Jump to content

Portrait de la voie lactée seule dans son ciel nocturne ...


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Voici le résultat d'un premier essai "concluant" d'un petit panoramique astro. Ce premier test m'a permis de voir ce qui marchait , après pas mal d'essais ou j'ai surtout vu ce qui ne marchait pas  ! Car oui, en plus d'avoir a subir les caprices de la météo, il faut encore se rajouter des complications techniques à la prise de vue !

Voici donc Madame Voie lactée (un bout en tout cas) prise depuis une ile déserte dans le sud des Caraibes, alors a première vue le lieu parait super (et il l'est vraiment la journée en tout cas) par contre la nuit il apporte quelques contraintes a la pratique de l'astrophoto. Certes la pollution lumineuse est faible (il y a quelques iles habitées pas loin qui génère toutefois un peu de halo dans le bas du ciel) mais en étant au niveau de la mer, on a donc une couche atmosphérique plus importante au dessus de la tête et les phénomènes de perturbations atmosphériques et de "airglow" qu'on peut moyennement traduire en Francais par "lueur dans l'air". L'airglow c'est  en gros la lumière des molécules de la haute atmosphère terrestre excitée par la lumière ultraviolette solaire pendant la journée et par les rayons cosmiques qui vont pendant toute la nuit émettent de la lumière. Ce n'est pas ce qu'on appelle la pollution lumineuse, qui elle vient des éclairages artificiels de l'homme pendant la nuit  

La difficulté au début lors des prise de vue astro et de voir et comprendre la différence a l'image entre ces deux sources lumineuses. Sur cette image il y a une lueur sur coin en bas a droite et qui s'en va sur vers le haut sur le bord droit et sur le bas en direction de la gauche, d'une teinte un peu violette c'est des reflets d'une pollution lumineuse provenant du sol pas très loin. Des deux cotés de la Voie Lactée a gauche et droite juste au dessus de cette lueur violette on voit une lueur de teinte verte, c'est un "airglow". Il n'est pas très intense car il faudrait plus de temps de pose pour le faire ressortir mieux encore.

Les teintes jaunes, marrons, brun clair, orange le long de la voie lactée sont des rayonnements de poussières de l'espace, étoiles, gaz etc ... et tout les petits points que l'on voit partout  de plusieurs couleurs (blanche, rouge, jaune, bleue) sont des étoiles/planètes etc ... (ce n'est pas des pixels mort ou du bruit numérique  )

La prise de vue, a été en fait assez simple, sans demander de matériel or standard photo classique, un trépied, un boitier (canon 7D MK2), un objectif lumineux (Sigma 24mm F1.4 Art) et ... ben c'est tout !

Une fois les réglages fait, j'ai pris 9 cadrages et entre 10 et 14 images (temps de pose 10 secondes) pour chacun de ces cadrages avec un total de 111 images (pourquoi entre 10 et 14, tout simplement parce que je déclenche à la main et que je perd parfois le compte du nombre de prise en cours de route ) La règle des 300 ou (500 pour les 24x36) donne en fait 12.5 secondes et comme mon boitier me propose 10 s / 13s / 15s après un test a 13s je trouvais les étoiles un poil trop en forme de grain de riz dans les coins. J'ai donc tombé le temps d'expo a 10s pour avoir des étoiles plus rondes et en même temps ca a permis d'en cramer un peu moins et de donner encore plus de couleurs aux étoiles.

De retour dans la maison flottante, on empile individuellement ces 9 paquets de 10/14 images, et on assemble enfin les 9 images sortante pour faire la mosaïque (ou panorama).

Viens ensuite le post traitement qui va permettre de conserver les vraies couleurs du ciel reçues par le capteur, et d'exploiter le signal enregistré au maximum. Quelques aller retour du fichier entre différent logiciels et on peut poster le résultat  !

 

Matos:

Canon 7D MK2 + Sigma 24mm F1.4 ART

 

Exif:

ISO 1600 - 24mm - F1.4 - 10 secondes (par prise)

 

Image finale ISO 1600 - 24mm - F1.4 - 18.5 minutes d'exposition - Taille de l'image totale 7523 x 4772 pixels (35.9 Millions de pixels)

943760899_FULL10012S121PSAJUSTEMENT10X5X5103X3PSNET-1-2.jpg.d520832699244e6c9c0e1def8a920982.jpg

Je vous invite a aller voir la version "full" qui offre une meilleure résolution car la version forum perd beaucoup de détails lors de son redimensionnement. On perd des étoiles et de la netteté sur l'ensemble (pour autant que le mot netteté soi applicable a un sujet qui se trouve a plusieurs centaines d'années lumières ... 😄 )

https://500px.com/photo/1054255816/milky-way-by-laurent-vilarem

 

La prochaine fois que le créneau météo le permet je retente l'expérience mais cette fois avec la monture équatoriale pour augmenter le temps de pose et capter beaucoup plus du signal faible et avoir des couleurs encore plus présente dans le reste du ciel et dans les nébuleuses ...

A vos impressions ;-D

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

 

Tout d'abord je te remercie pour toutes ces explications et je salue ce travail qui parait impressionnant.

Quant au résultat je suis tout simplement admirative et je me contente d'admirer et de rêver.

Link to comment
Share on other sites

 
 
 
 
 

tout simplement magnifique ! Bravo @laurent74 et merci pour toutes ces explications. 👍

Link to comment
Share on other sites

 
 
 
 
il y a 24 minutes, poKes a dit :

Superbe, as-tu utilisé un "fond noir" dans ton assemblage ?

Un fond noir ?

Je connais pas cette astuce d'assemblage, j'ai mis mes 9 photos dans l'outil "photomerge" de Photoshop et j'ai fait plusieurs type d'assemblage (sphérique, collage, repositionnement etc ...) pour choisir celui qui me convenait le mieux.

Je n'ai pas précisé dans le premier post mais je n'ai pas monté le boitier sur une tete panoramique qui reglée avec le point nodal aide quand meme bien les logiciels pour l'assemblage. La c'était monté direct sur la rotule du trepied et j'ai donc "recouvert" environ 40% entre chaque cadrage.

Je prends volontier ton explication sur l'assemblage avec fond noir.

Link to comment
Share on other sites

 
 
 
Il y a 2 heures, poKes a dit :

Je pratique pas, mais ça m'intéresse et je me souviens d'avoir lu que ça se fait d'utiliser un layer noir pour réduire le bruit.

https://astrobackyard.com/how-to-take-dark-frames/

Ah les dark !

Alors non je n'utilise pas cette technique qui consiste a prendre une serie de dark (photo avec bouchon sur l'objectif, aux meme reglages que pour la prise de vue et avec le capteur a la temperature) ni les flat (meme chose mais avec un truc blanc éclairé depuis l'avant de l'objectif).

Pour plusieurs raisons, la première est que ca fait passer encore plus de temps et de declenchements sur place. La deuxième c'est que j'ai encore jamais vu d'explication technique ni demonstration que cette technique apportait un benéfice a l'image finale.

La troisieme raison c'est que cette technique n'a plus vraiment de sens depuis longtemps car elle date d'une époque ou les capteurs n'etait pas encore equipé comme aujourd'hui de la technologie "on sensor dark current suppression" qui reduit le bruit induit par le "dark current". Lors d'une photo de nuit en pose longue, les electrons sont collectés dans le capteur par un procede thermique, le thermal dark current. C'est ce dark current qui genere le bruit le plus present sur les poses longues. Un problème important dans les capteurs plus anciens est la variation du dark current d'un pixel à l'autre, créant des motifs fixes (noise pattern). Le dark current double tous les degrés d'augmentation de la température du capteur. Ce phénomène etant tres reduit de nos jours par cette technologie "on sensor dark current suppression" on obtient des images deja tres tres "propres".

Donc avec la soustraction des dark réduit le pattern noise mais augmente le random noise et peut induire quand meme un pattern noise lorsque le nombre de dark est inférieur au nombre de prises normales et lorsque les dark ne correspondent pas exactement à la température des images claires. Donc on a beaucoup plus de chances de se rajouter du bruit avec ce proccédé que sans car il demande beaucoup de conditions et de soins pour en tirer un vrai bénefice.

A mon interpretation, c'est plus une pratique de tradition et d'habitude, qui n'a pas de sens reel pour la pratique de 95% des astrophotographes qui n'ont pas forcement les conditions et moyens technique de tirer le vrai benefice de cette technique , par rapport a un procedé classique que permet les capteurs d'aujourd'hui.

Pour la precision, je n'invente rien et je ne suis pas du tout un technicien dans ce domaine, j'ai juste trouvé sur le net des demonstrations techniques avec relevés precis fait par des techniciens de tres haut niveau dont c'est le métier. Ce qui n'est pas souvent le cas dans les forums dediés a l'astro ou la traditions et les "on dit" ont le meme impact que partout ailleurs 😅

Link to comment
Share on other sites

 
 

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi pour les darks. J'utilise toujours les darks pour mes images du ciel profond uniquement pour éliminer le bruit et c'est très efficace. En général pour une série de 40 à 50 poses d'1 mn chacune je fais 4 darks.

JM.

Link to comment
Share on other sites

 

Bon et bien débat en cours alors, merci beaucoup pour tes explications, ça me permettra de me poser des questions le jour venu. Et je connaissais pas cette histoire de point nodal, je trouve pas mal d'articles sur les paysages mais pas trop pour l'astrophoto. Quoi qu'il en soit ton cliché fait rêver, c'est ça le plus important pour moi.

Link to comment
Share on other sites

 

Une super réalisation !! la vue en grand est juste magnifique pleine de détails !!

 bravo ! 

Link to comment
Share on other sites

 

Tiens ca me fait penser qu il faut que je fasse une explication sur les DOF ( je me suis créé ma propre boite à flat ce qui m a couté 20-25 euros plutôt que d en acheter une toute faite a 200 balles 😅) mais je n ai pas encore eu l occase d' essayer car depuis que j ai le télescope c' est caca caca le temps !!! 

Edited by Xavier11100
Link to comment
Share on other sites

 
Il y a 5 heures, jmpaille a dit :

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi pour les darks. J'utilise toujours les darks pour mes images du ciel profond uniquement pour éliminer le bruit et c'est très efficace. En général pour une série de 40 à 50 poses d'1 mn chacune je fais 4 darks.

JM.

As-tu deja fais un post traitement de tes raw astro sans dark et avec un procédé approprié ?

A l'epoque des capteurs numeriques sans la technologie qui reduit les effets negatif du dark current (recente arrivee environ vers 2008 chez presque tout les fabriquants) le procedé correct pour les darks étaient de faire un nombre de dark equivalent au nombre de prise, et de facon a ce que la temperature restent tres proche (1-2°C) de la temperature du capteur lors des prises du ciel.

Avec 4 darks sur 50 prises le résultat et psycologique mais pas effectif (a moins que tu utilises un boitier d'avant 2008) au mieux tu vas supprimer les pixels morts dans le process mais tu n'auras pas une réduction du bruit supérieure a celle obtenue sans dark avec un post traitement adapté.

Bien sur si tu fais un comparatif de resultats entre deux images, 1 faites avec ton procedé avec les darks, et 1 faites avec le même procédé sans les dark, tu trouveras un resultat meilleur sur celle avec les dark tout simplement parce que l'autre n'as pas été traité avec le bon procédé.

😉

 

Link to comment
Share on other sites

 
Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
  • Create New...