont issues d'un contexte de témoignage social, d'engagement politique qui sont très éloignés de ma pratique. Montrer au bien-pensant (et bien-mangeant !) la misère des agriculteurs pendant la grande dépression ou la détresse des internés pendant la seconde guerre mondiale. Réduire le réel, par le cadrage, et, probablement l'usage du noir et blanc, à la scène devant laquelle on aimerait détourner le regard.
    Dénoncer l'injustice sociale en prenant des photos est quelque chose que je ne sais absolument pas faire. Je coince.
    Ces images, quelle que soit leur qualité, quelle que soit leur nécessité, me mettent mal à l'aise.
     
    Crois-tu que les photographes étaient plus exigeants dans leur travail à l'époque de l'argentique qu'ils ne le sont de nos jours avec le numérique ?
    Le rapport au temps a beaucoup changé : la photo est devenue systématiquement instantanée. Autrefois, seuls les vrais pros faisaient un Polaroid en studio pour vérifier leur boulot avant la prise de vue. L'amateur attendait quelques jours avant de voir ses tirages ou ses diapos revenir du labo. Et de savoir si les images étaient bonnes. Aujourd'hui, sitôt pris, sitôt diffusé.
    Le coût de la photo a considérablement baissé. Tout le monde a un appareil photo plus ou moins décent dans son smartphone. Et mitraille à tout va.
    Alors qu'on économisait ses prises de vue : une pellicule de 36 poses, ça ne durait pas bien longtemps et ça n'était pas donné. 
    La rafale : réservée aux vrais pros, munis d'un appareil motorisable. Le coût des consommables, pour un photographe argentique, c'est un poste important.
    La netteté est devenue une vraie obsession : tout le monde se met à regarder les images à 100% pour traquer le détail flou.
    La retouche, qui était un métier à part entière, est devenue d'une simplicité enfantine. Plus question de laisser traîner une pétouille, un œil rouge, un fil téléphonique mal venu.
    Je suis frappé de voir aujourd'hui le nombre impressionnant de revues consacrées à la photo en kiosque. Avec un nombre non moins impressionnant d'articles techniques. Les amateurs de photo veulent apprendre et progresser, c'est évident. Même si le Net, où chacun peut diffuser ses œuvres, affiche des monceaux de bouses qui seraient autrefois restées dans le cercle familial. Dis, un selfie, c'est de la photo ?
    Dans la photo de nature, par exemple, les progrès sont impressionnants. Si tu as l'occasion de comparer les images primées dans les concours de photo animalière il y a vingt ans et aujourd'hui, tu verras tout de suite le chemin parcouru. Passage d'un portrait d'animal statique à des captures de comportements, mouvement, critères de composition aussi exigeants que pour une photo de mode... Dans des domaines différents, comme le paysage, ce n'est pas aussi évident.
    Par contre, comme tout le monde ou presque fait des photos, le métier de photographe est lui sur une bien mauvaise pente...
     
    As-tu déjà songé à devenir professionnel ?
    J'ai effectivement joué avec cette idée au retour de l'armée. J'ai donc pris à ce moment-là une carte de photographe-filmeur en préfecture. Et financé en partie mes études et mon matériel en multipliant les petits boulots photo. Une pub par ci, un reportage de mariage par là... J'avais aussi une petite rémunération comme animateur de la section " photo " d'un centre culturel. Contribué à pas mal de stage de formation pour des diplômes professionnels de l'éducation populaire.
    Au final, je me suis rendu compte que je n'étais pas assez bon pour percer vraiment. Et que mon activité " pro " consistait nettement plus à essayer de vendre mes photos qu'à faire des photos. Etudes terminées, j'ai donc pris un emploi de professeur.
    Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir une activité photographique importante au cours de mes différents métiers dans l'Education Nationale.
    Il y a eu des " romans photo péplum " sous forme de montages diapos fondu-enchaîné en classe de montagne. Avec des inversibles N&B développés sur place dans une chambre noire de fortune.
    Des initiations à la photo numérique données dans le cadre de la formation continue des enseignants. Beaucoup de photos de reportage " corporate ". Du travail sur l'illustration de livres...
     
    Qu'est ce qu'une " bonne photo " pour toi ?
    Les Allemands ont un mot quasi intraduisible en français : " zweck­ge­mäß ". Littéralement, conforme à son but. 
    Une bonne photo de mode n'est pas une bonne photo documentaire. Je me suis fais autrefois refuser des images de salon de coiffure avec la remarque " trop artistique ". De même, @Janius sait bien qu'une photo entomologique doit bien montrer les différents détails spécifiques à une espèce. 
    Une bonne photo sera donc une photo qui " colle " sa destination.
    Une macro que j'apprécie aura un sujet bien reconnaissable, avec un grossissement plutôt important, une composition léchée, une exposition impeccable, des couleurs fidèles. Elle me montrera des détails que je ne vois pas à l'œil nu et si possible des comportements intéressants.
     
    Tu es administrateur sur F2P. Qu'est ce qui t'a donné envie d'accepter cette fonction et pourquoi ?
    Il y a d'abord le fait que Stéphane et Isabelle sont venus me solliciter. 
    J'avais déjà été modérateur de l'un ou l'autre forum de photo dans le passé, avec un bon souvenir de ces expériences. L'absence d'un photo club vraiment près de chez moi me motive également. Et comme je serais à la retraite fin janvier, le fait que j'aurais un peu de temps devant moi pour ça.
     
    Merci beaucoup PierreK pour ton investissement et d'avoir bien voulu répondre à ces questions. Y a t-il quelques chose que tu voudrais ajouter ou dire aux membres ?
    Pas besoin d'un matériel coûteux pour des images de qualité : il te permettra seulement d'élargir le nombre de situations dans lesquelles tu pourras réussir tes images. Et rendra ta pratique plus confortable.
    Plutôt que de lire des critiques de matériel, prends donc le temps de te construire une culture photographique. Tiens, si tu commençais par aller voir quelques images d'Ansel Adams. Ou de Dorothea Lange.

    Typique de mon activité photo « corporate » : présentation par Luc Chatel de la réforme des lycées à Strasbourg

    La première macro de libellule dont j’ai été vraiment content. Etang de Haselfurth, près de Bitche

  • F2P
    Il est l'homme qui aime l'humain.
    Celui dont les photos ne laissent jamais indifférent. 
    Le photographe qui dénonce, qui informe, qui peut aussi déranger parce qu'il provoque l'émotion. 
    Ce mois-ci, je vous propose d'en apprendre plus sur Canonier, l'un des grands photographes de notre forum.
    ..........
     Bonjour Canonier, je suis ravie que tu aies accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ? 

    Bonjour à tous, 
    Je m’appelle Rudy De Grave, j’ai 49ans et je suis natif du Pas de Calais ( Hesdin exactement dans le 62 ).
    Depuis 10 ans, j’habite au Viet Nam pour raison professionnelle. Je travaille dans le secteur de l’agroalimentaire. Je suis responsable de bureau d’étude.
    Je suis marié à une Vietnamienne. J'ai deux filles en France et mon épouse en a deux également. Nous sommes une famille recomposée où l’échange de culture est devenu un facteur de cohésion.
    Il m’arrive donc de me retrouver avec 5 femmes à la maison……je vous laisse imaginer… !!!  
     
     Quand et comment as-tu commencé la photographie ? 

    Concernant la photo, c’est un vieux virus qui date de l’adolescence. J’avais eu pour ma communion un « Zenith12 » équipé d’un 50mm f2 Hélios, bien qu’à l’époque j’étais très intéressé, je n’ai jamais approfondi la photo et ces règles, mais je me souviens de toujours avoir été à l’affût de ce qui me paraissait insolite à photographier.
    Pour des raisons de coût, ma mère m’achetait des pellicules noir et blanc.
    Ce n’est que depuis 4 ans que le virus m’a rattrapé. Pour m’occuper le temps j’ai repris la photo plus sérieusement. J'ai oublié le Zénith à péloche, gardé l’Hélios... Et je me suis tourné vers le numérique. J'ai choisi Canon. 
    Un 650d pour commencer et son 18-135, un 70d… Suis passé en FF depuis 2ans... Ainsi qu’une bonne dizaine de cailloux et des atomes crochus pour les focales fixes à grande ouverture, et du matériel studio… ( À côté de la rue, j’aime aussi la photo de mode, mais je pratique pas assez a mon goût ).
    Je développe toutes mes photos sous Lightroom pour son cote intuitif.
    Je ne connais pas Photoshop, le post traitement ne me passionne pas du tout.
    J’ai une très nette préférence pour le noir et blanc, pour la force qu’il apporte en terme de lecture d’image. L’œil du lecteur se concentre sur le message de la photo plutôt que ces couleurs douces et harmonieuses…. Je trouve que le noir et blanc donne le caractère brut au message que présente l’image ainsi qu’une proximité lecteur/sujet.  C’est cette sensibilité que je ne retrouve pas sur un développement couleur. 
    Un peu de Macro, mais uniquement les jours de stress, c’est un bon antidote, une immersion dans un monde dont la petitesse me semble pleine de zénitude.
     
     Y a t-il certains photographes dont tu admires le travail et qui t'ont influencé ?
    - Robert Doisneau, Willy Ronis, Cartier Bresson
    Leur regard humaniste et leur façon de lire la rue me fascine encore aujourd’hui.
    - Vivian Maier, 
    Son regard sur les rues de l’Amérique pendant l’essor économique des années 50, est presque un bilan social du pays.
    - Jacques Henri Lartigues, 
    Pour ces angles de prise de vue absolument incroyables et innovateurs.
    - Sebastio Saldago, 
    Très controversé mais qu’importe. J’adore son regard sur le monde du travail, notamment sa série sur les « mines de Serra Pelada » au Brésil, où il nous offre l’esclavage dans sa réalité. J’aime beaucoup son travail en immersion qui se ressent dans cette série de photos où la présence du photographe n’influe en rien sur la véracité de l’image.
    - Patrick Chauvel, 
    Pour sa régularité dans le travail, ces prises de risque, sa soif d’information, de montrer, et son immense empathie.
     
    Ton domaine de prédilection, c'est la photo de rue. On admire tous ton travail et tes images ont toujours un fort impact. Peux-tu nous expliquer un peu ta façon d'appréhender ce domaine ?

    La scène de rue, et les portraits de rue ont de suite été mon centre d’intérêt prioritaire, notamment l’expression des gens dans leur quotidien de vie. 
    Tous les Dimanches matin, et parfois le Samedi après-midi, j’arpente les rues de Saïgon……Du centre rutilant aux quartiers populaires les plus pauvres, je cherche à capter des regards, des expressions de visage, des scènes de rue. J’aime les gens dans leurs « jus », des mannequins bien maquillés aux pauvres gens sans hygiène, je ne fais pas différence. J’y vois toujours une raison de faire une photo, que ce soit pour la beauté plastique du sujet, que pour partager la rudesse de la vie. 
    Ce dernier point est celui que j’aime le plus mettre en valeur.
    Personnellement, j’aime la photo de rue pour l’étendue de ce que l’on peut y voir… Sous la condition de savoir l’observer, l’appréhender. 
    J’aime présenter une photo qui suscite chez le lecteur une interrogation sur lui-même…. Et qui laisse cogiter sur la précarité de certaines personnes en 2017. Histoire de montrer que derrière nos petits tracas du quotidien, il y a des vies plus sombres que les nôtres, si sombres que leurs acteurs en ont oublié de se plaindre.
    En ce qui concerne ma façon d’appréhender, je vais décomposer la question en deux types de scène, avec pour chaque scène deux axes de recherche ( Impact/Force - Réglages/Technique ).

    1 : Sujet en mouvement  ( un passant, un porteur, un livreur….etc….)
    L’impact et la force, se trouve a mon sens dans l’observation de la scène.... Que je regarde de très loin. J’essaye toujours d’anticiper la mobilité du sujet, sa direction, pour aller me positionner à l’endroit que je pense ( plutôt que j’imagine ) être le meilleur. C’est le sujet qui vient à moi.
    À cet instant, j’ai déjà construit ma photo.... Mais je ne sais pas encore quand elle sera. J’ai pour l’instant juste repéré un sujet qui porte un message fort, dans son attitude, les tensions sur son visage, sa démarche etc…
    Réglages et technique, je travaille à 100% en mode M, je règle à chaque photo.
    Vous le savez, je favorise les grandes ouvertures d’où mon choix de focale fixe. Je recherche l’isolement du sujet pour diriger le lecteur sur l’essentiel de la photo.
    J’aime me positionner plus bas que le sujet ou tout au moins à la même hauteur que le regard. Je m’attache à ce que le rendu sur la photo ne mette pas le lecteur en position dominante. C’est un point que je défends en permanence et que je garde constamment à l’esprit. Je ne shoote pas en rafale, j’essaye de saisir l’instant.
    Si le sujet m’a repéré, la spontanéité n’y sera pas, j’aurai raté ma photo.


    2 : Sujet statique ( une vendeuse de rue, un mendiant, un lecteur sur un banc etc… )
    L’impact et force. J’ai les mêmes critères d’observation que pour un sujet mobile… Sauf que je n’ai plus à me placer à un endroit pour que le sujet me croise. C’est moi qui m’approche du sujet en me faisant tout petit ( pas facile avec mes 90Kg….LOL ). J’essaye d’être au plus près du sujet, je ne recadre que très rarement pour redresser la photo.
    Je travaille essentiellement au 35mm/85mm/135mm, et croyez moi en focale fixe, il faut s’approcher encore et encore. Je ne cache jamais mon APN, et je ne montre aucune attention particulière au sujet avant de me préparer pour le shoot.
    Lorsque je suis en position, contre un mur, un poteau, un panneau au milieu d’autre gens.... C’est l’avantage de l’Asie, les rues fourmillent de monde, à ce moment là, je finalise mes réglages. 
    Shooter à grande ouverture, impose un choix de collimateurs très précis… C’est le point technique le plus délicat.
    Pour éviter de tourner la molette de sélection du collimateur, je fais mon choix à l’avance sur un ligne de tiers, du coup c’est le collimateur qui va à la rencontre de l’œil du sujet. 
    Concernant les ISO, je règle à l’avance pour qu’ils me permettent de garder une bonne vitesse.
    Pour l’ouverture, vous savez déjà, c’est quasiment tous le temps Priorité ouverture.
    Il me reste au moment du clic, à gérer l’exposition.... Molette sous l’index droit à côté du déclencheur.
    Comme pour le cas précèdent, j’attends que le sujet croise l’objectif. Il m’arrive de rester en place de longues minutes en attendant le bon moment, c’est parfois compliqué, mais pas d’autre choix pour obtenir ce que je souhaite réaliser. 
    Si mon approche est ratée et que je suis repéré, je pars. Je reviendrais plus tard.... Un autre jour. 
     
    En France, shooter des personnes, surtout des enfants, en pleine rue, est toujours risqué... Crois-tu que la mentalité occidentale ait un rapport différent vis à vis de la photographie de rue ?
     
    C’est une bonne question. En Mars dernier, lors d’un retour en France, j’ai réalisé quelques photos dans la capitale. Je me suis contenté de photos sur des sujets en mouvement avec la même méthode que celle exposée plus haut. Les sujets ne m’ont pas remarqué, sauf une SDF qui m’a demandée si j’aimerais être pris en photo.... Je lui ai dit que oui.
    À force de parler, bien qu’elle n’était pas très contente, j’ai réussi à lui montrer quelques photos faite en Asie. Son regard était diffèrent de celui de sa première question. Je suis parti, elle m’a dit merci.
    Ce n’est qu’un exemple, je sens bien la différence avec mon quotidien. On touche à un point de culture lié à l’ego de chacun, et une obsession à vivre dans un confort de domination .
    J’ai déjà abordé ce point dans les commentaires. En Asie, les gens qui composent mes photos, ont d’autres préoccupations au quotidien que leur ego. La précarité élimine les sujets superficiels de la vie. Une photo pèse peu. 
    Concernant les “ enfants ”, je n’ai quasiment aucune expérience en Europe. Si je devais “ affronter ” une explication, je pense que j’offrirais la photo en échange de mon bon sentiment.... Mais c’est peut-être plus facile à écrire qu’à mettre en place.
     
     Y a t-il des domaines photographiques que tu n'as jamais exploré ou qui ne t'attirent pas du tout ?
     
    Oui, je n’ai pour l’instant pas abordé le nu. C’est un domaine qui me plaît beaucoup, je pense y venir prochainement.
    J’aime le nu dans un style qui offre au lecteur le désir d’en voir plus sans pour autant directement le montrer. Laisser parler l’imaginaire du lecteur, est un domaine très adapté au nu. Lui présenter une pose qui l’emmène dans ces pensées privées est un travail qui me semble intéressant.
    À ce stade de ma réflexion sur la photo de nu, je ne me suis pas questionné sur le genre masculin ou féminin, mais je pense que l’un et l’autre n’auraient pas d’influence sur le concept que je décris juste avant.
     
    As-tu déjà pensé à en faire ton métier ?
     
    Sans me cacher, j’aurais aimé être photographe de presse.
    À l’image d’un “ Chavel ” pour ne citer que lui. Partir sur des sujets comme le génocide qui a lieu en ce moment en Birmanie, me motive et me passionne. Mais j’ai pris le train trop tard.
    Ensuite il faut être réaliste, gagner sa vie dans le domaine de la photo n’est pas si simple. La liste des prétendants pour n’importe quel sujet photographique est longue. 
    Si j’avais 20 ans demain, je serais de moi-même en Birmanie pour montrer des images de ce qu'il s'y passe.
     
    Cartier Bresson disait que la photographie, c'était de mettre sur la même ligne de mire, la tête, l'oeil et le coeur. Qu'en penses-tu ?
     
    Pour interprétation que je fais de cette citation, j’adhère complètement. Pour faire une bonne photo à mon sens qu’il faut savoir mettre en place la photo dans sa tête pour une lecture cohérente et nommer le sujet, se servir de l’œil pour faire ressortir de la scène ou du sujet le message dicté par la tête. Et pour le cœur, je dirais qu’il ne peut pas y avoir de message fort dans une photo si le sujet n’est pas apprécié et respecté du photographe pour ce qu’il est. Il faut aimer les gens pour faire de la photo de rue.
     
    Quel serait pour toi le plus grand défi photographique ?
     
    Ce n’est pas vraiment dans l’exercice de la prise de vue que se trouve le “ grand défi ” pour moi, mais plutôt dans le traitement de l’image. Ou encore l’assemblage des panneaux qui regroupent un nombre de photos énormes pour réaliser les fameux “ milky-way ” par exemple.
    Photoshop est un vrai défi pou moi.
     
    Tu connais bien F2P. Qu'est ce que le forum t'apporte ? Qu'est ce que tu en penses ? Y a t-il des choses que tu aimerais y voir y figurer qui n'y sont pas actuellement ?
     
    Je suis passe le 11 Septembre, et j’y suis resté.
    L’ergonomie du forum a été le premier déclic, ensuite est venu la présence, c’est un gros plus. Avec pour chaque photo postée au moins un commentaire. Et être lu, c’est déjà énorme pour les amateurs que nous sommes.
    Les points à ajouter... Il y aurait bien quelques “ trucs ”, mais rien qui ne soit urgent. Un défi à la semaine peut-être, c’est un excellent outil de progression. Je développerai ailleurs.
     
    Je te remercie Canonier d'avoir bien voulu répondre à mes questions. As-tu quelque chose à ajouter ?

    C’est moi qui vous remercie, pour votre accueil ici et pour cette interview qui me donne l’occasion de m’exprimer sur mon univers photo.
    J’ajouterais juste un message à tous les membres : qu’ils n’hésitent pas à poster bien sur, mais surtout à commenter. C’est autour d’une photo et des commentaires qu’arrivent les déclics de la progression que nous recherchons tous.
     
     
    Concernant les photos:
    Photo 1:
    Portrait d’une vielle Dame, qui malgré son âge très avancée, n’a sûrement personne pour prendre soin d’elle.
    La scène, prise en approche lente au milieu d’autres passants…. J’ai attendu qu’elle tourne la tête pour capter ce regard qui semble implorer de l’aide... « Respect ».

    Photo 2 et 3 :
    Scène de rue à objectif « coup de gueule ».
    En plan serré d’un homme qui payera toute sa vie le coût de la bêtise humaine.
    De 1962 à 1971, il est estimé par les spécialistes que 80 millions de litres de défoliant ont été déversés sur 3.3 millions d’hectares de forêts et de terres au Vietnam. 
    Plus de 300 villages ont été contaminés. 60% des défoliants utilisés étaient l’Agent Orange, représentant l’équivalent de quatre cents kilos de dioxine pure.
    Derrière ces tests à grande échelle sur des populations qui n’avaient bien sur, rien demandées, où l’homme a servi de « cobaye », se cache le grand géant Américain, Monsanto.
    Aujourd’hui il roule sur l’or avec 13.5 milliard USD de chiffre d’affaire annuel, avec comme culture et expérience des bases issues de ce génocide sournois.
    Ironie du sort, le siège social est basé dans une ville des US qui se nomme « crève-cœur »…. Dont acte...
    Aujourd’hui l’ actualité le rattrape, le Glyphosate est en ligne de mire, ce Monsieur errant sur les trottoirs de Saigon, portera toute sa vie la signature du Géant.
    Ces deux photos ont étés réalisées sur des sorties différentes, la compo en plan serré en intégrant une jambe forte et puissante est volontaire pour la comparaison des tailles.



  • F2P
    Elle nous fait souvent voyager à travers ces belles photographies de paysage mais son univers est vaste et elle nous propose également de la photographie animalière, de la macro etc...
    Ce mois-ci, j'ai le plaisir d'interviewer Line, l'une de nos membres assidue dans beaucoup de rubriques du forum photo. 
     
    Bonjour Line, je suis ravie que tu acceptes de répondre à quelques questions. Peux-tu te présenter à nous en quelques mots ? 
    - Surnom Line. Ma région d'adoption, l'Auvergne. Je suis devenue vendeuse en boucherie suite à une reconversion professionnelle il y a 5 ans où j'ai retrouvé les bancs de l'école pour passer le CAP de boucher.
    Comment est née ta passion pour la photographie ? 
    - Je me rappelle très bien ce Kodak de poche qu'on m'avait offert à mes 11 ans. J'ai adoré à l'époque prendre des photos avec :D. Mais après ça, il y a eu un gouffre photographique dans ma vie avec toujours cette idée de m'offrir un bon appareil photo.  
    Y a t-il certains photographes qui t'ont influencée et desquels tu t'inspires ? 
    - Non, j'ai pas de photographe précis en tête. J'admire le travail des pros ou pas en me posant des tas de questions : " mais comment ils arrivent à faire ça ?? " 
     Cela me permet d'avoir envie d'aller plus loin.
    Que penses-tu de la photographie aujourd'hui ? Penses-tu que sa pratique qui s'est démocratisée avec l'avènement du numérique et a rendu cet art accessible à tous, a de nos jours le même impact qu'à l'époque de l'argentique ? 
    - J'ai pas beaucoup d'expérience sur l'argentique mais j'imagine très bien que c'est moins donné à tout le monde de faire du bon travail avec ce dernier qu'avec le numérique qui lui est je dirais.... " facile " pour le photographe lambda qui n'a pas d'exigence particulière. Il y a des avantages certains, mais il faut savoir rester les pieds sur terre. Le numérique a au moins permis au grand public d'immortaliser des moments en ce faisant plaisir. 
     J'ai répondu à côté de la plaque non ? 
    Quel genre de photographe es-tu ? Tu shootes à l'instinct ou tu prépares tes prises de vue à l'avance ? 
    - Je me laisse porter par l'endroit, l'ambiance, mon humeur, mes émotions ,les couleurs etc ...  Je suis bien trop novice pour préparer quoi que soit.
    Est ce que tu travailles beaucoup en post traitement sur tes images ? 
    - Je touche aux réglages de base, recadrage, contraste, clarté etc...  J'ai beaucoup de choses à apprendre  et je suis toujours intriguée par  " mais comment on fait? ", certains traitements que je trouve superbe. 
    Quels sont tes domaines de prédilections ?  Y en a t-il qui ne t'attirent pas du tout ?
    - Ce que je préfère ce sont les photos de paysages, la proxy et la macro, les plus difficiles pour moi, mais je ne désespère pas. Le portrait ne m'attire pas du tout.
     As-tu d'autres passions en dehors de la photographie ? 
    - Oui, ma  fidèle compagne poilue Mdrrr.  Plus sérieusement, la nature, les animaux et la randonnée, des choses qui me permettent de déconnecter de la réalité et la photo en fait partie.
    As-tu déjà pensé à en faire ton métier ? 
    - Alors ça à dû passer vitesse grand V dans mon esprit un jour. 
    Mais non je vais déjà commencer par le début : " apprendre ".
    Raymond Depardon a dit : " il faut aimer la solitude pour être photographe ".  As-tu un avis là dessus ?
    - C'est pas faux.  La solitude quand elle est voulue bien sûr, permet de se remettre en question, de se recentrer sur soi et laisse la place à l'instinct et à l'imaginaire. Des qualités qui me semblent en parfaite harmonie avec la photographie.
    Tu es inscrite sur le forum photo depuis le 15 septembre. Qu'en penses-tu ? Y a t-il des choses que tu voudrais y trouver et qui n'y sont pas actuellement ? Que t'apporte t-il ? 
    - Je suis heureuse d'être sur ce forum qui m'apporte des critiques négatives ou positives, chose que j'attendais parce que déçue de certains groupes ... 
    J'ai très envie de tester les poses longues dans un avenir assez proche et je sais que je pourrais poser des questions de débutantes quand le moment sera venu. 
    Je te remercie de ta participation à cette interview ainsi que pour ta participation active sur le forum Line. As-tu quelque chose à ajouter ? 
    - Merci à toi. Je peux souhaiter à tous de continuer à faire de belles photos et surtout à y prendre plaisir.  


     
     Coucher de soleil sur le pont Régemortes un de mes endroits préférés et Pavot de Californie , deux styles que j'affectionne 
     
     

  • F2P
    C'est un de nos membres qui nous fait souvent voyager grâce aux superbes photographies de paysage qu'il  partage sur le forum photo de son beau pays. 
    Je vous propose ce mois-ci d'en découvrir un peu plus sur Smailtn qui est également l'animateur de la rubrique " inclassable ". 
                          ..........
     Smailtn, peux-tu te présenter à nous en quelques mots  ?
    - Ismail de Tunisie, je suis un cadre supérieur en Marketing et communication. J'occupe un post de directeur marketing & communication dans une société spécialisée dans l'organisation des foires et salons professionnels. J'aime la nature et surtout les montages et les plages.
    Quand as-tu commencé à faire de la photo et qu'est-ce que cela t'apporte dans la vie ? 
    - J'ai commencé à faire des photos lorsque je n'ai pas trouvé un bon photographe pour prendre des photos de nos manifestations, surtout les angles de shoot et le plan où l'exposant et les produits à exposer doivent être présents ensemble dans une seule photo. J'ai débuté avec un smartphone, mais j'ai remarqué que je n'arrivais pas bien à maîtriser le cadre et l'angle ( l'ouverture du focal ).
     Un ami ingénieur vidéo m'a conseillé d'acheter un appareil réflex. J'ai pris son conseil en considération surtout, à part le travail, je suis entré dans un groupe qui fait les randonnées et ça nécessite un bon appareil pour photographier la merveilleuse nature du Nord-Ouest Tunisien et du Sud aussi.
    Y a t-il un domaine en photographie qui t'attire plus qu'un autre ?
    - j'ai commencé à l'échelle macro, nature et montagne. Je vais essayer le micro plantes, les insectes et les portraits.  
    Et un domaine en photo que tu n'as pas envie d'essayer du tout ?
    - j'essaye d'éviter le nudisme, selon ma religion et croyance.
    Tu es de ceux qui savent d'avance ce qu'ils vont photographier ou tu fais plutôt des photos à l'instinct, sans y avoir réfléchi auparavant  ? 
    - oui avant de photographier je programme la sortie et le sujet à photographier. Mais j'apporte toujours avec moi mon tamron 70-300 macro, peut être par hasard, je l'utilise pour les macros.
    As-tu déjà songé à en faire ton métier ?
    - Non pas un métier, mais un art que je suis en train de découvrir et d'avancer.
    Comment perçois-tu les images des autres personnes ? Regardes-tu d'abord le niveau technique ou l'émotion est-elle l'essentiel pour toi ?
    - Les images des autres, les émotions sont les premières à prendre en considération, ensuite arrive la technique.
    Y a t-il un photographe qui t'inspire, dont tu admires le travail ? 
    - Oui, il y a un photographe que j'ai découvert par hasard. J'essaye de le suivre et même je lui demande conseil. 
    C'est " Hamouda Belakhal " et voici son facebook : https://www.facebook.com/hamouda.belakhal .
    Qu'est ce qu'un " bon " photographe " pour toi ? 
    - Un bon photographe est celui qui réunit l'émotion avec la technique. Sans émotion, la photo ne vaut rien même si elle est techniquement parfaite.
    Que t'apporte le forum photo ? Y a t-il des choses que tu aimerais y voir et qui n'y sont pas ? 
    - Pour le forum photo, j'apprend de vous et de connaître des artistes, des techniciens du monde et être avec eux.

     

     

    Ces photos sont prises dans ma ville natale. La première, c'est le lever. La deuxième, c'est le décollage et la troisième, c'est la fin de la nuit et l'aube qui va arriver. 
     
                                                                     ...........
    Un grand merci à @Smailtn d'avoir bien voulu répondre à ces questions et de nous permettre ainsi de mieux le connaitre. 

  • F2P
    L'interview du mois de septembre 2017 est consacrée à Krystron, le fondateur de Forumdephotos.com .  
    - Bonjour Stef
    Tu peux te présenter en quelques mots pour les membres qui ne te connaissent pas ? 
    -Il y a encore des gens qui ne me connaissent pas ? LOL.
    Je suis Stéphane, 40 ans, et presque toutes mes dents  . Je suis originaire de Bourges et je vis dans le Loiret depuis une dizaine d’année maintenant.
    - Tu es le fondateur de ce forum. Qu'est ce qui t'a décidé un jour à fonder un forum de photo ?
    - Encore un forum ? c’est pas possible….  Plus sérieusement, des forums photo il y’en a à la pelle, de tout et partout… J’ai beaucoup navigué sur pas mal de forums différents et très souvent, dans une très grande majorité des cas, il y a toujours eu quelque chose qui ne me convenait pas.  Oui je sais je suis difficile  ou plutôt perfectionniste.
     Il y’a des forums où pour poster des photos, il faut les héberger sur des serveurs étrangers car ils n’ont pas d’hébergement interne, ce qui se résume à dire que si les photos s’affichent bien sur le forum en question pour autant je ne donne pas cher de leur sécurité dans le temps. Et si le forum pour x raison venait à fermer ses portes, vous croyez que vos photographies seraient effacées par la même occasion ? Bien sûr non puisque hébergées ailleurs.  Pour moi ce phénomène ne devrait pas avoir lieu sur des forums photo. Donc c’est le premier point : assurer une sécurité maximale quant aux photos de chaque membre qui choisirait de les héberger en interne sur F2P.
    Une autre raison, c'est que sur d’autres forums, où la sécurité des données n’est pas à mettre en cause, on est plus dans un système « d’entreprise » très mécaniquement robotisée dans lequel l’aspect humain ne vient qu’au second voire au troisième plan.
    Je me souviens, il y a quelques années de ça, j’étais très actif sur un forum dont je tairais le nom. Le webmaster pour une raison que tout le monde ignore plus ou moins, a verrouillé l’ensemble du forum pendant plus de deux semaines. Plus personne ne pouvait poster ni commenter, mais tout le monde pouvait cliquer sur le système publicitaire, ça donne quelques lignes d’orientation….
    Pour finir, c’est un peu tout cet ensemble, qui un jour m’a poussé à mettre le nez dans la mise en place d’un forum, oui encore un… Mais en essayant au mieux de corriger les points cité au-dessus, tout en offrant des parties annexes sur le forum, des galeries avec la création d’albums personnalisés, la création de blog….
    Et le laboratoire PICTO qui fait bénéficier à chaque membre de F2P d’une remise de 10% permanente sur chaque commande.
    Je terminerais juste en disant que tout le monde peut faire des  erreurs, tout le monde peut changer, mais tout le monde doit tirer des conséquences de ses erreurs afin de ne pas les reproduire.
     - La photo, ça a commencé quand et de quelle façon pour toi ? 
    - J’ai toujours été dans le monde de l’image et l'audiovisuel. C’est même mon métier aujourd’hui mais la photo est arrivée très tardivement, en 2006, si ma vieille mémoire ne me fait pas défaut lol. Un repas de famille, à l’époque un cousin avait un canon 450D. Il me l’a fait essayer et je suis tombé dedans sans m’en relever.  
    - Ton domaine, c'est le noir et blanc, tu peux expliquer pourquoi ? 
    - Ah... la photo noir et blanc, bien plus qu’un domaine, c’est une philosophie, enfin c’est question de dire, je ne suis pas philosophe. 
    Beaucoup pense que pour faire une photo noir et blanc, il suffit de faire une désaturation des couleurs, ou encore de mettre son appareil photo en noir et blanc ( même si sur ce point j’avoue que ce réglage donne de meilleurs résultats qu’il y a quelques années ). Ils se trompent ! Faire du noir et blanc est bien plus complexe que ce qu’il n’y parait…. Je pense même que si en photo il faut savoir regarder autour de soit, c’est encore plus vrai en noir et blanc.
    D’ une manière plus générale, je préfère de loin la subtilité du noir et blanc, avec un côté nostalgique.
    Sans pour autant oublier la couleur, mais dans une bien moindre mesure, je n’imagine pas mes photos de coucher ou lever de soleil en noir et blanc.   
    - Est ce qu'il y a un ou des domaines photographiques qui te sont étrangers et qui ne t'attirent pas du tout ? 
    - Je suis touche à tout ! Mais il est vrai qu’il y a des domaines qui sont très passagers et aléatoires pour moi, comme la macro. Autant j’admire ceux qui en font énormément face aux photos splendides qu’ils nous montrent, autant je vais en faire une demi journée et je vais me lasser.  C’est ainsi, j’aime les regarder mais je n’ai pas plus d’attrait que ça à en faire moi-même.
    - Certains photographes shootent " à l'instinct ", d'autres préparent tout à l'avance et savent exactement ce qu'ils veulent faire comme cliché avant de shooter. Tu nous expliques comment toi, tu travailles, que ce soit en extérieur ou en studio ? 
    - Les deux mon capitaine ! Je fais beaucoup de photo de rue et dans ce domaine, c’est à l’instinct avec une part de chance et de hasard sur les scènes qu’on peut croiser au détour des rues. A l’inverse, quand je vais faire du paysage par exemple, je sais ce que je veux et je prépare tout, quand, comment, avec qui ( MDR ), à quel endroit…
    - Un bon photographe, amateur ou professionnel, c'est quoi pour toi ? 
    - J’ai beaucoup de mal à faire la distinction entre amateur et pro, si ce n’est que par un statut…. Combien de pro devraient prendre exemple sur des amateurs ? 
    Je pense qu’un bon photographe est quelqu’un qui sait observer. Savoir regarder est pour moi primordial, ensuite vient quand même également l’aspect technique, mais pas en premier.
    - Nous sommes ici sur un forum photo de critique et de conseil, qu'est ce qui prime d'abord pour toi lorsque tu regardes une image ?  La technique ou l'émotion qu'elle provoque en toi ? Qu'est est le plus important en ce qui te concerne, entre ces deux choses ? 
    - Un forum tel que F2P est là pour aider également à faire progresser ! Et sur le forum, j’ai une fâcheuse tendance à ne montrer que ce qui ne va pas sur une photo… C’est bien ou pas…. Quand je vais voir une exposition, c’est l’émotion que la photo me procure qui prime car je ne suis pas sur un lieu pour aider dans la progression. Ce qui doit primer est l’émotion bien entendu.
    - Y a t-il un photographe qui t'a inspiré ou dont tu admires particulièrement le travail ? 
    - Pas réellement. Chaque grand photographe connu dispose de photos qui me plaisent et qui ne me plaisent pas. On ne peut pas tout aimer de tout le monde.
    Chaque personne naturellement va se diriger plus ou moins vers ses domaines de prédilections, qu’il fasse en fonction de ses envies et de ses plaisirs.
    - De nos jours avec le numérique, tout le monde fait des photos et peut les diffuser. Se démarquer est difficile. Aurais-tu un ou des conseils à donner à quelqu'un qui souhaiterait en faire son métier ? 
    - On me pose souvent cette question. 
    La dernière fois, c' était lors de mon exposition cet été en Sologne. C’est une question à laquelle il est très compliquée de répondre. La seule réponse dont je suis persuadé, c’est que faire du monsieur tout le monde ne suffit plus à se démarquer et à en vivre ( sauf si on est bien pistonné ). Il faut trouver une originalité, quelque chose qui fait sa « marque », qu’on trouve très peu ailleurs.
    Et cet esprit de créativité originale est encore plus compliqué à mettre en place que de répondre à cette question.
    - Qu'est ce que l'on peut te souhaiter pour l'avenir ? 
    - Je ne sais pas si l'on peut me souhaiter quelque chose, il y a tant d’appréhension.
    Par contre moi, je souhaite que les orientations du forum soient conservées et perdurent dans le temps de manière fiable, viable et en toute convivialité.


    J'ai sélectionné ces deux images qui représentent très bien mes orientations photographiques.
    - Merci Stef pour cet entretien qui permettra à ceux qui ne te connaissent pas d'en savoir un peu plus sur Krystron et à ceux qui te connaissaient déjà de te re-découvrir.  
    -Merci aux membres pour leur participation active .

×
×
  • Create New...